Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



5 Pages V   1 2 3 > » 

Cidjikai
Ecrit: Saturday 03 December 2011 à 12:22


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


En rentrant du travail mercredi, j'ai découvert sur mon palier (carrément) une gyne ailée (princesse ? gyne féconde mais non désailée ?) de Tetramorium sp. Un 30 novembre... Je sais qu'on a eu des températures encore clémentes au pays basque (18-20°C ces derniers jours, avant que ça ne se refroidisse hier) mais tout de même, un essaimage aussi tardif, ça m'étonne. D'autant que j'ai cherché pendant une vingtaine de minutes autour de chez moi, sans trouver trace d'une autre gyne, ailée ou pas...

J'ai placé la demoiselle en tube, elle va aller faire un tour au réfrigérateur avec ses copines hivernantes en tube, et on verra à la sortie si elle pond. Ou si c'est une princesse abandonnée, poussée hors du nid après avoir raté son vol nuptial.

Si vous avez déjà observé des sorties de sexués aussi tardives, dans les régions du sud, faites-moi en part.
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #176818 · Réponses: 1 · Lectures: 2 397

Cidjikai
Ecrit: Friday 18 November 2011 à 09:49


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


On va pouvoir arrêter là, la gyne, qui présentait des signes de faiblesse en début de semaine, est morte aujourd'hui, au milieu d'un couvain qui se développait. Aucune explication évidente sur le décès, peut-être l'inondation du mois dernier, mais aucune cause directe récente n'explique ce fâcheux événement.

J'attendrai donc l'an prochain pour recommencer. Ca faisait longtemps, les gynes mortes en fondation... Je m'en serais bien passé !
  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #176512 · Réponses: 5 · Lectures: 2 754

Cidjikai
Ecrit: Wednesday 16 November 2011 à 15:39


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Personnellement, mes colonies sont situées sur un étagère contre un mur de mon appartement (pas bien isolé) ; comme on ne chauffe pas encore, la température est passée progressivement de 22-24°C à 16-18°C (sauf pour les Camponotus micans gentiment données par un camarade espagnol qui sont toujours chauffées à 27-29°C et la Tetramorium de l'essaimage de septembre qui est à 25°C tant que le couvain initial n'a pas terminé son développement)

Dans mon cas, elles ont subi une baisse de température progressive et la plupart sont nettement moins actives. Elles descendront ce week-end dans les caves du lycée, qui sont à une température comprise entre 10 et 14°C. Jusqu'à la mi-février.

  Forum: Diapause hivernale · Prévisualisation du message: #176421 · Réponses: 20 · Lectures: 8 055

Cidjikai
Ecrit: Sunday 13 November 2011 à 15:03


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


CITATION
En fait, une larve vient de nymphoser ou un truc comme ça, je sais plus comment ça s'appelle et en fait le cocon va s’arrêter ou je dois attendre qu'il devienne un imago pour la diapause ???


C'est un peu ancien (et ça mériterait peut-être qu'on fasse un relevé à la fin de la diapause 2011/2012 pour actualiser ces informations) mais jette un oeil ici :
  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #176328 · Réponses: 30 · Lectures: 13 099

Cidjikai
Ecrit: Saturday 12 November 2011 à 13:17


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Ce qui me gêne le plus, c'est la façon dont tu t'occupes de ta colonie en méprisant soigneusement les conseils qu'on peut te donner. J'ai un peu de mal à voir comment tu ne peux plus laisser ta colonie à des températures idéales pour l'hivernation. C'est un tube à essai, sans aire de chasse, ça se place facilement au réfrigérateur, dans une zone où règne une température de 6-8°C. Ou dans une cave aux alentours de 10°C. Cherche autour de toi si c'est impossible à ton domicile. Mais zapper la diapause, c'est une mauvaise idée. Ta gyne, déjà plutôt malmenée depuis que tu l'as, a besoin de cette période de repos, notamment au niveau ovarien, afin que la ponte puisse reprendre correctement et pour que son cycle biologique soit respecté (tu mets en péril sa durée de vie autrement)

Enfin, je dis ça, je dis rien, tu as à chaque fois une bonne excuse pour faire les choses à ta manière, puis venir te plaindre ou t'excuser. Mais tu ne te remets pas en question. Pense qu'à la longue, les membres du forum seront fatigués de ce comportement et qu'ils ne t'apporteront plus d'assistance. Pense aussi que la patience des modérateurs a ses limites...
  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #176314 · Réponses: 45 · Lectures: 14 687

Cidjikai
Ecrit: Saturday 12 November 2011 à 10:57


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


La source traduite :

Un allemand qui tentait de faire sortir en fraude d'Australie des fourmis et des plantes indigènes a été condamné à une amende de 3000$

Gerhard Kalytta, 65 ans, a plaidé coupable pour des accusations de tentative d'exportation illégale lors de sa présentation au tribunal de Perth. Le tribunal a été informé que, le 7 septembre, Kalytta a tenté de sortir en douce plus de 3000 fourmis avec des plantes et d'autres éléments végétaux à l'aéroport international de Perth.

Les officiers des douanes qui ont fouillé ses bagages ont trouvé 153 paquets en plastique contenant les fourmis et les plantes.

Les experts de l'université de Curtin ont déterminé qu'il y avait plus de 50 espèces de fourmis différentes, notamment des fourmis bulldogs et des fourmis à tête verte dont les piqûres peuvent causer des réactions allergiques potentiellement mortelles dans certains cas.

Des plantes indigènes dont les lichens, des mousses, des anthocérotales, des marchantiophytes et une espèce d'orchidée inscrite sur la liste du CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) ont été également saisies.

Deb Callister, la porte-parole du département fédéral de l'environnement a rappelé que l'exportation de plantes et d'animaux indigènes d'Australie était strictement encadré par les lois nationales sur l'environnement.

Selon elle : " le commerce parallèle d'espèces vivantes ou de produits issus de ces espèces menace et réduit la biodiversité australienne, par le prélévement de notre flore et notre faune indigène à des fins d'exportation illégale."

La peine maximale pour l'exportation illégale de flore ou de faune indigène d'Australie est une amende de 110000$, assortie ou non à une peine de prison pouvant aller jusqu'à 10 ans.

AAP

source d'origine
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #176313 · Réponses: 9 · Lectures: 7 988

Cidjikai
Ecrit: Friday 11 November 2011 à 20:31


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


La traduction, en essayant de ne pas être trop littéral, tout en respectant le sens du texte :

CITATION
J'ai passé de nombreuses heures de ma vie dans divers bureaux d'Amérique du Sud à remplir des papiers pour pouvoir emporter légalement des insectes (morts, conservés pour étude) C'est le genre d'activité chronophage, pénible et coûteuse, le genre qui change constamment avec l'évolution des lois et des agences gouvernementales.

Nous autres chercheurs avons l'habitude de réserver quelques jours supplémentaires au début et à la fin de nos expéditions à l'étranger, pour la seule et unique raison d'avoir la certitude d'obtenir les bonnes autorisations. Et ces jours sont payés par nos subventions. Autrement dit, aux frais du contribuable.

Une fois, en République Dominicaine, il s'est trouvé que j'étais le tout premier biologiste étranger à se manifester pour demander des autorisations suite à une nouvelle loi. Au lieu d'obtenir mes documents et de pouvoir partir directement sur le terrain avec mes collègues dominicains, j'ai fini par atterrir dans une sorte de cérémonie où j'ai passé la matinée à serrer des mains et à taper la causette. J'ai même rencontré le ministre de l'agriculture. C'était plutôt sympa, mais pas vraiment ce que je comptais faire.

Au cours d'une récente visite en Equateur, le secrétaire qui devait s'occuper de nous est parti juste avant notre arrivée. La seule personne restante ayant le pouvoir de préparer nos documents était le directeur du Parc National de Sumaco, le genre de personne qui a clairement des choses plus importantes à faire que de faire de la paperasse pour deux étrangers. Néanmoins, il a passé une heure et demi à chercher laborieusement ce qu'il devait écrire et à nous taper le document adéquat. Nous nous sommes sentis gênés, et réciproquement. Ca aurait dû se passer plus simplement.

Pourquoi est-il si difficile d'exporter des insectes, quand bien même ils sont morts ?

Les raisons sous-jacentes sont complexes, mais l'une d'entre-elles est le trafic. Les trafiquants prélèvent et vendent des espèces dans les pays tropicaux à forte biodiversité, le même type de pays qui attire les chercheurs. Le trafic d'espèces vivantes sauvages est la source de problèmes écologiques : il met en péril les populations d'insectes indigènes et permet l'introduction d'espèces exotiques invasives ailleurs. D'autre part, il va à l'encontre des politiques de protectionnisme économique du pays hôte. La plupart du temps, compléter des documents officiels implique de déclarer que nous ne comptons pas réaliser de profit avec les insectes collectés (hey ! Quelqu'un a envie d'acheter une Linepithema ?), et dans le cas contraire, l'argent doit être rapatrié.

Evidemment, les trafiquants ignorent royalement les lois. Toutefois, plus il y aura d'individus engagés dans le commerce illégal d'espèces sauvages, plus les règles imposées aux scientifiques seront draconiennes. Le résultat final est que non seulement les trafiquants sont louches vis à vis de l'environnement (NdT : si quelqu'un a une meilleure traduction pour environmentally suspect, je prends) mais qu'en plus, ils rendent la vie vraiment difficile aux scientifiques qui tentent de respecter les règles.

Du coup, je suis ravi d'apprendre que les australiens ont fini par attraper le trafiquant de fourmis Gerhard Kalytta :

" Un allemand qui tentait de faire sortir en fraude d'Australie des fourmis et des plantes indigènes a été condamné à une amende de 3000$

Gerhard Kalytta, 65 ans, a plaidé coupable pour des accusations de tentative d'exportation illégale lors de sa présentation au tribunal de Perth. Le tribunal a été informé que, le 7 septembre, Kalytta a tenté de sortir en douce plus de 3000 fourmis avec des plantes et d'autres éléments végétaux à l'aéroport international de Perth.

Les officiers des douanes qui ont fouillé ses bagages ont trouvé 153 paquets en plastique contenant les fourmis et les plantes."

Source : http://bit.ly/v1qYuz

Kalytta dirige un des plus grands sites européens de vente de fourmis, Ants Kalytta (NdT : vous ne m'en voudrez pas de ne pas reposter le lien ^^.) Si le commerce de fourmis au sein de l'Europe est légal, il est clairement évident pour n'importe quel chercheur international que le stock tropical de Kalytta résulte du trafic. La plupart des foumirs ne se reproduisent pas en captivité, et Kalytta possède de nombreuses espèces en provenance du Paraguay. Au Paraguay, si vous avez de la chance, vous obtenez vos autorisations dans les trois semaines après votre arrivée, et seulement si vous exportez des spécimens morts conservés, que vous en laissez la moitié au musée national et que vous publiez avec les scientifiques locaux.

3000$ est une pichenette pour quelqu'un avec un tel passif dans le trafic illégal d'espèces sauvages. Mais c'est déjà un début.


@Adame : il y en a une partie traduite dans l'article, si j'ai un peu de temps ce soir, je fais le reste. Sinon plus tard.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #176302 · Réponses: 9 · Lectures: 7 988

Cidjikai
Ecrit: Friday 11 November 2011 à 19:28


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Je suis dessus ; je poste quand j'ai terminé.

En tout cas, ça lui fera les pieds, à ce charmant trafiquant de fourmis.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #176298 · Réponses: 9 · Lectures: 7 988

Cidjikai
Ecrit: Friday 11 November 2011 à 17:04


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Donc elle a droit à une remise de peine ? mrgreen.gif

Respecte le rythme biologique de l'espèce, tu risques de le regretter amèrement sinon. Laisse-la en diapause jusqu'au début du mois de février, et respecte aussi les températures.
  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #176287 · Réponses: 45 · Lectures: 14 687

Cidjikai
Ecrit: Tuesday 08 November 2011 à 23:52


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


CITATION
Maintenant j'ai un mauvais réflexe... Je suis toujours entrain de regarder par terre. rolleyes.gif


Ca va, tu ne te cognes pas trop dans les branches et les lampadaires ? ^^

Enfin, j'avoue que j'ai tendance à faire pareil, ça doit être une maladie propre aux gens qui s'intéressent aux petites bêtes à 6 ou 8 pattes.

  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #176253 · Réponses: 29 · Lectures: 9 106

Cidjikai
Ecrit: Friday 04 November 2011 à 19:51


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Tu peux déjà éliminer Camponotus, ta gyne présente un post-pétiole, donc c'est une Myrmicinae. Camponotus fait partie des Formicinae.
  Forum: Identifications de fourmis · Prévisualisation du message: #176108 · Réponses: 4 · Lectures: 1 554

Cidjikai
Ecrit: Wednesday 02 November 2011 à 15:27


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Pour cette espèce, c'est une diapause à 10-15°C non ? Une pièce non-chauffée l'hiver, proche d'un mur, devrait convenir. Il suffit de placer un thermomètre et de faire des relevés réguliers, ça te permettra de trouver un emplacement.
  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #176040 · Réponses: 30 · Lectures: 13 099

Cidjikai
Ecrit: Tuesday 01 November 2011 à 15:03


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Voilà quelques clichés d'une gyne prélevée hier au cours d'un essaimage. Je peux aller facilement au genre Lasius, mais il me manque quelques précisions pour préciser l'espèce. Je passe la chose à la bino demain puisque c'est la rentrée, mais si quelqu'un a des précisions à donner à partir de ces photos, je suis preneur.







Merci beaucoup !
  Forum: Identifications de fourmis · Prévisualisation du message: #175977 · Réponses: 0 · Lectures: 938

Cidjikai
Ecrit: Tuesday 01 November 2011 à 14:50


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


arrow.gif Essaimage moyen de Lasius sp. jaune le 26-10-2011 (apres-midi, 17h30) a Armintza (Pays basque espagnol) par cidjikai
- Phase de l'essaimage observée : Gynes, désailées ou non, errantes après fécondation
- Meteo : Vent faible, Ciel soleil, dernière pluie trois jours avant, averse(s) passagère(s), température moyenne de 22 degrés.
- Type de milieu : reliefs élevés en bord de mer, zone boisée.
- précisions : présence de gynes sur une large zone (2km de chemins) d'altitude 0 (niveau de la mer) jusqu'à 320 m

  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #175975 · Réponses: 52 · Lectures: 40 852

Cidjikai
Ecrit: Tuesday 01 November 2011 à 11:14


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Comme je disais plus haut, il ne faut pas partir à la "chasse à la reine" en espérant revenir avec des tubes remplis. En revanche, quelques astuces peuvent permettre de récupérer des gynes si on tombe sur un essaimage, comme toujours avoir quelques tubes ou autres boites dans son sac (perso, j'en ai toujours un ou deux dans ma sacoche, juste à côté du portefeuille ^^)

Ensuite, ce n'est pas qu'un forum "d'élevage de fourmis", c'est un forum où on s'intéresse aux fourmis au sens large, et notamment in natura. En Lorraine, j'allais régulièrement en forêt ou dans les prairies calcaires pour observer l'évolution des nids que j'avais repéré, et c'est souvent au cours de ces balades que j'ai pu récolter des gynes. Je compte faire le même travail de repérage ici, non pas pour cibler ce que je peux potentiellement récolter mais pour prendre compte de la diversité des espèces.

D'un autre côté, ce n'est pas uniquement l'occasion d'aller voir des fourmis, il y a quantité d'insectes à observer et à photographier. Je vais me répéter, mais pratiquer une science naturaliste comme l'entomologie nécessite de la patience et aussi une certaine répétition. Dans un autre registre, j'ai de très bonnes connaissances en botanique, toutes acquises sur le terrain, en faisant régulièrement de l'identification au cours des balades, avec une bonne clé toujours à portée de main. A force de croiser plusieurs fois les mêmes espèces, on finit par les mémoriser.

  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #175954 · Réponses: 29 · Lectures: 9 106

Cidjikai
Ecrit: Monday 31 October 2011 à 19:01


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Je plussoie Khaleph ; la plupart du temps, trouver des gynes se fait assez facilement, même en ville. Chaque année, les Lasius sp et certaines Formica sp essaiment assez massivement sur la période estivale (à Nancy ou à Metz, j'ai souvent récolté beaucoup d'espèces différentes)

Je suis depuis septembre au pays basque espagnol, et j'ai observé 4 essaimages différents (Tetramorium sp., Solenopsis sp. 2 fois, et aujourd'hui même, des Lasius sp. jaunes que je dois encore identifier plus précisément) ; à chaque fois, je ne pars pas à la chasse aux fourmis, je pars juste en randonnée à la découverte de mon nouveau territoire.

Il faut juste un peu de patience, couplée à du bon sens : les conditions favorables à un essaimage sont les temps orageux, les matinées chaudes, ou les journées ensoleillées d'automne (aujourd'hui par exemple, il faisait 23°C au pays basque, ce qui a certainement été le déclencheur de l'essaimage observé)

Après, c'est sûr que les débutants peuvent-être frustrés, mais il y a, comme dans toute activité naturaliste, beaucoup à apprendre en étant patient, attentif et modéré.

Et pour gnouf, je pense que tu as tout compris de travers concernant l'obtention du label "membre actif" ; il ne s'agit pas de remuer le forum dans tous les sens, tu en es devenu spécialiste ces derniers temps et je pourrais comprendre que ça agace largement les modérateurs qui suppriment/modèrent/déplacent... tes messages. On ne passe pas les gens dans la catégorie "actifs" au nombre de messages (regarde moi, à peine 200 posts en 6 années...)

Tu devrais donc limiter ta participation et surtout, viser à ce qu'elle soit plus constructive. S'agiter pour attirer l'attention des autres membres ne t'apportera rien de bon.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #175932 · Réponses: 29 · Lectures: 9 106

Cidjikai
Ecrit: Sunday 30 October 2011 à 10:45


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Il faut aussi regarder sur eBay, souvent, d'antiques binos sorties des labos des collèges sont vendues pour une misère, et elles sont plutôt efficaces en dépit de leur grand âge.
  Forum: Déclic Photos · Prévisualisation du message: #175872 · Réponses: 30 · Lectures: 19 248

Cidjikai
Ecrit: Thursday 27 October 2011 à 19:34


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


27/10/2011 - début des ennuis

Voilà, il fallait bien que ça arrive (et pourtant ça faisait longtemps que je n'y avais plus eu droit, de mémoire de fourmiculteur) coton mal tassé derrière la réserve d'eau, qui finit par glisser avec la diminution de la quantité... Inondation ! Deux larves et une belle quinzaine d'oeufs noyés, la gyne a fait un petit tas de quelques oeufs à l'abri de l'eau... Retour à la case départ, ou presque. On verra ce que ça donne dans les jours à venir, mais c'est assez pénible.
  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175808 · Réponses: 5 · Lectures: 2 754

Cidjikai
Ecrit: Wednesday 26 October 2011 à 20:13


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Il ne risque pas d'y avoir une âpre compétition alimentaire entre les Messor et les passereaux ? ^^

Sinon, je vais probablement poser une question idiote, mais j'imagine que c'est sur le territoire national.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #175782 · Réponses: 4 · Lectures: 2 149

Cidjikai
Ecrit: Tuesday 25 October 2011 à 21:55


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Comme le dit Feataur, l'alginate n'est pas une bonne idée pour un nid, en revanche, ça peut servir pour les moulages. Je l'utilise dans mes travaux de maquilleur-prothésiste pour réaliser des prises d'empreinte de visage/membres/mâchoires/etc. et donc tu peux en imaginer une utilisation pour reproduire des objets que tu voudrais réaliser en plâtre ou mortier dans tes ADC. En revanche, c'est souple, donc une fois l'alginate solidifié, il faut le renforcer avec du plâtre (je prends des bandes plâtrées) sinon tu ne pourras pas reproduire fidèlement les objets souhaités.

Personnellement j'utilise du Zhermack Phase, mais il est un peu trop rapide au séchage (1minute 30 environ.) Il existe des alginates plus longs (5-7 minutes) mais ils coûtent plus cher. Celui que j'utilise coûte une grosse dizaine d'euros pour environ 1 livre de matière.
  Forum: Fourmilières creusables · Prévisualisation du message: #175731 · Réponses: 7 · Lectures: 4 652

Cidjikai
Ecrit: Thursday 20 October 2011 à 10:43


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


20/10/2011

Toujours pas de larves, mais une grosse vingtaine d'oeufs. Alors que j'ai commencé le processus de baisse de température pour mes autres colonies, celle-ci patientera jusqu'à la fin novembre et les premières ouvrières. A moins que je ne constate une diapause du couvain (d'ailleurs, j'ai cherché l'information sans succès, Tetramorium sp. peut-elle avoir du couvain en diapause et si oui, quels stades ?)

  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175518 · Réponses: 5 · Lectures: 2 754

Cidjikai
Ecrit: Friday 14 October 2011 à 16:46


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


14/10/2011

La gyne se porte bien et elle est maintenue à 25°C. Elle a pondu une dizaine d'oeufs. Elle recherche la discrétion et a profité de l'étiquette du tube (tube d'analyse sanguine non-utilisé) pour se dissimuler avec sa ponte dans une cavité du coton, rendant l'observation plus ardue. Néanmoins, tout semble bien se passer pour elle, et j'espère observer l'apparition des premières larves pour bientôt.

  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175271 · Réponses: 5 · Lectures: 2 754

Cidjikai
Ecrit: Friday 07 October 2011 à 17:55


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Je n'ai pas prélevé de mâles, si ma colonie se développe et qu'un beau jour il y a des "machos" qui apparaissent, j'y penserai. Je vais aller me documenter un peu là dessus, notamment sur les différentes espèces du genre qui peuvent exister dans cette région d'Europe. Merci pour l'indication.
  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175067 · Réponses: 2 · Lectures: 1 502

Cidjikai
Ecrit: Friday 07 October 2011 à 15:04


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


Vos questions, remarques, interrogations... ICI !

  Forum: Questions/Réponses des suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175063 · Réponses: 2 · Lectures: 1 502

Cidjikai
Ecrit: Friday 07 October 2011 à 14:49


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 208
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Armintza - Euskadi
Membre No.: 95


J'ai plusieurs fois tenté (dont une fois relatée ici http://www.acideformik.com/forums/index.ph...c=5113&hl=) de faire fonder des gynes de Solenopsis fugax ; sans succès. Ma plus récente tentative (2010, gynes de fin 2009) s'est soldée par un décès de la gyne alors que les premières larves nymphosaient.

Déçu mais pas désespéré, je décide de retenter l'expérience, suite à la capture de deux gynes à Armintza, fin septembre, au cours de vols massifs. J'ai néanmoins décidé de me conformer à la méthode développée sur un forum hispanophone assez connu, qui tend à faire fonder plusieurs gynes ensemble.

24/09/2011

Capture de deux gynes, après accouplement observé avec le mâle. l'une d'elle se désaile dans le tube de capture, l'autre conservera ses ailes. Maintien à 25°C jusqu'à la mise en diapause générale de mes colonies.

{photographies à venir}

7/10/2011

Les deux gynes sont vivantes, la seconde a conservé ses ailes. Elles restent proches du coton humide, mais aucune ponte n'est à signaler. Cette espèce pondant en général après la diapause, rien d'anormal.

Q/R : ici
  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #175062 · Réponses: 0 · Lectures: 1 020

5 Pages V   1 2 3 > » 

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Version bas débit
Creative Commons License