Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



3 Pages V   1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> Prendre des contacts pour pouvoir avancer
Citrouille-Man
* Saturday 26 April 2008 à 22:18
Message #1


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Bonjour,


je commence donc à essayer de joindre des personnes pour pouvoir discuter des problèmes des exportations/importations de fourmis, afin que nous puissions avancer tout en demandant des conseils sur les moyens qu'il faut employer (dossiers, rdv,...). Les ouvertures de boutiques exotiques sont de plus en plus nombreuses et vendent des espèces aux traits inquiétants.

Je vous donne donc la liste des administrations et associations que j'ai contacté, avec du retard de toute façon pour ne pas bloquer des réponses, mieux vaut être prudent.

Donc:

Les verts: deux e-mails envoyés l'an dernier, pas de réponse
Les députés: une dizaine de personnes ciblées et contactées, pas de réponse
Les sénateurs: idem
La DSV de mon coin: 1 e-mail envoyé => renvoyé au ministère de l'environnement
Ministère de l'environnement: pas de suite
La DIRen: 1 e-mail, pas de réponse
La WWF (association): en attente (e-mail envoyé la semaine dernière, probablement pas de réponse)
Noé Conservation (association): en attente (mail d'aujourd'hui)
http://www.developpement-durable.gouv.fr/ : contacté par Cékiki, réponses?


------------------------------------------------------


Archives des débuts:

CITATION(Cékiki)
J'ai adressé mes remarques au ministère :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/
adresse de contact tout en bas.
L'envoi du mp n'est pas clair. Il n'y a pas la certitude que ce soit envoyé. Mais ça fonctionne, j'ai reçu un accusé de réception. C'est transmis au service concerné.
Je vois auprès d'autres structures ( DIREN par exemple) ou le politique.


CITATION(Citrouille)
Grâce à une autre association que je regarde de temps en temps, et qui n'a rien à voir, j'ai trouvé ces deux liens:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/qui/circonscriptions/
http://www.senat.fr/elus.html
De quoi contacter les députés (pas à jour?) et sénateurs, on doit pouvoir rapidement trouver les vert, qui nous aideront surement à avancer...
En cliquant sur eux, on a leur e-mail, facile alors de faire avancer ça, j'imagine qu'ils en reçoivent des centaines par jour, mais bon...
Vous constaterez qu'on a ainsi accès à des renseignements utiles sur eux, on peut facilement cibler nos mails:
exemple:
http://www.senat.fr/senfic/fortassin_francois01003g.html
Mr Fortassin: Membre [...] du groupe d'études sur l'eau, du groupe d'études sur l'économie agricole alimentaire, du groupe d'études de l'élevage, du groupe d'études de l'énergie, du groupe d'études Forêt et filière bois, du groupe d'études sur le développement économique de la montagne,[...]



------------------------------------------------------


Qui peut-on contacter de plus?

Je fais une petite liste, à compléter par vous, dites moi ce que vous en pensez:
-http://www.uicn.fr/ (biodiversité)
-http://www.fne.asso.fr/ (engagé déjà au niveau des abeilles)
-http://www.greenpeace.org/france/ (plus besoin de présenter, mais je vois toujours mal comment faire une manif pour les fourmis mrgreen.gif )
-...


L'important est de ne pas culpabiliser lorsqu'on a pas de réponses hein, j'écris pas si mal que ça, non? unsure.gif cray.gif

mrgreen.gif


------------------------------------------------------

Archives des débuts de discution sur la structure des mails


CITATION(Citrouille)
Pour animer un peu ce sujet, je vous tiens au courant de l'avancement de mes "travaux":

J'ai contacté quelques députés et sénateurs, ainsi que les verts il y a deux semaines => aucunes réponses.

En attendant, je me suis fait une petite sélection de sénateurs, en fonction du partit, et des groupes commissions, du métier, et partis auxquels ils appartiennent.

En attendant, je me renseigne un peu, donc pour donner un exemple concret de risques, et montrer qu'une apparition du type Messor barbarus, Lasius neglectus, ou encore Linepithema humile est possible en Alsace, je me suis un peu documenté sur les microclimats, j'ai découvert ainsi, qu'il y a quatre zones de micro-climat méditerranéen dans les Vosges, donc un risque potentiel d'installation de fourmis non présentes naturellement.
Plus que ça, j'ai suivis quelques lectures qui montrent par exemple, la présence d'espèces de mantes religieuses méditerranéennes dans ces microclimats, faire un parallèle avec les fourmis est alors assez efficace je pense.
Pour généraliser, ce genre de microclimats se trouvent un peu partout, j'en connais aussi dans le Doubs par exemple.

Dans mes mails, j'utilise donc principalement ceci, ainsi que les exemples d'hydramétylnon, et d'Amblyopone, sur les Myrmica rubra et fourmis ponérines aux USA notamment. Je reprends aussi fréquemment l'exemple assez effrayant de la fourmi de feu. L'exemple des myrmécofaunes ravagée de l'île d'hydramétylnon, est lui aussi assez convainquant je trouve.

Je souligne ensuite le risque de mauvaise identification, en effet, des petites boutiques, comme une française qui correspond à "maison des reptiles" afin de ne pas la citer, qui risquent de faire des erreurs d'identification. Ainsi que les chiffres avancés, comme 7000 exportations, pour parler d'un risque de mauvaise identification, là intervient Lasius neglectus, qui ne s'identifie que difficilement.


Si une discution avec l'un d'eux s'engageait, je parlerais aussi de problèmes plus ciblés, concernant moins directement l'environnement, comme la déontologie de l'éleveur de fourmi, qui s'engage à ne prendre que le nombre de spécimens nécessaires dans la nature... manière d'introduire le pillage, les dérives aux niveau des espèces potentiellement en danger.


A noter que je donne le texte de B. Guenard, mais ne cite pas Acideformik, pour éviter l'aspect "guerre des gangs", et ne cite pas non plus de boutiques, mais par contre, les lieux où elles étendent leurs exportations (une boutique française exporte en suisse, espagne, et angleterre-> frontières naturelles). Je ne parle pas de nids et accessoires, qui ne présentent pas de dangers, et ne sont que des produits bassement commerciaux de qualité souvent discutable...
La carte des biomes et l'article d'Alex wilde si je ne me trompe pas de nom mrgreen.gif


On pourrait aussi parler plus généralement au niveau de l'élevage des insectes, les sénateurs, députés, sont des humains aussi je crois, et ils n'apprécieraient pas de se retrouver avec des blattes de 6cm dans leurs cuisines.
Par ailleurs, une vingtaine de sénateurs sont agriculteurs, se retrouver avec des cultures ravagées par des phasmes exotiques serait aussi inquiétant... bref, on a de quoi nourrir nos mails.

Je pense d'ailleurs arriver à joindre certains sénateurs, plus directement que par mail, suite à divers contacts que j'ai trouvé en discutant. Je vais voir aussi avec d'autres personnes du milieu des insectes, j'ai quelques contacts maintenant thumbsup.gif

Vous pensez à d'autres choses? Que pensez-vous de mes arguments?


merci d'avance,
citrouille-man



CITATION(Hydra)
Tiens, un écho vrai ?? Super !! Tu m'as l'air d'être combatif et astucieux, toi !

Je sais que les choses valent beaucoup de part la façon dont on les présente.
J'utilise de temps à autres ces deux approches, si ça peut aider :

1. Pollutions biologiques : Ça, c'est bon quand on est dans un truc qui mélange tout pour ne retenir que ce qui est le plus à la mode (genre Grenelle ...)
Il existe trois types de pollutions :
  • Physiques : Ordures et décharges sauvages, déblais, terrassements, remblais, bruits, murs de la honte, sources de chaleur (eaux de refroidissement, etc.), nucléaire, ...
  • Chimiques : Fumées, pesticides, nucléaire...
  • et Biologiques : Pandémies, autres espèces envahissantes, OGMs, ...
Les pollutions physiques et chimiques sont les plus connues, les plus étudiées et les plus combattues parce qu'elles sont directement issues de l'activité humaine et s'entassent dans son environnement proche et direct de façon très visible la plupart du temps.
Les pollutions biologiques sont la plupart du temps ignorées parce qu'elles sont moins visibles, plus insidieuses à se répandre et irréversibles une fois que leur effet de masse devient sensible.

Elles ont, en outre, une particularité qui les distingue des autres au point qu'elles embarassent beaucoup les spécialistes des pollutions qui, devant la compétence qu'elles exigent et qu'ils n'ont pas en général, préfèrent "refiler la patate chaude" à d'autres, ou l'enterrer : Elles se reproduisent et s'accroissent toutes seules. Il en découle une extrême pauvreté de l'arsenal de lutte, dans tous les domaines (technique, financier comme légal). Les pollutions biologiques sont, en toute logique, en passe de devenir bien plus importantes que les deux autres à cause de cette extrême faiblesse de réactivité : Leur nombre officiel suit une courbe exponentielle depuis des décennies.

2. Les maladies de civilisation :

Toute entité vivante est soumise à des facteurs limitants.
Usuellement on distingue les facteurs physiques (topographie, température, humidité, lumière, vents, accidents climatiques), les prédateurs, puis les parasites et maladies. Ceci est valable pour toute espèce, tant à l'échelle microscopique qu'à celle de toute la planète. L'homme a appris à modeler son environnement de façon à réduire ou éliminer l'impact de l'essentiel des facteurs physiques. Il a quasiment éliminé tous ses prédateurs naturels (en dehors de lui-même). Il a éliminé ou réduit considérablement l'impact de la plupart des maladies et parasitoses de son espèce.

On note toutefois, au niveau des pandémies, que sa lutte contre ses parasites est moins intense et moins efficace que contre ses maladies. Ceci vient surtout du fait que l'homme n'envisage pas spontannément les êtres vivants qui le menacent d'une façon autre qu'individuelle, la mort d'un individu le fait plus réagir que la souffrance lente mais intense et continue de milliers de personnes, et, d'autre part, qu'il lui est très difficile de sortir du principe de "la cause unique" (un microbe attaque directement l'organisme, effectue son cycle de vie complet à l'intérieur du corps alors qu'un parasite passe par des intermédiaires vivants, suit un parcours moins simpliste).

Ainsi, la voie la plus ouverte restante aux facteurs limitants de cette espèce humaine - dont la biomasse totale est chaque jour plus considérable, constitue un "marché à prendre" extraordinaire à l'échelle de la planète - est celle des parasites et de toutes les espèces vivantes situées entre les parasites et les prédateurs : Le monde des espèces concurrentes.

Du point de vue des impacts, la principale différence qu'il y a entre, par exemple, un H5N1 et un criquet migrateur ou des fourmis de feu, est surtout psychologique : Les dégâts pour la société sont du même ordre dans les deux cas et les modes de propagation très voisins (sutout pour la fourmi).
En outre, pour toute espèce, ses maladies et parasites, bien que plus agressifs à l'échelle individuelle, sont moins menaçants que les espèces concurrentes puisque leur densité est liée à celle de leur hôte alors que les espèces concurrentes, dites envahissantes pour l'humain, sont en guerre totale, n'ont pas besoin de leur challenger pour vivre dans les territoires qu'elles conquièrent : Ce n'est pas une lutte pour la reproduction à l'intérieur de l'espèce visée, c'est une tentative d'élimination de cette espèce pour disposer de ses ressources.
C'est un phénomène naturel aussi vieux que la vie sur terre, implacable, sans seconde chance, sans merci.

Les espèces concurrentes de l'homme sont aujourd'hui devenues des maladies de civilisation.
Il serait peut-être temps de ne pas les laisser dégénérer en maladies mortelles.

D'où la nécessité de contrôler les échanges, réguler et encadrer leur commerce, etc, etc.
( D'où ce sujet et son objet. smile.gif )

Ce genre de présentation est plus buvable pour un haut décideur que la simple demande de régulation d'un marché qui lui semble marginal : Ça lui donne une idée vague des véritables enjeux et de sa responsabilité réelle aujourd'hui face au "phénomène".

Ça aide ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
sipatte
* Sunday 25 January 2009 à 20:07
Message #2


Myrmécomorphe


Groupe: Contributeurs
Messages: 5 633
Inscrit: 20/08/2007
Lieu : Armentières (59)
Membre No.: 1 645




Le problème je pense, c'est la crédibilité.
Je n'ai pas vu ton courrier, mais j'imagine que tu parles au nom de la communauté d'Acideformik : des centaines d'ados et quelques adultes au grand maximum.
Ce n'est pas audible pour des élus nationaux, sénateurs, ministères et limite pour les services de l'état.

Le magazine peut aider à nous donner de la crédibilité (n'hésite pas à le transmettre pour information avec tes mails).

Le plus efficace, je pense, serait de fédérer autour de nous :
- des associations de défense de la nature ou des animaux (comme tu as commencé à le faire),
- des personnalités médiatiques ou journalistes (pour faire un peu de tapage),
- des scientifiques (les plus grands si possible),
- des élus déjà ou sur le point d'être convaincus (maire de Mahina? et autres communes et départements touchés par les invasives),
pour ensuite faire une demande commune de mise à jour des listes existantes et pas seulement pour les fourmis.

Tes mails ne sont pas inutiles loin de là : ils préparent le terrain.
Ils font rentrer des petites choses dans les subconscients.
Mais ne t'attends pas à des miracles.
Tout au plus des réponses de politesses ou de compaticences.

Courage, et merci pour ton acharnement victory.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
nazouette
* Sunday 25 January 2009 à 20:18
Message #3


Ouvrière


Groupe: Membres
Messages: 461
Inscrit: 07/01/2008
Lieu : Rouen
Membre No.: 1 892




idem que pour Sipatte... Mais c'est quand même dingue (non, pas avec l'accent de Clavier) qu'aucun n'ait répondu ! C'est une cause importante... On le voit avec nombre d'espèces, qu'il s'agisse de fourmis ou non. L'"exemple" de la PFF est fort, je pense que rien que pour ça il faut agir à un plus haut niveau qu'acideformik le fait (le combat est très sérieusement mené mais de la plus haute autorité, c'est plus écouté...)
Je veux donc tout simplement dire que Citrouille-man mène là une très bonne action et que c'est bien dommage que personne ne daigne l'écouter (et donc écouter entre autre acideformik)... Surement parce que les fourmis ne sont pas une cause qui rapporte de l'argent...Bien dommage !


--------------------
Question bête ?
=> Il vaut mieux poser une question et avoir l'air bête 5 minutes que de ne pas la poser et de le rester toute sa vie...
Suivi d'Alice, Messor barbarus (photos et vidéo)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arthropodophile
* Sunday 25 January 2009 à 22:38
Message #4


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 126
Inscrit: 11/08/2008
Lieu : Niederbruck
Membre No.: 2 443




Personnellement je pense qu'il y a réellement un gros problème de législation pour ce qui est des NAC et en général, le "commerce"des animaux non endémiques.
Le fait est que jusqu'à ce qu'il y ait un dérapage flagrant avec un bouleversement économique majeur sur l'agriculture ou sur la santé publique , personne de daignera se pencher sur le sujet !

Pour changer quand on aura réellement compris l'intérêt de la biodiversité , il sera trop tard ... Le rythme d'extinction est énorme et on continue a foncer droit dans le mur...

ça fait un peut penser à la civilisation qui a vécu sur l'île de pâque comme le disait un de mes profs ... a force de couper nos arbres pour édifier des statues il ne nous restera même plus une terre abritée du vent pour cultiver de quoi manger ...

Bref je m'égare !! Bonne chance pour tes démarches citrouille man, mais honnêtement j'ai du mal à croire que les choses vont changer !



--------------------
Imagine there's no heaven ...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Sunday 25 January 2009 à 23:22
Message #5


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




CITATION(nazouette @ dimanche 25 janvier 2009 à 09:18) *
idem que pour Sipatte... Mais c'est quand même dingue (non, pas avec l'accent de Clavier) qu'aucun n'ait répondu !
(moi, j'ai un clavier avec les accents )

C'était un résultat prévisible.
Je crois avoir averti dans je-ne-sais-plus-quel-sujet-de-la-section.

CITATION(nazouette @ dimanche 25 janvier 2009 à 09:18) *
C'est une cause importante... On le voit avec nombre d'espèces, qu'il s'agisse de fourmis ou non. L'"exemple" de la PFF est fort, je pense que rien que pour ça il faut agir à un plus haut niveau qu'acideformik le fait (le combat est très sérieusement mené mais de la plus haute autorité, c'est plus écouté...)

Quand tu penses que la Nouvelle-Calédonie est contaminée depuis plus de 60 ans au point d'en avoir définitivement perdu toute sa production de café sans qu'une seule ligne en ait transpiré en métropole au prétexte qu'ils ont des mines de nickel pour vivre, tu te dis qu'effectivement les pays latins sont archi-nuls en protection de l'Environnement et que ça ne va pas s'arranger avec une lettre ou un mail.

Quand tu vois que même dans les rapports 2008 de l'UICN-France, la part réservée à la gestion des espèces envahissantes est celle des chiens écrasés pour les quotidiens généralistes, tu te dis que la majorité des gens payés pour défendre l'Environnement ont forcément l'esprit fonctionnaire, considèrent l'environnement comme un marché, un sujet justifiant leur travail, comme un truc dont ils doivent entretenir les plaies pour stabiliser leur payes.

Quand tu réalises ensuite que ces mêmes plaies sont aussi des marchés pour tous les "vendeurs de solutions", miracles ou pas, tu comprends qu'à travers un beau discours bien démagogique tous ces affairistes n'ont qu'un seul but : Entretenir les plaies, les soigner le plus durablement possible et surtout pas les guérir. Ça vaut aussi pour les politiques, Verts inclus.

Il n'y a donc rien à attendre des "écolos d'en-haut", et "d'en-haut" en général d'ailleurs.

Changer ça, devenir réellement au moins aussi efficaces que les anglo-saxons, ne pourra donc pas arriver par eux même si c'est pour ça qu'ils sont supposés être payés, tous. Si les anglo-saxons sont moins mauvais que les latins, outre leur culture du respect de l'Environnement incomparable à celle des latins (même si on y trouve des connards d'une envergue "consistante"), c'est parce que les veilleurs, les réseaux d'alertes, ne sont ni des administrations, ni des entreprises privées : C'est le public tout entier, l'électeur de base, qui leur met la pression tout le temps. C'est - un peu - ce que font AcideFormik et d'autres dans le secteur "latin". Ça peut marcher, comme dit Sipatte :
CITATION(Sipatte)
Tes mails ne sont pas inutiles loin de là : ils préparent le terrain.
Ils font rentrer des petites choses dans les subconscients.
Je ne vois pas de moins mauvaise méthode face à autant d'inertie malveillante. Je suis preneur si quelqu'un a.
En tout cas, si le slogan FA de 2009 est "pour guérir, pas pour être soigné", tu vois ici pourquoi, c'est clair.

CITATION(nazouette @ dimanche 25 janvier 2009 à 09:18) *
Surement parce que les fourmis ne sont pas une cause qui rapporte de l'argent...
... ou qui n'en coûte pas encore assez par ses impacts économiques.
Vivement la GFF dans les pays latins ? blink.gif
Ça fait pitié.


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Amprevan
* Sunday 25 January 2009 à 23:43
Message #6


Oeuf


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 11
Inscrit: 24/01/2009
Lieu : LYON
Membre No.: 2 932




Bonsoir

Il semble qu'il manque le service de protection des végétaux SRPV dans ta liste d'administrations à contacter, pour y avoir travaillé je sais qu'ils tiennent une liste d'organismes nuisibles dit de quarantaine thumbsup.gif voir ici ...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Monday 26 January 2009 à 00:55
Message #7


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




Je confirme : Bien que son intitulé soit "protection des végétaux", il sont, ici, en Polynésie, la principale barrière contre les envahissantes animales, loin devant les autres services.


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
toto
* Monday 26 January 2009 à 07:49
Message #8


Myrmécolycéen


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 1 530
Inscrit: 20/08/2008
Lieu : Toulouse
Membre No.: 2 478




C'est tout un combat à mener! Et pour une noble cause, dommage que personne ne l'entende jusqu'à présent.

Je rejoins sipatte sur son avis que c'est un problème de crédibilité. D'ailleurs je me demande s'il ne serait pas plus judicieux d'utiliser l'association existante pour ce projet?


Malheuresement, là, je ne peux pas trop vous aider. sad.gif

Merci pour ce que tu fais, Citrouille-man!


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Monday 26 January 2009 à 17:38
Message #9


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Non, je parle en ma personne. De toute façon si je parle pour AcideFormik, je posterai le message avant, ce n'est pas à moi seul de décider des messages qu'AcideFormik veut faire passer.

Je ne pense pas que mes lettres soient particulièrement mauvaises, j'ai la prétention de penser que je me débrouille assez bien à l'écrit pour ne pas choquer les personnes qui reçoivent mes mails mrgreen.gif .

Les sénateurs et députés, de nombreuses adresses mails doivent être périmées ou non visitées, on a pas un parlement très très jeune en France rolleyes.gif .

Les verts, je ne sais pas, peut-être le mauvais e-mail, c'est, en général, assez dur de trouver un mail viable sur leurs sites, ils en proposent un seul, pas du tout ou une quantité impressionant qui laisse à penser qu'elles ne sont pas visitées.

Faut que j'essaye de passer par le téléphone une fois, là on est certain que le message à bien été reçu. Je ne m'attendais pas à avoir beaucoup de réponses de toute façon, on a en ce moment un gouvernement qui préfère le fric sur la courte durée plutôt que l'investissement écologique. Il y a, depuis un certain moment, des exemples qui montrent que les rapports des grandes entreprises de pesticides etc rendent les même compte rendus, mot pour mot, que des députés UMP... c'est bizarre, non? mrgreen.gif

Enfin, j'espérais quand même des réponses, au moins pour me dire que c'était un sujet débile qui ne les intéressait pas rolleyes.gif . Surtout que je ne demande pas forcément de l'aide sur le sujet mais des conseils, de quoi commencer à discuter, mais ça accroche pas.

Ensuite si vous avez des relations avec des personnes dans des associations etc, il ne faut pas hésiter à leur toucher un mot sur le sujet.

Merci pour les liens que vous avez rajoutés, et pour les conseils.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vic
* Monday 26 January 2009 à 18:30
Message #10


Ouvrière


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 432
Inscrit: 20/11/2008
Lieu : Toulouse
Membre No.: 2 764




On pourrait tout simplement contacter l' "office pour les insectes et leur environnement".

On peut voir leur site sur http://www.insectes.org/opie/monde-des-insectes.html, mais ils ont pas l'air de trop s'interresser aux fourmis...

C'est une possibilité.


--------------------
Walk on, walk on, with hope in your heart,
And you'll never walk alone...
You'll never walk alone.

"ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Monday 26 January 2009 à 19:23
Message #11


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Ok, aujourd'hui l'AFP gère une grande partie du marché de toute façon.

On démarre si il y a assez de personnes motivées.

Le texte, mieux vaut le mettre en ligne directement et le faire corriger, c'est pas pareil qu'un courrier seul, je poste les miens en plus si vous voulez, je m'adapte en fonction de l'interlocuteur, essaye de créer une discution annexe pour les faire répondre, ne vous fatiguez pas à tout lire, si vous avez suivi cette section, ce sont des résumés:

Au verts
CITATION(Les Verts)
Bonjour,


Depuis maintenant plusieurs années, je constate un vide juridique concernant l'importation, l'exportation et l'élevage des insectes. Sur internet, le nombre de forums, le nombre d'éleveurs et les chiffres que l'on trouve concernant les importations, exportations, et envoi d'insectes en tout genre (fourmis, phasmes, papillons, coléoptères,...) par La Poste augmente de plus en plus.

Pour les fourmis, par exemple, un vendeur s'était félicité d'avoir vendu plus de 8000 colonies de fourmis prélevées dans la nature (la reine seule ou toute une colonie), dans toute la France comme aux pays voisins.

De plus, selon notre législation, les éleveurs ont le droit d'importer des insectes depuis tout autre pays d'Europe mais pas de l'extérieur. Or, les Allemands et les Anglais y sont encore autorisés. Ces derniers en revendent donc aux pays de la communauté n'ayant plus cette autorisation. Ils contournent ainsi, légalement et sans contrôle, les restrictions des pays les plus prudents. Des éleveurs français importent un grand nombre d'espèces exotiques pouvant s'adapter à notre climat et provoquer des désastres sur notre environnement, depuis des sites allemands ou anglais.
Vous connaissez certainement déjà les célèbres fourmis Linepithema humile, Lasius neglectus et Monomorium pharaonis dont la présence modifie jusqu'à la flore de certaines de nos régions par l'élimination de nos fourmis spécialisées dans la dissémination des graines de certaines de nos plantes).

En outre, ces importations, risquent aussi d'introduire de nouveaux parasites (acariens et autres) qui pourraient aggraver encore plus les problèmes rencontrés par nos abeilles.

Dans l'autre sens, l'exportation d'espèces en dehors de leurs aires de répartition, certaines fourmis ne vivent actuellement que dans le sud de la France. Elles sont vendues et envoyées dans le nord où elles pourraient facilement s'y adapter ou y survivre dans les lieux climatisés en continu comme les serres, hôtels, chauffages urbains, ...

Les blattes exotiques, Blaps americana, sont utilisés comme "élevage parallèle d'appoint" pour nourrir d'autres insectes ou certains NAC. Ces blattes sont les reines de l'adaptation, elles colonisent les immeubles, les serres, les usines, etc. J'en ai retrouvé dans une serre, en juillet, à Metz. Les coccinelles asiatiques sont une autre illustration de ce même problème : Pour savoir si un insecte, transporté hors de son aire de répartition, pourra y survivre, il faut attendre de le retrouver dans la nature, une fois la situation devenue irréversible.

Suivant le principe de précaution, si l'on veut éviter que des espèces envahissantes colonisent tout le pays encore plus rapidement qu'actuellement et entrainent ensuite, par la disparition de nombre de nos espèces animales et végétales, une réduction drastique de notre biodiversité déjà sérieusement malmenée, il me paraît incontournable d'interdire l'exportation et l'importation de toute espèce exotique.

je voudrais contribuer à la mise en place d'une telle législation, tant qu'elle peut encore être utile.

J'ai contacté la Direction des Services Vétérinaires (DSV) qui a transmis ma demande au Ministère de l'Environnement. A ce jour, je n'ai aucun retour.

D'autres personnes inquiètes ont contacté les DSV de leurs régions, sans réponse également. J'ai contacté des députés et des sénateurs en ciblant ceux ayant déjà travaillé sur l'Environnement, sans plus de résultat.

Je viens ici solliciter votre aide : Auriez-vous une démarche plus efficace à me conseiller, un meilleur moyen de faire entendre ce risque imminent au Ministère de l'Environnement ?

cordialement,


Noé (Hydra : c'est quoi, noé ?? blink.gif )
CITATION(noé)
Madame, Monsieur,

Avant toute chose, je tenais à vous dire que j'avais été impressionné par la qualité des photos exposées cet été à Paris près du Jardin des Plantes : Très bien présentées, dans un cadre agréable et avec des explications intéressantes.

Passionné de fourmis, je vous contacte pour vous faire part de deux problèmes très préoccupants :

Le premier est la présence de deux espèces invasives en France, Linepithema humile et Lasius neglectus, espèces internationalement reconnues comme très nuisibles, détruisant l'entomofaune et mettant en danger des espèces de plantes myrmécochores (dissémination des graines par les fourmis).
Ces fourmis ne sont pas directement dangereuses pour l'homme mais elles font de gros dégâts et colonisent maintenant jusqu'à la Belgique. Certaines régions de France restent encore épargnées, il faudrait arriver à les protéger mais les choses ne bougent pas vraiment dans ce sens.

Le deuxième porte sur le vide juridique concernant la vente libre des insectes.
Nombre de boutiques de vente de fourmis exotiques se créent en France en ce moment. Les contrôles sont inexistants. Ils importent des espèces de Taiwan, via l'Allemagne pour contourner les rares réglementations qui, de toute façon, ne font l'objet d'aucun suivi. Certaines espèces exotiques importées puis relâchées dans notre Nature s'y adaptent. Les deux espèces citées plus haut (originaires d'Argentine et d'Asie) en témoignent. Effet de mode dangereux, les fourmis exotiques ayant des traits d'espèces invasives (plusieurs reines par nid, développement rapide, conditions d'élevage simple, etc.) sont actuellement les préférées des acheteurs.

Ma préoccupation est la même sur ces deux menaces : Je n'arrive pas à obtenir de contact officiel sérieux.
Des Direction de Services Vétérinaires ont renvoyé mes demandes vers le Ministère de l'Environnement mais je suis toujours sans réponse à ce jour. Les députés sollicités ne m'ont pas répondu, ni les Verts, ni le WWF. Je n'ai aucun interlocuteur ou contact administratif sérieux pour examiner comment encadrer efficacement cette menace, pour l'empêcher d'évoluer de façon catastrophique et irréversible.

Je viens ici vous demander de me conseiller sur une meilleure marche à suivre pour arriver à avancer de façon responsable, de m'y aider si vous le pouvez.

je vous en remercie par avance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma plus sincère considération,


WWF
CITATION(World Wildlife Fund)
Bonjour,

[zapper : On a les réponses]
Ayant récemment découvert le réseau TRAFFIC, je me suis demandé si vous pourriez m'apporter quelques précisions sur ce réseau: si j'ai bien compris, il s'agit d'un programme tout d'abord de protection des espèces menacées d'extinction en contrôlant les importations et exportations, faut-il qu'une espèce soit forcément dans la CITES pour appartenir à ce programme? Et existe-t-il un programme similaire réservé aux espèces dangereuses si elles sont importées dans un pays?
[/zapper]

Je m'intéresse aux insectes depuis plusieurs années déjà, particulièrement aux fourmis.

Depuis 2 ans environ, des boutiques vendant des fourmis, sans toujours avoir les autorisations nécessaires (certificat de capacité pour un établissement de vente de NAC), se mettent à vendre des fourmis exotiques, importées d'Afrique, d'Asie ou d'ailleurs, sans aucun contrôle. J'ai essayé de reconstituer les trajets. Il semble qu'elles soient d'abord expédiées de leurs pays d'origine vers Taïwan. Ensuite, Taïwan les enverrait en Allemagne à partir d'où les vendeurs français les achètent pour les revendre sans nécessité d'autorisation particulière puisqu'elles sont alors dans l'UE.

Certaines de ces espèces sont connues pour être des pestes mondiales majeures aux impacts biologiques et économiques considérables quand elles s'échappent et s'implantent. Les fourmis sont connues pour passer partout. D'autres en ont toutes les caractéristiques. Aucune de ces espèces n'est menacée. C'est en général le contraire, y compris dans leurs pays d'origine. Si elles parviennent à s'adapter à nos climats ou si des parasites ou champignons que certaines transportent y arrivent, alors d'important dégâts sont à craindre pour nous également. Aujourd'hui des boutiques qui vendent de l'exotique commencent à être nombreuses, plusieurs en Allemagne, une en Angleterre, trois en France (d'autres projettent d'en vendre). Parmi les espèces de fourmis proposées, un certain nombre ont le profil des pestes envahissantes (robustes, plusieurs reines par nid, développement rapide, omnivores, élevage facile, etc.)

Le deuxième aspect est l'exportation depuis la France : Certaines de nos espèces traditionnelles sont envahissantes dans d'autres pays, Myrmica rufa au Canada par exemple. Des boutiques françaises en exportent non seulement au Canada, mais aussi aux USA, en Suisse, Belgique, Allemagne, Espagne et Angleterre.

Le troisième et dernier aspect concerne la translocation d'espèces françaises en dehors de leurs aires de répartition initiales :
Une espèce de fourmis s'adapte très facilement à un autre climat. Par exemple, une espèce méditerranéenne, Messor capitatus, vit maintenant en Bretagne. D'autres espèces envahissantes en France, vennant d'Asie, d'Égypte ou d'Argentine, sont maintenant trouvées jusqu'en Belgique. Les répercussions sur la faune et la flore sont sévères par l'éradication des autres espèces de fourmis ce qui provoque d'autres déséquilibres dans l'écosystème. (En France, plus de 500 espèces de plantes dépendent directement des fourmis pour disséminer leurs graines, fonction que les espèces envahissantes ignorent.)

Je parle ici des fourmis mais il en est de même avec les phasmes, blattes, termites, ... Ce problème rejoint celui de la coccinelle asiatique qui avait été importée sans qu'on en prévoie l'impact.

La solution me semble passer par l'entrée d'insectes dans le champ d'intervention du CITES d'une part et la constitution d'une liste d'espèces menaçantes, interdites à l'importation et à l'exportation, d'autre part.

[zapper]
J'ai du mal à prendre des contacts, j'ai contacté quelques DSV qui ont renvoyé mon mail au Ministère de l'écologie, mais je n'ai pas eu de retours, je n'ai pas non plus réussit à avoir de retours des sénateurs et députés que j'avais contacté, mais je n'avais pas connaissance de votre engagement sur le sujet des importations d'espèces.
[/zapper]

Que suggèreriez-vous pour articuler la gestion de ce problème au sein du programme TRAFFIC ?
Que me conseilleriez-vous de faire pour que cette menace puisse recevoir de nos élus la considération qu'elle mérite ?
Je vous en remercie par avance.

Dans l'attente, je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments les meilleurs,


Il doit m'en rester d'autres, faut que je retrouve.
Raison de la modification: Hydra au SR (pffouw !)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Monday 26 January 2009 à 20:06
Message #12


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Vous pouvez critiquer ce que j'ai écrit hein, c'est aussi fait pour ça le forum mrgreen.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Monday 26 January 2009 à 20:27
Message #13


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 750
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




CITATION
[...] il suffit d'un rien pour qu'une espèce de fourmis s'adapte à un autre climat, par exemple une espèce médittérannéenne, Messor capitatus, vit maintenant en Bretagne, et les autres espèces envahissantes [...]


M. capitatus est arrivée en Bretagne à cause de l'homme et c'est une espèce envahissante ?


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Monday 26 January 2009 à 20:38
Message #14


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




C'est vrai que c'est tourné bizarrement, mais si on laisse la phrase complète le sens est bon, non?

Merci de me l'avoir signalé, j'arrangerai ça plus clairement les prochaines fois.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Tuesday 27 January 2009 à 07:02
Message #15


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




Citrouille, c'est comme pour le Mag, faut passer au SR d'abord wink.gif : Tu as un paquet de fautes d'orthographe et grammaticales qu'il vaudrait mieux corriger, plus mettre les noms d'espèces en italiques.

Sur le fond, je ne suis pas sûr de l'utilité diplomatique du dernier paragraphe, celui où tu dis que tu n'as eu aucun écho aux demandes précédentes auprès des uns et des autres : Ça peut conforter celui auquel tu t'adresses dans l'idée qu'il peut verticaliser tout ça en toute tranquillité.

Concernant l'association TRAFFIC, c'est un très gros truc qui implique pas mal de réseaux douaniers de plusieurs pays, pas seulement UE => Si tu loupes l'interlocuteur c'est foutu, un peu comme avec l'UICN et quelques autres monstres de cette taille. Je connais personnellement, d'un peu loin mais pas trop, quelqu'un qui bosse là-dedans. Je peux essayer de lui demander son avis et ses conseils sur la démarche et l'interlocuteur à privilégier chez eux. Bon, maintenant, il est à 16.000 km de moi => prévoir un délai.

Je pense qu'on aura aussi intérêt à traduire tout ça en Angliche pour taper au niveau de la commission européenne (tiens, d'ailleurs, ça fait un bail que je ne suis plus allé sur leur site ...). Il y a un paquet de choses qui se décident là, parfois utilement.

Comme tu dis, il va falloir adapter la prose à l'interlocuteur. Donc, il va falloir les cibler un peu plus précisément pour tenter de normaliser le discours par catégorie.

Sur TRAFFIC, de ce que j'en sais :
- Oui, c'est un réseau mis en place pour défendre la convention de Washington, le CITES, et que ça ;
- Non, il n'y a aucune structure équivalente contre les envahissantes, essentiellement pour cause de vide juridique généralisé.

C'est d'ailleurs en raison d'une part de ce vide juridique et, d'autre part de la puissance destructrice et expansionniste de Lasius neglectus, un exemple concret et "en live" d'une conséquence de ce vide, que j'ai autant insisté pour avoir des données sur leur progression à Douarnenez puisqu'on semblait avoir des bras au bon endroit. Ces données auraient été très intéressantes à joindre à ces courriers si on avait pu les collecter : Un petit dessin (carto évolutive) vaut toujours mieux qu'un long discours, n'est-il pas ? Bref, si quelqu'un d'autre en a en zone encore majoritairement saine ou en frontière du monstre de vos régions sud, ça pourrait le faire aussi.


-------------------------

... Même en utilisant ces paramètres prudents, choisis de façon biaisée pour obtenir la conclusion la plus optimiste possible, le nombre d'espèces disparaissant chaque année est de 27.000. Chaque jour 74 disparaissent, et chaque heure 3.
E.O. Wilson - 2001 - La Diversité de la Vie


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Tuesday 27 January 2009 à 12:22
Message #16


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Ok, je passerai par ton SR la prochaine fois thumbsup.gif

Le dernier paragraphe j'ai beaucoup hésité, mais il s'agit de montrer qu'on est motivé, c'est clair que c'est un décision ambigüe à prendre. Si vous pensez qu'il faut le virer...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Wednesday 28 January 2009 à 21:04
Message #17


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Rédaction de courriers à:

-Mr S. Muller (CNPN) (trouver l'e-mail... le bon S. Muller, pas son homonyme)

-L'UICN uicn--@--uicn.fr

CITATION
Bonjour,


je vous contacte afin de vous demander des informations concernant l'élevage et la détention d'insectes, ainsi que l'importation d'insectes exotiques. Je suis éleveur d'insectes et plus particulièrement de fourmis et je m'inquiète de l'apparition d'un certain nombre d'éleveurs qui importent des espèces qui ne sont pas présentes naturellement dans leurs régions. Ces espèces importées sont soit peu aptes à la survie dans nos pays, soit au contraire, potentiellement dangereuses pour l'environnement car plusieurs d'entre elles ont des traits d'espèces invasives, comme certains fourmis au développement rapide et possédant plusieurs reines par colonies, ou un grand nombre d'espèces de phasmes qui sont capable de se reproduire à partir d'un seul individu. Les boutiques et les éleveurs d'espèces exotiques deviennent de plus en plus nombreuses et envoient, via La Poste, de très nombreux colis contenant des animaux vivants, à de simples clients dont une partie les relâcheront inévitablement dans la nature au même titre que les tristement célèbres tortues de Floride, puisqu'un élevage de fourmis par exemple, peut durer jusqu'à 29ans.

Or, je constate dans le Code Rural, articles R.212 et R.213 que

"Sont soumises à autorisation, dans les conditions déterminées au présent chapitre, la production, la détention, la cession à titre gratuit ou onéreux, l'utilisation, le transport, l'introduction quelle qu'en soit l'origine, l'importation sous tous régimes douaniers, l'exportation, la réexportation de tout ou partie d'animaux d'espèces non domestiques [...] dont la liste est fixée, après avis du Conseil national de la protection de la nature, en fonction de ces activités par arrêtés conjoints du ministre chargé de la protection de la nature et, en tant que de besoin, du ou des ministres compétents."

Ce qui me pousse à me demander si ces importations et exportations d'insectes hors de leur aire de répartition est légale sans autorisation, et si il ne faudrait pas prévoir des arrêtés pour limiter l'exportation et l'importation d'insectes hors de leur aire de répartition pour la sauvegarde de notre biodiversité?

Je reste à votre entière disposition,


Et là je marque "Citrouille-Man" avec pleins de smileys et de points d'exclamation. Ok?


Je n'avais jamais vu ces institutions très discrètes, si ça marche, on pourra remercier des personnes qui deviendront aussi vertes que ce smiley mrgreen.gif mais avec le sourire en moins.

Serge Muller semble être un scientifique connu et membre du CNPN depuis 2005 si j'ai bien suivi sa biographie, il donne par exemple des conférences sur les paléoclimats smile.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bn21
* Wednesday 28 January 2009 à 21:13
Message #18


eniefaC


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 800
Inscrit: 05/04/2008
Lieu : Paris / France
Membre No.: 2 028




Déjà envoyé ?
Il manque une majuscule au début du premier paragraphe.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Citrouille-Man
* Wednesday 28 January 2009 à 21:24
Message #19


Gyne


Groupe: Contributeurs
Messages: 2 545
Inscrit: 26/04/2007
Lieu : Alsace - Rhône
Membre No.: 1 361




Non, fini les envois en solo, le SR va passer par là, et vous pouvez modifier ou faire des remarques comme bon vous semble.


-------------------------------------------------

Trouver l'adresse e-mail de Yves Dupont?

Commission nationale consultative pour la faune sauvage captive (CNCFSC)

Créé le 31 décembre 2003
Actualisé le 29 novembre 2005
Président : Yves Dupont
20, avenue de Ségur
75302 PARIS 07 SP
Télécopie : 01 42 19 19 79


Ministère (encore un)
http://www.developpement-durable.gouv.fr/a...orcer_lang=true
voir:
http://www.ecologie.gouv.fr/Elevages-d-agr...lissements.html
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Wednesday 28 January 2009 à 22:50
Message #20


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




CITATION(Citrouille-Man @ mercredi 28 janvier 2009 à 10:04) *
Rédaction de courriers à:
-L'UICN uicn--@--uicn.fr


Pas le temps de faire le SR maintenant mais je passe des noms & mails :
  • (UICN-fr) Florian Kirchner <florian.kirchner chez uicn.fr>; Directeur de la publication des e-mailings
  • (UICN-fr) Carole Martinez <carole.martinez chez uicn.fr>; je ne sais plus là et je n'ai pas le temps mais dans les envahissantes en tout cas
  • (UICN-fr) Yohann Soubeyran <yohann.soubeyran chez uicn.fr>; Responsable de la gestion des envahissantes la dernière fois que j'ai été en contact avec lui (+/- 2 ans)
enjoy. (leurs mails sont disponibles sur leur site, l'étaient la dernière fois)

++


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post


3 Pages V   1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License