Recherche Membres Calendrier Shoutbox
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )



4 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Alimentation pour l'élevage des fourmis, Synthèse
Cyp92
* Thursday 10 July 2008 à 20:33
Message #1


Média


Groupe: Contributeurs
Messages: 990
Inscrit: 29/09/2007
Lieu : Vaucresson (92), Villejuif (94)
Membre No.: 1 731




Je viens de retrouver une petite synthèse que j'ai écrite il y a quelques mois pour la refonte du B-A BA.
Je la poste, que vous puissiez critiquer (de façon constructive si possible) et m'indiquer des détails qui manquent. N'hésitez pas ! smile.gif




Alimentation


Les comportements liés à la nourriture sont nombreux et particulièrement intéressants : trophallaxies, recrutement, relais de l'extérieur du nid jusqu'aux larves...


Les fourmis ont essentiellement besoin de glucides et de protéines (ces dernières seront surtout consommées par les larves, seul stade connaissant une croissance). Sachant cela, essayez de diversifier la nourriture que vous leur proposez. Observez leurs réactions, vous vous apercevrez que certains aliments ont nettement plus de succès que d'autres ; tenez-en compte.


Ne paniquez pas si vous ne voyez pas vos fourmis se nourrir : les jeunes colonies sont souvent timides, et leurs besoins relativement limités. Les ouvrières sortent alors plutôt la nuit. Renseignez-vous tout de même, ce que vous leur proposez ne leur convient peut-être pas.


La fréquence avec laquelle vous devrez nourrir votre colonie et les quantités fournies varieront en fonction de la taille de la colonie, de l'espèce, de la saison, de l'importance du nombre de larves, de l'activité, etc.
Regardez si vos fourmis ont le gastre gonflé (on parle de physogastrie), s'il y a beaucoup d'ouvrières dans l'aire de chasse...
Il faudra veiller à toujours fournir de la nourriture en quantité suffisante. Il vaut mieux en proposer trop que trop peu, elles sauront consommer la quantité qui leur convient.


Evitez cependant de laisser des aliments trop longtemps dans l'aire de chasse, cela limitera les risques d'acariens et de moisissures.


Déposez la nourriture salissante sur des petits carrés de papier aluminium.

Pour une colonie en tube à essai non relié à une aire de chasse, vous pourrez déposer la nourriture à l'entrée (sur du papier d'aluminium, pour éviter de salir le tube).


Renseignez-vous sur le régime alimentaire des fourmis que vous élevez : toutes n'ont pas la même façon de s'alimenter.



Liquides sucrés :


Dans de l'eau (ou mieux du lait, car il contient des protéines), diluez du sucre, du miel (voir plus loin), du sirop ou autre substance sucrée. Vous pouvez également proposer du jus de fruits.


Vous pouvez proposer ces liquides sous forme de petites gouttes (une seringue peut être pratique), mais attention aux noyades et à l'engluement, surtout avec les petites espèces !
Pour limiter ces risques, imbibez une petite boule de coton dans le liquide et déposez-la sur un morceau de papier d'aluminium.


Si malgré ces précautions vous avez des noyées, attendez un moment avant de les enterrer ; mettez-les au sec, des fourmis que l'on croit mortes peuvent se relever au bout d'un moment.
Placez les ouvrières engluées sur un absorbant (papier hygiénique, fond d'aire de chasse en plâtre...) et déposez dessus (à l'aide d'un pinceau, d'une pipette...) une/des goutte(s) d'eau pour les rincer. Les résultats sont souvent étonnants.


Lorsque le coton est sec et que les ouvrières s'en désintéressent, enlevez-le.


Fruits :


Enlevez-leur la peau pour éviter les pesticides.

Déposez-en un petit cube sur un morceau d'aluminium, que vous déposerez dans l'aire de chasse. Les ouvrières viendront le "lécher".


Enlevez le morceau lorsqu'il est sec.


Vous vous apercevrez que certains fruits ont plus de succès que d'autres.


Recettes avec gélifiant (agar-agar ou gélatine) :


Les gelées se conservent longtemps au réfrigérateur, sont facilement portionnables... Bref, sont pratiques pour nous.


L'agar-agar provient d'une algue. Il est riche en fer, phosphore, calcium, et vitamines. Son pouvoir gélifiant est environ sept fois plus fort que celui de la gélatine animale. Mais il est plus cher au kilo.


La gélatine est très riche en protéines, et est plus facile à trouver (en grande surface par exemple).


Rendez votre gelée attractive en y ajoutant du sirop, du miel… A vous d'être créatifs !
Pour les dosages, reportez-vous aux indications du fabriquant et à vos expériences myrméco-culinaires.


Voici un exemple de mélange (quantités pour 500 ml, ce qui est énorme). Il s'agit de la célèbre recette dite "de Bhatkar", utilisée notamment par B. Hölldobler et E. O. Wilson (recette lue dans The Ants) :

1 Oeuf
62 ml de Miel
1 mg de vitamines
1 mg de minéraux et sels
5 g d'agar-agar
500 ml d'eau (minérale)

Dissolvez l'agar dans 250 ml d'eau bouillante. Laissez refroidir. Ajoutez ensuite les 250 ml d'eau restant, le miel, les vitamines, les minéraux et l'oeuf.
Remuez jusqu'à ce que le mélange devienne pâteux.

Version adame :

Remplacez les vitamines et les sels minéraux par une grosse cuillère de pollen (produit d'apiculture). Mélangez tous les ingrédients, sauf l'agar, dans 250 ml d'eau froide.
Diluez l'agar, à froid (pour éviter les grumeaux), dans 250 ml d'eau et faites-le bouillir 3 minutes. Mêlez-le, encore chaud (il ne gélifie pas tant qu'il l'est), aux autres ingrédients.
Passez un pied mixeur (le même que pour la soupe) dans le mélange afin qu'il soit bien homogène. Versez le Bhatkar encore chaud dans différents récipients (pots à confitures, voire plus petits). Laissez refroidir.

Les quantités produites étant généralement importantes, il est conseillé de remplir des pots que vous placerez au congélateur. Il vous suffira, au fur et à mesure, d'en mettre de petites quantités (de quoi tenir une semaine, par exemple) à dégeler au réfrigérateur.


Miel :


Il contient environ 80% de sucres, d'où son intérêt.


Déposez-en de petites gouttes sur du papier d'aluminium (attention à l'engluement !) ou, moins risqué, diluez-le (voir plus haut).


Utilisez de préférence du miel biologique : il est plus cher, mais limite les risques de pesticides (le danger du miel " classique " sur les fourmis n'est pas prouvé, et beaucoup en utilisent sans problème ; mais dans le doute, mieux vaut l'éviter).


Dérivés du candi :


Le candi est utilisé en apiculture. Il nécessite habituellement un protocole précis et des températures contrôlées, mais dans notre cas la chose est simplifiée.


L'idée est d'obtenir une pâte souple, qui ne moisit pas (du fait de sa forte teneur en sucre). Elle a généralement moins de succès que les liquides, mais dure longtemps (elle pourra être déposée dans l'aire de chasse lors d'une absence prolongée).


Evitez cependant d'en donner aux fondations en tube à essai : avec l'humidité et la chaleur, le mélange peut fondre.


Voici la méthode la plus simple (merci à Bidou de m'avoir communiqué sa recette) :


Prenez du sucre glace, et étalez-le sur une surface plane. Rajoutez une ou deux cuillères de miel. Malaxez jusqu'à obtenir une boule homogène (tant que ça colle, rajoutez du sucre glace).
Déposez-en une boulette sur du papier d'aluminium dans l'aire de chasse.


C'est une base, sur laquelle vous pouvez vous appuyer pour différents mélanges. Il est par exemple possible de remplacer le miel par de la confiture.


Viandes :


La viande est généralement acceptée, de préférence coupée en morceaux facilement transportables par les ouvrières (si vous avez des colonies importantes, un passage au mixeur vous fera gagner du temps).

Découpez-la de préférence au dernier moment, elle sèche relativement vite et a alors moins de succès.


Insectes :


Evitez de prélever des insectes dans la nature pour nourrir vos colonies, surtout si vous ne savez pas les reconnaître précisément : d'une part pour préserver leur milieu, d'autre part parce qu'ils peuvent être porteurs de parasites.


Il est d'ailleurs conseillé de passer les insectes 72 heures au congélateur, afin de les débarrasser d'éventuels acariens. Les proies mortes sont chassées, inutile de donner des insectes vivants.

Si vous habitez près d'une animalerie vendant des reptiles ou d'un magasin de pêche, vous pourrez facilement vous procurer des boîtes de grillons, teignes, asticots (une fois devenues des mouches, on a un stock important de nourriture), ténébrions et autres.

Beaucoup de membres du forum élèvent les proies de leurs fourmis : blattes (attention aux évasions !), criquets et grillons (assez contraignant), ténébrions, drosophiles (de préférence aptères), collemboles, forficules... Vous trouverez de nombreuses informations là-dessus dans la partie élevages parallèles
du forum.

Les insectes se conservent très longtemps au congélateur



Graines :


Certaines espèces de fourmis (notamment les moissonneuses comme celles du genre Messor qui sont presque exclusivement granivores, mais d'autres également comme celles de Tetramorium ou les Pheidole pallidula) consomment des graines.


Comme pour les insectes, il est préférable de les passer 72 heures au congélateur (les graines, pas les fourmis) avant de les proposer.


Il n'est évidemment pas difficile de s'en procurer. Voici une liste de certaines d'entre elles, facilement trouvables en grandes quantités et la plupart du temps appréciées : pissenlit, mélanges pour canaris, quinoa, fruit ailé d'acer, potagères (radis, laitue, carotte…), akène de platane, chicorée, pavot, millet, noix, cacahuète sans sel, amande, noisette, pépin de melon, fétuque (base de la semence de la pelouse), gros boulgour, orge, muesli, riz complet...



Oeuf :


Le jaune contient beaucoup de lipides, et des protéines ; le blanc essentiellement des protéines.


L'oeuf a souvent du succès, plus ou moins selon ses différentes formes : cru, cuit, dur ou en omelette, le blanc, le jaune, mélangé à du sucre, du sirop...
A vous de tester et de voir ce qui plaît le plus à vos fourmis.


Quelques autres sources de nourriture possibles :


Pollen, daphnies, miettes de biscuits, confiture (attention à l'engluement), sirop d'érable, élevage par certaines fourmis de pucerons et de cochenilles (difficile à mettre en place, voir sur le forum), croquettes pour chiens et chats, nourriture pour poissons, fleurs, surimi...






Go to the top of the page
 
+Quote Post
hubione
* Thursday 10 July 2008 à 20:48
Message #2


Major


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 1 309
Inscrit: 01/05/2008
Lieu : Bondues (Nord-59), France
Membre No.: 2 102




Carrément plus complet que dans le B-A BA, toutes les idées du forum y sont,
Génial, j'avais pas encore vu le coup du sucre glace et le miel pour faire une boule. On ne peut pas remplacer ça par un carré de sucre, tout simplement?

Le jaune d'œuf et le blanc, c'est mieux cuit ou cru?

Moi qui vais bientôt avoir des naissances, j'ai besoin de très petites quantités, du style une goutte de lait sucré, comment on fait? prendre une goutte de lait, c'est hard, je me suis entrainé, j'en fout partout. Ensuite, faut une goutte de grenadine par exemple et puis mélanger ph34r.gif

pour le bathkar, ça conserve combien de temps au frigo? 1 semaine, 1mois, 1 an?

Super boulot, bravo

Hub
Go to the top of the page
 
+Quote Post
sipatte
* Thursday 10 July 2008 à 21:10
Message #3


Myrmécomorphe


Groupe: Contributeurs
Messages: 5 633
Inscrit: 20/08/2007
Lieu : Armentières (59)
Membre No.: 1 645




Super synthèse thumbsup.gif
Le Bhatkar peut se conserver au congel, plusieurs années en théorie.

Pour les petites quantités de liquide, moi j'en prépare pour une seringue que je distribue au fur et à mesure des besoins.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Cyp92
* Friday 11 July 2008 à 08:29
Message #4


Média


Groupe: Contributeurs
Messages: 990
Inscrit: 29/09/2007
Lieu : Vaucresson (92), Villejuif (94)
Membre No.: 1 731




- un carré de sucre sera moins apprécié (peut-être parce que son ingestion est plus difficile) ;
- pour l'oeuf, c'est variable. Essaye, tu verras ;
- ne mélange pas une goutte de lait avec une goutte de sirop smile.gif, fais-en un un peu plus et prends une goutte du mélange. Utilise une seringue comme l'a dit sipatte, ou un coton imbibé ;
- au frigo, le Bhatkar se conserve longtemps mais l'idéal reste le congel si tu en fais beaucoup en une fois.


--------------------
Amitiés, Cypi
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Friday 11 July 2008 à 10:31
Message #5


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




CITATION(Cyp92 @ vendredi 11 juillet 2008 à 09:29) *
- au frigo, le Bhatkar se conserve longtemps mais l'idéal reste le congel si tu en fais beaucoup en une fois.

vu que t'en fait un peu plus d'un demi litre selon les mesures (et on va pas s amuser à doser un demi oeuf par exemple) ça fait obligatoirement beaucoup.
je met toujours mes pots au congélateur, et avec une cuillère à café, j'en sort quelques lambeaux, que je met dans un pot à prélèvement, qui décongèle au réfrigérateur et qui me sert pour la semaine.
le surplus, je donne sur les expos.

Pour la fabrication, je n'utilise pas ton process :
je remplace les vitamines et sels minéraux par une grosse cuillère de pollen (produit d'apiculture).
Je fait le mélange de tout (sauf l'agar) dans 250 ml à froid, on réserve à coté.
je fait boullir 3 minutes l'agar dans 250 ml d'eau (je mélange l'agar à froid pour éviter les grumeaux), toujours chaud je met avec les autres ingrédients (tant que c'est chaud, ça ne gélifie pas).
un passage de pied mixeur (le même que pour la soupe) pour que ça soit bien homogène (pas facile de mélanger le miel sinon)
encore chaud, on verse dans différents conteneurs (pots à confitures, voir plus petits)
On laisse refroidir, et on passe au congélateur.

Bientôt le tutoriel en vidéo avec tnm wink.gif

bravo pour cette synthèse !!


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Saturday 12 July 2008 à 17:35
Message #6


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




précision pour l'agar : j'ai déjà eu la surprise d'une gelée qui ne prend pas
En gros, d'après différents sites culinaires, il faut le monter à 85° ou 90°, mais je ne vois pas d'indication de temps. Attention, pendant ce temps là, l'eau bouillante s'évapore.
J'ai vu sur un forum que 20 secondes d'ébullition suffisent.
Perso, je compte 2 minutes ou un poil plus, pour être sûr (à ce moment là, vous pouvez toujours rallonger la produit final après mixage, "ou pas")
Vu les quantité, je fait pas de gelée toute les semaines, alors j'ai pas eu le temps de tout tester wink.gif

pour la cuisson, Cekiki fait au micro-onde : c'est comme ça que ça n'a pas marché chez moi. Je préfère la petite casserole wink.gif


Ensuite, l'agar étant conditionné bien souvent en sachet de 2 grammes, vendu par 6 paquets, vous pouvez utiliser 6 grammes pour la préparation, c'est pas gênant.
Pour finir, ça se trouve facilement dans les magasins bio.

Enfin, je trouve le candi plutôt sympathique. Une façon intéressante d'apporter de la nourriture en continu. Ne faut-il pas l'humidifier avec 2-3 gouttes d'eau toutes les semaines ?
Je sens que je testerai avec le sirop d'érable.
C'est bien la charge en sucre qui protège de la moisissure et pas une propriété du miel ?


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Olipi
* Saturday 12 July 2008 à 22:20
Message #7


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917




CITATION
C'est bien la charge en sucre qui protège de la moisissure et pas une propriété du miel


Le miel a des propriétés bactériostatiques (inhibine), et la fermentation est empêchée par la saturation en sucre et la faible teneur en eau : généralement moins de 20% ce qui empêche aussi le développement des moisissures.

Je sais pas trop ce que ça donne avec le sirop d'érable , mais je crois que le procédé de fabrication implique de faire évaporer l'eau contenue dans la sève jusqu'à l'obtention d'un produit qui se conserve sans moisir...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Nolan
* Monday 14 July 2008 à 13:59
Message #8


Média


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 889
Inscrit: 15/06/2008
Lieu : Rhône-Alpes, Lyon
Membre No.: 2 228




Pour le Bhatkar:
Je me posais une petite question, si on remplace l'agar agar par de la gélatine alimentaire, quelle proportion de gélatine faut il ? Quelqu'un a-t-il une idée ?
Quelle doit être la consistance finale ?


--------------------
Suivi d'une colonie de Messor barbarus (reine de 2006)

Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Monday 14 July 2008 à 14:01
Message #9


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




l'agar est 8 fois plus puissant, donc je dirais 40 grammes de gélatine.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Nolan
* Monday 14 July 2008 à 16:16
Message #10


Média


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 889
Inscrit: 15/06/2008
Lieu : Rhône-Alpes, Lyon
Membre No.: 2 228




En cherchant un peu sur le net j'ai trouvé ça :

CITATION
L'agar-agar peut remplacer la gélatine dans toutes les recettes, il suffit de savoir que 1 cuillère à café d'agar-agar (ce qui correspond environ à 4g) équivaut à 6 feuilles de gélatine


J'ai plus que 6 feuilles et demi de gélatine, je vais essayer avec, on verra ce que ça donne.


--------------------
Suivi d'une colonie de Messor barbarus (reine de 2006)

Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Friday 18 July 2008 à 18:04
Message #11


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




CITATION
L'idée est d'obtenir une pâte souple, qui ne moisit pas (du fait de sa forte teneur en sucre). Elle a généralement moins de succès que les liquides, mais dure longtemps (elle pourra être déposée dans l'aire de chasse lors d'une absence prolongée).


je reviens sur le candi, j'utilise depuis peu, et je trouve cela vraiment excellent. A part le fait que c'est beaucoup moins impressionnant quand je nourris mes colos, les ouvrières gardent une physiogastrie permanente, et c'est appréciable, elle se jettent moins sur le bhatkar que je leur jette wink.gif

Si l'idée est d'obtenir une pâte souple, on n'est pas obligé d'utiliser du sucre en poudre : utiliser du pollen, si besoin réduit plus ou moins en poudre, ça ne serait pas profitable ? on aurait une pate, à humidifier une fois de temps en temps, mais avec le pollen, on ajoute plus de protéines non ?

2 topics sur le pollen :
http://www.acideformik.com/forums/index.ph...en%5C&st=20

http://www.acideformik.com/forums/index.php?showtopic=4522


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Olipi
* Saturday 19 July 2008 à 20:35
Message #12


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917




Petit rajout sur le pollen : utiliser en mélange avec du miel cristallisé (un peu comme quand on "attrape" la farine avec de la pate à gâteau) jusqu' à obtention d'une boule jaune. Si la boule s'effrite, c'est qu'il faut rajouter du miel, si elle "coule", c'est qu'il n'y a pas assez de pollen. Une fois fait, ça peut se conserver dans une boite en plastique par exemple, inutile de l'humecter.

Voilà ma recette simplissime de galettes protéinées que je tiens d'un producteur de gelée royale smile.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Sunday 20 July 2008 à 10:44
Message #13


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




Pas facile de réduire le pollen en poudre wink.gif
le miel cristallisé, comment en avoir rapidement ? wink.gif

CITATION
Plus il contient de glucose, plus il se fige vite (miel de trèfle par exemple).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Miel#Cristallisation_du_miel


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
hubione
* Sunday 20 July 2008 à 11:19
Message #14


Major


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 1 309
Inscrit: 01/05/2008
Lieu : Bondues (Nord-59), France
Membre No.: 2 102




A propos du candi, depuis gamin, je connais le sucre candi, du sucre en cristaux, marron ou transparent. Est-ce que l'on parle de ca? C'était et c'est toujours en vente dans différentes grandes surfaces, des cristaux marron la plupart du temps.

Je pose là question, parce que c'était un truc à ce casser les dents si on voulait le croquer, on avait plutôt intérêt à le sucer. Avec les fourmis, c'est plutôt du liquide qu'il faut, donc ben c'est pas très logique.

hub
Go to the top of the page
 
+Quote Post
adamé
* Sunday 20 July 2008 à 12:36
Message #15


Gyne Très Mégère


Groupe: Administrateurs
Messages: 9 610
Inscrit: 02/05/2007
Lieu : Nord
Membre No.: 1 369




Je crois qu'il n'y a pas de rapport entre le candi d'apiculteur et le sucre candi que les grand-mères donnaient à tour de bras (avec les pastilles pulmoll et les pastilles valda)

l'idée du candi, c'est d'avoir quelque chose qui va durer un certain temps sans moisir, dans le cas d'une absence par exemple (mais j'aime bien l'idée d'apporter du sucre en permanence en plus d'autre chose).
Elles préfèrent les nourritures liquides, mais rien n'empêche d'ajouter une ou 2 gouttes d'eau sur le candi de temps à autre pour le rendre plus assimilable.
Depuis que j'ai mis du candi ou presque en aire de chasse, les ouvrières gardent une physiogastrie, ce qui est appréciable, ça n'empêche pas d'apporter d'autres aliments bien sûr.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Olipi
* Sunday 20 July 2008 à 20:44
Message #16


Cocon


Groupe: Membres
Messages: 182
Inscrit: 25/01/2008
Lieu : Aurignac (31)
Membre No.: 1 917




Moi, j'utilise de "l'écume" de miel (récupérée à la surface des futs et incommercialisable), mais le miel cristallisé bon marché par excellence est le miel de colza qui cristallise en moins d'une semaine Il est généralement commercialisé sous l'appellation "miel de printemps" et de couleur blanche.

Sinon, le pollen, est naturellement en poudre... LE pollen d'abeilles en pelotes se réduit trés facilement en poudre (suffit d'appuyer dessus avec le doigt). C'est encore plus vrai pour le pollen frais (vendu en barquettes en rayon frais et non en bocal).

Je confirme, le candi n'a aucun rapport avec le "sucre candy", c'est pas liquide mais c'est pâteux et mou. Les abeilles/fourmis le consomment en régurgitant un peu de salive dessus pour le liquéfier avant de l'absorber. Mais contrairement aux boulettes de pollen, ça ne contient pas de protéines.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Blacknights
* Monday 21 July 2008 à 20:23
Message #17


Média


Groupe: Contributeurs
Messages: 710
Inscrit: 21/02/2008
Lieu : Tours (37)
Membre No.: 1 948




J'ai essayé de faire la recette de Bhatkar. Aucun soucis mais n'ayant pas de pollen, je l'ai remplacé par de la gelée royale.
La recette à prise, j'ai déposé le mélange dans un plateau. Il me reste à découper proprement, mettre au congelateur et j'ai de la nourriture jusqu'à l'été prochain.

Sinon, c'est vraiment très très simple à faire biggrin.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
hubione
* Monday 21 July 2008 à 20:27
Message #18


Major


Groupe: Exposants Acideformik
Messages: 1 309
Inscrit: 01/05/2008
Lieu : Bondues (Nord-59), France
Membre No.: 2 102




CITATION(Blacknights @ lundi 21 juillet 2008 à 21:23) *
Sinon, c'est vraiment très très simple à faire biggrin.gif


Salut,

qu'as tu utilisé comme minéraux?
l'oeuf, il faut le mettre complet (blanc+jaune) cuit ou cru?
il est indiqué de laisser refroidir avant de tout ajouter les ingrédients, c'est à dire?

que de questions, mais ce sont souvent les détails qui font la différence.

Hub
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Blacknights
* Monday 21 July 2008 à 20:37
Message #19


Média


Groupe: Contributeurs
Messages: 710
Inscrit: 21/02/2008
Lieu : Tours (37)
Membre No.: 1 948




Je vais te dire comment j'ai procédé :

Dans 250mL d'eau, j'ai mis tout les ingrédients y compris l'œuf entier.
J'ai mélangé en battant l'ensemble comme pour faire une omelette.
Parallèlement, j'ai mis 250mL d'eau dans une casserole et suffisamment de gélifiant. J'ai laissé chauffé ce mélange jusqu'à ébullition. Ensuite j'ai versé l'eau bouillante (avec le gélifiant) dans l'ensemble œuf+miel+gelée royale+eau.

J'ai versé le tout dans un plat que j'ai laissé un peu refroidir à l'air libre avant de le mettre au frigo.
J'ai fait ca à 17h30 et à 20h30, le mélange était prêt à être congelé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Blacknights
* Monday 21 July 2008 à 21:03
Message #20


Média


Groupe: Contributeurs
Messages: 710
Inscrit: 21/02/2008
Lieu : Tours (37)
Membre No.: 1 948




Il ne faut surtout pas avoir peur de la voire liquide plusieurs heures après l'avoir préparée.
S'il fait assez chaud dans votre cuisine, elle va rester liquide tant qu'elle n'aura pas passée un moment au frigo.
N'hésitez pas non plus à mettre trop de gélifiant que pas assez.
Trop de gélifiant, ça fonctionne alors que pas assez transforme votre recette en pâte pas géniale ...
Go to the top of the page
 
+Quote Post


4 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



Partagez ce sujet sur un forum (bbcode):

Partagez ce sujet sur un site web ou un blog (html):
Version bas débit
Creative Commons License