Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


 
Reply to this topicStart new topic
> [News/FPH] - Monomorium pharaonis - Extermination de fourmis pharaons à l'Île-des-Soeurs, 2006
khaleph
* Friday 06 January 2006 à 20:11
Message #1


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 640
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




Source : http://lcn.canoe.com/lcn/infos/regional/ar...106-133616.html

Immeubles infestés de fourmis à l'Île-des-Soeurs

L'extermination a finalement débuté

Des exterminateurs ont commencé vendredi matin à combattre les fourmis pharaons qui infestent deux immeubles à logements de l'Île-des-Soeurs, à Montréal.

Trois techniciens visitent tous les logements.

Le traitement utilisé est à base d'acide borique et consiste en quelque sorte à appâter les fourmis pour qu'elles se contaminent entre elles par la suite.

Les locataires devront maintenant éviter d'utiliser des produits domestiques pour combattre les bestioles.


Votre avis ? Est-ce que vous pensez que ca peut fonctionner ? Et sinon, une manière plus efficace ?
Raison de la modification: Normalisation des titres


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Friday 06 January 2006 à 20:15
Message #2


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 640
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




Un autre article sur le même sujet.

Source : http://lcn.canoe.com/lcn/infos/regional/ar...103-162314.html

Île-des-Soeurs

Un logement infesté de fourmis!

Une résidante de l'Île-des-Soeurs, Carole Godin, aux prises avec une infestation de fourmis dans son logement, poursuit maintenant son propriétaire.
La dame reproche aux Structures Métropolitaines de lui avoir loué un appartement envahi de fourmis alors que l'entreprise connaissait déjà le problème.

Elle réclame donc 76 000$ pour payer ses frais de déménagement, de nettoyage et de restaurant.

Il semble que les fourmis pharaons sont arrivées à Montréal, il y a quelques années. Il s'agit d'une fourmi de 2 millimètres, de couleur ambrée. Elles recherchent l'humidité, la chaleur et le sucre.

Les fourmis s'infiltrent dans la nourriture, dans les appareils électriques, dans les couvertures et parfois même jusque dans le dentifrice.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
k2rantitache
* Friday 06 January 2006 à 20:33
Message #3


Gyne womanizer®


Groupe: Partenaires
Messages: 13 517
Inscrit: 23/10/2004
Lieu : Australie
Membre No.: 12




Merci pour l'information

As-tu un détail des concentrations utilisés d'acide borique dans leur appât?
CITATION
Elle réclame donc 76 000$ pour payer ses frais de déménagement, de nettoyage et de restaurant.

Quand même :!:
CITATION
Votre avis ? Est-ce que vous pensez que ca peut fonctionner ? Et sinon, une manière plus efficace ?

Je lui souhaite que ca marche, mais généralement les insecticides à appâts n'arrivent pas à atteindre la gyne et dans ce cas les gynes car cette sp est fortement polygyne.....si la colonie s'est bien développée depuis le temps.....ce n'est pas du tout gagné. :roll:


--------------------
=> email : k2rantitache "at" acideformik.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Friday 06 January 2006 à 20:48
Message #4


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 640
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




Non, je n'ai pas le détail des concentrations utilisés d'acide borique dans leur appât.

Pour ce qui est du montant, c'est vrai que ca me semble énorme. Mais bon, elle poursuit pour ce montant, il est loin d'être certain que si elle gagne, elle aura autant d'argent.

Et c'est bien ce que je pensais, pour l'extermination. D'après ce que j'ai compris, l'infestation est présente depuis plusieurs années et donc, les chances sont que, non seulement ils ne pourront pas tuer toutes les reines, ils n'atteindront possiblement même pas tous les nids...

À suivre...


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
MJJB
* Friday 06 January 2006 à 20:48
Message #5


Média


Groupe: Membres
Messages: 510
Inscrit: 26/08/2005
Lieu : Saint-Brévin (44)
Membre No.: 306




Monomorium Pharaonis Kaleph ! J'ai eu des démélées avec cette sp assez récemment. :?
A Londres j'habitais une tour de 20 étages (en fait 40 niveaux au total) des années 70, ex council-estate building surchauffé.
J'ai vite remarqué de minuscules fourmis oranges, exploratrices isolées recherchant l'humidité et de ce fait particulièrement visibles dans le lavabo et la baignoire. En fait tout l'immeuble était infesté, par un nombre astronomique de fourmis toutes solidaires les unes des autres. Il aurait fallu ranger et nettoyer immédiatement toute source de nourriture. Or habité par des garçons, tu imagines l'état de la cuisine. Plûtot nocturnes les fourmis trahissaient la présence de leur monde parallèle par des "descentes" de plusieurs centaines d'ouvrières sur des mets comme les amandes décortiquées dont j'ai vite compris qu'elles étaient folles.
Comme tout l'immeuble était infesté, un service est venu pour poser des appats adhésifs contenant des espèces de croquettes empoisonnées sous tous les éviers et dans les endroits humides. Nous avons eu également une belle notice explicative sur les moeurs de cette fourmi pas vraiment British... Un matin j'ai trouvé une gyne agonisant sur le lave-vaiselle... et je l'ai d'ailleurs montré au service de désinfestation. Je n'ai pas su la suite puisque je suis parti.
En fait le vie de ces fourmis est si courte, sexués compris, qu'elles produisent continuellement des séxués.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Tnm
* Friday 06 January 2006 à 23:53
Message #6


TeuNeuMeu


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 1 445
Inscrit: 24/10/2004
Lieu : Lille (59)
Membre No.: 23




Oui, j'en ai déjà vu aussi en espagne... Même si je ne suis pas sur que c'etait des Monomorium pharaonis, ce qui semblait certains, c'est que nous avions a faire à une espece assez invasive...

Il y en avait absolument partout...
Chambres, Salle de bain, et surtout la cuisine...
Et comme ces appartements était eux aussi assez vieux (peut etre même des années 70 aussi)
Il y avait des raids impressionants le long des murs ou le long des chemins...
Si j'avais eu un appareil photo à l'époque biggrin.gif je vous aurais fait partager ca... En tout cas, ca change des Lasius que l'on peut voir chez nous, meme si ca reste quand même impressionant biggrin.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
hugo
* Monday 01 January 2007 à 13:45
Message #7


(●ʘ╻ʘ●) ~ ♥


Groupe: Modérateurs
Messages: 6 075
Inscrit: 17/08/2005
Lieu : Australie
Membre No.: 284




reportage....
http://video.google.fr/videoplay?docid=-40...1&q=fourmis
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Saturday 14 June 2008 à 01:30
Message #8


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




Coucou,
CITATION(khaleph @ vendredi 06 janvier 2006 à 09:11) *
Le traitement utilisé est à base d'acide borique et consiste en quelque sorte à appâter les fourmis pour qu'elles se contaminent entre elles par la suite.
Les locataires devront maintenant éviter d'utiliser des produits domestiques pour combattre les bestioles.


Votre avis ? Est-ce que vous pensez que ca peut fonctionner ? Et sinon, une manière plus efficace ?

Selon l'IFAS (Institute of Food and Agricultural Sciences - Université de Floride), ça peut être une solution :
Je copie :
Non-repellent baits (such as boric acid, hydramethylon or sulfonamide) should be used, as repellent baits can worsen the situation by causing the colony to fracture and bud.
Je traduis :
Les appâts non-répulsifs (tels que l'acide borique, l'hydramethylnon ou le sulfonamide) devraient être utilisés, alors que les répulsifs font empirer la situation en provoquant la dislocation et le bourgeonnement de la colonie.
Source : IFAS - Monomorium pharaonis

En outre, l'acide borique est un bon IGR contre pas mal d'arthropodes et peu toxique aux vertébrés. (IGR = Insect Growth Regulator = Inhibiteur de croissance d'insectes) Il est très très efficace contre les cafards notamment mais comme il ne coûte quasiment rien il est pas/peu vendu en tant qu'insecticide... Je l'utilise chez moi depuis des années contre Blaps americana (le gros cafard américain) toujours avec succès et toujours pas entamé le 2e tiers des 500g de la boîte achetée il y a plus de 10 ans (environ 5 euros ...)

Les appâts : Tu mélanges avec un truc pas trop cher et que les bestioles aiment bien (lait concentré, pain, farine, ...), tu fais des boulettes de cette pâte à modeler que tu planques un peu partout dans les coins sombres de la baraque garage et bagnole inclus, s'il y a, et t'es tranquille pour au moins 6 mois en brousse tropicale => ça doit porter encore plus fort en zone urbaine "pure". Tu peux te lécher les doigts après : Ce n'est pas cancérigène, pour une fois, inoffensif comme de l'hydramethylnon. mrgreen.gif (NB: qui n'est pas un IGR, lui) (ne pas abuser pour autant, ça n'est pas du miel ou du lait : Dans "acide borique", il y a "acide" ...)

L'effet est visible en moins d'une semaine et dure tant que les appâts sont encore consommables pour les bébêtes (après des mois ça devient sec et dur comme un caillou, pas top pour les bestioles, donc à refaire)

'Oalà.

Cette espèce mérite d'avoir sa fiche ici, à côté des autres Solenopsis-Wasmannia-Anoplolepis-..., c'est une peste du top 100 mondial et une des foumis classées dans les Super-Envahissantes.


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Saturday 14 June 2008 à 04:32
Message #9


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 640
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




Merci beaucoup pour ces informations !

Je me demandais justement si j'allais pas mettre une petite section sur mon site à propos de la destruction des fourmis...

Car depuis que mon site est un peu plus 'populaire', j'ai de plus en plus de questions sur cela. Si au moins, je peux les enligner vers les bons produits, cela pourrait être une bonne chose.

Mais bon, je ne suis pas encore certain, car bon, je fais l'élevage des fourmis, je suis pas pro destruction non plus... wink.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Saturday 14 June 2008 à 12:32
Message #10


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




Bon, ok, deux petits HS, en passant :

* HS 1 :
CITATION("Kaleph")
Mais bon, je ne suis pas encore certain, car bon, je fais l'élevage des fourmis, je suis pas pro destruction non plus...
J'enfonce une porte ouverte mais on la voit tellement souvent fermée.
Il ne faut pas raisonner avec les espèces sociales comme avec les autres.

En fait, nous raisonnons sur la base de "l'individu". C'est très réducteur mais ça aide bien en général :
  • Un individu, c'est un organisme différencié et autonome, c'est facilement cernable avec les yeux, désignable avec un mot simple ne demandant pas d'explication complémentaire pour en saisir la valeur : Une marguerite, un roseau, une poule, une chêvre, un tigre, ... En général, le mot désigne l'espèce et l'individu.
  • Une population est un ensemble d'individus de la même espèce, autonomes et partageant un même territoire. C'est déjà plus flou puisque les frontières de ces territoires sont en général mal définies mais ça marche, en gros.
  • Une espèce est l'ensemble des populations d'individus "identiques" : "On appelle espèce l'ensemble des individus interféconds entre eux."
Donc, une population est un ensemble d'individus autonomes mais peut aussi être une vue d'un individu à part entière, en tant que méta-population dont tous les "individus" se touchent : une population de cellules, dont les individus "moins autonomes" sont quand même capables de survivre par eux-mêmes dans leur environnement spécifique, qu'ils soient mobiles ou pas (p.ex. globules). La notion de population a donc beaucoup de points communs avec celle de tissu organique : Une forêt, un foie, un banc de poissons, un muscle, ...

Ces concepts d'individu et de population collent bien avec la réalité, en général.

Seulement, là, avec les fourmis, entre autres, nous ne sommes plus dans le cas général, nous sommes dans "l'exception", devant un truc qui ne colle pas bien avec cette notion simpliste que nous avons rendue normative : Ici, la notion d'individu et celle de population deviennent floues, juste parce que les "individus" ne sont plus en contact étroit et permanent entre eux, donc pas un individu "vrai", et parce que les individus ne sont pas vraiment autonomes, capables de survivre seuls, donc pas une population "vraie".
Pour contourner ça on a créé la notion "d'espèce sociale" :
  • Une espèce sociale est "un machin" où les individus ne sont pas assez autonomes pour vivre seuls mais assez autonomes pour ne pas avoir en permanence besoin des autres.
Commode mais ambigu, dérangeant.
  • C'est dérangeant parce que la "norme" binaire individu/population est rassurante, permet de se faire des certitudes au rendu efficace, et, là, elle ne marche plus.
  • C'est dérangeant parce que ces notions ne touchent pas que les fourmis, on a des espèces sociales depuis les unicellulaires, végétaux et animaux, jusqu'aux plus évolués, insectes, arachnides, oiseaux, primates, etc. Donc, un très gros truc qui est mal appréhendé.
  • C'est dérangeant parce que notre espèce en est une aussi et que l'individu est la valeur de référence dans nos esprits et nos lois, au sens le plus large, parce que notre conscience est d'abord individuelle avant d'être collective et que nous avons fait de cette vue floue et contradictoire le pivot de ce qui nous structure consciemment ensemble et individuellement.
  • C'est dérangeant parce que cette primauté de l'individu sur la population est contre-productive à beaucoup d'égards, les fourmis invasives en étant une preuve palpable au sens où elles deviennent un facteur limitant à notre espèce.
    Compétition entre espèces sociales, ok, mais qu'est-ce qu'une espèce sociale, en définitive ? C'est flou !
C'est dérangeant mais c'est la réalité, une réalité et une contradiction.
Ennuyeux, parce que les contradictions sont des faiblesses que la nature sanctionne en général avec rigueur et sans appel : L'espèce qui sort la première de ses contradictions élimine les autres, celles qui les portent encore.
Ennuyeux, parce que le binaire est ... binaire, très pratique, Individu X Population, mais, ici, il est faux !

...

* HS 2 :
CITATION("Kaleph")
Mais bon, je ne suis pas encore certain, car bon, je fais l'élevage des fourmis, je suis pas pro destruction non plus...
Autre question dérangeante : Et la mort dans tout ça ? :brr:

Qu'est-ce que la mort ? Question idiote, ok, mais du point de vue de ce qui précède c'est une bonne question : Ce qui nous chagrine dedans, par instinct de conservation, c'est la mort de l'individu, la notre en particulier. mrgreen.gif
Or, si l'individu est une notion floue dans les espèces sociales, sa mort le devient aussi : Détruire une cellule d'un individu ne le tue pas.

Où est l'individu dans les espèces sociales ? Est-ce l'unité de base ou l'unité principale ? Est-ce "l'individu" ou "la colonie" ? La colonie est-elle une population ou un simple individu ? Suis-je une fourmi, une cellule, un individu ou tout ça en même temps ? ( :diable: ... t'approche pas de moi !!)
C'est flou !

Pas évident, hein ?
Il faudrait pourtant trancher : Cette compétition entre espèces, avec notre espèce, n'est pas qu'une vue de l'esprit et le retour en arrière est impossible, ce qui est perdu l'est à jamais. (cf. Entropie)


Tout ça au départ pour dire que de parler de destruction ne signifie pas pour autant en être pro.
Tuer n'est pas éradiquer, en tout cas ce n'est pas mon but, c'est à l'inverse de mon but.
Je passe le plus clair de mon temps à travailler à tuer des fourmis, enfin, une fourmi, des colonies de fourmis pour tenter de sauver tout le reste.
Savoir quoi et quand tuer, c'est aussi défendre le reste de la vie, d'où ma signature :


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Saturday 14 June 2008 à 12:44
Message #11


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




HS 3 :
CITATION(khaleph @ vendredi 13 juin 2008 à 17:32) *
Si au moins, je peux les enligner vers les bons produits, cela pourrait être une bonne chose.
Il n'y a pas de bon produit, tous sont mauvais.
Il y a des produits moins terribles que d'autres.
Je crois avoir déjà fait un topo là-dessus dans le forum : insecticides de contact / systémiques / IGRs.
Je dois refaire ?


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
khaleph
* Saturday 14 June 2008 à 23:10
Message #12


Major


Groupe: Membres
Messages: 1 640
Inscrit: 06/04/2005
Lieu : Québec (Québec)
Membre No.: 203




CITATION(Hydraméthylnon @ samedi 14 juin 2008 à 06:44) *
HS 3 :
Il n'y a pas de bon produit, tous sont mauvais.
Il y a des produits moins terribles que d'autres.
Je crois avoir déjà fait un topo là-dessus dans le forum : insecticides de contact / systémiques / IGRs.
Je dois refaire ?


Non, pas besoin de le refaire, mais peut être mettre le liens vers le sujet en question ici ? thumbsup.gif

Merci !


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hydraméthylnon
* Sunday 15 June 2008 à 02:31
Message #13


Major Fatal


Groupe: Membres
Messages: 1 296
Inscrit: 20/03/2008
Lieu : Mahina - Tahiti
Membre No.: 1 984




News de la lutte contre Wasmannia Auropunctata, Tahiti, Australie et Hawai - 2007 / message 27
(je savais plus où blush2.gif )


--------------------
C'est fou de préserver la biodiversité en étant obligé de balancer des saloperies chimiques dans la nature !
Go to the top of the page
 
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License