Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



17 Pages V   1 2 3 > » 

MJJB
Ecrit: Monday 22 April 2019 à 11:58


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Je ne crois plus que les Camponotus malades soient victimes d'une carence. J'ai démultiplié les nutriments sans aucun résultat. Un seul évènement a stoppé la mortalité : la diapause hivernale.

Je ne crois plus que les Camponotus aient spécialement besoin des pucerons pour bénéficier du transfert de bactéries immunisantes.
Les fourmis en question sont des insectes opportunistes. Ils vivent dans la saleté du sol et du sous-sol. Les nids des Camponotus cruentatus sont remplis de cloaques et de saletés. Les ressources alimentaires sont variables et aléatoires. Il n'y a de relations exclusive et symbiotique avec aucun aphidien.

Je vous dit ce que je crois (et je vais m'employer à le vérifier) :

L'ENNEMI C'EST LE MIEL ?

1/Le MIEL d'abeilles n'est pas un aliment naturel pour les Camponotus.
2/Dans la nature, les fourmis s'en passent très bien.
3/Il est un aliment à risques dans le cas de la maladie noire des abeilles
4/Mais surtout il est ANTIBACTÉRIEN. Et là, ATTENTION DANGER !!!
Les myrmécologues nous expliquent qu'en laboratoire, des antibiotiques donnés à des Camponotus TUENT les bactéries symbiotiques qui contribuent à leur immunité.
Il ne faut pas donner de MIEL aux Camponotus, car il pourrait détruire les bactéries qui sont présentes dans les ovaires de la reine et dans l'intestin des insectes.
Si la reine, par sa ponte, ne transmet plus les bactéries aux ouvrières, ou si les ouvrières voient périr leurs bactéries par la consommation de miel, alors il ne faut pas s'étonner qu'elles attrapent des maladies !!!

Je ne sais pas si je vais pouvoir sauver ma colonie dont la reine date de 2014. D'autre part, j'ai malheureusement donné du miel aux fondations de l'année dernière. Je pense qu'il faut repartir avec une gyne 2019 élevée sans une goute de miel.

Aliments alternatifs très appréciés :
-sirop d'érable biologique
-sucre de canne (type Moscobado)
Avec ces deux produits, on peut ajouter :
-jaune d'oeuf bio
-petit lait de yahourt U bio au sucre de canne
-bouillon de poule bio (sels appréciés)
-levure de bière
-lait entier cru biologique
Insectes, thon, etc
Morceaux de pomme bio bien sucrés et bien juteux
Grain de raisin blanc bio



  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #207839 · Réponses: 4 · Lectures: 3 649

MJJB
Ecrit: Saturday 27 October 2018 à 23:23


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Une note d'espoir : on doit pouvoir garder des colonies de Camponotus. Holldobler & Wilson, dans le livre Voyage chez les fourmis, (Seuil 1996) page 32, illustration d'une photo avec cette légende : "Camponotus perthiana. Dans un nid de laboratoire, une reine de cette espèce australienne vécut plus de 23 ans."
(L'histoire ne dit pas si ses ouvrières crevaient chaque année en grand nombre, les pattes raides.)

Que ceux qui ont des colonies de Camponotus depuis plus de 4 ans se dénoncent ! rolleyes.gif

Peut-être la recette de nourriture donnée dans le livre (recette Bhatkar) fut respectée et fonctionna ? (ajouts de sels minéraux, vitamines)

Je vois bien que dans la nature les cruentatus rapportent des petits morceaux d'excréments de vertébrés, encore mous et humides, y compris crottes d'oiseaux. Là encore nourriture fermentée = nutriments spécifiques, flore bactérienne... Mais je peux pas passer mon temps à chercher des trucs pareils.

Également, j'ai donné des rameaux couverts de pucerons. Aucun succès, mais des ouvrières léchaient quand même les feuilles sur lesquelles le miellat avait coulé.

Au printemps prochain je suis décidé à essayer les vitamines et sels minéraux, gelée royale, probiotiques, etc.
On imagine la scène, à la pharmacie : "Bonjour, je voudrais des probiotiques pour la flore intestinale de mes fourmis !" mrgreen.gif
  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #207793 · Réponses: 4 · Lectures: 3 649

MJJB
Ecrit: Sunday 07 October 2018 à 18:41


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Bonjour,
C'est très triste, je suis en train de perdre ma colonie de Camponotus cruentatus qui me passionne depuis 3 ans.
Après un peu d'étude, je vous donne mon opinion, qui n'est pas scientifique.

LE MIEL ?

Les Camponotus cruentatus récoltent 94 % de substances sucrées liquides. (1) La majorité de ces substances provient du miellat d’hémiptères (pucerons, cochenilles), qui peut être aussi récolté sur les feuilles des arbres (où il a coulé). Les abeilles font leur miel de forêt également en léchant les végétaux imbibés des déjections des aphidiens. Il a été démontré que le miellat ainsi récolté par les abeilles est, pour elles, assez pathogène, et que les abeilles attrapent des maladies qu’elles peuvent transmettre aux fourmis qui pillent leur miel de forêt. Un des symptôme est la paralysie, tant pour les abeilles que pour les fourmis. (2)

Mais dans la nature, sans passer par les abeilles, les Camponotus vont directement vers toutes sortes de déjections de pucerons et cochenilles, et ne tombent pas malades pour autant. Bien au contraire, elles prospèrent aux lisières des forêts.


UNE FLORE INTESTINALE APPAUVRIE ?

Mon opinion est que le miellat des pucerons étant une déjection, vient de l’intestin. Et dans la flore intestinale du puceron, il y a des bactéries. Ces bactéries sont transmises à la fourmi et passent dans son intestin moyen. Or il a été démontré que certaines bactéries vivent en symbiose avec les Camponotus. Danival SOUZA a montré qu’elles facilitent la croissance de la colonie et renforcent les défenses immunitaires. Leur présence dans l’intestin moyen de la fourmi augmente l’immunité contre les maladies, et même la fertilité ! (3)
Même dans un drosophile, on trouve par exemple la bactérie Wolbachia. (4)


Chaque fondatrice de Camponotus emporte avec elle, la (ou les) bactérie(s) symbiotiques dans ses ovaires. (5) La reine les transmets à la première génération de petites ouvrières. La présence de ces bactéries est cruciale pour la fondation : facilitation des défenses immunitaires et fertilité.
Si mon opinion est juste, la relation symbiotique avec les pucerons serait alors extrêmement riche, car en plus de la nourriture, les aphidiens transmettent aussi des bactéries quasiment nécessaires au développement des fourmis ! Avis aux chercheurs !

Mon opinion est que, en grandissant, en élevage artificiel et donc sans accès aux pucerons et cochenilles, la présence de la bactérie devient aléatoire. Si elle n’est plus suffisante les fourmis sont d’avantage exposées aux maladies.

Or je note que :
1/Les éleveurs de Camponotus voient leurs colonies dépérir le plus souvent quand les fourmis deviennent nombreuses, ce qui semble indiquer que les bactéries symbiotiques ne sont plus en nombre suffisant (ou ont disparu) pour assurer la protection de l’ensemble de la colonie.
2/Dans mon cas, la « maladie des pattes raides » n’atteint que des ouvrières qui fréquentent l’aire de chasse (je le sais car seules les ouvrières de taille modeste visitent l’aire de chasse). Autrement dit, les grosses ouvrières qui restent au nid n’attrapent pas, ou très rarement, la maladie. Par contre l’exposition aux microbes, dans l’aire de chasse, est fatale aux petites pourvoyeuses dont l’immunité est déficiente suite à l’absence de bactéries d’aphidien dans leur flore intestinale.

Alors que faire ?

1/Nettoyer l’aire de chasse (avec eau de javel) en dégageant les dépôts d’ordures.
2/Écarter sans pitié toutes les ouvrières malades (6) (qui traînent les pattes, symptôme de paralysie, et qui de toute façon meurent au bout de deux jours environ)
3/Éliminer immédiatement les mortes
4/La pince qui sert à évacuer les sujets malades ou morts doit être désinfectée à l’alcool à 90, avant de servir pour tout autre usage.
5/Dans le doute, ne pas donner du miel de forêt.
6/Faire l’expérience de déposer des rameaux de végétaux couverts de pucerons dans l’aire de chasse, dans l’espoir que des ouvrières captureront au moins quelques pucerons pour les consommer...
7/Donner des petits insectes, comme les drosophiles. (de mon expérience, l’apport de drosophiles a coïncidé avec une explosion démographique de ma colonie qui passa en une saison de 50 à 400 ouvrières) Le problème c’est que mes cruentatus ne récoltent plus beaucoup les drosophiles que je leur donne… et préfèrent les petits grillons…
8/L’idéal serait de faire adopter des ouvrières adultes, de préférence des pourvoyeuses, capturées dans la nature, et ainsi par le jeu des trophallaxies, réinjecter de la bactérie dans la colonie… C’est malheureusement impossible.
9/Essayer de se passionner pour une espèce plus facile !!!

(1) Alsina, Cerda, Retana, Bosch : Foraging ecology of the aphid-tending ant Camponotus cruentatus
(2)La «maladie noire» des abeilles, ou «mal des forêts» est une maladie virale des abeilles (mais qui pourraient toucher d'autres insectes, dont les fourmis) décrite dans de nombreux pays et qui serait induite par un virus qui infecte surtout les cellules du ventricule et du dispositif nerveux de l'abeille.
(3)Souza, Bézier, Depoix, Drezen, Lenoir. Blochmannia endosymbionts improve colony growth and immune defence in the ant Camponotus fellah. BMC Microbiology 9(1): 29.
(4)Lenoir citant Sharon & al.
(5)Souza & al : 2006, 2009, 2011
(6)Les maladies des insectes en élevage : https://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i105-robert.pdf
  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #207783 · Réponses: 4 · Lectures: 3 649

MJJB
Ecrit: Friday 29 May 2015 à 15:58


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


CITATION(clik @ Wednesday 27 May 2015 à 22:18) *
Je vois des "sièges" aussi impressionants avec les fourmis d'argentine Linepithema humile.

Elles attaquent des Messor ?
  Forum: Fourmis envahissantes/invasives · Prévisualisation du message: #202488 · Réponses: 8 · Lectures: 4 231

MJJB
Ecrit: Thursday 28 May 2015 à 15:02


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


OK.
J'ai l'espoir que les L neglectus vont surtout être actives dans les milieux anthropisés et allergiques aux landes côtières un peu sauvages type "Belle Ile".
  Forum: Fourmis envahissantes/invasives · Prévisualisation du message: #202454 · Réponses: 8 · Lectures: 4 231

MJJB
Ecrit: Wednesday 27 May 2015 à 10:23


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Oui je suis un vrai dinosaure... mais toi aussi !
Bon, j'ai tenté des empoisonnements "assistés", en ma présence, sur le site.
Des gouttelettes qui en ont peut-être tué quelques centaines... c'est à dire ça sert à rien. Y'a pas UNE fourmilière, ça bouture de partout.
  Forum: Fourmis envahissantes/invasives · Prévisualisation du message: #202418 · Réponses: 8 · Lectures: 4 231

MJJB
Ecrit: Tuesday 26 May 2015 à 14:37


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Bonjour,

Les Lasius neglectus sont maintenant bien répartis sur le littoral de Loire-Atlantique (c'est la seule éspèce qui s'impose dans les dunes forestières (chênes verts, pins) de St-Brévin. Sur la côte rocheuse, là où je trouvais des fourmillières de Messor capitatus, je trouve des Lasius neglectus (corniche du nouveau port et corniche de Gourmalon, M capitatus est presque éteinte). J'ai pu suivre l'attaque d'une fourmilière. Dès que les Lasius neglectus ont compris qu'elles "brûlaient" par voie chimique (acide formique ?) les grosses Messor, elles s'aventurent dans le nid, plus nombreuses. La panique est indescriptible chez les moissonneuses ! Elles entreprennent de fuire et sont acculées dans quelques parties périphérique du nid. Là, les Messor se "murent" et tentent de boucher tous les accès. C'est leur seule stratégie. La cohabitation zone occupée/zone libre peut durer plusieurs jours. Les Messor entreprennent de creuser un nouveau nid avec de nouvelles sorties. Or les Lasius neglectus se sont installées dans le centre du nid des Messor et elles ont également appris à se nourrir du couvain Messor...
La deuxième étape est redoutable. Les Lasius neglectus attaquent et anéantissent le nid périphérique. Le pillage du couvain peut durer longtemps. (car les fourmis invasives s'installent dans le nid mais ne l'occupent pas pour y mettre leur propre couvain) Elles organisent une colonne de pillage en direction du nid attaqué. Les Messor se laissent massacrer misérablement au fond de leur réduit. En explorant on trouve des charniers constitués de têtes de Messor. C'est tout ce qui reste... Un cauchemar !!!
Les L neglectus sont maintenant à Préfailles, et occupent une fourmilière de Messor qui se sont réfugiées dans une partie périphérique du nid sur le dessus du talus. Pour combien de temps ?
Sait-on ce qu'on peut faire contre ça ?
  Forum: Fourmis envahissantes/invasives · Prévisualisation du message: #202406 · Réponses: 8 · Lectures: 4 231

MJJB
Ecrit: Sunday 13 October 2013 à 13:38


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Voici une photo prise avant que la fourmi ne trempe dans l'alcool (l'alcool lui a fait enfler l'abdomen)
Je ne suis pas équipé pour voir si il s'agit d'une intercaste avec des traits communs à la femelle sexuée : ocelles sur le dessus de la tête, spermathèque ?
Si quelqu'un veut recevoir le spécimen pour regarder...
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 
  Forum: Myrmicinae · Prévisualisation du message: #194469 · Réponses: 7 · Lectures: 2 951

MJJB
Ecrit: Sunday 13 October 2013 à 13:09


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Parfait.
Pour répondre à Chamir, quand je me penchais sur mon nid horizontal, je voyais nettement des ouvrières comme des "mini reines" : largeur du thorax, grandeur de l'abdomen. C'est très visible à l'œil nu.
Anomalie génétique ?
C'est apparu au bout de six années au milieu de milliers de fourmis normales.
Je vais voir les références d'Hugo.
Je me demande si c'est pas la conséquence d'un virus. Car dans le même temps, j'ai eu de nombreuses nymphes de princesses abandonnées dans l'aire de chasse, attaquées de toute évidence par une maladie.
  Forum: Myrmicinae · Prévisualisation du message: #194468 · Réponses: 7 · Lectures: 2 951

MJJB
Ecrit: Sunday 13 October 2013 à 10:06


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Bonjour à tous... ça fait quelques années...
Ma colonies de Messor capitatus alors âgée de 6 ans, a produit des "monstres". Passé le moment déplaisant de leur découverte, je sollicite des avis des membres du forum.
Il s'agit de fourmis (3 en tout) se comportant en OUVRIERE, visitant même l'aire de chasse, mais avec un corps aux formes s'approchant de la caste des reines.
La tête est proche des reines, le thorax relativement développé, le gastre assez développé.
J'ai mis sur la photo, une princesse et une de ces "intermorphe" pour mieux apercevoir les similitudes.
Je voudrais des avis !
Photo ci-jointe.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 
  Forum: Myrmicinae · Prévisualisation du message: #194464 · Réponses: 7 · Lectures: 2 951

MJJB
Ecrit: Tuesday 24 February 2009 à 20:23


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Désolé du retard, j'ai pas internet chez moi.
Je suis d'accord avec vous ces "essaimages" ont peu de chance d'aboutir:
par manque de séxués en présence principalement (il n'y avait pas de mâles, mais comme les mâles sortent les premiers et que je suis passé par là à 16 h... (16 degrés ?)Ceci-dit des mâles peuvent survivre jusqu'aux printemps) Pour le reste, si les Messor structor y arrivent dès janvier, pourquoi pas les Messor barbarus ? Il fait pas chaud mais la surface de la terre est tiède grâce à l'ensoleillement. Par contre, le vent est un obstacle majeur, or il souffle fort. Pas vu de cadavres ou résidus d'essaimage les jours suivants.
Toutefois, j'observe qu'une princesse qui a hiberné avec sa famille peut s'estimer heureuse d'avoir traversé l'hiver et d'être encore vivante. Ensuite il faut se demander ou en sont ses réserves lipidiques ? as-t elle été nourrie ? (peu probable toute la colonie est au repos)
Enfin, 6 princesses ça fait beaucoup, ça peut faire 30 autres à l'intérieur... ou plus ! A suivre aux prochaines pluies !
Les princesses étaient un peu raides, difficile de dire autre chose !
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #109456 · Réponses: 15 · Lectures: 4 823

MJJB
Ecrit: Tuesday 24 February 2009 à 20:09


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Bien vu. J'ai aussi observé ça. C'est pas un signe de "supériorité" pour ces Catagyphis, de ramasser des fourmis mortes... On dirait qu'elles dérobent, pas vues pas prises. Déjà qu'elles sortent aux heures chaudes pour pas rencontrer de concurrentes.
J'ai déjà vu aussi des servi-formica, très rapides, arriver à enlever des larves aux tetramorium lorsque ceux-ci au printemps élèvent des monticules au dessus du gazon pour capter la chaleur. Et ça 15 fois par jour !
A propos des fourmis d'argentine (Linepitema), je ne crois pas qu'elles s'attaquent aux barbarus : ces gros insectes grèles ne représentent aucune compétition pour l'exploitation des pucerons. Par contre, dans ma "cité -jardins" infestée, tu ne rencontreras ni Lasius, ni Tetramorium, ni Pheidole, ni Crematogaster : c'est une vraie catastrophe.
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #109452 · Réponses: 9 · Lectures: 2 644

MJJB
Ecrit: Friday 20 February 2009 à 16:58


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


La diapause est pas absolument nécessaire je crois pour une nouvelle reine. Elle le deviendra l'année suivante. J'ai déjà donné une jeune reine en Octobre à des ouvrières, et elle a pondu dans les jours qui ont suivi.
Je suis persuadé que fécondée au printemps une reine pondrait immédiatement comme n'importe quelle espèce de fourmis.
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #108970 · Réponses: 15 · Lectures: 4 823

MJJB
Ecrit: Wednesday 18 February 2009 à 19:19


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Aujourd'hui à 16h00 dans mon quartier périphérique de Perpignan : essaimage de Messor barbarus !!! blink.gif J'ai observé six princesses sortir du nid et grimper sur les plantes. Phénomène extraordinaire...

En fait, rien de trop surprenant :

1/L'essaimage massif des barbarus a eu lieu début novembre 2008 (du moins d'après ce que j'ai vu moi), soit avec presque 2 mois de retard par rapport à l'année dernière. (retard dû à un printemps pourri qui a tout décalé)

2/Il a fait froid juste après cet essaimage de novembre et jusqu'à aujourd'hui. Les séxués qui n'étaient pas sortis du nid en novembre ce sont retrouvés coinçés et ont hiverné.

3/Il fait toujours assez froid... mais trois jours d'ensoleillement viennent de sérieusement réchauffer la surface du sol. Signal suffisant pour les princesses paresseuses qui ont hiverné avec leur famille.

Enfin il faut conclure que le genre Messor doit être considéré comme en puissance à essaimer aux premiers beaux jours. Messor capitatus (déjà observé), Messor bouvieri (pareil, il reste des séxués hivernant), et Messor structor automatiquement (essaimage en janvier l'année dernière)
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #108812 · Réponses: 15 · Lectures: 4 823

MJJB
Ecrit: Thursday 16 October 2008 à 10:43


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


CITATION(cékiki @ mardi 14 octobre 2008 à 13:06) *
Cela peut attester aussi d'une migration de l'espèce, confirmant qu'elles prennent le dessus sur M.capitatus.

J'ai ma petite idée (non scientifique) sur le sujet. Les Messor capitatus reculent en France... à cause du CHEMIN DE FER !!! blink.gif Au 19ème siècle, le sud de la France était encore couvert de causses pour l'élevage et de petites cultures céréalières pour la substistance locale des habitants. Or c'était le biotope de prédilection des capitatus. L'arrivée du chemin de fer dans le courant du 19ème siècle a permis des échanges commerciaux rapides et fructueux avec le reste du pays. Sous l'impulsion de ces nouveaux échanges commerciaux les terres ont été reconverties pour la vigne et les fruits et légumes. Commerce qui a crée une bourgeoisie prospère, en Roussillon par exemple ici à Perpignan. Les Messor barbarus qui se contentent des bords de route et des terrains vagues, n'ont pas du tout le même problème et peut-être de ce fait deviennent plus fréquentes...
  Forum: Informations sur la biologie/comportement des f... · Prévisualisation du message: #101857 · Réponses: 11 · Lectures: 2 822

MJJB
Ecrit: Tuesday 14 October 2008 à 10:43


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Félicitations, ta Messor capitatus est superbe. Bonne chance avec ta fourmi.
  Forum: Elever des colonies en captivité (techniques, t... · Prévisualisation du message: #101712 · Réponses: 26 · Lectures: 5 401

MJJB
Ecrit: Friday 08 August 2008 à 21:38


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Superbe ! Je vois que tu as aussi opté pour l'industrialisation, le standard, la série... thumbsup.gif
  Forum: Fourmilières artificielles · Prévisualisation du message: #95312 · Réponses: 31 · Lectures: 8 855

MJJB
Ecrit: Wednesday 06 August 2008 à 16:57


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Passionnant !
Moi j'ai relâché mes Polyergus, c'est une sp impossible à élever quand elle est lançée : la reine assure continuellement le renouvellement et l'extension des générations de polyergus. Or il faut un rapport très supérieur du nombre d'esclaves pour élever ces polyergus qui ne fouttent rien de toute la journée. Je me suis heurté à l'impossibilité de trouver des cocons de la seule sp de serviformica acceptée, sur toute la saison "ouvrable". Résultat : un déficit d'esclaves et des rafles obligatoires sur des biotopes étroits (où de toute façon les cocons n'abondent pas en toutes saison). C'est ingérable. Et puis une fois en déficit, jamais les polyergus ne pourront capturer autant de cocons qu'il serait nécessaire pour rétablir des proportions viables. A mon avis, même relâchée, ma colonie n'a pas du survivre...
  Forum: Observations des fourmis en milieu naturel · Prévisualisation du message: #95026 · Réponses: 53 · Lectures: 28 104

MJJB
Ecrit: Friday 11 April 2008 à 15:07


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


1/Les auteurs disent que l'sp est brune et non pas noire. (et appendices roux)
2/Les immatures sont orangées (les grosses surtout)
3/Kagoo a posté une photo d'une grosse major adulte absolument noyer/acajou (uniquement la tête)
I hope it helps.
  Forum: Myrmicinae · Prévisualisation du message: #81591 · Réponses: 9 · Lectures: 3 445

MJJB
Ecrit: Thursday 13 March 2008 à 17:23


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Une seule ouvrière, c'est trop tôt ! Pour la gyne, c'est plus une période de sa vie où elle creuse, normalement, et la minor n'en parlons pas... Tu risques de perdre l'ouvrière et de bloquer les pontes en désoriantant tes bestioles.
je sais avec les cruentatus, le démarrage est laborieux. A cause de ça j'ai aussi été tenté par des expériences bizarres.
  Forum: Formicinae · Prévisualisation du message: #78844 · Réponses: 22 · Lectures: 8 650

MJJB
Ecrit: Tuesday 04 March 2008 à 16:31


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Pas d'affolement ! A part des Tapinoma qui déménageaient tous azimuts, j'ai rien vu d'autre. Et pis ça y est, il refait froid.
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #77985 · Réponses: 20 · Lectures: 5 977

MJJB
Ecrit: Monday 03 March 2008 à 18:40


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


J'ai aussi assisté à un bel essaimage de Messor structor dimanche dernier 2 Mars, arrière pays de Thuir (66)
De retour dans la plaine, j'ai pas eu de mal à trouver une princesse ailéé morte au corps encore souple, preuve que ça a du essaimer aussi en plaine du Roussillon. C'est ma première sortie de "printemps", je suis enchanté. Ce que j'ai vu est très comparable à un essaimage de Messor bouvieri.
  Forum: Reproduction, vols nuptiaux · Prévisualisation du message: #77877 · Réponses: 20 · Lectures: 5 977

MJJB
Ecrit: Saturday 01 March 2008 à 18:18


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Bon bon thumbsup.gif
  Forum: Vidéos de fourmis · Prévisualisation du message: #77508 · Réponses: 12 · Lectures: 3 797

MJJB
Ecrit: Saturday 01 March 2008 à 17:09


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


J'ai revu la video, tout compte fait j'en sais rien.
  Forum: Vidéos de fourmis · Prévisualisation du message: #77504 · Réponses: 12 · Lectures: 3 797

MJJB
Ecrit: Saturday 01 March 2008 à 17:07


Média


Groupe: Membres
Messages: 517
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306


Je pencherais plutôt pour Sylvaticus. Pilicornis est très jaune au niveau du thorax, et d'après Cékiki, sort la nuit (ce qui fait peut-être que Bernard ne l'a pas trouvé (en France)).
  Forum: Vidéos de fourmis · Prévisualisation du message: #77503 · Réponses: 12 · Lectures: 3 797

17 Pages V   1 2 3 > » 

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Version bas débit
Creative Commons License