Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



3 Pages V  < 1 2 3 >

IDEMYR
Ecrit: Thursday 20 September 2012 à 14:55


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Campy !

Au sujet de tes C. vagus, étant donné qu'il m'a été possible de rencontrer pas mal de Camponotes dans mon existence, qu'elles soient terricoles ou " lignicoles " ( si c'est le terme approprié ), peux tu me dire dans quel milieu on les trouve, dans quelle régions surtout, puis quelle taille elles font ( sont-elles polymorphiques ? ).

Jadis, en Ardèche, j'ai trouvé des nids assez populeux d'une espèce de Camponote terricole noire qui mesurait, concernant les ouvrières, entre 7 et 12 ou 13mm mais qui n'avait pas particulièrement l'air agressive ou carnassière, un peu trouillarde sur les bords devrais-je même dire.

Quelques fois encore, mais en Côte-d'Or aujourd'hui, il m'arrive de rencontrer de rares ouvrières isolées de ces Camponotes farouches qui ne veulent pas dire leur nom et dont il me faudra expédier un exemplaire à AntArea pour identification...

Te remerciant de m'éclaicir sur certains points.

Amicalement............................................ wink.gif .....................................................................Patrice
  Forum: Suivis de colonies · Prévisualisation du message: #185258 · Réponses: 86 · Lectures: 31 855

IDEMYR
Ecrit: Tuesday 18 September 2012 à 19:22


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenues, Annabelle, Marie, Coralie et Alexandra sur le site d'Acide Formik !!!!

Je me présente : Patrice, 54 ans, ou l'vieux Pat' ou Patoche, comme vous voulez...

Je suis le Président Fondateur de l'IDEMYR basé à DIJON ( l'institut dijonnais d'étude myrmécologique ), et je suis disposé à répondre à vos question dans les domaines suivants:...

_ Inventaire myrmécologique sur le terrain...

_ Spécialiste des raptiformica ou fourmis esclavagistes ( Polyergus rufescens ou fourmis amazones - Formica sanguinea ou fourmis sanguines)...

_ Elevage de fourmis captives à domicile.

C'est pas plus compliqué que ça et je trouve que c'est déjà pas mal !

Dans l'attente de satisfaire votre curiosité...

Bisous à toutes les quatre, mes chéries !.................................. hi.gif .........................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #185177 · Réponses: 5 · Lectures: 1 499

IDEMYR
Ecrit: Friday 14 September 2012 à 21:53


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


A toute la communauté " AcideFormikienne " ...

Il serait intéressant de se créer des affinités sur ce site en vue du partage des connaissances et des expériences acquises par tout-un-chacun / chacune lors de son existence " formique ", et pour l'entraide dans des domaines particuliers tels qu'en ce qui concerne l'IDEMYR :...

1_ L'inventaire myrmécologique sur le terrain en partenariat avec ou non le projet AntArea ( de mon côté celui d'un parc protégé sur les hauteurs de Dijon ).

2_ Le suivi des raptiformica tels que Polyergus rufescens et Formica sanguinea ( je connais bien les fourmis amazones depuis l'âge de 14 ans ).

3_ L'élevage de fourmis captives à domicile ( chez moi je n'élève pour l'instant que des Lasius emarginatus ).

Alors, qui aime la même chose que l'autre le suive pour évoluer à deux et même à plusieurs !

Patrice................................................................................
....................................de l'IDEMYR
  Forum: Informations et suggestions · Prévisualisation du message: #185065 · Réponses: 0 · Lectures: 2 058

IDEMYR
Ecrit: Friday 14 September 2012 à 12:52


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Joshua 11 !

La première fois que j'ai rencontré les fourmis amazones ( Polyergus rufescens ) c'était en Ardèche au début des années 70 avec mon petit frère Stéphane qui avait 8 ou 9 ans et moi 14 ou 15, et depuis ca temps-là j'accompagne toujours ces fameuses guerrières au cours de leurs raids dans la prairie... J'ai 54 ans et j'en connais un brin sur la question.

La saison des raids se déroule en juillet surtout mais il n'est pas impossible qu'elle commence début juin pour se terminer peu avant la mi août ( ce qui est toutefois exceptionnel que ça dure si longtemps ).
Les éclaireuses amazones partent individuellement en quête de nids de fuscas à razzier à la mi journée ( vers 15 h 00 qui est env midi au soleil ) et les raids débutent simultanément partout en France vers les 17 h 00 / 18 h 00, quoique la plage horaire puisse être élargie de 16 h 30 à 18 h 30 en considérant certains facteurs environnementaux, fuseaux horaires, autres...

Les espèces visées par ces raids "esclavagistes" appartiennent toutes au genre fusca ( fam des Formica ) et toutes les fuscas font les frais desdits raids ( on peut dire aussi razzias ), autant les noires que les rougeâtres qui, concernant ces dernières, opposent une résistance acharnée aux kidnappeuses de leur couvain.

Un raid, qui dure entre 45 mn et 1 h 30 selon là distance à parcourir et les mileux à traverser, peut très bien au retour au nid être suivi d'un deuxième raid redirigé sur le même objectif, ou dirigé vers un autre nid diamétralement opposé. Il arrive aussi qu'un raid se divise à mi chemin pour attaquer deux nids différents mais jamais situés trop loin l'un de l'autre.
Puis il n'est pas rare non plus qu'un raid touche un nid pas très bien pourvu en couvain, que ses guerrières de tête s'en contentent tandis que le gros de la troupe poursuit son chemin pour aller pilller ce nid de fuscas là-bas qui se trouve un peu plus loin et qui est peut-être mieux loti.

La distance moyenne parcourue par un raid amazone se situe entre 20 et 30 m ( rayon du domaine vital Polyergus ), mais l'an dernier j'ai vu une colonne amazone aller jusqu'à 74 / 75 m de son point de départ presque attaquer un autre repaire d'amazones. Ca a commencé à en découdre entre les guerrières des deux camps à 4 m du repaire visé, mais les attaquantes ont fait demi tour plutôt que se risquer à franchir les 4 m restant à parcourir en 4 mn, puisque la vitesse de croisière Polyergus est de 1 m / mn ( 1,50 m à 2 m / mn quand le terrain est bien plat et décharnu ), pour spolier le couvain de leurs concurrentes sûrement occupées à faire leur raid ailleurs. Il reste toujours quelques-unes de leurs copines au nid quand des amazones effectuent leurs raids dans la prairie environnante...

Une belle colonne Polyergus mesure à l'aller 3 à 4 m de long pour 11 cm de large env, mais s'étend davantage au retour avec le couvain pris au fuscas, soit une 20 aine de mètres en longueur avec tout ses petits cocons blancs qui tressautent dans l'herbe : c'est marrant à voir ! Elle peut rassembler au maximum 2000 individus, mais on aurait vu des armées amazones enrôlant 3000 guerrières au cours d'un raid.

Voilà, Joshua ! J'espère que mon speech t'aura mieux fait connaître cette espèce qui est vraiment captivante et qui nous invite toujours, irrésistiblement, à la suivre au cours de ses razzias.

Bon vent myrmécologique !............................................................................
.................Patrice




  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185046 · Réponses: 16 · Lectures: 4 928

IDEMYR
Ecrit: Friday 14 September 2012 à 11:28


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Salut Clément !

Elles sont magnifiques tes photos ! J'ai bien connu ces fort belles espèces que j'ai rencontrées en Ardèche dans les années 70, sauf la Messor à tête rouge dont je croyais qu'il s'agissait de Messor structor ( pour moi Messor barbarus ou barbara est toute noire et moins populeuse, et c'est elle qui m'a fait devenir myrmécophile puis "... cologue amateur".

Quant à Camponotus cruentatus, je ne l'ai aperçue là-bas qu'une fois avec mon petit frère, Stéphane, et je peux te certifier qu'elle nous avait vachement impressionné, autant par sa taille supérieure à C. herculeanus que par sa couleur. Son nid était sous un rocher plat avec une entrée toute en longueur ( un vrai bunker ) dans une sorte de maquis bordant une forêt de pins où, individuellement, elle allait aux cochenilles. En la taquinant un peu dans son repaire, nous avons pu constater la portée de ses jets d'acide = presque 10 cm. Elle nous a paru être une fourmi très farouche en dépit de ses dimensions. Je tiens donc à te remercier parce que jusqu'à tes photos je n'avais jamais réussi à lui donner un nom, loin de me douter jusqu'à maintenant (vend 14 septbr 2012 à midi 22 ) qu'elle s'appelle Camp. cruentatus ( terricole ). Merci, Merci, Merci !!!

Si Si ! Tu viens de rendre un fier service à l'IDEMYR, l'intitut dijonnais d'étude myrmécologique.

Je suis vraiment heureux de t'avoir rencontré. Alors à + .............. yahoo.gif .........................................Patrice

  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185044 · Réponses: 4 · Lectures: 1 946

IDEMYR
Ecrit: Thursday 13 September 2012 à 19:03


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour !

Bin dis donc !!! Moi qui ai fondé l'IDEMYR ( l'institut dijonnais d'étude myrmécologique ) en 2001 et qui, faute de moyens pour le financer, cherche du boulot dans les fourmis pour le rendre plus concret, ça m'en bouche un coin de voir qu'on dois pour ainsi dire faire Science-Po pour ça. blink.gif En fait je ne demande pas mieux que de porter un pulvérisateur sans diplômes pour erradiquer Linepithema humile dans les pinèdes du Midi de la France ou pour introduire des Messor dans des sites pollués pour les remettre en herbes.

Le travail de labo ça ne me branche pas ! De très loin je lui préfère les mission sur le terrain puis de devoir classer mes rapports dans mon ordi, rendre des comptes et faire dans le relationnel.

Je retourne sur ce site où ça cause des métiers à fourmis. On verra bien !

A + ................................................................................
...............................................Patrice
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #185023 · Réponses: 26 · Lectures: 16 619

IDEMYR
Ecrit: Thursday 13 September 2012 à 12:02


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bonjour Padre !

En effet, ta fourmilière est un beau morceau ! thumbsup.gif Tu aurais pu nous en donner les dimensions ainsi que le nombre de pistes en relation avec les tapins, heu... les sapins alentours. Dommage ! Et, ne te mets-tu pas exprès en retrait derrière pour qu'elle paraisse plus grosse ? ( p'tit malin ) Je fais la même chose avec mes poissons devant l'appareil photos, en les tendant bien devant l'objectif, quand je pêche, afin qu'ils gagnent en taille et en poids. Mais rassures-toi, les poissecailles retournent à la baille parce que je pratique le No-Kill. sleep.gif

Merci pour la tienne de photo ( c'est dans les Landes ? ).......................................................Patrice
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #185003 · Réponses: 7 · Lectures: 2 320

IDEMYR
Ecrit: Wednesday 12 September 2012 à 23:15


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue Maxime dans cette communauté de " myrmécofous " de fourmis ! tongue.gif

Ma première colonie est née l'an dernier en juin avec une reine " émargi " ( Lasius emarginatus ) que j'ai capturée dans un parc protégé situé sur les hauteurs de Dijon puis que j'ai transportée jusque chez moi en bus dans des conditions qui, ma fois, n'ont pas été si terribles pour elle mais qui m'a fait d'emblée une fugue dès son arrivée dans ma piaule au foyer en s'échappant de son tube dans ma musette, la coquinette. Elle courait sur le lino où j'aurais fort bien pu écourter son règne en lui marchant dessus. Je l'ai baptisé Reine du Désert et elle n'a pas tardé à pondre ( 7 jours plus tard ) pour s'entourer de 7 ouvrières au bout de 34 jours. Aujourd'hui j'en ai près de 400.

Tu dis en avoir 15 avec ta reine " niger " ? Alors, il faut croire que c'est une bonne pondeuse ! Où que c'est le propre chez cette espèce de pondre autant au tout début !? Ca va sûrement bien débourrer l'an prochain au Printemps. D'ici là tu as largement le temps de potasser sur la fabrication d'une fourmilière artificielle et de récolter les conseils des " Acideformikiens " vraiment calés dans ce domaine qui requiert du bon sens et des qualités manuelles. De plus ils ont su agrémenter ce site de quelques belles photos qui t'inspireront avec les commentaires qui les accompagnent. J'aimerais bien en faire autant, des exemples en images, mais l'IDEMYR est pauvre et n'en finit pas de nymphoser depuis le jour de sa création, en 2001...

Voilà Max ! Un bon vent myrmécéen t'as conduit jusqu'à nous et tu ne vas pas le regretter !

A + sans doute...................................................... hi.gif .............................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #184997 · Réponses: 15 · Lectures: 2 825

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 22:45


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Salut Joe !

Tu l'as trouvée cet Eté au milieu de la troupe ta reine Polyergus ? ( je veux dire au milieu d'un raid, parmi les guerrières ). Parce que c'est généralement de cette manière que les gynes amazones s'introduisent dans les nids de fuscas, c-t-d sous bonne escorte et profitant de la confusion des combats pour s'y engouffrer en vue d'assassiner la reine en place ( la fondatrice de la colonie Formica fusca attaquée ). En relâchant une reine amazone toute seule au milieu d'un site abondamment peuplé de serviformica je doute que la tâche soit aisée pour elle de franchir les différents paliers d'un nid de ces espèces, notamment s'il s'agit de fuscas rougeâtres bien plus agressives que les noires, avant de toucher la loge royale pour y défier leur souveraine en duel. Elle aura tout le monde sur le dos après avoir usé tout son gaz répulsif, ou alors il lui faudra la jouer fine pour éviter de se faire intercepter dans les galeries par une tripotée d'ouvrières pas très contentes de la voir se promener ainsi chez elles en toute impunité et bien décidées à la clouer sur place, puis sûrement de l'y bouffer sans ingrédients, sans qu'elle eut profité longtemps de son règne qui aura été, force est de le constater, de courte durée.

Une intrusion de ce type, en solo, peut toutefois réussir si la colonie " fuscine " visée a une population réduite ( si c'est une jeune colonie en fait ). Et encore...( ? )... Autrement, j'ai pu compter l'an dernier, au cours d'un même raid, douze reines qui ne savaient plus dans quelle direction aller au sein de la colonne qui ne savait guère plus où aller parce qu'ayant perdu la piste de l'éclaireuse. Ces dames s'y croisaient, allaient et revenaient sur leurs pas : une vraie pagaille à vrai dire ! L'action s'étant déroulée dans une petite carrière où résident ces amazones, je peux te certifier qu'il ne s'y est jamais trouvé plus d'un nid de leur espèce ni à des dizaines de mètres à la ronde.
Les autres colonies Polyergus des environs je les suis aussi, toutes situées à bonne distance les unes des autres, hors je me demande où passent toutes ces dames qui participent aux razzias dans la ferme intention de s'établir quelque part...( ? ). De source sûre, je sais que bon nombre d'entre elles se font bouffer chez les fuscas. Alors à ta reine isolée, je lui souhaite bien du courage!

A toi aussi Joe dans l'éclaircissement des mystères qui entourent parfois ces petites bêtes qui nous passionnent énormément, ph34r.gif notamment ces sacrées amazones qui m'en font souvent voir de toutes les couleurs !

Amitiés sincères........................................................................
..............................Patrice
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184915 · Réponses: 12 · Lectures: 4 910

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 17:40


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Bienvenue àtoi parmi nous Raif ! victory.gif

Moi aussi je suis nouveau sur ce site où d'autres sont arrivés tout récemment. Ca n'arrête pas, on dirait, de débarquer !

Moi aussi j'ai lu la trilogie de Bernard WERBER mais après avoir longtemps hésité puisqu'il ne s'agissait à mes yeux que d'une fiction sans aucun intérêt myrmécologique. Finalement, bien des années passant, je me suis décidé grâce à une travailleuse sociale de lire ce truc-là l'an dernier, et j'ai apprécié.

Par contre, ma passion des fourmis est née en Ardèche dans un vieux verger d'un Ha en friche que mes parents venaient d'acquérir à un prix dérisoir. C'était en 1972 ( j'avais alors 14 ans ) en rencontrant une espèce que je trouvais incroyable, s'agissant de Messor barbara.

Je ne me rappelle par contre un peu moins vers quel âge j'ai moi aussi tenté un élévage de toutes petites fourmis dans un kit pas plus gros qu'un verre à boire et qui ressemblait davantage à une soucoupe volante qu'à une fourmilière artificielle, mais élevage qui ne fit pas long feu comme le tient !

Ce n'est que l'an dernier que j'en ai retenté un après avoir capturé une reine " émargi " ( Lasius emaginatus ) en juin dans un parc qui domine le lac Kir à Dijon, ce qui veut dire que des " siècles " se sont écoulés entre temps.
La foumilière artificielle en BC ( béton cellulaire ), sous verre, et les deux ADC ( aire de chasse ), en verre synthétique aussi, font les mêmes dimensions ( 25 cm de long x 13 cm de large x 7 cm de haut ), et ma petite colonie aujourd'hui est riche d'à peu près 400 individus. C'est te dire si elle pond bien ma cocote que j'ai baptisé " Reine du Désert " à cause du moche coin tout sec où je l'ai rencontrée.

Dans ce parc ( le Parc de la Fontaine aux Fées ), de 30 Ha qui se trouve en la commune de Talant sur les hauteurs de Dijon, je suis en train de faire un inventaire myrmécologique qui est par la même occasion le meilleur moyen de trouver des reines de toutes espèces. Mais sache, pour ton info, que les reines du genre Lasius sont les plus faciles à capturer à l'époque de leur vol ( et non viol ) nuptial, de juin à août. Sur ce site ils te le diront tous. Maintenant, en septembre, il est beaucoup trop tard pour en trouver sauf peut-être bientôt des reines Messor qui s'envolent les dernières au début de l'Automne. Rien n'est donc perdu pour toi !

On peut en effet traiter les fourmis d'Argentine ( invasives et nuisibles ) de " fourmis naines ", mais sûrement pas de " microfourmis ", à cause de leur toute petite taille ( 2 mm ). Les vraies fourmis naines sont bien plus petites encore .

Tu pourras sans difficulté, je pense, compter sur un généreux donnateur à AcideFormik pour accueillir chez toi une reine et ses quelques ouvrières. Mais ça ne vaut pas de la trouver soi-même dans la nature et qui permet de nouer des liens vraiment particuliers avec elle, la chérie.

Voilà Raif ! Je pense que mon message d'accueil te satisfait.

Alors à + tard dans le Forum, qui sait.....................................................................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #184877 · Réponses: 11 · Lectures: 1 809

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 10:23


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(rouzejp @ lundi 10 septembre 2012 à 09:06) *
Il n'y en a pas, hélas, le long de mon terrain où j'ai des pins envahis par les processionnaires. Ces pins (plantés par un ancien propriétaire (plus de 50)) sont, il faut le dire les seuls résineux ou presque du secteur, ceci explique peut-être cela...

Bonjour Rouzejp ! Voilà qui mérite une BA !

Tout d'abord, quel âge ont ces pins de culture ? Dans les bois de Hauteville il s'en trouve quatre plantations dans le périmètre de mes investigations, que j'estime au pif âgées d'au moins 30 ans vu la hauteur des sapins qui les constituent. Mais cela ne me renseigne pas de l'époque où sont arrivées les fourmis rousses à leurs pieds pour les exploiter. Toutefois je pense, sans trop me tromper et vu la présence de forêts toutes proches et plus anciennes, que ces colonies de Formica rufa sont là depuis env 25 ans. Encore m'est-il difficile d'estimer aujourd'hui l'âge des colonies vivant dans des dômes qui font entre 50 et 70 cm de haut ici et là.

Au sein de " ta plantation " se trouve tout de même t-il des nids de Camponotus ? A Hauteville il y a une belle bille de bois occupée par un clan de C. herculeanus. Elle mesure en gros 1 m de long x 35 cm de diamètre et leur sert de banc à poser leurs fesses aux rôdeurs du coin. Alors, pour la tirer de cette infâmante situation, je suis disposé à passer une annonce sur ce site à l'attention de quiconque voudra bien me l'embarquer chez lui cette bille de bois correctement " camponotée " dès qu'il fera un peu plus froid mais à la condition de l'introduire dans un milieu adéquate.

S'il n'est pas trop tard, dans cette plantation, on pourrait monter un plan " colonisation artificielle " consistant en l'introduction de quelques reines de Formica rufa bien adaptée à ce type de sylve. C'est une utopie tels que je suis très doué pour en pondre des trucs impossibles à réaliser, mais que veux-tu : faut bien rêver dans la vie sinon on n'avance en rien !

Merci d'avoir répondu, Rouzejp, et a +......................................................................Patrice

  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184867 · Réponses: 8 · Lectures: 2 867

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 09:35


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(adame @ lundi 10 septembre 2012 à 07:10) *
Les fourmis rousses sont des prédateurs naturels des chenilles processionnaires.
Ceux qui détruisent les nids de fourmis rousses parce que ça fait désordre dans "leur" forêt ... n'auront bientôt plus de forêt.

Merci Adame ! Les fourmis rousses sont très utiles et pacifiques. Le deal qu'elles ont conclu avec les résineux et les homoptères depuis des millions d'années n'est pas à prendre à la légère, d'autant plus qu'il introduit quelques options telle celle consistant à exercer un contrôle sur les ravageurs comme cette chenille que tu viens de citer en exemple.

A + Adame...........................................................................
...............................Patrice

  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184866 · Réponses: 8 · Lectures: 2 867

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 00:07


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(joe @ dimanche 31 juillet 2011 à 20:50) *
Désolé Tengu, là je suis à fond sur ce que je sais faire avec un APN. C'est ma plus jolie photo jusqu'à présent blush2.gif

Relâchée cet aprem. J'espérais qu'elle de-stresse vite et se remette à chercher une entrée chez les Formica, mais elle est partie se planquer direct dans les herbes. En la revoyant à la lumière du jour, j'ai pleuré encore plus sur la tof qui rend pas justice à sa couleur.
Vraiment étonnant aussi l'aspect "cuirassé" qu'elles ont. Leur cuticule est plus épaisse que chez les autres espèces, ou c'est juste la couleur qui fait ça?

Je tenterai le coup pour la fondation quand (on peut rêver) j'aurai au moins une colonie de Formica bien lancée (et même plus). Et faudra que j'en trouve une autre, y'a du challenge, là.
A+

Les amazones ont en effet la cuticule plus épaisse que les autres espèces puisque ce sont des guerrières qui prennent beaucoup de risques et n'ont pas à en prendre davantage pour leur peau ( ou leur cuticule ). En quelque sorte, elles sont blindées !
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184861 · Réponses: 12 · Lectures: 4 910

IDEMYR
Ecrit: Monday 10 September 2012 à 00:00


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Bel-o-kiu-kiuni @ dimanche 09 septembre 2012 à 13:24) *
Malheureusement, la Formica rufa n'est pas encore protégée en France. Ceci dit, je ne suis pas sûr qu'un changement de législation fasse cesser ce genre de comportements. Il faudrait surtout informer les gens, car beaucoup prennent les fourmis pour des nuisibles et n'ont pas forcément l'impression d'agir à mal en s'en débarrassant.
Je sais bien, Bel-ô-ku-kiuni, que des gens ont la trouille des fourmis dont ils se débarrassent d'une manière ou d'une autre parce que ce ne sont à leurs yeux que des bestioles, mais tout de même des p'tites bêtes un peu trop aventureuses et envahissantes à leur goût. Mais de là à flinguer toute une colonie de fourmis rousses, et qui plus est vivant dans la nature sans déranger personne, cela s'appelle du sadisme ou le désir prémédité de jouir de la destruction d'une société qui reflèterait peut-être aux yeux de certains ce qu'il y a de mauvais dans la notre : Une sorte de vengeance, qui sait : une vengeance singée par un frustré mal dans sa peau. Mais dans ce cas, il est préférable de s'en prendre aux humains qu'aux fourmis rousses qui sont une espèce plutôt cool et pacifiste. Personne ne me contredira là-dessus parce que ces fourmis-là je ne les ai jamais vu se quereller avec d'autres.

Je ne suis pas très diplomate de nature. Alors s'il faut que je leur trouve des excuses à ces assassins, autant me les bouffer au Madère !

Voilà, Bel-ô ! Pas de cadeau pour les c...

Amicalement très à l'écoute de tes points de vue.........................................................Patrice
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184860 · Réponses: 8 · Lectures: 2 867

IDEMYR
Ecrit: Sunday 09 September 2012 à 23:20


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Darthventilator @ dimanche 09 septembre 2012 à 12:29) *
Je comprends le boulversement je le serais aussi :s déjà que je trouve ça pathétique les gens qui mettent du produit anti fourmis sur les entrées des nids de lasius sp qui émèrgent entre les dalles du trottoir devant chez eux.. J'espère qu'elles vont revenir coloniser tout ça!
Merci pour ta réponse, Dark Vador ! Heu... Darthventilator !

Je ne connais que trop le truc du soufre saupoudré sur la piste des " émargis " aux angles des trottoirs et des murs en ville, lequel soufre n'est en fait qu'un répulsif sans effets mortels sur elles. Mais on ne le trouve plus dans le commerce à cause d'AL-KAïda qui en fait des explosifs. Ceci fait qu'il ne reste plus que des produits mortels pour les faire chier, les pauvres petites bêtes qui ne cherchent même pas à nous bouffer.

Par contre, à ceux qui leur font les pires misères : nous connaissons tous des fourmis africaines qui s'amuseraient bien à avec eux. Nous tous autour avec des canettes de bières et une guitare pour couvrir sa jouissance à l'autre fumier !

Et, tout dernièrement ( tu as dû rater mon histoire ), il y a eu ce type qui m'a raconté sans honte ni gêne ni tabou, et ce en rigolant sérieusement, qu'il avait déjà mis des fourmis dans un bocal en verre puis sur le feu pour les voir " danser " dedans. J'ai bien failli le tuer sur place l'enculé de sa race !

Sur ce, je te souhaite bon vent et à bientôt, et de mieux te connaître DarthVentilator ( tu parle d'un pseudo ! ).

Patrice


  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184859 · Réponses: 8 · Lectures: 2 867

IDEMYR
Ecrit: Sunday 09 September 2012 à 10:44


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


Dans les parages du Fort de HAUTEVILLE il y a des sapinières espacées par des pelouses naturelles aux essences variées et une fort belle " myrmécofaune ". En effet, les fourmis y sont bien représentées par de nombreuses espèces toutes adaptées aux deux milieux présents, notamment Formica rufa qui a pu ériger quelques jolis dômes en lisière des bois de résineux qu'elle exploite à raison de plusieurs arbres par colonie. Malheureusement, ohmy.gif l'une d'elles " magnifique " mais trop exposée à la vue des rôdeurs car établie tout au bord d'une piste, et laquelle fesait l'objet de mon admiration et par conséquent de mes fréquentes visites, a été à mon insu couverte de cendres début juillet par ce qu'on peut nommer un " myrmécophobe " si ce n'est une autre sorte d'imbécile de ce type.

Il en a regrettablement résulté que toutes les fourmis rousses dudit dôme l'on déserté et qu'il n'y en a plus une seule qui monte aux sapins qui l'entourent de très près. sad.gif Quelques très rares ouvrières ( 5 ou 6, pas + ) y reviennent quelquefois comme se remémorant que se trouve encore là leur ancienne demeure, c'est franchement pathétique et ça me bouleverse au plus haut point !

Ma " myrmécovigilance " en a pris, pour son grade, un sérieux coup ! mad.gif

Voilà pour aujourd'hui mes amis !

Salut à toutes et à tous et à la prochaine pour un nouveau " myrmécoflash " dont j'espère qu'il sera nettement moins sinistre que celui-ci..............................................................................
......Patrice
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #184808 · Réponses: 8 · Lectures: 2 867

IDEMYR
Ecrit: Sunday 09 September 2012 à 08:37


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Inzector @ samedi 08 septembre 2012 à 16:45) *
Bonjour à tous je m’appelle Jérôme j'habite dans le Pas de Calais (près de Aire sur la Lys) et, pour ne rien cacher, je cherches des conseils pour faire une fourmilière moi-même. J'ai déjà regardé pendant plus d'une heure sur le forum, mais il y a tellement de choses que je fais une pause ^^
La passion des fourmis m'as pris il y a de cela quelques années déjà mais je n'avais jamais songé à en élever moi même (je ne savais même pas que c'était possible)
Je ne sais pas par où débuter, par rechercher des fourmis chez moi, me renseigner pour trouver d'éventuels donneurs sur ce site (si j'ai bien compris) par faire ma fourmilière ou je ne sais pas quoi^^
Il faudrait créer un topic où l'on pourrait voir toutes les étapes de la création d'une fourmilière (si ce n'est pas déjà fait)
Oui je sais, je parle beaucoup, mais je suis débutant dans le domaine je n'ai jamais fais de fourmilière et j'aimerais le plus de conseils utiles possibles smile.gif
Merci d'avance victory.gif
Et vive les fourmis! worthy.gif

Alors, bienvenu parmi nous Inzector !

Moi aussi suis nouveau à AcideFormik et ne saurais trop te conseiller de commander en librairie ce petit ouvrage où l'auteur, Marie-Sophie Germain, explique des métodes assez simples pour fabriquer soi-même des fourmilières en plâtre ou en béton cellulaire : Edition De Vecchi - 13,75 €. C'est grâce à cet ouvrage que j'élève depuis l'an dernier des émargis ( Lasius emarginatus ). Mais tu peux toujours compter sur l'aide de l'un de nous ou de nous tous pour te lancer dans l'élevage où chacun de livrera ses petites astuces ( conception du nid de fourmis - élevage et suivi de ta colonie... ) adaptées au choix de l'espèce que tu adopteras. Il faut tout de même être assez bon bricoleur ou doué de ses mains pour concevoir une fourmilière artificielle et, bien entendu, il y a des tas de maladresses à éviter lors de sa création comme ensuite lors du suivi des ses p'tites bêtes.

Te souhaitant de réaliser ton rêve, parce que ça fait rêver la perspective de pouvoir assister à tout, depuis le début : à l'essor d'une colonie maintenue en captivité depuis la capture d'une jeune reine ; ses premiers oeufs ; la naissance des premières ouvrières, puis ce qui suivras ( et qui fout un peu les boules unsure.gif vu qu'il en grouillera un paquet des fourmis derrière les vitres )...

Amitiés sincères........................................................................
..............................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #184804 · Réponses: 13 · Lectures: 2 178

IDEMYR
Ecrit: Saturday 08 September 2012 à 09:33


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Marco-33 @ jeudi 22 septembre 2005 à 16:44) *
Salut;
Tous ces pseudos m'ont toujours très intrigué !!! laugh.gif
Je me disais que ca serait pas mal d'expliquer d'où vient nos pseudos... Ils sont rarement choisi au pif ... et sont la marque d'une caractéristique particulière de chacun.
Donc ca permettrait d'en connaître un peu plus sur chacun.

Pour ma part, bin je m'appel Marc ... et tout le monde me surnomme Marco. De plus je suis de Bordeaux -> Gironde -> 33 ... d'où Marco-33 :oops: (et chiffre porte bonheur le 3 )
Pas tres original, mais j'ai fait mes études loin de Bordeaux (dans le centre), et j'ai toujours crié bien haut d'où je venais ... et depuis ce pseudo me suis partout.

A vous ...
Bonjour Marco ! Moi c'est IDEMYR qui ne se prononce pas ideumyr ohmy.gif mais idémyr, et l'IDEMYR est, tiens-toi bien, l'institut dijonnais d'étude myrmécologique ( qui se décompose comme suit : i-d-é-myr ) fondé en 2001 sur un coup de tête wacko.gif ou par je ne sais quelle inspiration soudaine rolleyes.gif . Voilà ! C'est tout pour aujourd'hui !

A + Marco...........................................................................
.................Patrice
  Forum: Présentation des Membres · Prévisualisation du message: #184776 · Réponses: 286 · Lectures: 142 737

IDEMYR
Ecrit: Saturday 08 September 2012 à 07:24


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Myrméco-Vince @ vendredi 18 mars 2005 à 18:10) *
Bien, je propose que chacun dise quelle(s) espèces est (sont) sa (ses) favorite(s), et pourquoi.
En terme d'intérêt au niveau comportemental, au niveau originalité, au niveau développement, ça peut être aussi d'un point de vue esthétique pourquoi pas.
Pour savoir un peu la cote d'amour de chaque espèce, et les raisons qui font qu'elles ont plus ou moins la cote.

Moi je peux pas vraiment me prononcer je n'ai qu'une espèce, des F.sanguinea, et ma Messor barbarus vient juste d'arriver, quand à mes P.pallidula elles sont mortes en qq heures...

Bonjour Myrméco-Vince !

Ma passion pour les fourmis étant née en 1972 en Ardèche, alors que j'avais 14 ans, dans un ancien verger d'un hectare que mes parents venaient tout juste d'acheter dans un coin perdu au fond des bois, ce grâce à Messor barbara que j'avais trouvée vraiment extraordinaire et que je ne quittais plus des yeux lorsque ses rutilantes ouvrières toutes noires sortaient de leur nid discrètement établi tout près de la grangette, en bas et légèrement à droite sur la crète de la prairie en pente, pour aller sur leur piste bien marquée faire leurs moissons sous les graminacées puis revenir en sens inverse en croisant leurs congénères, je devrais normalement te dire que ce sont ces fourmis-là mes préférées. D'autant plus que tous les ans à la même époque ( vacances estivales ) je les retrouvais au même endroit qui empruntaient pour ainsi dire le même chemin pour aller ramasser leurs graines.

Elles me plaisaient à cause de leur grosse tête, de leur robustesse et leur rusticité, leur discipline et leur apparente invincibilité.

Puis vint ce fameux jour où, mon petit frère Stéphane ( 7 ou 8 ans ) et moi ( 14 ou 15 ans ) nous croisâmes, en descendant les courses par une petite prairie voisine, une colonne de drôles de fourmis aux reflets d'or que nous prîmes par méprise pour une horde d'Eciton en marche transportant leur couvain entre leurs mandibules acérées, coupant elles mêmes la piste de nos devenues familières fourmis rousses ( F. rufa ) qui ne paraissaient pas le moins du monde dérangées par leur intrusion.

Nous dûmes très vite constater que ces bestioles-ci, qui quittaient leur repaire tous les soirs aux alentours de 18 h 00, étaient à proprement parler des esclavagistes. Elles effectuaient surtout leurs raids dans la prairie contre les nids de fuscas noires qui s'y trouvaient, bien planqués dans les hautes herbes mais, bien plus tard, après avoir changé leur nid deux fois de place ( il prenait du volume ) elles vinrent enfin s'établir chez nous sur la crète de la prairie à quelques enjambées de la grangette. Youppiii !!! Ca ne pouvait pas mieux tomber parce que les années précédentes nous avions bien avancé dans notre défrichage des terrasses du dessus de la grangette et que des colonies de fuscas rouges en avait profité pour s'y installer puis prospérer. La suite ne se passe pas de commentaires pour la bonne raison qu'il y eut du rififi sur les terrasses pendant un bon bout de temps !

A cause de leur ardeur guerrière, leur nombre assez impressionnant ( près de 2.000 individus au comptage ), la beautée de leur armée en marche ( 4 ou 5 m de long par une 10aine de cm de large ), leur couleur, leurs redoutables mandibules faucilles, leur résistance à toute épreuve et les bonnes surprises qu'elles nous réservaient, ces fourmis-là, communément appelées " fourmis amazones " mais Polyergus rufescens en langage scientifique, sont instantanément devenues nos fourmis préférées.

Aujourd'hui j'ai 54 ans et je peux te certifier que cette espèce a toujours la cote dans mon estime où elle a su garder la première place. Je l'accompagne encore pendant ses raids éclairs mais sur les hauteurs de Dijon cette fois, parce qu'en Ardèche je n'y vais plus depuis 1983.

Voilà mon cher ami !

J'espère que tu es satisfait de ma réponse et que nous nous " reverrons " sous peu...

Amitiés sincères........................................................................
..............................Patrice
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #184772 · Réponses: 94 · Lectures: 63 268

IDEMYR
Ecrit: Saturday 08 September 2012 à 00:05


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Bel-o-kiu-kiuni @ samedi 01 septembre 2012 à 16:57) *
Hop

Slt Bel-ô !

J'ai de mon côté vu ce documentaire sur la fourmi d'Argentine ( Linepithema humile ), c'est affolant unsure.gif y'en a partout !!!

C'est d'ailleurs ce qui motive mes recherches sur le Net depuis que je possède un ordi car je désire entrer en contact avec des responsables de projets consistants en la restauration des milieux naturels et parcs sinistrés consécutivement à des catastrophes pétrolières ou autres... Hors ce qui me séduit le plus est la réparation d'un site pollué avec le concours des fourmis, notamment les Messor, ou " myrmécochorie " du grec " myrmécos " ( fourmis ) et " chor " ( porter / disséminer ).

Comme je suis sans emploi, ph34r.gif allocataire du RSA, faisant l'objet d'un PLIE ( plan local d'insertion et de retour à l'emploi ), et que cette situation ne contribue guère à faire évoluer ni à concrétiser mon projet IDEMYR, ça me séduirait de participer, moyennant rétribution, à une action de génie écologique consistant en cela de réparer les dommages causés par des catastrophes chimiques ou de chasser les fourmis invasives.

Mais pour l'instant je ne trouve pas grand chose de motivant mis à part de quoi m'inscrire pour faire évoluer des statistiques et autres en-cas de ce type...

Pour en revenir à ces maudites bestioles d'hier soir, il se trouve que sur le théâtre de mes recherches, au parc, les promeneurs me demandent souvent ce que signifie l'écusson que je porte au sommet de mon bras droit " SENTINELLE DE LA NATURE - MYRMECOVIGILANCE " ainsi que son vis-à-vis en forme de parachute sur le bras gauche " IDEMYR " avec quatre fourmis ( une rouge, une noire, une jaune et une brune ) regardant un beau coucher de soleil. Ca les surprend. Rien à voir cependant avec ce que je porte dans mon dos où est dessiné en gros le logo IDEMYR, entre les épaules, et une belle fourmi rouge juste dessous. Mais la réaction des p'tits voyous qui y font péter des pétards à l'Avent du 14 Juillet, dans ses buissons inflammables, mad.gif en m'apercevant de loin est plus instinctive. Ils déguerpissent à toutes jambes sans toucher terre et sans demander leurs restes. C'est que l'an dernier j'ai dû appeler les pompiers mais en dansant comme un con sur les flammes pour les éteindre en attendant leur arrivée.

C'est sur ce nuage de fumée sans conséquences que je te quitte et te dis à bientôt, Bel-ô...

Patrice





  Forum: Vidéos de fourmis · Prévisualisation du message: #184766 · Réponses: 20 · Lectures: 5 255

IDEMYR
Ecrit: Friday 07 September 2012 à 14:18


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(ronin @ vendredi 21 août 2009 à 15:44) *
Aux alentours de 10°C
C'est entre 10 et 15° que se situent les températures requises pour la diapause, mais à une nuance près selon les espèces et leur situation géographique :

>Aphaenogaster senilis, Midi de la France = 15° entre Novbr et Janv.

> Crematogaster scutellaris, idem Midi = env 10° entre Novbr et Fév.

>Camponotes " ronge bois ", partout en France = même chose que pour les crématos.

> Messor barbara, Midi de la France = entre 12 et 15° d'Octbr à Mars.

> Messor structor, dans le Sud aussi = entre 10 et 15° de Novbr à Mars.

> Formica fusca, partout en France = entre 10 et 15° de Novbr à Janv.

> Lasius niger, L.emarginatus et consoeurs, partout en France = entre 10 et 15° de Novbr à Décbr.

> Myrmica rubra, régions humides / tempérées = 5° d'Octbr à Janv.

> Pheidole pallidula, Midi de la France = entre 10 et 15° de Novbr à Décbr.
>Tetramorium caespitum, partout en France = 10° de Novbr à Féev.

Je n'ai hélas pas de renseignements concernant d'autre espèces. De plus, pour ce qui est de la longueur de la diapause, elle varie selon la latitude où l'on se trouve, expl : elle sera plus longue en Belgique qu'en Corse, cela va de soi puisque leurs climats respectifs sont diamétralement opposés. A Liège elle durerait quatre ou cinq mois, tandis qu'à Calvi elle ne durerait que six semaines.

Voilà mon ami !

Espérant t'avoir apporté quelque chose d'utile puis avoir de tes news...

Amicalement.....................................................................
.....................................Patrice
  Forum: Diapause hivernale · Prévisualisation du message: #184742 · Réponses: 51 · Lectures: 31 254

IDEMYR
Ecrit: Friday 07 September 2012 à 12:59


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(k2rantitache @ vendredi 18 mars 2005 à 18:29) *
dommage pour ta colonie de P.Pallidula
humm difficile de se prononcer
mais j'ai un faible pour les espèces de Ponérines
européennes et non européennes

Myrmecina graminicola m'a surpris
quand cette espèce est dérangée elle se met en boule

les soldats des Pheidole pallidula sont tres intéressant morphologiquement
leur comportement est marrant aussi

ce que j'aimerais avoir et je pense pouvoir en avoir bientot arrow.gif Polyergus rufescens

Slt K2 !

Alors là, tu vas en voir de toutes les couleurs avec les fourmis amazones !!! Et je sais ce que je dis puisque je les suis depuis l'âge de 14 / 15 ans. Tout d'abord, tu es peut-être le seul au monde et le 1er à te lancer dans cette
entreprise consistant à maintenir en captivité une colonie de Polyergus. Hors tu dois savoir que c'est une espèce particulièrement farouche, qui ne tolère absolument pas qu'on la dérange et, qui plus est, déménage souvent ( tous les deux ou trois ans )_( tu dois normalement en connaître les raisons ).

J'ose aussi croire que tu sais comment la démarrer cette colonie ( ? ). Ensuite, et ce obligatoirement, il te faudra leur laisser à tes guerrières libre accès ( ouvert ) au monde extérieur pour qu'elles aillent razzier les nids de fuscas alentour à condition qu'il y en ait un paquet à piller dans les parages ! C'est par conséquent pour cette raison que tu risques tôt ou tard de les perdre, elles et leurs esclaves qui suivront leurs maîtresses pour prendre leurs marques ailleurs... A moins que tu envisages d'élever un maximum de colonies " fuscines " ( de Formica fusca) toutes reliées au repaire des brigandes par un invraissemblable réseau de tunnels en plastiques ou autres chemins pour raids éclairs ( ? ).

Ton entreprise est audacieuse, certes, mais très intéressante et captivante ! Et ta vision des choses me fascine autant qu'elle me trouble parce que j'ai franchement du mal à voir comment tu vas t'y prendre pour réaliser ce scoop. Oui, pour moi, c'est un vrai scoop ton annonce ! Si tu pouvais me le coucher sur papier avec une légende et des explications détaillées, je me ferais un immense plaisir de l'étudier pour te donner ensuite mon avis et, pourquoi pas, y participer gracieusement. Pas du tout envie de te le piquer, faute de moyens, parce que dans la nature j'en accompagne plus d'une de colonies de Pr.

Loin de vouloir mettre en doute tes capacités à entreprendre la chose, j'aimerai savoir si tu possèdes des exemples d'élevages de fourmis esclavagistes de ce type qui te permettent de t'y lancer à ton tour.

En tous cas, je trouve ton projet génial, même s'il me paraît très osé, voire même démesuré.

Te souhaitant bonne chance en vue de sa réalisation.

Amitiés.........................................................................
..........................................Patrice



  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #184738 · Réponses: 94 · Lectures: 63 268

IDEMYR
Ecrit: Thursday 06 September 2012 à 05:48


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(lucile @ lundi 30 juillet 2012 à 12:08) *
Bonjour à tous,

Je suis tombée sur ça sur lemonde.fr ce matin, et j'ai trouvé ce mode défense très intéressant. Voici le lien : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2...tor=AL-32280270

Il existe ce même type de défense chez les fourmis, à savoir chez certaines Camponotus : Résumé de la publication

Lucile

Comme j'adore les termites, je te remercie pour cette info ! victory.gif Du coup tu as droit à trois bises.
  Forum: Myrméco-café · Prévisualisation du message: #184689 · Réponses: 7 · Lectures: 2 505

IDEMYR
Ecrit: Thursday 06 September 2012 à 05:35


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(Yaget @ mercredi 25 novembre 2009 à 23:40) *
Je voulais savoir si 15°C n'étais pas une température trop haute pour la diapause !?

15° c'est limite au dessus parce que c'est entre 10° et 15° la diapause
Mais lui, là ph34r.gif, il est limite gelé avec sa cagoule
  Forum: Diapause hivernale · Prévisualisation du message: #184688 · Réponses: 20 · Lectures: 7 602

IDEMYR
Ecrit: Thursday 06 September 2012 à 05:28


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 71
Inscrit: 27/08/2012
Lieu : DIJON ( 21000 ).
Membre No.: 10 152


CITATION(redbot @ jeudi 02 août 2012 à 04:02) *
Bonjour !

Je me demandais si la diapause était obligatoire.

Effectivement, les fourmis qui vivent, sans notre consentement, dans nos maisons ne connaisent pas de diapause.
Pourtant les Lasius sp. qui vivent chez ma copine ce portent très bien, alors qu'elles ne vivent pas de diapause.

Merci
Et pourtant il y en a un qui m'a dit que sans diapause la colonie risquait de mourir
  Forum: Diapause hivernale · Prévisualisation du message: #184687 · Réponses: 19 · Lectures: 6 803

3 Pages V  < 1 2 3 >

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Version bas débit
Creative Commons License