Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



 
Reply to this topicStart new topic
> Bûches pièges à reines Camponotus : conception et pose, Comment transformer des bûches de bois en pièges à reines Camponotus.
I-D-É-MYR
* Friday 27 February 2015 à 20:12
Message #1


Nymphe


Groupe: Membres
Messages: 92
Inscrit: 17/02/2013
Lieu : DIJON en Côte-d'Or - Bourgogne - FRANCE
Membre No.: 11 182




Bûches pièges à reines Camponotus : conception et pose.


Conception



Les bûches, mesurant 30 cm de long pour un diamètre de 7 à 9 cm, ont été coupées dans les bois ou tout autre lieu où l'on trouve du bois mort (pour mon expl : des branches couchées au sol). Pour ma part, je les ai sciées à l'aide d'une scie égoïne bien affûtée qui me permit de ne pas perdre trop de temps sur les bois durs. Attention toutefois de ne pas sélectionner des bois trop pourrissants, porteurs de toutes sortes de parasites et de germes pathogènes, et se conservant moins longtemps.


30 bûches en attente d'être transformées en pièges à reines Camponotus...



Percer chaque bûche à une extrémité en son centre d'un trou de 6 ou 7 mm de diamètre pour une profondeur allant de 7 à 10 cm selon la longueur de votre mèche. Dans mon exemple le trou de 6 mm de diamètre est assez grand pour laisser passer la reine et suffisamment petit pour empêcher les prédateurs de l'y poursuivre.


Bûche percée à 6 mm de diamètre par 7 cm de profondeur et perceuse électrique utilisée pour le forage.



Cette bûche-ci a l'avantage d'être naturellement fendue à moitié, ce qui la rendra plus aisée à ouvrir à la hache.



Pour fendre une bûche en deux parties égales il faut placer le tranchant de la hache au milieu du trou puis taper de plusieurs coups secs à la massette ou au marteau sur la tête de la hache.


Cette photo ayant pour but de vous montrer la méthode, ne faites pas cela sur le parquet chez vous mais sur un sol dur (cour de l'immeuble) ou sur un billot de bois si vous vivez à la campagne.



La bûche étant fendue sur toute sa longueur on voit apparaitre, côté bord de la table, le tunnel d'accès à ce qui va bientôt suivre....



Mais d'abord, si besoin est, donnez un petit coup de "balais" dans les deux moitiés de tunnel pour en dégager les traces de sciure.



A chaque bûche ainsi tranchée correspond deux parties qu'il ne faut surtout pas dissocier pour sa reconstitution finale !


Mes 30 bûches sont soigneusement empilées, temporairement reconstituées, pour éviter le mélange de leurs fragments.



A présent il s'agit de creuser dans le bois ce qui sera la loge royale de la reine dont je préconise qu'elle fasse un peu plus de la surface d'une petite boite d'allumettes par 7 ou 8 mm de profondeur. Tracez ses contours au feutre sur le bois.


La loge sera bien assez grande pour permettre à la reine de s'y ébattre et pour accueillir sa 1ère portée d'ouvrières.



Pour son creusement, serrez chaque portion sur un support fixe et solide, genre établi, à l'aide d'un serre-joint, puis commencez à dégrossir la matière avec un ciseau à bois ou une gouge à coups mesurés de massette en plastique ou de maillet...


Si vous êtes costaud, et si votre ciseau coupe comme une lame de rasoir, allez-y comme moi franchement à la main.



Le biseau du ciseau travaillant ici contre le bois : On plonge d'abord dans la matière puis on bascule pour faire des copeaux à l'horizontal, alternativement, de l'entrée de la loge vers le fond puis du fond vers celle-ci, etc,



On voit mieux ici comment procéder (le tunnel se trouvant en haut de l'image).



La loge étant finie d'être creusée il faut donner le coup de "brosse" final puis dégager l'entrée par un "écouvillonnage" avec un objet approprié (ci-dessous le manche d'un petit pinceau fin).


Rien n'empêche de raser le fond ou toit de la loge avec le ciseau pour lui donner un aspect à peu près lisse.



Une fois ce creusement terminé ça donne ce qui suit...


Remarquez que la portion voisine, vis-à-vis de celle précédemment ouvragée, n'est pas concernée par cette opération de creusement parce que le tunnel débouche entièrement dans la loge.

C'est ce qui peut arriver quand on ne perce pas vraiment droit !



Si votre tunnel est visible dans les deux portions à la fois (en deux demi tunnels à peu près identiques) il vous faudra alors creuser deux demi loges faisant chacune 3,5 ou 4 mm de profondeur dans chaque portion à accoler ensuite en vis-à-vis.


Dès qu'une bûche est prête à être reconstituée faites-le tout de suite en accolant ses deux moitiés maintenues par un serre-joint, l'une parfaitement contre l'autre, puis enrobez-les en leurs extrémités avec du ruban adhésif, coloré et extensible, comme celui utilisé par les électriciens. Faites deux tours de bûche en tirant un peu sur le ruban pour que ça serre mieux !


Vous pouvez parer vos bûches de la couleur de votre choix ou de celle immédiatement disponible chez vous à condition qu'elle flashe bien, plus tard, dans l'ombre des bosquets.



Bûche prête à l'emploi avec ses deux rubans bien visibles qui serviront à la retrouver plus facilement en fin d'essaimage au fond des bois.



La fracture en travers de la bûche vous servira de ligne d'horizon au moment de la pose à terre ou dans une fourche entre les branches d'un arbre.



Maintenant que toutes vos bûches sont transformées en autant de pièges à reines Camponotus, puis soigneusement empilées dans un coin, il ne vous reste plus qu'à patienter jusqu'à la période des vols nuptiaux (d'avril à juillet inclus) où vous pourrez dès lors les installer au beau milieu d'un ou plusieurs sites hébergeant l'espèce convoitée.

Cette pose des pièges au fond des bois fera l'objet de la 2ème étape de ce sujet. A suivre donc...


--------------------
"Idemyr praesidium" vs "Myriamyrmex furax" dans LES GUERRES FORMIQUES de mon fertile imaginaire.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Yannick
* Saturday 28 February 2015 à 09:10
Message #2


Tambour major


Groupe: Modérateurs
Messages: 2 602
Inscrit: 31/01/2011
Lieu : Cambrésis (62)
Membre No.: 5 581




Merci pour ce partage.

C'est un coup d'essai, ou tu as déjà de l'expérience dans ce type de piège ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
fauvelle
* Sunday 01 March 2015 à 14:45
Message #3


Cocon


Groupe: Modérateurs
Messages: 279
Inscrit: 08/10/2005
Lieu : Niort (79)
Membre No.: 357




Salut,

Bien expliqué comme d'habitude avec les photos qui vont bien!
J'ai exactement la même question que Yannick qui me vient à l'esprit!

Guillaume
Go to the top of the page
 
+Quote Post
nicocotiers
* Monday 02 March 2015 à 11:34
Message #4


Shoutbox addict


Groupe: Administrateurs
Messages: 2 606
Inscrit: 16/05/2007
Lieu : Nord (frontière Belge) + shoutbox
Membre No.: 1 401




Un bon tuto.
J'ai hâte de voir les résultats.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Zarie95
* Monday 02 March 2015 à 22:04
Message #5


Nymphe


Groupe: Membres
Messages: 54
Inscrit: 30/07/2014
Membre No.: 20 904




Cette idée est brillante ! thumbsup.gif Je pense que je vais la tester cet été en Vendée.
Encore merci.

Camponotus Vagus lover wub.gif


--------------------
"Horse you have failed in your mission ! […]
Do you have any final words before your summary execution ?"
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Rahibaza
* Saturday 11 April 2015 à 20:29
Message #6


Larve


Groupe: Membres
Messages: 34
Inscrit: 29/06/2014
Membre No.: 20 840




Pas mal je vais aussi bricoler un piège comme celui la. Question on peu utiliser n'importe qu'elle essence de bois? Hâte de voir la suite du tuto.


--------------------
Rahibaza
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carnivorous
* Wednesday 15 April 2015 à 22:46
Message #7


~ Camponotus belgicus ~


Groupe: Modérateurs
Messages: 981
Inscrit: 07/10/2011
Lieu : Wa-wa-wa Wallifornie
Membre No.: 8 625




Bonne chance, il en faudra thumbsup.gif


--------------------
Quand les fourmis rencontrent les carnis...
Go to the top of the page
 
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License