Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



7 Pages V   1 2 3 > » 

Olipi
Ecrit: Saturday 20 October 2012 à 10:08


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Si tu n'as pas la chance d'être une abeille, faut incorporer le pollen dans du miel ou du sirop et malaxer longuement jusqu'à l'obtention d'une boulette homogène en ajoutant du pollen si trop liquide ou du sirop si trop friable. Comme un patissier un peu.
  Forum: Alimentation · Prévisualisation du message: #186215 · Réponses: 2 · Lectures: 2 431

Olipi
Ecrit: Tuesday 03 August 2010 à 20:43


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Je me débarrasse des teignes de mes ruches mortes en les donnant en pâture aux fourmis (j'enlève préalablement les cadres de miel). C'est très efficace, les fourmis nettoient tout : cadavres d'abeilles, couvain mort, débris divers et chenilles de teigne. Les fourmis n'ont pas l'air de considérer les chenilles de teigne comme toxiques...
  Forum: Alimentation · Prévisualisation du message: #153740 · Réponses: 9 · Lectures: 4 517

Olipi
Ecrit: Wednesday 19 May 2010 à 06:59


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


C'est vrai mais quelque chose me dit que ce n'est pas ça :
CITATION
tombant d'un arbre qu'on trouve dans les parcs municipaux
Les robiniers sont des arbres invasifs pionniers, il est rare de les trouver dans des parcs municipaux...
  Forum: Les plantes myrmécophiles et la myrmécochorie · Prévisualisation du message: #148312 · Réponses: 18 · Lectures: 13 468

Olipi
Ecrit: Tuesday 18 May 2010 à 11:38


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Les robiniers sont des fabacés, ils font des gousses, mais ils sont en fleur en ce moment. Difficile d'itentifier juste sur la base des gousses, il faudrait une photo des arbres...
  Forum: Les plantes myrmécophiles et la myrmécochorie · Prévisualisation du message: #148297 · Réponses: 18 · Lectures: 13 468

Olipi
Ecrit: Sunday 09 May 2010 à 17:54


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Si ça peut te rassurer, j'en vois des dizaines chaque année sans jamais en chercher vu que je ne fais pas d'élevage. L'année dernière, j'en ai même trouvé une sur mon miroir en me brossant les dents wink.gif
  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #147913 · Réponses: 6 · Lectures: 3 369

Olipi
Ecrit: Saturday 08 May 2010 à 19:01


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Heu, oui, je n'ai pas été précis. Les jeunes gynes vierges (futures fondatrices) vadrouillent la journée. Si leur nid est détruit, elles enclenchent aussitôt une procédure de fécondation et fondation de nouveau nid au lieu d'attendre l'année suivante. N'ayant pas à subir les rigueurs de l'hiver les chances de succès sont plus importantes. Chaque destruction d'un seul nid risque alors de provoquer l'apparition de plusieurs nouveau nids la même année. D'où l'intérêt de détruire la nuit quand tout le monde est au bercail (ce qu'aucune entreprise de désinsectisation n'acceptera de faire soit dit au passage).

Je tiens mes infos d'une conférence de Jacques Blot qui date de janvier ou février 2008, je ne suis pas au courant des nouveaux développements qui ont pu avoir lieu depuis.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #147866 · Réponses: 41 · Lectures: 27 646

Olipi
Ecrit: Friday 07 May 2010 à 19:01


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


CITATION(KwANTynn @ mardi 04 mai 2010 à 17:10) *
Désolé, j'ai mis du temps, mais voilà un lien vers la fiche du piège Blot 2e version. Mais il ne faut l'utiliser qu'à proximité des ruchers attaqués et avec un appât à base de jus fermenté issu de la fonte de cire de vieux cadres de corps de ruches.

http://www.apipro-ffap.net/sapb/IMG/pdf/frelon_piege11.pdf


Merci KwANTynn, je n'ai pas de rucher attaqué, c'est pour refiler le lien.

Les pompiers ne se déplacent qu'en cas de danger immédiat sur un lieu public (école, piscine municipale, centre aéré etc...). En plus j'ai cru comprendre que seules les destructions nocturnes sont efficaces (les fondatrices sont à l'intérieur du nid seulement la nuit).
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #147832 · Réponses: 41 · Lectures: 27 646

Olipi
Ecrit: Sunday 11 April 2010 à 21:37


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


J'ai assisté à une conférence de Blot, ça devait être en 2008. S'il a publié une doc pour son piège sélectif amélioré depuis, je veux bien le lien. Je ne pratique pas le piégeage mais ça me permettrait d'être à jour quand je balance le lien thumbsup.gif
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #146609 · Réponses: 41 · Lectures: 27 646

Olipi
Ecrit: Sunday 28 March 2010 à 21:34


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Pas de danger, V. crabro ne peut pas entrer, les autres espèces plus petites (guêpes) peuvent sortir sur le côté (trous de 5,5 mm). L'appât est composé de bidoche ou de bière et non pas de sucre pour n'attirer que les carnivores. Il n'est pas accessible pour éviter toute noyade. Avant d'ouvrir le piège, il suffit de le plonger dans un seau d'eau pour noyer les V. velutina.

La difficulté : convaincre de l'intérêt de passer 20 min à construire un piège comme celui-là plutôt que de passer 3 min à couper un bouteille en plastique, retourner le goulot, mettre de la bière au fond, tout ça pour éviter de tuer des vilaines bêtes qui piquent et qui ne font même pas de miel... Et ça c'est pas gagné... sad.gif
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #145870 · Réponses: 41 · Lectures: 27 646

Olipi
Ecrit: Sunday 28 March 2010 à 08:42


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Pour ce qui est du piégeage sélectif des fondatrices : www.api-connaissance-sanitaire.fr/frelon_piege.pdf

Perso, je ne pratique pas. L'impact des frelons est assez peu significatif sur mon activité pour le moment. Probablement plus ennuyeux pour des apiculteurs amateurs qui auraient la malchance d'avoir un nid proche de leurs ruches. Comme souvent, les actions de prédation touchent en priorité les colonies les plus faibles.
"Vespa velutina est en passe de devenir l'ennemi n°1" C'est une stratégie de l'UNAF (syndicat regroupant quelques centaines de pros et des milliers d'amateurs) de communiquer de façon légèrement alarmiste sur le sujet pour tenter de susciter une réaction des pouvoirs publics. Je pense à titre personnel que Vespa velutina bouleverse l'écosystème et concurrence le frelon local plus qu'il n'impacte l'activité apicole (qui a d'autres soucis).

P.S. :
CITATION
D'un autre côté les apiculteurs pros ont beaucoup de subventions
. Faut pas exagérer : aucune subvention à la production ni DPU. Subventions à hauteur de 40% sur l'achat d'essaim pour renouveler un cheptel endommagé, une subvention à l'installation (DJA) et une subvention sur l'achat de matériel de transhumance (40%). À par ça je suis assez d'accord avec la vision de la citrouille.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #145815 · Réponses: 41 · Lectures: 27 646

Olipi
Ecrit: Wednesday 17 March 2010 à 19:53


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


J'ajoute qu'en plus d'être des pollinisateurs efficaces, les osmies sont totalement inoffensives. Inutile de sortir le baygon !
  Forum: Identifications de fourmis · Prévisualisation du message: #145249 · Réponses: 16 · Lectures: 5 140

Olipi
Ecrit: Sunday 13 September 2009 à 07:46


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Le varroa passe très bien l'hiver en effet, mais il utilise le couvain (de mâle surtout) pour se reproduire. En altitude, la reprise de ponte est plus tardive, le cycle de reproduction commence plus tard, c'est pour ça que les colonies en altitude sont généralement moins infestées.
Sinon, le maïs, Gaucho ou pas pousse très mal en montagne thumbsup.gif

Je ne sais pas où les fourmis entreposent leurs proies, en ce qui concerne les observations, il n'y en aura plus avant l'été prochain, j'ai redescendu le rucher sur les emplacements d'hivernage. Mais j'ai d'autres emplacements où d'autre fourmis (genre Lasius notamment) utilisent le faible espace sous le toit pour venir chauffer le couvain. J'essaierai de poster des photos.
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #135186 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Sunday 06 September 2009 à 23:08


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Pour les varroas, pas de corrélation évidente avec la présence de fourmis. Il y a moins de varroas en altitude, mais je pense que c'est parce que les varroas tolèrent mal les basses températures et les hivers longs et rigoureux. L'acide formique est utilisé comme acaricide contre les varroas, mais comme je l'ai dit, les abeilles tiennent les fourmis en respect la plupart du temps, le cas d'envahissement du nourrisseur reste une exception, combinaison d'une faille dans le toit et d'une colonie faible... Peu d'espoir de "traitement naturel" donc...
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134362 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Sunday 06 September 2009 à 17:51


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Ce virus se rencontre fréquemment. Heureusement, il ne touche généralement qu'une proportion très faible de la population. Quelques individus par-ci par-là.

Des infos par ici pour ceux que ça intéresse :

http://www.apivet.eu/2009/01/le-virus-des-...oa-optimal.html
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134322 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Sunday 06 September 2009 à 08:13


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Même endroit : les fourmis des bois servent de charognardes :

Sur la photo, une abeille saine (en 1) vient d'expulser une abeille malade (en 2) de la colonie. Les fourmis des bois sont en embuscade (en bas à gauche)



L'abeille malade est probablement atteinte par le virus DWV, ses ailes sont déformées, elle ne peut pas voler.

Les fourmis l'emmènent vivante vers leur dôme :



Mais je n'ai jamais observé d'attaque des fourmis des bois sur des abeilles saines. Les fourmis restent à une distance prudente des abeilles.
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134251 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Sunday 06 September 2009 à 08:02


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


On donne du sirop très liquide à ces essaims tardifs pour qu'ils soient assez forts pour passer l'hiver. Les brins d'herbe sont là pour servir de support et éviter la noyade, mais ça ne marche pas toujours...

Mes observations sont accidentelles, je ne cherche pas à les reproduire. Dans ce cas là, j'ai enlevé le nourrisseur pour le remplacer par un autre, en vérifiant bien qu'il n'y ait pas de passage. Tant pis pour les fourmis rolleyes.gif .
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134250 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Saturday 05 September 2009 à 18:37


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Je n'ai rien provoqué artificiellement (enfin si, j'ai amené les ruches quand même).

Si ça peut aider pour l'identification des fourmis, on est à 1500 m d'altitude, département des Hautes-Pyrénées. Voici l'image la plus précise dont je dispose (désolé, toujours pas d'équipement macro)



En ce qui concerne les abeilles, il s'agit d' Apis mellifera carnica x mellifera
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134229 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Saturday 05 September 2009 à 17:06


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Bonjour à tous,

Un petit témoignage de la cohabitation entre cousines.

Une clairière, un rucher :



À quelques mètres de là parmi des framboisiers,



Les unes quadrillent le sol, les autres évoluent au dessus...





Les plus petites colonies d'abeilles doivent surveiller leurs envahissantes voisines...



Ici, l'entrée est petite, une seule gardienne suffit à dissuader toute tentative d'invasion. Mais dans cette autre ruchette, les fourmis ont trouvé un passage non défendu par le toit,



elles squattent allègrement le nourrisseur, confinant les abeilles dans la partie basse :



Les cadavres qui jonchent le nourrisseurs sont probablement des noyées. Pas vraiment de combat, mais des "luttes d'influence..."
  Forum: Les relations des fourmis avec d'autres animaux · Prévisualisation du message: #134219 · Réponses: 19 · Lectures: 12 792

Olipi
Ecrit: Saturday 25 July 2009 à 14:56


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Ça m'arrive très souvent, mais avec des... abeilles. Lorsqu'une colonie orpheline ne parvient pas à remérer, les ouvrières se mettent à pondre. Mais comme elles ne sont pas fécondées (ni fécondables), leurs œufs ne donnent naissance qu'à des mâles (je rappelle que les mâles sont haploïdes et toujours issus d'un œuf non fécondé). La colonie est alors condamnée et disparait à la mort des dernières ouvrières. Les mâles adultes se dispersent alors et peuvent essayer de féconder une jeune reine. C'est un dernier sursaut d'une colonie pour transmettre ses gênes.

Il est probable que le phénomène soit semblable pour tes fourmis, et qu'il soit donc impossible de relancer la colonie...
  Forum: Myrmicinae · Prévisualisation du message: #128425 · Réponses: 4 · Lectures: 2 833

Olipi
Ecrit: Saturday 13 June 2009 à 10:25


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


C'est pas ça ?

http://www.antbase.fr/Lasius-emarginatus-presentation.html
  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #123205 · Réponses: 35 · Lectures: 23 328

Olipi
Ecrit: Friday 08 May 2009 à 12:57


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


CITATION
un retour à la "normale", j'veux dire comme avant que grecs et romains l'importe d'Afghanistan


D'où tiens-tu cette information ??

Apis mellifera résulte probablement de l'évolution d'une abeille du moyen orient issue d'Apis cerana (abeille asiatique, endémique du grand sud-ouest asiatique), mais cette évolution a eu lieu bien avant l'apparition des grecs, des romains, et même des Homo sapiens... Cette évolution aurait donné 3 branches pour résumer,
- Une branche africaine (Apis mellifera intermissa, ou sahariensis, ou scutellata prétenduement "tueuse" par exemple)
- Une branche "nord-méditerranéenne" (notamment Apis mellifera carnica, caucasica, ou ligustica, c'est cette dernière qui a été largement disséminée par l'homme en Amérique, Asie, Australie etc.)
- Une branche ouest-Européenne qui a donné Apis mellifera mellifera qui est l'abeille endémique de l'Oural au Finistère, de la Scandinavie à l'Espagne. C'est la plus utilisée par les apiculteurs amateurs d'europe occidentale. Elle était là bien avant les romains, et on en trouve représentée en art pariétal sur les parois de grottes datant du paléolithique.

Source : Yves le Conte in traité d'apiculture éd. Rustica 2004 pp. 42 et suivantes.

Quand aux interactions entre Apis mellifera et les autres espèces d'abeilles, les recherches de Bernard Vaissière tendent à montrer qu'il y a une forte complémentarité et une émulation en terme de pollinisation. Les autres abeilles sont souvent plus spécifiques qu'Apis mellifera (plus polyvalente). En outre il semblerait que les différentes espèces se "gènent" entre-elles lorsqu'elles butinent, ce qui les posse à parcourir de plus longues distances et favorise la pollinisation croisée.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #119122 · Réponses: 31 · Lectures: 11 298

Olipi
Ecrit: Wednesday 06 May 2009 à 08:42


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Les Crematogaster scutellaris n'ont pas de major et les Pheidole pallidula sont minuscules.
  Forum: Elever des colonies en captivité (techniques, t... · Prévisualisation du message: #118763 · Réponses: 24 · Lectures: 10 233

Olipi
Ecrit: Monday 13 April 2009 à 20:49


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Celles qui mettent des insectes morts sont des guêpes solitaires(comme les pompiles qui chopent de grosses araignées). Toutes les abeilles au sens large (apidés) sont strictement végétariennes. C'est plutôt sympa d'en avoir plein dans son jardin. On peut leur offrir un habitat simplement en faisant des trous de divers diamètre (entre 6 & 9 mm) dans une poutre :



Ici, les trous qui sont bouchés l'ont été par des osmies cornues. Ça marche très bien, j'ai un taux d'occupation de mes trous de 80% happy.gif
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #115485 · Réponses: 16 · Lectures: 7 028

Olipi
Ecrit: Monday 13 April 2009 à 19:02


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Moi, je dirais qu'il s'agit d'un hyménoptère térébrant, comme par exemple un ichneumon... Dans ce cas là, l'aiguillon m'a l'air d'un ovipositeur...
  Forum: Identifications de fourmis · Prévisualisation du message: #115451 · Réponses: 13 · Lectures: 5 296

Olipi
Ecrit: Sunday 12 April 2009 à 09:52


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917


Les ondes de portable... Mouaif, pourquoi pas... Moi, je vois plutôt deux causes principales (ça n'engage que moi) :
- Pratiques culturales (traitements pesticides, généralisation des monocultures intensives, appauvrissement de la biodiversité végétale)
- Pression du varroa, acarien parasite & vecteur de maladies.

Tout le reste reste très secondaire relève du noyage de poisson et sert les intérêts des chimiquiers et du lobby agricole intensif (FNSEA/coopératives/chambres d'agriculture) qui cherchent à diluer leur responsabilité au milieu d'un fatras de trucs (voir rapport affsa linké ici par k2r, mais je sais plus où) et à différer au maximum leur changement de pratique (qu'on ne me parle pas de théorie du complot ou de parano, il s'agit juste d'une stratégie de communication trés facile à décrypter).

Anecdote récente : Des disparitions phénoménales d'abeilles ont eu lieu l'automne dernier en Ariège (09). Un arrété préfectoral avait imposé à tous les éleveurs de pulvériser de la perméthrine aux alentours de leurs exploitations pour détruire un moucheron vecteur de la fièvre catarrhale ovine. Les échantillons d'abeilles mortes analysés se sont révélés positifs à la perméthrine, mais entendu de la bouche d'un cadre de l'affsa : "ne nous emballons pas, nous n'avons aucune certitude". C'est peut-être à cause des ondes de portables, ou des dégazages sauvages de pétroliers ?

Sinon, j'ai pas vu le documentaire, mais je suis d'accord avec citrouille, le titre m'a l'air quelque peu prétentieux...
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #115246 · Réponses: 16 · Lectures: 7 028

7 Pages V   1 2 3 > » 

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Version bas débit
Creative Commons License