Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



3 Pages V   1 2 3 >

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 06 November 2012 à 16:14


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue à toi, HN_ATE !

Tu peux jeter un oeil à mon profil personnel, au passage dans AcideFormik, puis après on verra bien...

Amitiés formiques................................................... wink.gif ...........................................................Parice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #186646 · Réponses: 5 · Lectures: 1 608

IDEMYR
Ecrit: Sunday 04 November 2012 à 02:33


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Salut Mathias !

Il n'y a aucun problème au fait que dix fourmis soient logées trop grand !

Pour mon exemple, j'ai trouvé ma reine émargi ( L. emarginatus ) en juin l'an dernier et l'ai logée dans un tube de verre où elle m'a fait en un an une cinquantaine d'ouvrières ( c'est vrai, sans diapause pour ce coup-ci durant l'hiver 2011/2012 )-( = Stratégie de gonflage d'une colo ? Oui ! A chacun sa technique d'élevage sleep.gif ). Ce tube était branché par un tuyau de plastique à une ADC de verre synthétique de 25 cm de long x 13 cm de large x 6 cm de haut ouvert pour le nourrissage des premières ouvrières désireuses d'y faire une promenade ( Eh oui ! Il faut qu'elles sortent dès les premiers jours ).

Se trouvant donc en juillet un peu trop à l'étroit dans ce tube, ma toute jeune colonie déménagea pour intégrer la fourmilière en BC que j'avais branchée de l'autre côté à l'ADC, et ce depuis le début, mais tout de même bouchée en attente de cet emménagement. Cette fourmilière en BC, avec le verre synthétique dans laquelle elle est emmurée, fait les mêmes dimensions que l'ADC voisine et se structure ainsi : un étage supérieur creusé de galeries et chambres aux formes naturelles de 3 mm de profondeur visibles sous une vitre d'observation, puis de deux niveaux inférieurs constitués chacun de quatre chambres horizontales un peu plus hautes, ce qui peut paraître un peu trop grand au regard de certains pour loger 55 fourmis de ce type dry.gif .

Hors, depuis ce temps, ma colo a atteint les 400 individus à l'intérieur de cette fourmilière où il reste encore de la place pour en loger cinq ou six foix plus, mais où elle est en diapause cette fois-ci puis bien regroupée dans trois chambres où ses membres se tiennent chaud, crois-moi. Et, pour l'an prochain, je leur ai déjà préparé une barre HLM à Lasius en BC sous verre de 63 cm de long x 5 cm de large et 25 cm de haut. Hyper giga-méga trop grand pour elles ? Hin Hin Hin Hin Hin Hin Hin... happy.gif Permettez-moi de rire !

Moralité de l'histoire : Tes fourmis, tu pourrais les foutre à Versailles où c'est 450 milliards de fois trop grand pour elles qu'elles se caleraient dans un coin dans l'attente de voir plus grand et sans avoir ni trop chaud ni trop froid puis avec l'autorisation, en plus de ça, de sortir dans les jardins...

Voilà, Mathias ! Faut pas te faire de soucis pour tes fourmis ! Moi je ne m'en fais pas du tout pour les miennes, du moins sur ce plan-là. tongue.gif

Amicalement............................................................ wink.gif ...........................................................Patrice

  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #186592 · Réponses: 10 · Lectures: 2 360

IDEMYR
Ecrit: Thursday 01 November 2012 à 19:11


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue parmi nous, Mathias ! hi.gif

A ton âge c'est super de s'intéresser aux fourmis que tu auras tout le temps d'étudier pour devenir plus tard un parfait myrmécologue ( amateur ou rigoureux ).

Pour ma part j'en suis tombé amoureux à l'âge de 14 ans en Ardèche avec Messor barbara puis Polyergus rufescens, la fourmi amazone, en compagnie de mon petit frère Stéphane ( 7 ans ), sans occulter les autres espèces toutes aussi captivantes les unes que les autres... Seulement, voilà, je suis resté ainsi simple myrmécophile pendant trop longtemps par la faute de celles et ceux qui me prenaient pour un attardé mental parce que je passais beaucoup de temps le nez dans l'herbe à observer ces bestioles-là.

Ce n'est que depuis 2001 que je me suis sérieusement lancé dans la myrmécologie amateur avec la perspective de faire quelque chose de bien concernant l'étude des fourmis. C'est te dire le retard que j'ai pris malgré le fait que j'en connaisse un brin à leur sujet.

Nous sommes contents de t'accueillir au sein de notre joyeuse bande de jeunes et de vieux qui ne se prennent pas au sérieux mais qui font des trucs super, crois le bien!

Alors à + et amitiés formiques.............................................. thumbsup.gif ................................................Patrice

  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #186535 · Réponses: 10 · Lectures: 2 360

IDEMYR
Ecrit: Saturday 29 September 2012 à 08:39


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue parmi nous, DJ Dark-Spin !

Il me semble que tu es très " musico ". Moi c'est RAMMSTEIN - Rob HALFORD ( métal ) et toutes sortes de trucs qui bougent pas mal entre autres choses telle que la musique classique, le disco ( eh ! c'est mon époque ), le folk, puis les musiques celtiques et zen pour compenser tout ce bruit puis calmer mes nerfs.

Ici, à AcideFormik, tu te feras des tas d'amis fondus de fourmis comme nous et de tous âges ( de 8 à 99 ans ) et tu pourras compter sur leur aide pour élever des fourmis chez toi mais tout d'abord les découvrir puis les étudier dans leur milieu naturel, comme sur les terrils que tu as parfaitement orthographié, sois tranquille.

Ils sont pas très doués en myrmécologie, moi non plus d'ailleurs, mais une fourmi + une fourmi + d'autres mises ensemble ça fait ce qu'on appelle de l'intelligence collective et grâce à cela = on devient tous des crak !!!

A mon avis il n'y a qu'ainsi que ça peut marcher sauf du point de vue de ces gens qui se la joue ".........", si tu vois ce que je veux dire, et je trouve étrange qu'on puisse en trouver autour des terrils des comme ça. Bref ! C'est fou ce que le monde peut changer tout de même.

Viens aussi dialoguer avec nous dans la Shoutbox ( en cliquant tout en haut à droite sur l'affiche AcideFormik ) où tu pourras nous raconter tout ce que tu veux dès que tu auras du temps libre.

A + mon poteau !................................................. wink.gif ...............................................................Patrice







  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185598 · Réponses: 5 · Lectures: 1 412

IDEMYR
Ecrit: Friday 28 September 2012 à 17:49


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Cette histoire se déroule un jour en Ardèche au début des années 80...

Mes parents avaient en ce temps-là invité ma Grand-Mère maternelle ( mamie Simone ) à passer quelques jours de vacance dans notre propriété perdue au fond des bois, le Saüt ( sureau en patois ardéchois ), où naquit ma passion des fourmis en 1972. Et comme ce jour-là nous devions aller faire des emplettes à Largentière, sous-préfecture située à huit kilomètres d'ici, mamie Simone ne voulut pas nous accompagner parce qu'il faisait trop chaud à son goût et qu'elle ne voulait pas s'épuiser à marcher dans les ruelles étroites de cette bourgade où je reconnais qu'on y cuisait comme dans un four en plein Eté. " Je vais rester là à lire en attendant votre retour ", nous dit-elle alors.

Une heure et demi plus tard, nous étions donc de retour, et voici ce que mamie Simone nous rapporta, elle qui n'y connaissait rien aux fourmis et qui trouve le moyen de la ramener sur AcideFormik alors qu'elle nous a quitté il n'y a que quelques petites années de cela ( paix à son âme ) : " Eh !... vous n'allez pas croire ce que je vais vous raconter ! " ( Mais si mamie ! On ne demande qu'à te croire, ici comme ailleurs du reste. Alors, c'est quoi encore qu'il t'arrive... ). " Bin ! Suivez-moi, je vais vous montrer... ( nous la suivons... ). Il m'arrive que j'étais en train de regarder ces grosses fourmis là, sur la terrasse ( des Camponotes noires sous la tonnelle de chênes verts, à l'ombre ), et figurez-vous qu'il y en a une qu'avait trouvé je ne sais quoi d'assez lourd pour elle à trimballer, sûrement un truc à bouffer qu'elle ramenait à son nid, jusqu'au moment où elle s'est retrouvé devant un bout de bois ou d'écorce qui lui barrait le passage. Elle a bien tenté de le franchir avec son fardeau mais pas moyen de le faire. Elle le tiraillait dans tous les sens à reculons, en travers, puis le soulevait et le poussait pour passer par dessus l'obstacle mais sans succès puisque celui-ci était trop haut. Je me suis dit que je pouvais le lui ôter afin qu'elle puisse passer, mais rien à faire. Je voulais absolument voir si elle était capable de se débrouiller toute seule. Et pas un instant elle n'a pensé à le contourner, non ! Elle s'obstinait à vouloir le franchir à tout prix avec son gros truc encombrant ! Finalement, je ne sais pas ce qu'il lui a passé par la tête, elle a filé tout droit jusque là-bas, vers ce bout de bois où je suppose que se trouve son nid ( Une ancienne poutre du toit de la grangette que nous venions de refaire deux ou trois ans auparavant et dans laquelle une belle colonie de Camponotes herculéennes s'était établie ), puis elle est revenue quelques temps après avec une copine à ses basques. Eh bin, et c'est là que ça devient intéressant, figurez-vous qu'à deux, ensemble, elles ont pu le faire passer de l'autre côté son bout de machin trop lourd à la première qui n'arrivait pas à s'en sortir toute seule. Mais ce n'est pas fini ! C'est qu'une fois que la charge s'est retrouvée de l'autre côté, la seconde fourmi s'en est retournée d'où elle venait, l'air de dire à la première > Bon ! Maintenant que je t'ai filé un coup de main, tu peux te démerder toute seule. Moi je retourne à la maison parce que je n'ai pas que ça à foutre ! - Vous vous rendez compte un peu !?! C'est tout de même incroyable chez d'aussi petites bêtes !?! Et l'autre, toute seule, a pu poursuivre son chemin, sans encombre cette fois, et ramener son gros machin au nid ".

Eh oui, mamie ! Maintenant je me rends compte d'une chose que je pourrais fort bien t'expliquer aujourd'hui, si tu ne nous avais pas quitté prématurément, s'agissant tout simplement d'une histoire de phéromones dites de " recrutement ", mais de recrutement en tandem par dessus le marché. Ce n'est pas plus bête que ça !







  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185577 · Réponses: 0 · Lectures: 1 176

IDEMYR
Ecrit: Friday 28 September 2012 à 15:48


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


J'ai pu ce jour saisir dans la Shoutbox une conversation tournant autour du nourrissage de fourmis de petite taille avec un coton imbibé de liquide sucré que ces dernières échancraient afin de pouvoir en absorber le contenu intérieur. Hors, s'il se trouve que je n'ai pas connu ce genre de problème, parce que je n'ai pas eu le temps de l'affronter, je peux tout de même dire que l'usage de cette méthode de nourrissage ne dure qu'un temps. En effet, celle-ci me suffisait amplement lorsque ma colonie était toute jeune et qu'elle ne comptait que sept ouvrières. Ensuite, avec l'apparition des générations suivantes qui m'ont porté l'effectif à quatre-cent sujets, j'ai dû me dispenser de ce coton trop vite débarrassé de son contenu mais ce seulement de manière superficielle puisque les fourmis ne pouvaient atteindre le jus qu'il contenait encore en profondeur, d'où le gaspillage de sirop qu'on imagine. Et comme j'avais deux bouchons " nourrisseurs " en service simultanément, les pertes de matière étaient encore plus coûteuses. De plus, avec les fortes chaleurs estivales et ce coton qui tient déjà chaud ( c'est connu en Hiver ), j'ai eu affaire à la fermentation de mon " nectar " composé pour un tiers de miel et pour le reste d'adjuvants sucrés eux aussi qui m'obligeaient à des renouvellements encore plus fréquents de cette nourriture liquide n'ayant pas le temps de " s'évaporer " utilement.

J'ai alors tout essayé pour que mes fourmis puissent avoir accès au sirop dans sa totalité mais sans réel succès avec une noyade en prime qui m'avertissait des risques pris à ce moment-là. Alors me vint l'idée ( myr ) d'opter pour la corde de marin qu'on jette au naufragé pour le ramener à bord du navire en perdition...

J'ai finalement trouvé dans mon bric-à-brac une cordelette blanche en nylon toute propre de 2 mm de diamètre, l'ai coupée en morceaux d'une quinzaine de cm de long chacun, les ai mouillés à l'eau du robinet pour qu'ils soient plus dociles à manier, les ai enroulés dans mes petits bouchons " nourrisseurs " de bouteilles en plastique mais en tortillons ( quoi que bien enroulés sur le pont du bateau ça fasse mieux ), ai posé un bouchon dans chacune de mes deux ADC, ai puisé du nectar dans mon petit verre de réserve avec une pipette ( stylo Bic vide dont je bouche l'extrémité avec l'index ), puis ai lâché plusieurs doses de ce breuvage dans chaque bouchon.

L'avantage de ces cordelettes, c'est bien entendu tout d'abord d'éviter la noyade des fourmis comme avec le coton puis de leur permettre de pomper le jus directement dessus grâce au principe de la mèche absorbante d'une lampe à pétrole, là aussi comme avec le coton, mais surtout de leur permettre d'aller le boire ce jus jusqu'au fond du bouchon tout en suivant la baisse de son niveau sans être contraintes de tout " déniaper ", lequel niveau le " fourmicologue " peut surveiller quotidiennement. Voilà !

En tous cas cette méthode me convient très bien pour le moment. Et tant que ma population de L. emarginatus ne dépassera pas un effectif trop gourmand je pourrais la maintenir en l'état actuel de service !

Pour conclure, je suis désolé de ne rien pouvoir vous montrer en photos. L'IDEMYR est un pauvre institut qui ne paye pas de mine et qui n'a pas un rond par dessus le marché pour prendre son essor !
  Forum: Elever des colonies en captivité (techniques, t... · Prévisualisation du message: #185570 · Réponses: 3 · Lectures: 2 052

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 19:22


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Slt, Braed's !

Tu as sans doute raison : Malgré le progrès, cela devient difficile de vivre avec son temps, et ce quel que soit l'endroit dans lequel on se trouve.

Si j'ai bien compris, tu aimerais avoir la Shoutbox dans ton portable pour rester en contact avec Belo qui est ton pote ? Et pour que celui-ci puisse te contacter au besoin ? Notamment lorsque vous êtes momantanément dépourvu de vos ordi ?

Mais si Belo est ton pote, alors pourquoi ne vous êtes vous pas échangés vos numéros ( ? ). Est-ce que c'est pour bénéficier de la gratuité de la Shout ? J'ai tout de mal a saisir le sens de ta revendication, mais si c'est pour faire avancer le progrès et le rendre plus accessible, alors là je suis entièrement avec toi !

Vas-y , laisses-toi pas faire !

Amitiés.......................................................... thumbsup.gif .................................................................Patrice



  Forum: Bugs · Prévisualisation du message: #185461 · Réponses: 12 · Lectures: 6 248

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 18:59


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Soi le bienvenu parmi nous, Stèf !

Ton histoire de reine qui tombe du ciel est assez drôle. Quant au fait qu'elle ait été ensevelie avec ses premiers oeufs, ce n'est pas grave du tout tant qu'elle en ait réchappé ! Sa reserve de spermatosoïdes lui permettra de repondre une deuxième fournée d'oeufs parce que, vois-tu, une reine fourmi pond à volonté sur commande comme on dit. Donc tu n'as pas de soucis à te faire tant qu'elle a trouvé son p'tit coin tranquille pour mettre au monde des ouvrières et que tu te montres discret avec elle, ce qui ne t'empêche pas de jeter un oeil discret sur ses activités et son état de santé. Il te reste toutefois à déterminer à quelle espèce elle appartient, et pour cela tu peux compter sur les gens d'AcideFormik qui en save un rayon en matière de détermination des espèces myrmécines.

Voilà, Stèf !

Que la réussite soit avec toi en matière d'élevage de fourmis.

Amitiés........................................................... thumbsup.gif ...................................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185458 · Réponses: 5 · Lectures: 1 271

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 04:02


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour les Jérémy's TPE de 1°S !

Allez voir sur le Net du côté du Parc protégé des " Cossouls " dans les Bouches-du-Rhône : C'est une réserve naturelle de type steppique classée " Natura 2000 " qui a subi une grave catastrophe écologique ( rupture d'oléoduc ) et que l'on est en train de restaurer par l'intermédiaire de Fourmis moissonneuses ( des Messor ) pratiquant naturellement la myrmécochorie ou transport puis dissémination des graines dudit milieu ou on les réintroduit de manière artificielle.

Pensez aussi aux espèces exotiques telles que les oecophylles ( utiles à l'homme ) puis aux nuisibles telles que les espèces de fourmis dites " invasives " qui débarquent partout où il ne faut pas pour commettre des ravages sur leurs terres d'asile. Et les redoutables Dorylus ( fourmis carnivores d'Afrique ) que les villageois de la savane ou de la brousse sont contents de voir débarquer dans leurs potagers tant elles massacres de nuisibles puis ne laissent plus rien après leur passage ( comme insecticide et raticide, on ne trouve guère mieux et l'on peut surtout dire qu'il sont écologiques ceux-là ).

Voilà des sujets intéressants pour votre devoir sur les fourmis qui se dispensent qu'on les étale avec des fourmilières en BC à l'appui.

Espérant vous avoir été utile sur ce point.

Bonne chance les garçons !................................................. victory.gif ..................................................Patrice

  Forum: T.P.E. (Travaux personnels encadrés) · Prévisualisation du message: #185436 · Réponses: 44 · Lectures: 22 314

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 03:15


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue parmis nous, Marie !


Cela nous fait toujours plaisir d'accueillir une jeune femme au sein de la communauté " AcideFormikienne ". C'est pas qu'on manque de nanas ici, on en est entouré de millions, mais une qui nous ressemble ça nous émoustille différemment, pardi !

Pour sûr, nous allons faire de toi une néophyte digne de ce nom qui va très vite à son tour choper le virus de la myrmécologie ( myrmécophile, au 1er degré, tu deviendras très vite, puis myrmécologue au second degré si ton cas s'agrave de jour en jour... ).

Moi aussi j'ai lu la trilogie de Bernard WERBER, mais ce n'ai pas elle qui m'a rendu malade des fourmis parce que j'étais déjà bien atteint avant, c'est-à-dire depuis l'âge de 14 ans. Faut pas tomber dans une fourmilière quand on est petit ! Après on a du mal à remonter la pente. Oh, bien entendu, je ne suis pas encore en phase terminale mais à force de tout le temps déconner je risque d'y arriver avant l'heure, et les pieds devant pour que les croque-morts soient à la bourre.

Un bon truc pour attraper tout de suite une bonne " myrmécomaniose aigüte ", c'est bien entendu d'aller au contact des fourmis sur le terrain mais en bonne compagnie. Ca pourrait être la mienne, mais comme je n'ai jamais eu de chance avec les meufes et que je crèche à Péta-aux-Chnocs, tu trouveras bien ( mais je crois que c'est déjà fait ) un excellent " AcideFormikien " qui t'y fera découvrir le merveilleux monde des fourmis. Et puisque tu nous apprends que tu es une sportive, je suis sûr que crapahuter pendant des heures au milieu des espèces ne te posera aucun problème. Et d'une !

Entre deux leçons de myrmécologie appliquée en plein air, tu pourras poursuivre les cours théoriques de cette même science à domicile ( gratos ) en consultant le forum, en suivant les exposés ou sujets proposés, en consultant les nombreux messages et ton courrier personnel, puis, le soir venu, te défouler un peu avec tes " profs " et " condisciples " dans la Shoutbox où l'on parle de tout et de rien. Mais quand on n'a rien à dire, bin, on va se coucher, c'est tout ! Et de deux !

Enfin, et pour clore cette fenêtre d'accueil, je te suggère de faire une petite place dans ta bibliothèque pour qu'elle puisse y recevoir au fil du temps cette littérature myrmécologique qui me parait indispensable à l'acquisition des riches connaissances que réclame l'envie irrésistible de devenir un jour une myrmécologue chevronnée. Et de trois !

Voilà, ma chère Animalworld ! ( y'a un p'tit côté Wonderwoman' dans ce pseudo, non ? ).

Que le bon vent de la myrmécologie te porte bonheur en son vaste domaine où grouillent milliards de ces p'tites bêtes que nous aimons tous à la folie, passionnément et plus que tout !!!

Amitiés............................................................. thumbsup.gif ...................................................................Patrice









  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185435 · Réponses: 9 · Lectures: 2 033

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 01:32


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Sois le bienvenu parmis nous, Maël ! ( super joli prénom très original ).

Lorsque je suis arrivé sur ce site, il n'y a pas très longtemps, j'ai parcouru la liste des inscrits ( surtout des membres actifs ) et je me suis tout de suite arrêté sur un pseudonyme qui m'a plu parce que j'avais vu ce nom là quelque part ( hummmm......... réfléchissons un peu, hummmm.......... Oui ! Dans la trilogie de Bernard WERBER : " Les fourmis " ; " Le jour des fourmis " et " La révolution des fourmis ". Après vient " Le livre secret des fourmis " ). C'était " Bel-o-kiu-kiuni ", la reine de Bel-o-kan, la cité des fourmis rousses, et je me suis tout de suite dit : " Chouette, une nana !? = Je vais lui passer un p'tit message... ".

Sans se démonter, ce charmant pseudo corrigea mon tir et m'apprit qu'il etait un mec. Il est par ailleurs le premier à m'avoir promulgué de bons conseils, notamment en ce qui concerne la diapause obligatoire de ma toute jeune colonie de Lasius emarginatus. Et puis je l'ai vu dialoguer dans la Shoutbox et me suis figuré que ce mec là, qui s'exprimait intelligemment et semblait toucher sa bille en fourmis, devait avoir une trentaine d'années. Et PAF ! Encore planté ! En épluchant un peu mieux son profil, je vis qu'il était né en 1996 et qu'il avait par conséquent 16 ans. Eh bin, chapeau ! Voilà un p'tit gars vachement sérieux, calé en myrmécologie et plaisant en correspondance.

Alors, Mister Braed's, si tu es aussi doué et aimable ( quoi que... mais, bon ! les bretons que j'ai connus n'étaient pas les têtes de c...... qu'on prétend ) que ton pote Baptiste dit " Belo ", je me ferais un plaisir d'échanger avec toi sur tout sujet qui te conviendra mais sans toutefois sortir des rubriques avec lesquelles je me suis familiarisé : Les raptiformica depuis l'âge de 14 ans ; l'inventaire myrmécologique d'un parc protégé depuis 2001 ( pas le parc ), puis l'élevage d'émargis ( L.emarginatus ) depuis l'an dernier seulement, et, pourquoi pas, les Termites, Dorylus, Eciton, et toutes ces bestioles qui nous font fantasmer parce que dites " exotiques ".

Voilà, Maël ! A+ si tu le souhaites...

Amitiés............................................................. thumbsup.gif ..................................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185434 · Réponses: 12 · Lectures: 3 175

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 00:14


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Dans le temps, pour leurs astronautes, les ingénieurs de la NASA ont passé des journées et des mois entiers à trouver le stylo à bille qui leur conviendrait le mieux afin de pouvoir écrire en apesanteur : des stylos à pompe, à pression, à gaz, etc... mais rien n'y faisait ! Les astronautes ne pouvaient pas écrire dans l'espace.

Les russes ( les popovs ) leur ont alors dit aux amerloks : " Mais nous, on n'a pas de problèmes. Pour que nos cosmonautes ( dans leur capsule toute grise, moche, parce que la peinture en URSS en ce temps-là ça coûtait trop cher ) puissent écrire dans le vide sidéral, on leur donne des crayons gris ". Et les kinkins furent " sidérés ".

Alors, Baptiste, vois-tu, il y a des gens ici qui se moquent de toi tout simplement parce qu'ils ne savent pas dessiner
et parce qu'ils se doutent un peu que tu vas leur en mettre plein la vue avec tes beaux dessins si toutefois il se révèle que tu sois un bon dessinateur, comme je le suis parce que je tiens de ma mère qui a fait, avant de me faire moi, l'école des Beaux-Arts à Paris.

Sois le bienvenu parmis les ingrats que nous sommes, parce que à moi aussi il m'arrive d'être médisant, et que la fièvre de la myrmécologie te rende complètement malade ou dingue des fourmis ! Moi elle m'a profondément rendu gaga, mais complètement marteau !

Bon ! Sur ce, je remonte dans ma capsule royale " IDEMYR " pour un déconnage, heu... décolage vertigineux vers le royaume des fourmis qui peuplent quelques fois mes rêves parce qu'il est 1 h 10 du matin.

A + Kamarade ..................................................... wink.gif ................................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185432 · Réponses: 11 · Lectures: 2 657

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 25 September 2012 à 00:12


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Dans le temps, pour leurs astronautes, les ingénieurs de la NASA ont passé des journées et des mois entiers à trouver le stylo à bille qui leur conviendrait le mieux afin de pouvoir écrire en apesanteur : des stylos à pompe, à pression, à gaz, etc... mais rien n'y faisait ! Les astronautes ne pouvaient pas écrire dans l'espace.

Les russes ( les popovs ) leur ont alors dit aux amerloks : " Mais nous, on n'a pas de problèmes. Pour que nos cosmonautes ( dans leur capsule toute grise, moche, parce que la peinture en URSS en ce temps-là ça coûtait trop cher ) puissent écrire dans le vide sidéral, on leur donne des crayons gris ". Et les kinkins furent " sidérés ".

Alors, Baptiste, vois-tu, il y a des gens ici qui se moquent de toi tout simplement parce qu'ils ne savent pas dessiner
et parce qu'ils se doutent un peu que tu vas leur en mettre plein la vue avec tes beaux dessins si toutefois il se révèle que tu sois un bon dessinateur, comme je le suis parce que je tiens de ma mère qui a fait, avant de me faire moi, l'école des Beaux-Arts à Paris.

Sois le bienvenu parmis les ingrats que nous sommes, parce que à moi aussi il m'arrive d'être médisant, et que la fièvre de la myrmécologie te rende complètement malade ou dingue des fourmis ! Moi elle m'a profondément rendu gaga, mais complètement marteau !

Bon ! Sur ce, je remonte dans ma capsule royale " IDEMYR " pour un déconnage, heu... décolage vertigineux vers le royaume des fourmis qui peuplent quelques fois mes rêves parce qu'il est 1 h 10 du matin.

A + Kamarade ..................................................... wink.gif ................................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185431 · Réponses: 11 · Lectures: 2 657

IDEMYR
Ecrit: Monday 24 September 2012 à 18:40


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Oui ! Bienvenue parmi nous Nico, mais mon antarium à Lasius emarginatus étant tout petit je ne me sens pas apte à te donner des leçons.

Ce qui t'irait bien à toi c'est d'élever des Myrmécia ( fourmis bouledogues d'Australie ) 25 mm de long ou des mégaponéra ( Paraponera clavata, P. panama, etc... ) près de 4 cm de long !!! Mais l'introduction de telles espèces en France, sauf pour les initiés dont nous ne faisons pas partie, est interdite !

Tu peux tout de même te réfugier sur les belles espèces que nous possédons, telles que les Camponotes qui taillent dans les 14 / 15 mm chez les ouvrières les plus grandes ( Camponotus herculeanus, C. ligniperda, C. cruentatus, entre autres ) et Cataglyphis cursor qui vit dans les régions très sèches et dont il me semble aussi qu'elle a de la gueule.

Dans les tailles moyennes ou standards il y a pas mal de Formica et des Messor ( granivores ) avec des individus allant au sein d'une même colonie entre 5 et 9 mm de long.

Chez Les plus petites espèces ( Lasius niger et consorts, Tetramorium, Pheidole et Leptothorax, Crematogaster, Myrmica et j'en passe... ) ça tourne autour des 3 / 5 mm.

Et si tu veux construire le plus giga antarium du monde pour les plus ch'tiotes fourmis d'ici, je t'enverrai deux races de fourmis naines dont les colonies de 250 sujets tiennent dans le volume d'une pièce de deux euros. Au moins elles auront de la place pour s'ébattre celles-là !

Voilà, Nico ! C'est juste pour te donner une idée " visuelle " de ce que tu pourrais accueillir chez toi comme fourmis.
Et je sens que tu touches ta canette en matière de décorum pour antarium que tu ne saurais tarder de posséder à la maison.

Que la réussite soit avec toi !

Amitiés........................................................... thumbsup.gif ....................................................................Patrice





  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185420 · Réponses: 3 · Lectures: 1 584

IDEMYR
Ecrit: Saturday 22 September 2012 à 21:52


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Alex !

Sympa ton p'tit matos et surtout ton VTT, quoi que j'en cherche un de couleur kaka, heu... Kaki pour pouvoir le planquer dans un coin tranquille pendant que j'ai le nez dans l'herbe à mater les fourmis du parc de la Fontaine aux Fées où je poursuis mon inventaire...

Moi, mon matos, c'est : veste ou chemise et froc plein de poches partout avec dedans ( carnet de notes, stylo 4 couleurs, boussole, double mètre à ruban, petit capteur météo, couteau de survie et tel portable ) ; chaussures montantes et Stetson ; musette transportant ( écritoire, plan du site et vues sectorisées de celui-ci, guide de la faune et de la flore, myrmécofiches, loupe, pinceaux plats de 5 puis 2 cm de large à poils souples, broche, massette en plastique, sécateur, chiffon, sacs en plastique, cordelette, tubes et boites de prélèvement ).

Plus tard, et si je ne dis plus de gros mots sur le site, avec l'aide du Bon Dieu ou du Père Noël pour cette raison,
avec moi j'emporterai en plus : appareil photo avec macro-objectif ; boroscope ; éco-sondeur ; endoscope ; piquets de zonage et ruban de 20 m ou 50 m + piquets de marquage colorés ; ruban de sécurité et une mule ou un âne bâté pour transporter tout ça parce que ça commence à peser lourd;

Je suis confus de ne pouvoir vous montrer tout ce fatras en photos, surtout la mule ou le baudet avec son large sourire et ses dents bien brossées, à moins que j'opte pour une chamelle à cause de ses beaux yeux, mais je vous laisse imaginer ce à quoi peut ressembler la myrmécologie de terrain vue par l'anticonformiste que je suis, laquelle je n'ose pas qualifier de " moderne ", à moins que l'écologie ne l'emporte sur le reste à la longue...

Sur ce, Alex 896, je te laisse poursuivre tes investigations pour continuer à chercher des affinités dans la liste des membres, des marchands de chameaux par exemple...

Amitiés et à + .......................................................... dance37yb.gif ...........................................................Patrice





  Forum: Excursions et rencontres sur le terrain · Prévisualisation du message: #185367 · Réponses: 22 · Lectures: 18 530

IDEMYR
Ecrit: Saturday 22 September 2012 à 14:45


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Zorro !

Tout d'abord, petite blagounette pas franchement drôle mais indispensable de mon point de vue mesquin : Si Zorro ne peut rien faire pour sauver des fourmis, alors qui le fera ?
Ceci étant dit, je pense comme beaucoup ici que tu as intérêt à bien étudier tous les paramètres afin d'élucider le mystère d'une telle hécatombe qui ne fait rire personne ici, entendu par là que ça pourrait fort bien arriver à n'importe lequel d'entre nous : unsure.gif Quelle Horreur !!!

_ Il y a le taux d'humidité qui peut favoriser le développement de bactéries pathogènes s'il est trop élevé. Par conséquent, il vaut mieux que les nids soient secs que trop humides, et donner la possibilité à leurs hôtes de se déplacer au besoin de chambres en chambres dans le sens de la verticalité, bien entendu, pour choisir le mini-microclimat qui leur convient dans leurs nids respectifs.

_ La qualité de la nourriture et son état de conservation ne sont pas des facteurs à négliger comme le nettoyage régulier des accessoires ( dinette à fourmis ) et le renouvellement des nourritures tant liquides que solides à ne pas laisser trop longtemps traîner dans l'ADC. Lis bien ce que les collègues te proposent à ce sujet !
La qualité de l'eau que tu utilises pour tes préparations ( nectar, miellat, sirop à fourmis... ) doit être irréprochable !
Ne leur sers à tes protégées que de l'eau de source en bouteille !

_ Les facteurs environnementaux qui me paraissent être les plus " sournois " pour ne pas dire " vicieux " parce que invisibles, tels que : le confinement qui est l'allier des polluants ( tabac, insecticides, parfums, mais tout ce qui se vaporise, s'atomise, se pulvérise ou s'évapore à la maison où toute la diaspora chimique se rencontre, se mélange ou se croise... ). Il ne faut pas négliger non plus le pouvoir incidieux des ondes et des vibrations ( les fourmis, normalement, ne perçoivent pas les sons ).

_ Enfin, il y a les fourmilières artificielles dont les composants et les éléments du décor peuvent très bien comporter des poisons, lesquels, dans leur confinement souvent mal aéré peuvent provoquer des catastrophes, mais... Tout de même, les fourmis ne sont pas assez folles pour se laisser enfermer dans un piège nauséabond ou instable et savent très bien s'en sortir seules si besoin est en évacuant les lieux, tout simplement !

Ton problème, Zorro, est très certainement le plus épineux jamais rencontré sur ce site, et je vois mal comment tu pourrais t'en sortir sans recourir à une intervention physique ou te creuser davantage la tête afin d'en découvrir l'origine. Et n'hésites surtout pas à nous faire part de la suite de cette mésaventure dont je souhaite qu'elle trouvera une issue favorable ou salvatrice.

Amitiés sincères, bon rétablissement et longue vie à tes colonies !!!
..................................... thumbsup.gif ..........................................................................Patrice


  Forum: Observations/Expériences menées sur les fourmis... · Prévisualisation du message: #185323 · Réponses: 43 · Lectures: 23 644

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 23:10


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Saw !

Camponotus vividus serait, parait-il, une chasseresse spécialisée dans la prédation des termites. Mais on ne la trouve qu'en afrique équatoriale. Alors, s'il y avait moyen de faire un rapprochement avec l'une de nos camponotes...( ? )... Surtout que les termites chez nous ne sont pas énormes et très peux combatifs.

Et s'il y avait par chez nous des fourmis " termitophages ", ça se saurait. Voilà !

Dzolé !!!
  Forum: Fourmis "exotiques" · Prévisualisation du message: #185301 · Réponses: 5 · Lectures: 5 420

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 22:02


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Petit Prince !

J'ai déjà assisté à une guerre qui opposait des crématos à des herculéennes pendant quelques années au sujet d'un chêne vert que les premières exploitaient pour sa profusion de cochenilles mais que les deuxièmes convoitaient pour cette raison. C'était en Ardèche, au cours des années 80, dans la propriété où nous passions toutes nos vacances d'Eté : un ancien verger en friche, perdu au fond des bois, avec une petite grange plantée en son centre, que mes parents avaient racheté en 1971 ou 72 mais franchement dans un état lamentable hormis la grange qui avait bonne mine et pouvait abriter toute notre famille. Il y avait alors un moche cerisier sur une terrasse, à 25 ou 30 m à gauche de la grangette, que nous abatîmes pour en faire du bois de chauffage ou pour faire cuire les brochettes. Avec mon petit frère Stéphane, je pus constater que la corniche épaisse en bois de châtaignier qui ornait la porte de la cave, en bas, était squattée par une jolie colonie de ce que nous nommions à l'époque des " Crématogaster de Madagascar ", et ces curieuses petites fourmis noires à tête rouge avaient tracé une piste qu'elles empruntaient pour aller exploiter un beau chêne vert de taille moyenne qui jouxtait la grange à gauche, aussi ( comme l'autre chêne à droite de cette même grange avec lequel il faisait une paire décorative et rafraîchissante en ce lieu très exposé au soleil ), et ce à cause de ces fameux cochenilles dont j'ai parlé plus avant.

Au bout de quelques années apparut dans la souche de feu le cerisier une petite colonie de ces grosses camponotes " ronge-bois " que nous avions déjà aperçues dans les bois de sapins environnants et que nous devions prendre l'habitude d'appeler par leur vrai nom : " Camponotes herculéennes " ( on était à deux doigt de la vraie science formique en ce temps-là ). Il advint donc ce qu'il devait arriver = Les grosses fourmis noires eurent des visées sur le chêne des crématos, et il en résulta une guerre qui allait durer quelques années sans que l'une des belligérantes ne cède devant l'autre.

Et comme tu le décris si bien dans ton expérience, il en allait de ces p'tites crématos qui, le cul en l'air avec une p'tite boule de mousse blanche venimeuse au bout, et les mandibules grandes ouvertes, champouinaient la tronche des herculéennes contraintes de reculer à plat ventre en se frottant le mentum au sol ( pour s'essuyer, pardi ! ). De leur côté les herculéennes pointaient leur gastre par dessous elles pour tirer " à vue " les crématos à coup de jet d'acide formique ( ce qui montre bien qu'elles en produisent comme la majeur partie des fourmis ) et les écrabouillaient ensuite entre leurs puissantes mandibules = elles ne faisaient pas un pli les crématos !

Pour une campo morte il fallait en compter des dizaines dans le camp adverse. Et tandis que la bataille faisait rage ( avec plein de p'tits cul en l'air courant en tous sens dans l'herbe rase et les feuilles mortes )-( là, ça permet d'entendre le " marabounta " si cher aux africains ), les bergères " écussonnées " forçaient le passage en zigzagant pour aller traire leurs brebis duveteuses sans se soucier des copines qui se sacrifiaient à gauche et tout le long d'une ligne de front protectrice pour que le travail continue.

Le plus drôle dans tout cela c'était de voir des camponotes décorées comme des sapins de Noël avec des bouts de crématos mortes et des p'tites têtes rouges encore accrochées après leurs pattes et leurs antennes. Et certaines soldates ou major rentraient chez elles ( souche de cerisier ), en longeant la crète de pierres de la faille, après un rude après-midi à batailler dur mais dans un piteux état avec des reliques accrochées autour d'elles qui intriguaient les gardiennes des entrées et les contraignaient à subir un contrôle en règle avant d'aller souffler un peu et très certainement se restaurer avec une bonne " tropha " bien méritée dans les entrailles de leur nid.

Oui, Petit Prince 77 ! Cela tu le décris si bien dans ta petite mésaventure, ce que j'ai vécu, moi, à grande échelle. Et il y a sûrement dans ma narration des trucs qui te font bien rire comme nous en riions jadis avec mon frangin.

Continues de bien soigner tes petites protégées et à + pour de nouvelles aventures formiques...

Amitiés.............................................................. biggrin.gif .................................................................Patrice


  Forum: Observations/Expériences menées sur les fourmis... · Prévisualisation du message: #185299 · Réponses: 12 · Lectures: 4 235

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 18:30


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Olipi !

J'ai travaillé cinq ans aux " Ruchers de Bourgogne " chez des apiculteurs professionnels de père en fils ( 5.000 ruches Dadant 12 cdrs surtout, dont 3.000 transhumantes en camions, mais aussi des ruches 10 cdrs et ruchettes pour l'élevage ), alors autant te dire que je connais la relation entre fourmis et abeilles parce qu'ils nous étaient souvent donné de voir les deux familles se cotoyer dans la nature : Apis mellifera ; A. caucasia ; A. ligustica et consorts... visitées par Lasius emarginatus ; Camponotus ligniperda ; Crematogaster scutellaris et Formica rufa...

Les abeilles tolèrent la présence des fourmis, parfois gênantes lorsqu'elles insistent un peu trop pour entrer dans les " caisses ", mais cette proximité des fourmis dans un rucher, et leurs visites opportunes par les entrebaillements des planchers ou des plateaux couvre-cadres, a pour avantage de contribuer à la santé du cheptel apicole et de faire fuire ses nombreux parasites, hormis le Varoa bien entendu.

J'ai apprécié tes photos, de fort belle qualité, qui en disent long sur cette relation fourmis / abeilles et comment l'une d'elle apporte leur casse-croûte ( l'une d'elles mal formée ) aux fourmis rousses qui attendent en embuscade en bas à gauche. Bien vu, gars !

J'ai moi même possédé quelques ruches ( Voirnot 10 cdrs ) mais ai dû les abandonner pour différentes causes.

A + pour connaître la suite de ton histoire " des fourmis et des zuzus "...

Amitiés.................................................................. thumbsup.gif ..........................................................Patrice
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #185286 · Réponses: 19 · Lectures: 11 005

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 13:17


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour, Nazouette !

La vitre sans tain, à laquelle j'avais aussi pensé, n'est finalement pas une bonne option car obligeant en effet à éclairer la fourmilière de l'intérieur pour pouvoir y voir quelque chose. Et comme les fourmis adultes ne tolèrent que la lumière du jour en extérieur et qu'il leur faut le noir absolu pour élever leurs larves en toute sécurité, sans avoir l'impression d'être vues, j'ai donc opté pour un compromis s'appelant " vitre pare-soleil ", de couleur grise ( il en existe des bleues, des vertes, des jaunes etc... ), du moins concernant le côté où se fait l'observation.

Mais, dois-je te signaler tout de même, cette vitre-ci n'est pas encore mise en place. Je ne peux donc te dire si elle est ce bon compromis dont je viens de parler ni si les fourmis s'en accommoderont.

Alors à + pour de plus amples infos à ce sujet !

Amitiés...................................................... wink.gif ......................................................................Patrice

  Forum: Fourmilières artificielles · Prévisualisation du message: #185282 · Réponses: 46 · Lectures: 19 030

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 12:57


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Re Bonjour, Myrméco-Vince !

Le ratio esclaves / maîtresses chez Formica sanguinea doit-être à peu près le même que chez Polyergus rufescens, soit de 3 à 6 fuscas par guerrières. Mais quand on sait que les sanguines peuvent très bien se passer d'esclaves, puisque aptes au travail, chez elles je suppose qu'un nombre réduit de " serves " devrait suffir, soit 1 à 3 par individu.

Par contre, chez les amazones incapables d'accomplir n'importe quelle tâche le nombre d'esclaves par individu devrait selon moi se situer entre 4 et 6.

Je t'ai balancé ça à titre indicatif, mais pense être assez proche des bonnes proportions entre maîtresses et esclaves concernant chaque espèce de raptiformica connu dans nos régions.

Voilà, Myrméco-Vince !

Au plaisir et à bientôt je l'espère sur AcideFormik................................ wink.gif ....................................Patrice
  Forum: Formicinae · Prévisualisation du message: #185281 · Réponses: 2 · Lectures: 2 193

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 12:30


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Slt Microtom !

En ce qui me concerne je connais assez bien Polyergus pour l'étudier depuis l'âge de 14 ans, mais quand on est seul, hélas, à essayer de comprendre certaines choses les concernant, on ne peut que faire des constatations :...

> Je suis de près quatre colonies de fourmis amazones dans un parc de 30 Ha situé sur les hauteurs de Dijon dont " Pr 3 " ( nid Polyergus rufescens n° 3 ) qui est un grand dôme aplati de granules terreux de couleur gris mesurant 80 cm de long x 40 cm de large et 20 cm de haut aujourd'hui ( je viens de le remesurer ). Il s'agit là du plus grand nid d'amazones qu'il m'ait été donné de voir de toute ma carrière myrmécologique !

> Et pourtant ce nid ne produit que de furtifs et peu remarquables vols nuptiaux ( il faut être là au bon moment quand le phénomène se produit ) avec envol parcimonieux d'individus sexués des deux sexes.

> Cependant, et puisque cela se produit à la saison des raids esclavagistes, j'ai pu une fois compter 12 gynes désailées accompagnant la colonne des guerrières en même temps, dois-je présiser.

Ce qui voudrait dire que ces " Dames ", après s'être envoyées en l'air ( on peut le dire ainsi ) s'en seraient retournées sur le plancher des vaches pour réintégrer leur colonie d'origine puis tenter ensuite d'usurper leur pouvoir aux reines fuscas à la faveur des razzias sur leurs nids ( profitant de la confusion des combats pour atteindre plus facilement leurs loges royales ). Il s'agirait là d'une stratégie évolutive toujours en accord avec cette faculté acquise au fil du temps, consistant à profiter au maximum des atouts de l'espèce au détriment de l'autre.

Par contre, je n'ai que très rarement trouvé des gynes Polyergus se promenant toutes seules dans la nature. Et si cela a dû se produire, c'était en Ardèche où le caractère agressif de l'espèce est nettement affiché. Ce qui veut dire en somme qu'une reine amazone ardéchoise peut fort bien se débrouiller seule pour forcer l'entrée d'un petit nid de fuscas, dois-je tout de même ici préciser, et ce, pourrait-on croire, grâce à son excellente pratique des arts martiaux. En conséquence de quoi...

..Toute reine amazone trouvée dans l'herbe ou ailleurs doit-être relâchée à l'endroit précis où on l'a ramassée !

Et toute tentative d'élevage de Polyergus rufescens est selon moi vouée à l'échec, sauf d'user de moyens considérables pour le réussir. A ce propos, il y a le pseudo " cylaal " qui est en train de tenter la chose, et je pense que ça vaut le coup de l'accompagner dans cette délicate entreprise...

Au plaisir, sinon, de te revoir Microtom...

Amitiés................................................................. wink.gif ...............................................................Patrice
  Forum: Formicinae · Prévisualisation du message: #185279 · Réponses: 25 · Lectures: 8 179

IDEMYR
Ecrit: Friday 21 September 2012 à 01:01


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Manusnoop !

Tu as pu surprendre en effet des fourmis amazones dans leur forfait puis les suivre depuis leur repaire accomplissant un deuxième raid dirigé vers un autre objectif : un sempiternel nid de fuscas ( Formica fusca ) de couleur rougeâtre sûrement car je ne vois pas du tout ni n'ai jamais vu les amazones attaquer leurs concurrentes, les fourmis sanguines ( Formica sanguinea ) qui leur foutraient une bonne raclée pour accueil de toute manière. A mon avis, et puisque tu décris une bataille qui a duré une bonne vingtaine de minutes, je crois que les amazones de ta région sont comme les amazones bourguignonnes, c'est-à-dire assez cools à l'égard des fuscas dont elles épargnent les vies au cours des combats, sûrement pour nous faire profiter des petites scènes qu'on peut apercevoir ici et là comme autant de combats individuels ou de duels sur lesquels il serait presque possible d'engager des paris.

En Ardèche, les amazones sont assassines car en 5 mn le tour est joué contre des fucas rousses et furieuses ( rouges de colère, pourrait-on dire en quelque sorte ) qui se défendent avec ardeur en leur opposant une défense acharnée. Mais les kidnappeuses de bébés s'en retournent très vite chez elles, comme des voleuses, avec le couvain qu'elles viennent de dérober en laissant derrière elles, je te le jure, un sacré tas de cadavres et de fourmis agonisantes. C'est à cause de leur férocité que je les ai baptisées " Les tueuses ardéchoises ". Mais il paraît que cette cruauté envers leurs victimes est tout à fait normale chez les amazones qui se sont de tout temps taillé une sale réputation de fourmis meurtrières, sans aucune pitié, et se sont même attiré l'antipathie de certains enthomologistes. Il nous faut donc croire que nos amazones méritent un prix Nobel de la mansuétude, sans blague !

Tu es un bon narrateur et je t'invite à suivre ces maudites bestioles aux " dents de sabre ", qui me passionnent depuis lâge de 14 ans ( j'en ai 54 maintenant ), de les accompagner comme je le fais encore aujourd'hui au cours de leurs " raids dans la prairie ", d'être témoin de leurs sacrilèges, puis de te porter " partie civile " à leur proçès lorsque nous aurons d'abord bouffé 356.000 fois les navets par la racine ( autant dire jamais ! ).

A l'an prochain en fin de saison esclavagiste pour un rapport circonstancié en trois dimensions...

Amitiés............................................................ thumbsup.gif ..................................................................Patrice




  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185275 · Réponses: 14 · Lectures: 4 121

IDEMYR
Ecrit: Thursday 20 September 2012 à 22:23


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour LBLLL !

Ce n'est pas courant en effet de pouvoir assister aux raids nocturnes des fourmis contre leurs congénères, qu'elles soient de la même espèce ou d'une autre, mais en Eté, et si l'on veut bien se donner la peine de chercher à la lueur d'une torche, on peut assister à des querelles de plus ou moins grande envergure entre fourmi par les nuits agréables et même à des razzias esclavagistes comme dans ton témoignage, sauf avec Polyergus rufescens qui ne fait ça qu'en fin d'après-midi ( il ne manquerait plus que ça qu'elle nous fasse des raids dans notre dos ).

La nuit, les p'tites fourmis fauves ( Lasius niger ) vont emmerder les p'tites Pheidole pallidula autour de leurs entrées à même le sol sans toutefois oser forcer leurs seuils ( c'est qu'il y a des p'tits soldats costauds qu'attendent dessous, mandibules pinces grandes ouvertes )... Les p'tites tétras ( Tetramorium caespitum ), en grand nombre, chassent les p'tites Leptos ( Leptothorax ) qu'elles prennent pour des cousines dégénérées ou les massacrent après les avoir extraites de force de leur nid... Et les Camponotes herculéennes se frictionnent encore avec les p'tites crématos ( Crematogaster scutellaris ) parce que les campagnes diurnes n'apportent d'avantage à aucun des deux camps sur le champ be bataille, et tout ça pour la possession d'un chêne vert truffé de cochenilles.

Eh oui ! Ca barde un max chez les fourmis la nuit !!! On ne relâche pas sa vigilance ni ne baisse sa garde, sinon...

Amuses toi bien, la nuit, LBLLL !!!

Amitiés............................................................ wink.gif ....................................................................Patrice
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185274 · Réponses: 4 · Lectures: 2 806

IDEMYR
Ecrit: Thursday 20 September 2012 à 17:32


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Cylaal !

Avec une proportion de 3 à 6 fuscas, toutes couleurs confondues ( noires et/ou rougeâtres, peu importe ), par guerrière à servir, quand ta colonie sera mature avec 2.000 amazones au paroxisme de leur potentiel ravageur, tu auras du pain sur la planche pour retenir tout ce monde-là à la " maison " avec, soit un apport " manuel ", constant et saisonnier de couvain de fuscas, soit en développant régulièrement des colonies de ces mêmes fuscas dans les parages de ton domicile ( jusqu'à 65 / 70 m à la ronde ), sinon bye-bye les amas !!!

Beaucoup pense que c'est une entreprise vouée à l'échec que celle de vouloir élever puis conserver des amazones chez soi, et qui plus est en captivité, tant il est certain que ces fourmis-là sont très farouches et hyper susceptibles ( j'en sais quelque chose ), mais dès lors que ladite entreprise, rimant un peu avec tentative, se présente, je pense que ça vaut le coup d'essayer de conserver Polyergus rufescens en captivité le plus longtemps possible à la condition de se faire " tout petit ", très discret, et de pourvoir à ses besoins dont on peut dire qu'ils sont très spéciaux et conséquents. 30.000 à 40.000 pièces de couvain kidnappé par saison des raids, ce n'est pas évident à dénicher sur le dos des pauvres serviformica environnantes. De plus, il ne faut surtout pas oublier que c'est une espèce qui obéit à des règles bien précises et qui observe ses propres rites :...

_ Où est-ce que tes éclaireuses vont aller si tu n'as pas prévu qu'elles puissent partir en reconnaissance dans la nature en quête de ce que celle-ci leur enseigne de faire depuis des milliers d'années ?

_ Où est-ce que tes guerrières vont faire leur " fantasia " avant de partir en expédition si elles ne disposent pas de la place nécessaire pour s'adonner à ce rituel essentiel qui prélude toujour à leur razzias ?

_ Enfin. Où vont-elles courir, si tu veux assister au départ de leurs raids mais sûrement les suivre jusqu'à leurs objectifs, ces " hyperactives " fourmis dont j'imagine mal qu'on puisse les maintenir en " cage " et ce connaissant leur tempérament très chaud, volage, et batailleur quand vient le temps pour elles de penser à l'avenir de leur espèce vraiment pas faite pour rester enfermée !

On ne peut rien contre l'ardeur guerrière des amazones ni les empêcher de courir la plaine ni ne pouvons " castrer " leur instinct belliqueux mais si dépendant et fragile du même coup.

Prévois large pour ta colonie " Pr-cylaal " et rapportes nous ce que tu auras la chance de voir à l'intérieur, par les vitres de ton antarium, parce qu'il n'est pas donné à tout le monde de voir grandir puis s'épanouir mais surtout s'activer une telle espèce en captivité ( en ce qui me concerne, je n'ai jamais été témoin ni n'ai jamais reçu de témoignage à ce propos ).

Que la réussite soit avec toi, Cylaal !

Amitiés..................................................... thumbsup.gif .......................................................................Patrice



  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185262 · Réponses: 53 · Lectures: 29 073

3 Pages V   1 2 3 >

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Version bas débit
Creative Commons License