Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



5 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Les dons : risques de pollution biologique, Faut-il durcir les règles du forum ?
Was.Auro
* Thursday 29 May 2008 à 19:20
Message #1


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 147
Inscrit: 01/11/2007
Lieu : Pirae - Tahiti - Polynésie Française
Membre No.: 1 796




J'ai ouvert ce sujet pour faire suite à un début de discussion sur ce sujet intervenu sur ce post : http://www.acideformik.com/forums/index.ph...=7728&st=60

Le but du sujet est : compte tenu du risque que peut représenter les dons d'espèces (notamment par le fait que les fourmis peuvent être mal identifiées) faut-il durcir les règles du forum concernant les dons ?

Je copie ci dessous le début de discussion de l'autre post :

CITATION(Was.Auro @ mardi 27 mai 2008 à 13:51) *
Par contre pour l'histoire des dons, je suis d'accord avec toi, c'est impossible à contrôler. Personnellement je suis contre ces dons, c'est également trop dangereux. Je suis donc pour que la loi interdise également ces dons et échange.

Les fourmis, c'est trop dur à identifier, les gens ne savent pas forcement ce qu'ils font et peuvent arroser la france entière avec des gynes de fourmis d'argentine par exemple. Sortir une espèce pour la transporter à 1000 km de là c'est également trop risqué en terme d'impact écologique.


CITATION(skan @ mercredi 28 mai 2008 à 00:48) *
Tout d'abord je pense que si nous tous sommes ici, c'est que nous partageons la même idée générale: nous ne voulons pas que les fourmis deviennent une marchandise. Deuxièmement, je pense qu'il serait bon d'élever le débat au-délà même de la notion de vente: "Ne pourrions-nous pas nous satisfaire des fourmis que l'on croise dans nos jardins ?"

Je partage le même avis que toi wasmannia. Une catastrophe écologique, qu'elle soit gratuite ou payante, c'est une catastrophe écologique. Tout déplacement d'espèces vivantes, qu'il soit retribué ou non, comporte des risque et devrait être évité selon moi.
Cependant c'est peut-être plan-plan mais je pense qu'il y a un équilibre à trouver... Ayant moi-même bénéficié d'un don il y a quelques temps, nous n'avons pas eu le sentiment de mettre en danger la myrmécofaune de ma région. Cékiki m'a gracieusement envoyé une gyne C.scutellaris, espèce endemique de mon jardin mais dont j'avais râté l'essaimage. Cela ne va pas plus loin: je pense qu'en posant des normes et en comptant sur la responsabilité des personnes, c'est possible.

Plus j'écris plus je me dis: "arrêtes de rêver skan, le père noël n'existe pas..." car il y aura forçement des couacs: mauvaise identification, localisation de l'espèce très limite ou même un petit mensonge... "on a tellement envie de l'avoir cette espèce, c'est pas pour quelques km..." Bref.

J'avoue que le contenu de "Pourquoi sommes-nous contre la vente" à propos des dons me convient pleinement ! Je pense que les conditions posées sont assez bonnes, il faut voir même à devenir un peu plus stricte car même si je me considère comme un éleveur plutôt "serieux", je n'accepterais pas de recevoir une espèce ne se trouvant pas sur mon territoire car tout simplement, les risques sont independants de ma volonté.

Je me répète un peu, mais il m'apparaît de plus en plus que les fourmis de NOS jardins ont largement de quoi étancher notre soif de fourmis ! thumbsup.gif


CITATION(Was.Auro @ mercredi 28 mai 2008 à 09:12) *
Pour prolonger sur la question des dons,
Pour moi la vente et le don sont très liés.
La vente représente deux dangers (hormis le problème éthique de faire du commerce avec des espèces sauvages):
- prélèvement important de gynes/colonies dans la nature pour les commercialiser et donc impact sur le milieu concerné.
- exportation d'espèces hors de leur milieu (biome) d'origine avec les risques que ca présente qui ont déjà été exposés.

Pour les dons, les problèmes sont exactement les mêmes, hormis les prélèvement dans la nature, qu'on peut considérer comme très inférieur par rapport à la vente.

Cependant, le problème de dispersion des espèces reste bien réel. D'où mon avis pour interdire voire encadrer très strictement les dons !

Vous allez me dire si je me trompe : AF encadre en partie les dons, on ne donne qu'aux éleveurs "de confiance" qui ont montré pâte blanche. Par contre QUI A LE DROIT DE FAIRE DES DONS SUR CE FORUM ??
Tout le monde !!
Un novice total peut faire des dons de gynes qu'il a trouvé, identifié plus ou moins, et il peut arroser la France entière. Pour moi c'est une menace très importante tant la confusion entre les espèces est facile.

Je propose que seul les membres "approuvés" puissent proposer des dons. Par membres "approuvés", j'entends un membre qui ferait la demande à un "comité d'expert" du forum pour devenir donateur.
Le "comité d'expert" aurait pour rôle de faire passer des tests à ce membre (QCM, identification d'échantillons transmis par la poste,...etc) et de la valider ou non.


Désolé si ca parait procédurier (déformation professionnelle, dans mon boulot (transport aérien) , les règles , procédures, traçabilité sont omniprésentes) mais je pense que la multiplication des étapes de test est importante.


CITATION(Citrouille-Man @ mercredi 28 mai 2008 à 10:01) *
Pour Was.Auro, j'avoue que je suis un peu mitigé sur ton avis des dons, il y a quand même plus de suivi, plus de motivation (envoyer tube+timbre), plus de sélection (un seul don) avec la possibilité de refuser du donnateur. Il me semble d'ailleurs que tout le monde n'a pas la possibilité de faire du don, même si c'est plus ou moins clair, un débutant qui n'y connait rien, ne va pas se mettre à donner des Lasius sp. Ensuite, il y a toujours des risques c'est sur. Le trou du gruyère est moins large avec les dons qu'avec la vente je pense...
Enfin bref, là de toute façon, il me semble que c'est plus facile à décider au niveau d'AcideFormik, et que les Admins/modos sauront prendre les bonnes décisions, puisque pas motivé par le rentabilité, étant donné qu'il n'y en a pas, et que c'est plutôt un investissement de temps etc...


CITATION(Was.Auro @ mercredi 28 mai 2008 à 12:02) *
Si tes suppositions s'avèrent exactes alors autant pour moi, je n'ai pas réussi à trouver cette information. Dans la section "DON" le post qui établit les règles des dons ne comporte pas de restriction au niveau des donateurs.

Je ne remets pas en cause la motivation et l'investissement des donateurs, mais leur possible manque d'expertise dans l'identification des fourmis qu'ils vont envoyer.
D'où mon idée d'une cooptation par les membres érudits en identification du forum pour introniser de nouveaux donateurs.


CITATION(adame @ mercredi 28 mai 2008 à 20:41) *
Je suis d'accord avec Was.auro sur le fait que n'importe qui peut faire des dons de Lasius sp. Il y a même peut-être plus de risques avec les Lasius qu'avec les autres (identification difficile et adaptation possible sur tout le territoire). Faudra splitter le sujet et faire une discussion sur les dons à part.
y a quand même un post ou les gens s'auto-désignent pour ramasser certaines espèces en vu des dons futur.


CITATION(khaleph @ jeudi 29 mai 2008 à 03:27) *
L'idée pourrait possiblement être valable pour les membres en France, mais comment faire pour les personnes qui, comme moi, sont hors de France ?

Pour les membres d'autres pays d'Europe, j'imagine que cela pourrais encore être possible, mais pour les membres du Québec ? On a pas les mêmes espèces en générale et donc, cette méthode ne serait pas super pratique à mon sens.

Il faudrait donc simplement dire que les membres du Québec ne peuvent faire des dons ici j'ai bien l'impression.

Remarque, cela ne changerait pas grand chose, ici, on se contacte surtout par courriel, smile.gif mais bon, il faut y songer.


--------------------
ATTENTION :
L'élevage d'espèces considérées comme invasives est strictement INTERDIT et présente de grands dangers pour l'environnement.
Mes élevages sont des cas particuliers dans un contexte particulier (milieu insulaire tropical fortement, et de longue date, colonisés par des espèces invasives)
.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Lionel
* Thursday 29 May 2008 à 19:51
Message #2


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 52
Inscrit: 12/05/2008
Lieu : Salon de Provence (13)
Membre No.: 2 132




Commençons par l'avis d'un débutant (ça c'est moi happy.gif ).

Concernant les dons internationaux je suis formellement contre. Personne n'a besoin d'être un expert en myrmécologie pour deviner les conséquences désastreuses qu'un tel échange pourrait provoquer. Aujourd'hui, à cause de l'impact du développement de nos civilisations (pollution, modifications artificielles de l'environnement, réchauffement climatique...etc) le risque est déjà énorme de voir certaines espèces disparaitre et se propager (et cela ne concerne pas que les fourmis). A noter tout de même que les fourmis peuvent être très facilement envoyées par voie postale, échappant à tout contrôle (plus difficile pour un tigre du Bengale ou une antilope...) ce qui rend le sujet encore plus sensible.

Concernant les dons au niveau national, je pense qu'une certaine liberté peut être admise. Je trouve même, sans les remettre en questions, que les règles du site sont un peu strictes. Tout d'abord n'oublions pas que celui qui veut des Messor Barbarus les aura. Si ce n'est par don ce sera par un ptit week-end dans le 13. Par contre, si ce dernier ne tombe pas sur un essaimage (parce que les essaimages de Messor c'est pas tous les jours dry.gif ) je pense qu'il se livrera à cœur joie à des pillages en série (faut rentabiliser le week-end). Or on connait tous le destin d'une colonie sans sa reine...

Sur ce je laisse la parole aux experts. J'ai peut-être déjà dit beaucoup de bétises, alors j'en garde pour un peu plus tard wink.gif

Go to the top of the page
 
+Quote Post
hugo
* Thursday 29 May 2008 à 20:03
Message #3


(●ʘ╻ʘ●) ~ ♥


Groupe: Modérateurs
Messages: 6 121
Inscrit: 17/08/2005
Lieu : Australie
Membre No.: 284




Une information supplémentaire :
la partie don va bientot être fermé ici.
car des abus persistent, beaucoup de gens ne viennent ici que pour ca (aucun retour sur 80% des dons) et il est plus conforme à notre esprit d'encourager les gens à trouver leur reines eux mêmes que à leur donner toute prete.

Seul les membres actifs pourront éventuellement y avoir accès (c'est à dire très peu de gens/ des gens qui savent eux mêmes chercher des reines généralement)


Il faudrait donc réorienter le débat et les volontés sur la question : comment faire patienter les nouveaux membres jusqu'aux essaimages, comment les inciter à élever des sp locales...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Thursday 29 May 2008 à 21:01
Message #4


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 660
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




Au Québec, à ma connaissance, il n'y a pas de vente de fourmis et je suppose que l'interdiction d'importation de fourmis au Canada fait en sorte que les sites de ventes Européen refuse les demandes du Canada. (D'ailleurs, il faudrait peut être tester cela...)

Depuis que mon site à plus de visibilités, grace à des conférences et surtout ma participations sur différents forums de discussion, je recois de plus en plus de demandes d'informations par des personnes du Québec qui sont intéressés par les fourmis.

Je tente de leur expliquer que l'idéal est de trouver des gynes durant les essaimages, mais dans bien des cas, les gens me disent leur intention de trouver un nid et de rechercher une reine directement à la source, quitte à détruire les colonies en question.

Bon, je crois bien que la majorité du temps, je réussi à les convaincre de la très faible probabilité de réussir cette action qui est, de toute manière très destructrice.

Par contre, je crois que l'argument le plus efficace demeure la promesse de faire don d'une gyne ou d'un début de colonie si la recherche durant les essaimages ne fonctionne pas.

C'est pourquoi je fais des dons. J'en ai fait plusieurs cette année et j'imagine bien que je vais en faire d'autres dans le futur. Du moins, c'est ce que je compte faire si on ne me fait pas changer d'idée... wink.gif

Oui, il est possible que dans certains cas, une colonie d'un espèce donnée se retrouvera un jour dans la nature à une distance relativement importante (entre 200 et 400 kilomètres) de son lieu d'origine, mais il ne me semble pas que les risques sont très grand.

Car déjà, les chances de survie d'une colonie remise dans la nature dans son environnement d'origine ne sont pas très grande, mais dans un autre environnement ?

Et est-ce que cela risque de causer un problème si c'était le cas ?

Car la dissémination des colonies doit déjà être beaucoup plus grande actuellement juste avec les grandes chaines qui vendes des plantes au Québec non ? (J'ai observé une colonie de myrmicine dans une serre d'un centre jardin l'année dernière et j'imagine que lors des essaimage, ce sont les pots de plante qui était le premier nid de ces gynes...)

Dans le cas d'espèces invasives (Comme mes probable Myrmica rubra par exemple), oui, je dirais que j'éviterais de faire des dons de ces espèces. Mais pour les autres ?

C'est juste mon opinion, je suis très ouvert à discuter plus avant de ce sujet et à lire vos argument pour ou contre les dons.

De plus, cela étant dit, je suis d'accord avec Hugo qu'il faut trouver le plus possible comment faire patienter les nouveaux membres jusqu'aux essaimages, comment les inciter à élever des sp locales. wink.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
cékiki
* Thursday 29 May 2008 à 21:50
Message #5


Gyne Très Mégère


Groupe: Partenaires
Messages: 9 722
Inscrit: 27/10/2004
Lieu : Perpignan
Membre No.: 109




Les dons sont une chose. Je pense aussi aux touristes, quelques soient les destinations. De descendre incite des membres à des prélèvements tout aussi conséquents.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
zanahary
* Thursday 29 May 2008 à 21:50
Message #6


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 111
Inscrit: 26/04/2008
Lieu : Epone (78)
Membre No.: 2 086




CITATION(hugo @ jeudi 29 mai 2008 à 21:03) *
Il faudrait donc réorienter le débat et les volontés sur la question : comment faire patienter les nouveaux membres jusqu'aux essaimages, comment les inciter à élever des sp locales...


Bonsoir,

Tout est là ! Je doit faire partie du petit 20% qui ne s'est pas inscrit pour obtenir un don. J'attends ma première gyne profitant des mes balades quotidiennes en compagnie de ma chienne. Il se trouve que je suis un peu bricoleur donc j'occupe mon temps en fabriquant des nids sans même savoir ce que j'y mettrais dedans. Je suis donc pour l'instant dans la catégorie des architectes. D'ailleur en parlant de catégories voici quelques petites caricatures vite faites mal faites mrgreen.gif :

L'architectes donc : Le nid, en BC, en bois, révolutionnaire, inconcevable, biscornu en matériaux composites ou virtuels, voilà ce qui importe. Le fourmis ne serviront qu'à mettre en valeur mon savoir faire et mon génie de concepteur. Don, achat, pillage, peu importe, mes fourmis je les aurai.

Le scientifiques : Un oeil sur le microscope, l'autre sur le forum pour vérifier que le binome linéen est bien respecté. Attention, élever des fourmis est une profession de foi, obtenir un don est possible mais après avoir passé un test élaboré par des doctorants elevés aux phéromones. Les fourmis c'est celles que je veux , même de mars, parceque moi je sais ce que je fais et j'ai même des papiers qui le disent. Rébarbatif moi ? Non juste précis et rigoureux, je suis le gardien des clefs.

Les prof, educateurs animateurs : Bon... 6 semaines de vacances, ensuite deux semaines de congés, 2 mois sans classe pour finir. En plus c'est justement là qu'elles essaiment les bêbetes ! Pourtant j'ai un projet béton qui colle pile -poil au programme : démarche scientifique digne d'une main à la pâte, verbalisation, arts plastiques et tout et tout. Allez j'achète des lasius niger en douce et je les relache avant les vacances. et puis non, paraît qu'il y'a un forum où on peut obtenir des dons... oui mais ça colle toujours pas avec le rythme scolaire..zut ! J'men sort pas. Un prêt? pffffff faut j'aille manifester.

Bref je soutiens l'idée d'une démarche plus pédagogique que restrictive. L'élaboration d'outils simples et clairs comprenant des échéanciers pour les animateurs et professeurs (j'ai pas parlé de clefs en main). La manifestation d'un enthousisame fédérateurs plutôt que ce qui pourrait être pris comme le ronchonnement de gardiens de la foi, même si le sujet est sérieux. Ce qui ne s'obtiendra pas ici s'obtiendra ailleurs vous le savez bien et cela ne fera pas avancer le scmilibilik..heu le truc.

Voilà je passais juste par là ... non j'vous assure, pas pour obtenir un don... z'avez pas vu une gyne qui traine ?

Zana


--------------------
Aujourd'hui est un cadeau formidable, c'est pourquoi on l'appelle présent - Maitre Oogway (kung fu Panda)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Was.Auro
* Thursday 29 May 2008 à 22:51
Message #7


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 147
Inscrit: 01/11/2007
Lieu : Pirae - Tahiti - Polynésie Française
Membre No.: 1 796




CITATION(khaleph @ jeudi 29 mai 2008 à 11:01) *
Oui, il est possible que dans certains cas, une colonie d'un espèce donnée se retrouvera un jour dans la nature à une distance relativement importante (entre 200 et 400 kilomètres) de son lieu d'origine, mais il ne me semble pas que les risques sont très grand.

Car déjà, les chances de survie d'une colonie remise dans la nature dans son environnement d'origine ne sont pas très grande, mais dans un autre environnement ?

Et est-ce que cela risque de causer un problème si c'était le cas ?


Va dire ca à Wasmannia auropunctata par exemple !! Je te garantis que tu prends un gyne de cette espèce avec quelques ouvrières (il semblerait qu'une gyne seule ne puisse pas survivre), tu les balances n'importe où même en pleine ville, t'as 80 % de chances d'avoir nouvelle infestation !

Et c'est pas la seule espèce ! Toutes les espèces qualifiées d'invasives ont cette faculté d'adaptation.
Le problème est que toutes les espèces invasives n'en étaient pas avant d'être sorties de leur milieu d'origine.

Donc toute dissémination d'espèces par dons vente représente un réel danger, même les espèces qualifiées non invasive !
Tiens, exemple récent, petite fourmi (surnommé "raspberry ant" aux USA) qui ressemble à Paratrechina pubens comme deux gouttes d'eau, les chercheurs n'arrivent pas à l'identifier correctement.
Voir post arrow.gif lien
Cette fourmi envahit Houston !
Je suis éleveur aux USA expérimenté, tiens super je trouve des gynes de cette espèce et un paquet.
Je les ramasse, les identifie comme étant Paratrechina pubens et j'arrose toute l'Amérique avec mes dons.
Malheureusement, je me gourre ! Eh oui même des super pros se cassent les dents sur l'identification de cette fourmi.
Eh bien maintenant toute l'Amérique est potentiellement contaminée. Surtout que ce genre de fourmi invasive en général (ca c'est mon expérience) sont assez vagabondes et aiment bien bouger. Ya de grande chances pour que les éleveurs à qui ces gynes étaient destinées trouvent leur nid complètement vide un de ces jours !
C'est du vécu ! Pour moi, deux évasions totales de deux colonies de Tapinoma melanocephalum (espèce invasive hautement vagabonde), sauf que pour moi, cette espèce elle vient de mon jardin donc aucun risque que je contamine une zone vierge.

Et pour ton exemple Kaleph, pour tes Myrmica rubra, tu as appris récemment et par hasard par Amblyopone que cette fourmi est presque classée invasive dans ton pays. Tu n'as peut être pas fait de dons avec cette espèce, mais tu aurais pu !

CONCLUSION: fin des dons ou alors de fortes restrictions, non pas sur les destinataires des dons, mais sur les donateurs qui doivent avoir fait leurs preuves dans l'identification des fourmis (mais même ca, ca suffit pas, voir exemple raspberry ant). Elevez les fourmis de votre jardin ou de la zone environnante.

Pour reprendre les termes d'Hydramethylnon, la manipulation du vivant est aussi risquée, voire plus, que du radioactif !
Alors PRUDENCE.


--------------------
ATTENTION :
L'élevage d'espèces considérées comme invasives est strictement INTERDIT et présente de grands dangers pour l'environnement.
Mes élevages sont des cas particuliers dans un contexte particulier (milieu insulaire tropical fortement, et de longue date, colonisés par des espèces invasives)
.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Amblyopone palli...
* Friday 30 May 2008 à 06:12
Message #8


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 234
Inscrit: 02/12/2006
Lieu : Raleigh, NC, USA
Membre No.: 810




Voila bien un sujet qui méritait d'être pose tôt ou tard.

Ce qu'il faut bien voir, et cela fut énoncé précédemment, c'est que pour une colonie qui s'installe dans une zone nouvelle, le fait que celle-ci ait été disperse par une vente, un don ou par collection directe de l'éleveur dans un milieu lointain, cela ne change rien biologiquement parlant. Je pense donc qu'il faut se placer dans un contexte biologique et s'extirper de tous autres sentiments.

Egalement, en guise d'introduction, je souhaiterais rappeler que les frontières politiques n'ont aucune valeur en biologie. Je m'explique, si je suis dans la région Languedoc Roussillon, les communautés de fourmis que j'observe sont certainement plus proches (en terme de composition d'espèces) des communautés que je pourrais observe dans la Catalogne espagnole que celles des communautés que je retrouverais dans les régions Centre ou Nord de la France. Dans ce cas, dire: je fais seulement des dons en France et pas ailleurs est d'un manque de logique total. Il convient alors a chacun d'en prendre conscience et de se poser la question: dans quel biome écologique je vis? Comme, il le fut rappelé récemment sur un autre post, en France métropolitaine, il existe quatre biomes différents. Je me demande, ici combien de personnes ici, seraient capables d'en donner les limites exactes et quels sont les différentes communautés de fourmis qui y sont présentes et quelles espèces y sont absentes? Posez-vous cette question. Personnellement, je ne le pourrais pas. De plus, ces biomes ne sont pas des entités claires ou tout est blanc ou noir, il existe des zones de transitions et même des zones d'incursions ou des patchs d'un autre biome peuvent retrouves dépendamment de différents facteurs abiotiques (température, élévation, géologie,...).

Personnellement je suis Français (c’est que dit mon passeport), originaire de Bretagne (et disons que pour cette histoire j'y habite). Un autre membre peut être Français, originaire d'Alsace, un autre du Midi ou un autre de Guyane ou de la Réunion. Disons, que je décide de visiter ces autres membres français dans leurs régions respectives. Si je suis un peu observateur, je vais vite me rendre compte que ces régions présentent des caractéristiques fortes différentes de ma chère Bretagne. Pour moi, je peux dire sans problème que je suis un humain français tout comme les autres membres humains français que j'aurais eu la chance de rencontrer. Tout au long de mon parcours j'aurais eu la chance de rencontrer des individus de cette même espèce: humain, a qui on peu ensuite donner un qualificatif de nationalité: français, belge, canadien, japonais, mais cela change peu les caractéristiques biologiques.

Mettons nous pour quelques instants dans la peau d'une fourmi (un peu de schizophrénie ne fait pas de mal). Les choses sont alors fort différentes. Les frontières politiques, ne définissent pas ma distribution. Je ne trouverais pas nécessairement mon espèce dans les régions évoquées précédemment, peut être même pas le genre auquel j'appartiens. Il ya des frontières naturelles qui limitent mon expansion et qui par les moyens dont moi fourmi je suis doté pour me disperser, ne me permettent pas de franchir. Et pourtant d'autres zones potentiellement accueillantes pour moi et mon espèce existent au delà de ces frontières naturelles, mais malheureusement trop loin... pour l'instant. Pour moi fourmi, de l'espèce "A", bien que je vis en France, ou devrais je dire dans une partie de France, je ne me considère pas française, seulement vivant en France, tout comme celles de mon espèce "A" qui vivent dans un coin de l'Angleterre ou de la Belgique qui n'en sont pas plus anglaises ou belges.
Maintenant, moi fourmi de l’espèce « A », je suis collecté par un individu qui se prétend être Humain français. Celui-ci âpres m’avoir mis dans un tube en plastique m’expédie dans un nouvel environnement ou après être passée dans les mains d’un nouvel humain qui se qualifie lui aussi de français, je passe quelques temps dans un tube de plastique/ de verre / ou un nid en BC. Ouais, moi fourmi de l’espèce « A », je profite d’une erreur de ce nouvel humain « français », d’une négligence, d’une mauvaise manipulation de sa jeune progéniture, d’un coup de patte de son compagnon a poil (nul humain n’est a l’abri d’une erreur et de ma capacité a guetter l’instant ou je pourrais m’échapper de cet Alcatraz de béton cellulaire), ou directement d’un relachage en nature. Merveilleux ! me voici dehors, tout semble parfait pour mon installation et au miracle je suis de l’autre cote de la frontière… naturelle. Personne de l’espèce « A » en vue, par contre des espèces B, C, G, S, Z…, il est temps de commencer la colonisation et l’expansion.

Comment ? Au malheur, j’apprends que j’ai été disperse par ces humains via un autre transfert qui lui fut monétaire ! Moi, fourmis adepte du système communiste, des partages des ressources (entre les miens notez bien), je vois rouge et décide de passer ma colère sur les autres espèces que je vais rencontrer et que je pourrais envoyer au goulag !

Euh, attendons une minute, j’ai dit au début, qu’on prenait une vision biologique. Ah oui, voila. Donc non ce dernier paragraphe purement fictif, digne d’une ébauche de Bernard Werber n’est pas ce qui ce passe, la fourmi de l’espèce « A », n’a que faire du moyen par lequel elle est dispersée (d’ailleurs elle ne le saura sans doute jamais), et répond a sa fonction première qui est de se reproduire et de s’étendre lorsqu’elle le peut, au détriment des espèces natives si il le faut.

Bon, j’espère que désormais il est clair que frontière naturelle ou biologique et frontière politique sont totalement différentes et que cette dernière ne peut être considérée comme satisfaisante. Comme au niveau législatif, on régule au niveau des frontières politiques, je ne vois pas d’autres solutions que d’interdire purement et simplement le transport ou la délocalisation de fourmis.

Je suis conscient que je touche au tabou sacre de la passion de l’éleveur. En réalité non. Je touche au tabou sacre du collectionneur. L’éleveur passionné, se contentera d’observations fortes intéressantes qu’il pourra faire sur les espèces qu’il rencontrera autour de chez lui. Et même si par malheur (oh malheur), il habitait dans le Nord ou même pire en Belgique (la c’est vraiment terrible tout de même), je doute qu’il n’arrive pas à trouver au moins 30 a 40 espèces différentes au sein du biome dans le lequel il habite (seulement il faut passer du temps à chercher et à se documenter, ce que beaucoup ne font pas). Et croyez moi avec 30 espèces (même 20), un peu de cervelle et d’imagination, il y a de quoi en faire des observations pour des années. Alors si maintenant, certains membres se sont mis en tète d’élever tout ce qu’il y a comme fourmis sur terre, et de réécrire « the Ants », et bien je crois qu’ils se sont trompé de carrières et de structure, si ils ne sont pas biologistes.

En ce qui concerne, les risques que je peux entrevoir dans le déplacement d’espèces (qu’il soit par don, vente, prêt, troc, a crédit ou tout autre type imaginable), plusieurs ont déjà été bien explique. Je les reprends donc dans cette petite liste.
- Problème de déplacer des espèces nouvelles a la région introduire (finalement c’est introduire une espèce exotique)
- Problème du a la taxonomie spécialement difficile des fourmis, qui engendre des erreurs ou des incertitudes quand a l’identité des espèces déplacées (avec risques d’introduction d’une exotique ou d’une invasive déjà connue)
- Manque de connaissances de certains membres sur les espèces exotiques et invasives présentes dans leurs régions (l’exemple de Khaleph l’illustre parfaitement). Pour vous rassurez, et vous dire que ce n’est pas votre faute, même dans le milieu de la myrmecologie scientifique, toutes les invasives/exotiques ne sont pas connues et de nouvelles sont découvertes chaque année.

Ces trois exemples illustrent des problèmes que je qualifierais d’interspécifique (introduction d’une espèce nouvelle dans un écosystème et ses dérivés). Je souhaiterais mettre l’emphase sur les problèmes intraspécifiques. Nombre d’entre vous connaissent cet article : http://www4.ncsu.edu/~bsguenar/Internationnal%20trade.htm

Je souhaiterais, reprendre les chapitres 3 et 4

Le risque que des parasites des fourmis se propagent d’une espèce à l’autre. Ce chapitre pour être complet devrait être étendu et englober le facteur interne a l’espèce. Les pathogènes et parasites sont des organismes tout à fait fascinants. Certains biologistes pensent que les pathogènes (j’incluse également parasites dedans pour la suite du texte), sont le facteur majeur quand a la limitation des populations d’espèces et a leur évolution. Je ne sais si je dirais que c’est le facteur prédominant ou non (et la n’est pas la question), mais celui-ci est sans nul doute très important.

Avant d’aller plus loin, il faut expliquer un point qui a toute son importance. Lorsque l’on parle de la distribution d’une espèce, et particulièrement pour les fourmis, cette distribution n’est pas uniforme partout. Comme je l’ai dit plus haut, les espèces sont limitées par des frontières naturelles qui correspondent à des facteurs abiotiques (on peut aussi complexifier et ajouter certains facteurs biotiques). Cependant au sein même de la distribution d’une espèce, les différents facteurs abiotiques, ou disons limitant (pour inclure les facteurs biotiques), varie également. Ceci a pour conséquence de créer une distribution plus ou moins hétérogène dans la distribution de l’espèce, la fractionnant en populations distinctes. Prenons un exemple. Notre espèce « A » peut se disperser sur une distance de 100 mètres maximum pour former un nouveau nid et vis dans des milieux ouverts de types prairies ou la température ne descend jamais en dessous de -5 degrés a 50 cm dans le sol et ne monte jamais au dessus de 40 degrés a cette même profondeur. De plus elle a besoin d’un ensoleillement direct d’au moins 35 jours en été pour produire de nouveaux individus (l’exemple est purement théorique), et elles ne tolèrent pas les sols sablonneux. Pensez à une matrice de paysage avec des prairies, des forets, des milieux aquatiques, des expositions au soleil différentes dues aux pentes, des altitudes,… Vous pouvez alors facilement imaginer que notre espèce « A », ne se retrouvera pas uniformément distribues et que même au sein des zones ou on peut la retrouver, celle-ci ne performera pas de la même façon en fonction de l’optimalité du milieu. Bref, ceci va contribuer à isoler ou au connecter au cours du temps des populations différentes qui seront dans des processus évolutifs différents car soumis a des pressions de sélection non similaire. Maintenant revenons a nos pathogènes. Ceux-ci sont comme notre espèce « A », soumis a des barrières naturelles, mais qui ne sont pas nécessairement les mêmes que pour leurs hôtes (les fourmis). Les différentes populations hôtes-pathogènes sont donc plus ou moins isolées les unes des autres et co-évolue ensemble. Des processus d’extinction se produisent également ce qui peut aboutir à des populations de fourmis sans présence d’un pathogène particulier.

Maintenant, si l’on s’amuse a déplacer des fourmis, on déplace également ce qu’elles portent comme pathogènes et on prend le risque d’exposer de nouvelles populations a de souches de pathogènes contre lesquels elles n’ont pas de défense, car elles n’ont pas co-évolué ensemble. A terme, cela peut aboutir par phénomènes d’introduction/extinction (et par reproduction croisée entre les populations natives et celle introduites) a une homogénéisation génétique.

Ceci m’amène directement au point 4, qui est la batardisation de la faune, ou l’on perd la variabilité génétique régionale, ce qui peut avoir pour effet de fragiliser les populations face aux fluctuations (en parlant de fluctuation, je pense que nous sommes dans une période de changements majeurs du climat). Ceci pose également problème aux scientifiques qui cherchent à comprendre les mécanismes évolutifs, de dispersion et de spéciation par l’intermédiaire d’étude phylogénétique au sein des espèces. Ceci, je pense pourrait poser problème, comme dans le cas des Formica du groupe rufa ou les espèces sont mal définies les unes par rapport aux autres et ou sans doute est il encore possible une certaine hybridation entre certaines d’entre elles. Le fait de déplacer alors certaines populations isolées les unes par rapport aux autres ne fait que rendre illisible une histoire évolutive dont la lecture est déjà délicate.

Voila, pour ce long post, qui au final me pousse à me placer du coté d’une interdiction totale pour les différentes raisons invoquées précédemment. Je recommande a chacun d’oublier pour quelques temps le coté passionnel pour un raisonnement plus logique afin de prendre position.

L’élevage des fourmis a ses caractéristiques propres qui ne se compare en rien a celui des chiens ou des chats (ou la aussi, une vraie discussion au sein des sociétés seraient à ouvrir quand on sait leur impacts terribles sur les micro-vertébrés de nombreuses régions) et leur maintien en captivité, tout comme leur étude est un sujet à prendre au sérieux.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bubuse
* Friday 30 May 2008 à 09:46
Message #9


Ouvrière


Groupe: Membres
Messages: 302
Inscrit: 10/10/2007
Lieu : 62
Membre No.: 1 760




je voulais juste dire que si les dons sont supprimé de ce forum ; je pense pour ma part que nous favoriserons les achats de gyne ou de colonie voir meme le pillage ...
Un debutant trop impatient qui s'intérresse aux fourmis debut septembre n'aura jamais la patience d'attendre jusqu'aux essainages ...
moi je suis pour les dons .
je comprend bien que l'identification d'une éspéce est complexe et qu'il faut etre sùr avant d'en faire don ...
Ce n'est donc pas au receveur de faire attention .
je suis pour les dons , mais peu etre moins , a des gens active dans le forum , fait part des personne qui peuvent ( et qui le font déja ) correctement ...
De plus ; ne plus faire de dons avant le diapause mais aprés ; pour voir si le "receveur" et actif dans le forum ( voir meme juste lecteur ) et faire preuve de sa curiosité et non de sa " volonté de possédé une colonie impérativement "
Ne plus faire de dons serai pour moi une erreur ...
merci de m'avoir lu ^^


--------------------
age du fer : -1200 ans
peintures grotte de Lascaux :- 15 000 ans

australopithèques : -6 millions d'années
fourmis : -140 a -168 millions d'années
insectes : -410 millions d'année
Go to the top of the page
 
+Quote Post
skan
* Friday 30 May 2008 à 10:58
Message #10


Média


Groupe: Membres
Messages: 648
Inscrit: 26/11/2005
Lieu : Gers et Toulouse [23 ans]
Membre No.: 396




Bonjour tout le monde

CITATION(bubuse @ vendredi 30 mai 2008 à 10:46) *
je voulais juste dire que si les dons sont supprimé de ce forum ; je pense pour ma part que nous favoriserons les achats de gyne ou de colonie voir meme le pillage ...
Un debutant trop impatient qui s'intérresse aux fourmis debut septembre n'aura jamais la patience d'attendre jusqu'aux essainages ...


Il faut arrêter avec ce pretexte de faire "moins que le pire", qui est d'autant plus très contestable ici. dry.gif
Nous les humains, nous nous pavannons d'être une espèce superieurement intelligente n'est-ce pas ? Alors agissons en tant que tel une bonne fois pour toute, et prenons nos responsabilités.

Voilà un principe de base: un membre confirmé n'est pas plus intelligent qu'un débutant, il n'y a qu'une différence d'instruction entre les deux. Mettez les connaissances à disposition du second, et vous aurez le premier ! Ca parait ridicule mais tout est là. En tant que membres avertis, il faut aller dans ce sens (ce qui est déjà le cas sur ce forum victory.gif ) et faire comprendre aux nouveaux arrivés que s'ils veulent voir autre chose que des Linepithema humile et des PFF dans 50 ans, y'a des choses à faire et à ne pas faire.
Bien sûr l'homme est loin d'être parfait: il y aura des erreurs de débutants qui sont inévitables et que nous avons tous fait, il y des impatients de nature, il y a des jeunes personnes qui n'ont pas encore toute leur matûrité, et enfin y'a les bonhommes qui ne considèrent pas les fourmis comme des êtres mais plutôt comme des joujous... D'ailleurs c'est souvent le même genre de bonhomme qui n'a pas conscience de vivre au milieu d'un ecosystème fragile rolleyes.gif



Reprenons le problème que tu proposes: un nouveau venu dans la passion des fourmis tombe sur le forum Acideformik, il prend conscience que l'élevage de fourmis est possible, et décide d'en élever. Pas de bol on est en Septembre... Pour le coup je suis d'accord avec toi, le lascar aura du mal à attendre un an. Maintenant imaginons: la vente de fourmi est interdite pour des raisons éthiques, écologiques,etc... Que va t'il faire ? Iaginons qu'il soit obtus, et que malgré tout ce qui est mis en oeuvre sur le forum pour l'en dissuader, il décide de piller une colonie. Et bien il se rendra vite compte que la reine se dore rarement la pillule à l'entrée du nid et que pour l'extirper de la fourmillière cela va être très dur.

Résultat des courses: quelques dizaines, ou peut-être plus d'ouvrières tuées dans le pire des cas. Puis il comprendra.


C'est triste, mais reflechissons un peu.
Car MAINTENANT deuxième cas de figure: le bougre se lance dans la passion des fourmis, il tombe sur un site de vente de fourmis, allemand par exemple. "Tiens elle est jolie cette espèce avec ces longues papattes et sa jolie couleur orange". Il rake quelques dizaines d'euros et bim, en quelques jours il reçoit une petite boule de catastrophe écologique en puissance. ph34r.gif


Voilà pour moi le choix est vite fait... Je vous laisse faire le votre smile.gif

Amicalement
skan

bubuse: aucune rancoeur contre toi, bien entendu, c'est juste le fond du message qui m'a un peu titillé wink.gif ton avatar m'a bien faire rire au passage !


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
hugo
* Friday 30 May 2008 à 11:26
Message #11


(●ʘ╻ʘ●) ~ ♥


Groupe: Modérateurs
Messages: 6 121
Inscrit: 17/08/2005
Lieu : Australie
Membre No.: 284




CITATION
je voulais juste dire que si les dons sont supprimé de ce forum ; je pense pour ma part que nous favoriserons les achats de gyne ou de colonie voir meme le pillage ...


c'est faux, tout les gens qui étaient présent il y a 3-4 ans pourront te le dire
ce sont les dons, la vente ... qui ont crées le besoin.
Si les sites de vente n'avaient pas existé, il y aurait beaucoup moins d'engouement... il serait intéressant de regarder à ce propos le nombre de francais qui élevaient des fourmis en amateur, il y a 10 ans avant la mode fourmis : une 50 aine peut-être?

CITATION
je suis pour les dons , mais peu etre moins , a des gens active dans le forum , fait part des personne qui peuvent ( et qui le font déja ) correctement ...

à l'heure actuelle les dons profitent surtout aux nouveaux membres.
dans la mesure ou un membre actif quelque soit la région ou il habite, peut facilement trouver des reines de 4-5 espèces dans sa région


De toute façon la précipitation n'est pas compatible avec l'élevage de fourmis. Vouloir tout tout de suite, c'est surement s'attendre à un échec en fourmis. Ici tout est affaire de patience. Pour preuve le taux d'échec hallucinant chez les nouveaux débutants, alors que l'élevage de fourmis est sommes toutes très facile.


En ce qui concerne Benoit, il faut avouer qu'il y avait une certaine incohérence entre nos dons et la présence de son article en page d'accueil du site wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
zanahary
* Friday 30 May 2008 à 12:29
Message #12


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 111
Inscrit: 26/04/2008
Lieu : Epone (78)
Membre No.: 2 086




CITATION(hugo @ vendredi 30 mai 2008 à 12:26) *
c'est faux, tout les gens qui étaient présent il y a 3-4 ans pourront te le dire
ce sont les dons, la vente ... qui ont crées le besoin.
Si les sites de vente n'avaient pas existé, il y aurait beaucoup moins d'engouement... il serait intéressant de regarder à ce propos le nombre de francais qui élevaient des fourmis en amateur, il y a 10 ans avant la mode fourmis : une 50 aine peut-être?


Je n'étais pas là il y a 4 ans mais je ne pense pas que ce qui s'applique aux tv à écran plat peut l'être à l'élevage des fourmis. Les "boutiques" sont apparues en réponse à un engouement et pas l'inverse, ne serait-ce que parcequ'il manque une véritable puissance marketing dans ce domaine pour cela. Les livres de Werber (désolé pour l'othographe) ne me paraissent pas suffire.
Ce sont les jeunes parents trentenaires dont je fais partie qui ont mis dans l'air du temps des jeux et des activités qu'ils avaient petits, dans l'idée de les transmettre à leurs mômes mais en béneficiant de plus de moyens, notamment parce que leurs propres parents eux n'y étaient pas sensibles.

C'est générationnel, comme tout ce qui touche à la culture et le loisir dans cette génération.

Dans les écoles et les familles on élève des papillons, des coccinnelles, parfois de tétards et par ignorance on y assimile les fourmis. tout ceci s'achète ou se prélève (ou se pille).

Supprimer les dons c'est pour moi supprimer un accompagnement possible de projets qui suivront malgré tout leur cours. Ce sera avec ou sans vous ! Et il vaut mieux avec il me semble. La forme de cet accompagnement est certainement à mieux définir à présent, tout comme il faut certainement limiter le type d'espèce, le profil des donateurs, voir des receveurs. Mais supprimer les dons c'est de façon évidente encourager la vente et le pillage et c'est laisser les débutants gérer leur petites affaires bon gré mal gré et tant pis.

C'est mon opinion et je la partage (avec moi même déjà).

Bonne journée.

Zana


--------------------
Aujourd'hui est un cadeau formidable, c'est pourquoi on l'appelle présent - Maitre Oogway (kung fu Panda)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Friday 30 May 2008 à 12:53
Message #13


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 755
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




Très bon post d' Amblyopone pallipes.
Je comprend qu'on puisse se contenter des espèces de son coin, encore que le chemin est long entre le grand débutant qui imagine n'avoir qu'un type de fourmis dans son jardin (ou parc), et la personne qui sait trouver et reconnaître les différentes espèces autour de lui.
Je suis pas contre l'interdiction des dons dans l'absolu, mais ça soulève quelques questions :

Quid des dons déjà fait : j'ai bénéficié de dons pour ma part, d'espèce non présente dans ma région (encore que je doute que des Messor puissent s'adapter à Lille). Si certains ont des espèces d'ailleurs, et qu'on ne fait plus de dons, ça va tourner au "fait ce que je dit, pas ce que je fait" (encore que c'est pas une raison pour se sentir obligé de continuer les dons)

Quid des A. senilis : ce sont les seules fourmis qu'on peut reproduire en captivité par bouturage.

Quid des élevages et fiches pédagogiques ?

Quid des expos ? exposer des espèces de toute la France c'est peut-être mieux que de n'exposer que les espèces du coin... encore que c'est à discuter (mais bon, au palais de la découverte, y a de tout en ce moment)

Moi je ne vois une solution : quelques donateurs par régions qui prélèvent selon des prévisions et qui donnent autour d'eux de la main à la main ou sur les expos, ou aux écoles. On évite ainsi que ça fasse des centaines de km et on favorise une forme de contact plus humain (et moins distributeur à gyne sans implication). En même temps, j'ai donné 2 colos sur croix pour des écoles, j'ai pas vu de retour sur le site.

juste quelques réflexions en vrac, ni pour ni contre (peut-être même pour le controle renforcé ou interdiction). Je reviendrai dans la discutions quand je verrai autre chose à ajouter.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Lionel
* Friday 30 May 2008 à 13:07
Message #14


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 52
Inscrit: 12/05/2008
Lieu : Salon de Provence (13)
Membre No.: 2 132




CITATION
c'est faux, tout les gens qui étaient présent il y a 3-4 ans pourront te le dire
ce sont les dons, la vente ... qui ont crées le besoin.
Si les sites de vente n'avaient pas existé, il y aurait beaucoup moins d'engouement...


Pour avoir une certaine expérience du commerce et de l'économie je doit malheureusement te contredire Hugo. La vente répond à un besoin. Aucune vente n'a jamais créé un besoin, elle le dévoile tout au plus mais le besoin existait bel et bien.

CITATION
Imaginons qu'il soit obtus, et que malgré tout ce qui est mis en œuvre sur le forum pour l'en dissuader, il décide de piller une colonie. Et bien il se rendra vite compte que la reine se dore rarement la pilule à l'entrée du nid et que pour l'extirper de la fourmilière cela va être très dur.


D'après ce que j'ai pu constater dans mes recherches de gynes en soulevant les pierres, il arrive parfois (5 à 10 % des cas pour ma part) que la gyne se trouve bien en évidence sous la pierre. Dans ce cas rien de plus simple pour un pilleur de prélever la reine et quelques ouvrières pour son plaisir personnel, laissant tout le reste de la colonie vouée à une mort certaine (car pilleur ne s'intéresse pas à mon avis de savoir si l'espèce est mono ou polygyne). Le don, à mon avis, à de fortes chances de sauver des colonies.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Friday 30 May 2008 à 13:39
Message #15


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 660
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




CITATION(Was.Auro @ jeudi 29 mai 2008 à 16:51) *
Et pour ton exemple Kaleph, pour tes Myrmica rubra, tu as appris récemment et par hasard par Amblyopone que cette fourmi est presque classée invasive dans ton pays. Tu n'as peut être pas fait de dons avec cette espèce, mais tu aurais pu !


En premier lieu, j'aimerais dire que je sais que Myrmica rubra est invasive (pas presque, elle est un réelle problème) depuis déjà plus d'un an, ce n'est pas Amblyopone qui me l'a appris. wink.gif

http://www.acideformik.com/forums/index.ph...t=0&start=0

Aussi, à ma connaissance, il n'y a que quelques espèces dites invasives au Québec, et aucune n'est des genres Lasius, Formica ou Camponotus, les trois seules espèces dont j'ai fait des dons. (Et les plus facile à trouver ici d’après mon expérience personnel…)

Cela étant dit, je suis maintenant convaincu de ne plus faire de dons. rolleyes.gif

Pourquoi ?

C’est certain que même si je ne suis pas très craintif pour la question de diffusion des espèces invasive, c’est un point dont il faut tenir compte. Mais en réalité, ce sont les arguments de Amblyopone pallipes, particulièrement au niveau des risques que des parasites des fourmis se propagent d’une espèce à l’autre ainsi que pour la la batardisation de la faune qui ont terminé de me convaince.

(En fait, j'aurais juste eu à relire le texte sur les danger de la vente de fourmis, mais bon, je ne l'avais pas relu depuis longtemps...)

Je ne me ferai pas d’amis avec les quelques personnes à qui j’avais promis des dons, mais bon, c’est la vie. rolleyes.gif

Il reste maintenant à songer à la manière la plus efficace de faire patienter les nouveaux et surtout à les aider dans la découverte de gyne dans leur région sans détruire des nids...


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
skan
* Friday 30 May 2008 à 14:12
Message #16


Média


Groupe: Membres
Messages: 648
Inscrit: 26/11/2005
Lieu : Gers et Toulouse [23 ans]
Membre No.: 396




Lionel: Je pense que tu n'a pas saisi la problématique de fond. Qu'une personne arrive à trouver la reine, dans une colonie monogyne, malgré les avis et recommandations des membres du forum: OK. Faut le faire hein déjà, les chances sont faibles wink.gif ... mais ok. Et bien ce ne sont que des détails !
Quand bien même c'est très triste pour cette colonie, préféres-tu la mort d'une colonie ou alors une potentielle prolifération d'espèce invasive, ou d'un parasite, et donc la disparition à long terme de TOUTE la myrmécofaune locale ?

Serieusement.


Kaleph: Concernant ta dernière phrase, ç'est exactement ce à quoi je pense. C'est pas simple car sans contacts "physiques", le message est plus difficile à faire passer. Ca meriterait une sujet à part entière, ici on serait un peu HS.

Amicalement
skan


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Lionel
* Friday 30 May 2008 à 18:14
Message #17


Nymphe


Groupe: Néo-inscrit
Messages: 52
Inscrit: 12/05/2008
Lieu : Salon de Provence (13)
Membre No.: 2 132




CITATION(skan @ vendredi 30 mai 2008 à 15:12) *
Lionel: Je pense que tu n'a pas saisi la problématique de fond. Qu'une personne arrive à trouver la reine, dans une colonie monogyne, malgré les avis et recommandations des membres du forum: OK. Faut le faire hein déjà, les chances sont faibles wink.gif ... mais ok. Et bien ce ne sont que des détails !
Quand bien même c'est très triste pour cette colonie, préféres-tu la mort d'une colonie ou alors une potentielle prolifération d'espèce invasive, ou d'un parasite, et donc la disparition à long terme de TOUTE la myrmécofaune locale ?


Je pense avoir saisi, mais je pèse le pour et le contre. Malheureusement dans la vie tout n'est pas toujours blanc ou noir, et il serait dommage de supprimer totalement les dons, qui selon moi permettent aussi d'encadrer un minimum cette passion ("pas de dons ? ok j'achète un espèce sur le net, mais je vais pas payer 30 euros pour une qui se trouve dans mon jardin, pour le même prix j'en ai une plus grosse, toute rouge, qui tue les souris et que personne d'autre n'aura mrgreen.gif ").

Maintenant pour tout vous dire, j'ai fait appel à un don le premier jour où je suis arrivé, car je n'avais pas encore compris l'esprit du forum et de cette passion. Maintenant j'ai mes quelques gynes locales et je ne cherche plus à avoir de dons, juste un peu de patience, et aucun risque pour la faune et la flore locale dance37yb.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
skan
* Friday 30 May 2008 à 18:52
Message #18


Média


Groupe: Membres
Messages: 648
Inscrit: 26/11/2005
Lieu : Gers et Toulouse [23 ans]
Membre No.: 396




CITATION(Lionel @ vendredi 30 mai 2008 à 19:14) *
"pas de dons ? ok j'achète un espèce sur le net, mais je vais pas payer 30 euros pour une qui se trouve dans mon jardin, pour le même prix j'en ai une plus grosse, toute rouge, qui tue les souris et que personne d'autre n'aura mrgreen.gif ".


Héhé biggrin.gif

Plus serieusement, je compte bien que la vente ne soit pluss autorisée. La vente ET le don sont vecteurs de risques. La seule solution c'est tout simplement que les deux soient proscrits, sinon ça ne rime pas à grand-chose c'est sûr. Ce n'est pas le don en soi qui pose problème, mais le déplacement sur longue distance d'espèces vivantes ! Qu'ellle soit monnayée ou non, la fourmi potentiellement invasive elle s'en moque, elle tongue.gif
De plus on est donc d'accord sur le point que le don n'est pas essentiel à l'élevage, et de loin. Comme tu le dis il suffit de mettre le nez dehors et de prospecter pour trouver des fourmis. smile.gif

Pour aller dans ton sens, il ne faut pas faire dans le catastrophisme non plus, toutes les espèces ne sont pas invasives. Cependant si on veut limiter les dégats, ça ne fait pas de mal de se restreindre un peu, surtout quand on ne peut pas mesurer l'ampleur de ses actes. Par exemple: qui aurait pu se douter que la PFF serait invasive ? Avant l'homme, cette petite fourmi vivait tranquillement en Amérique centrale, elle a traversé les âges tant bien que mal en se frayant un chemin dans l'evolution parmi tant d'autres. L'équilibre était en place. C'est l'homme, en bouleversant les ecosystèmes et en créant des zones urbaines, qui a favorisé sa prolifération. Je ne suis pas en train de faire un réquisitoire contre vous et moi hominidés, mais je dis juste: prudence wink.gif


Voilà, je voulais juste clarifier ça pour ne pas que l'on me voit comme un rabat-joie qui empêche les nordistes de profiter de nos belles fourmis du Sud mrgreen.gif (je dis ça mais je suis né dans le Nord hein wink.gif

Amicalement
skan


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Was.Auro
* Friday 30 May 2008 à 19:29
Message #19


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 147
Inscrit: 01/11/2007
Lieu : Pirae - Tahiti - Polynésie Française
Membre No.: 1 796




CITATION(khaleph @ vendredi 30 mai 2008 à 02:39) *
En premier lieu, j'aimerais dire que je sais que Myrmica rubra est invasive (pas presque, elle est un réelle problème) depuis déjà plus d'un an, ce n'est pas Amblyopone qui me l'a appris. wink.gif

http://www.acideformik.com/forums/index.ph...t=0&start=0


blush2.gif Désolé, je me basais sur des souvenir que j'avais d'un post, je t'ai confondu avec un autre.

CITATION(khaleph @ vendredi 30 mai 2008 à 02:39) *
Aussi, à ma connaissance, il n'y a que quelques espèces dites invasives au Québec, et aucune n'est des genres Lasius, Formica ou Camponotus, les trois seules espèces dont j'ai fait des dons. (Et les plus facile à trouver ici d’après mon expérience personnel…)


Oui, bien sûr. Cependant, le problème, c'est que la liste des invasives n'est pas figée et qu'une fois qu'on a découvert qu'une espèce nouvellement introduite est invasive, eh bien c'est trop tard.
Qui te dit qu'à l'instant où nous parlons ya pas un container qui débarque une espèce de fourmi qui va s'avérer être ton pire cauchemar myrmécologique dans 5 ans ?
Et si cette espèce ressemble à s'y méprendre à celle dont tu as l'habitude de faire des dons ?
Toi tu saurais surement t'en rendre compte mais quid des autres ?
Bien sûr, avec des "si" on peut tout faire tu vas me dire mais moi je m'y risquerais pas.

CITATION(khaleph @ vendredi 30 mai 2008 à 02:39) *
Cela étant dit, je suis maintenant convaincu de ne plus faire de dons. rolleyes.gif


thumbsup.gif


--------------------
ATTENTION :
L'élevage d'espèces considérées comme invasives est strictement INTERDIT et présente de grands dangers pour l'environnement.
Mes élevages sont des cas particuliers dans un contexte particulier (milieu insulaire tropical fortement, et de longue date, colonisés par des espèces invasives)
.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bubuse
* Friday 30 May 2008 à 19:35
Message #20


Ouvrière


Groupe: Membres
Messages: 302
Inscrit: 10/10/2007
Lieu : 62
Membre No.: 1 760




je trouve que certains vont un peu loin ...
Il y a beaucoup de SI a mon gout
Parce qu'apparement le probléme des dons c'est les éspéces invasives qui s'enffuient de leur nid ..
cela ne ce passe que :
SI l'expéditeur envoi une éspéce invasive ( peu etre evité si les donneur sont des gens qui "savent" , admin , ancien membre qui a fait ses preuves , ... )
SI la colonie arrive a s'enfuire de son nid ( espéce invasive qui creuse le BC ou mauvais systéme d'anti évasion )
SI la colonie une fois "dehors" survie ( ... oui bon on ne les appelle pas des fourmis invasivent pour rien mrgreen.gif mais bon ... il faut qu'elles y arrivent quand meme. )

soyons clair il y a peu de chance que cela se produise !
et vous me dirais " oui mais ca PEU arriver !! "
mais je vous repondrais " a mon humble avis je pense que les transports commerciaux ; bateau , avions , camions s'en chargent et meme si les dons ne se fesait plus ici ( chose que je ne cautionne pas ) il y a tellement de trafic mondiaux que ca n'y changerai strictement rien ...

Maintenant pour le coté "moral" ; qui est de dire " au moins si cela arrive ce ne sera pas de notre faute et on y a pas contribué " c'est vrai mais il n'y aura que le coté moral ...

je pense que des dons " controlés " seront solutions mais les interdirent serai bien pire ... ^^

De plus franchement je trouve ce concept de dons vraiment super sympa ... c'est plus humain je trouve ... et puis recevoir sa premiére gyne ( hors éssainage ) c'est comme le jour de noel ...




--------------------
age du fer : -1200 ans
peintures grotte de Lascaux :- 15 000 ans

australopithèques : -6 millions d'années
fourmis : -140 a -168 millions d'années
insectes : -410 millions d'année
Go to the top of the page
 
+Quote Post


5 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License