Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



> Rappel

Je rappelle que cette catégorie est uniquement réservée aux suivis de colonies (fondation ou plus) et que seul le membre peut poster dans son sujet
Les questions et réponses ont lieu dans le sous-forum
Questions/Réponses des suivis de colonies
Il faut donc vous créer un sujet dans la partie Suivis de colonies et un autre dans la partie Questions/réponses

Merci d'avance ;)
Si ce n'est pas un suivi, alors il faut poster dans cette catégorie :
L'élevage des différentes espèces de fourmis

 
Reply to this topicStart new topic
> Suivi Temnothorax sp JL33
JL33
* Monday 28 April 2014 à 23:01
Message #1


Major


Groupe: Modérateurs
Messages: 1 237
Inscrit: 26/10/2009
Membre No.: 4 065




Le 28/04/2014

Je me décide à présenter cette petite colonie que je maintiens en nid depuis maintenant pas loin de trois ans.
Je n'avais aucune idée de la manière dont j'allais la maintenir lorsque je l'ai trouvée, et surtout de la manière dont elle allait évoluer.

Avec le recul, je trouve qu'il s'agit d'une espèce très facile, et aussi intéressante sur le plan comportemental que des espèces plus prolifiques : les ouvrières mises en présence de nourriture (miel, petit insecte) se montrent réactives et ne sont nullement intimidées.

La petite taille des colonies peut effectivement ne pas susciter un enthousiasme immédiat, mais pour le reste ces petites fourmis peu exigeantes sont à mon avis aussi dignes d'intérêt que des Lasius par exemple.

J'ai donc trouvé cette colonie en début d'automne 2011 dans un gland, il y avait la reine, une vingtaine d'ouvrières et un peu de couvain.

La colonie a été mise en nid très rapidement, après confection d'un module très simple en réalisé avec ce qui me restait de mortier absorbant ayant servi à la fabrication d'un autre nid, beaucoup plus grand.

Le nid comprend une seule salle et deux sorties, l'une vers une petite ADC, l'autre connectée à un tube à eau.
Il mesure hors tout 10 cm x 10, et la salle, profonde de 3 mm, mesure 7 cm de coté. La vitre qui recouvre cette salle est simplement encastrée entre les côtés du nid et elle n'est pas collée, la petite taille du nid permettant d'obtenir lorsqu'on le coule, des surfaces bien planes n'offrant pas de passage à ces petites fourmis...

Le nid n'a jamais été humidifié. Je veille simplement à ce que le tube à eau ne se retrouve jamais à sec, ce qui ne nécessite pas un gros effort, l'autonomie étant de 3 à 4 mois à la saison chaude et plus en automne et hiver.

La diapause a lieu entre octobre et mi-mars, le nid est installé entre une fenêtre et son volet et exposé à des températures qui fluctuent quand même pas mal, frôlant parfois le 0° et pouvant monter à plus de 10° (je suppose qu'en milieu naturel, un gland ou une gale doivent subir les mêmes fluctuations de température ...)
J'ai remarqué par contre que pendant la diapause, les fourmis ont tendance à s'agglomérer en masse compacte dans le tube en plexi qui relie le nid au tube à eau, et généralement au contact même du coton qui obstrue ce tube à eau. Au contraire, après être sorties de diapause, elles s'en éloignent, et se tiennent avec le couvain, dans la salle unique. Je peux parfois voir les ouvrières aller sur le coton du tube à eau, mais elles n'y restent jamais longuement.

La nourriture consiste essentiellement en petits insectes (principalement des larves de Blaptica dubia fraichement tuées) et en miel, et les deux semblent également appréciés. J'ai également donné des drosophiles, mais elles m'ont semblé moins attractives que les petites blattes. Il en a été de même pour le bhatkar.

A ce jour la colonie compte entre 150 et 200 ouvrières. L'an dernier, le nombre était sensiblement équivalent.
En début de diapause, il semble y avoir une mortalité assez importante chez les ouvrières et le couvain disparait presque entièrement.

Cette colonie produit des sexués pour la deuxième année. L'an dernier, il n'y avait eu que des males ; cette année, des princesses ont également fait leur apparition. Les sexués apparaissent mi-avril.

Quelques photos :

vues d'ensemble du nid et de la colonie :





ouvrières et couvain :



des princesses :



princesses et males :



La reine au centre de la photo :



des males sur la paroi de l'ADC :



des ouvrières venant au contact du miel :




Le Q/R : http://www.acideformik.com/forums/index.php?showtopic=18321
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JL33
* Wednesday 25 June 2014 à 15:04
Message #2


Major


Groupe: Modérateurs
Messages: 1 237
Inscrit: 26/10/2009
Membre No.: 4 065




Le 26/06/2014

Une question : après l'apparition, mi avril, de sexués dans ce nid, il reste à ce jour 9 sexués femelles, et toutes sont maintenant désailées. La reine, qui est parmi elles, n'est plus discernable des autres !

Il y a toujours du couvain, oeufs et larves ...

Apparemment il n'y a aucun problème de cohabitation entre gynes/reine, je n'ai constaté aucune manifestation d'agressivité lorsqu'elles se trouvent en contact. Toutes semblent bénéficier des mêmes soins de la part des ouvrières ...

Qu'en conclure ? Quelle conséquence possible sur l'évolution de la colonie ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JL33
* Wednesday 02 July 2014 à 11:57
Message #3


Major


Groupe: Modérateurs
Messages: 1 237
Inscrit: 26/10/2009
Membre No.: 4 065




Le 02/07/2014

Appareil photo oublié en province ... donc pas de photos

Mais ce matin, j'ai refait le niveau du tube à eau, redonné du miel et un grillon, retiré les dernier cadavres des mâles englués dans la parafine du plafond périphérique de l'ADC.

Et et j'en ai profité pour recompter les reines ou gynes (je ne sais plus trop comment les nommer tongue.gif )présentes dans le nid.

Il y en a finalement 10, toutes désailées, et pour l'instant tout ça semble coexister pacifiquement. Toutes restent dans le nid, et sont nourries, apparemment sans qu'il semble y avoir de préférence pour l'une en particulier, par les ouvrières ...

Pourvu que ça dure !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JL33
* Thursday 30 October 2014 à 16:27
Message #4


Major


Groupe: Modérateurs
Messages: 1 237
Inscrit: 26/10/2009
Membre No.: 4 065




Le 29/10/2014

Je suis de plus en plus perplexe ...

Voici deux photos prises avant hier. On voit du couvain (oeufs, larves), des ouvrières qui semblent être récentes, mais aussi des reines, princesses (je ne sais plus quelle est la reine du départ !) qui y sont depuis avril, et j'en ai finalement dénombré 13 après avoir viré ce qui se planquait dans la liaison avec le tube à eau.






C'est normal, ça ? blink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JL33
* Saturday 25 April 2015 à 14:51
Message #5


Major


Groupe: Modérateurs
Messages: 1 237
Inscrit: 26/10/2009
Membre No.: 4 065




Le 25/04/2015

Voici trois photos de la colonie prises il y a quelques jours. Les ouvrières sont à nouveau bien actives, et par contre, il y a toujours ces reines. Je suis maintenant totalement incapable de reconnaître celle qui a fondé la colonie (si toutefois elle y est encore ...). Je suis quand même un peu curieux de savoir comment ça va se passer cette saison ...





Go to the top of the page
 
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License