Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Tibo's excursions myrmecologiques
Acideformik.com > AcideFormik :: Vie de la communauté > Excursions et rencontres sur le terrain
Tibo
Parce qu'il est agréable de pouvoir partager ses observations sur le terrain, je me crée un petit topic personnel pour centraliser et partager tout ça.
Ce sera à base de petites synthèses, en quelques points et j'espère pouvoir les illustrer de photos pour les prochaines.
Les références entre [] me sont utiles pour mettre à jours le post après mes tentatives d'identifications à la binoculaire et les confirmations (ou non) d'Antarea.

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
Mardi 15 avril - après-midi - Poisy (74)
Balade au milieu de prairies en lisière de bois pour faire quelques collectes Antarea
580m d'altitude
- de nombreuses colonies de Lasius flavus [74-TV-0007] et noires [74-TV-0009] sous les pierres
- quelques Formica variées mais trop isolées pour observer les nids et collecter
* Découvertes d'une colonie de Camponotus ligniperdus [74-TV-0008] (une première pour moi dans le 74).
La colonie a été observée dans un tronc couché de 20cm de diamètre (au milieu d'une prairie). J'avais déjà repéré les grosses galeries il y a un peu plus d'un mois mais il n'y avais pas âme qui vive (diapause certainement).
Qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque, à peine l'arbre effleuré, j'ai vu sortir la foule de majors.
J'ai ramené un spécimen vivant pour faire des photos.

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
Mercredi 16 avril - après-midi - Nâve-Parmelan (74)
Balade au bord du Fier, en sous-bois feuillus/résineux, milieu varié, du marécageux au très sec (plage)
500m d\'altitude
- Pas mal de Myrmica dont une collecte (rubra) [74-TV-0012] dans un nid fort assez populeux
* Énormément de Manica rubida, certaine zones, pourtant très utilisées par les touristes (picnics - barbecues sauvages), en sont infestées.
Les nids sont très étendus (il en est même difficiles d\'en définir les dimensions) : de nombreux petits cratères pour entrées et des galeries très proches de la surface (visibles par éboulement)
Les colonies sont présentes dans les clairières bordées de résineux (photo 1) mais j\'en ai aussi découvert une près du torrent : nids à même la grève où l\'espèce côtoie Formica selysi (formica noire/argenté - déplacement rapide et saccadé) - quelques combats ... (photo 2)
Toujours sur ce même lieux sous les galets : quelques mâles observés (assez gros mais entièrement noirs donc je ne présume qu\'il ne s\'agit pas de gynes) mais aucun couvain observé.
J\'y retournerai prochainement pour faire des photos sur le terrain
- Un petit dôme de Formica des bois (sanguinea) [74-TV-0014] mais plus petites et à la tête plus rouge.
- Au retour, une petite gyne ramassée sur le chemin, certainement une Lasius à fondation dépendante. Ca ne va pas être facile de trouver des cocons.
(Ma production en jardinière n\'a pas encore démarrée. La colonie de Lasius est toujours là mais il n\'y a pas encore de cocons entreposés dans la soucoupe)

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques

photo 1


photo 2
Tibo
Semaine du 8 au 17 mars - Loire-et-Cher (41)
Ce post n'est pas vraiment dédié à une sortie mais à mes multiples observations que j'ai pu faire pendant mon temps libre dans le Loire-et-Cher (département inconnu pour moi question fourmis).

N'étant pas tout à fait en vacance, je me suis principalement cantonné au terrain de ma famille:

1000m² de pelouse parsemée de chênes. Terrain lui même bordant une forêt de chêne.
- Énormément de Dolichoderus quadripunctatus sur les parties basses des tronc. Encore une fois, je n'ai jamais pu trouver l'entrée d'un nid
- Une petite colonie de Camponotus truncatus dans la base d'un chêne dépourvu d'écorce. Sur cette même base, tout proche quelques Temnothorax nylanderi [41-TV-0028], quelques Dolichoderus quadripunctatus et une petite colonie de Myrmica sp. assez grosses. 4sp. sur une toute petite zone qui cohabitent semble t'il assez pacifiquement.
- beaucoup de Lasius sp. noires dans la pelouse.
Beaucoup de galles observées sur les basses branches des chênes. En regardant les photos du net, je dirais, du type "galle en pomme de chêne". Toutes était encore bien verte et aucune ne semblaient habitée par les fourmis.
- Près d'un gros chêne abattu et bien sec. Deux gynes Camponotus Vagus en train de chercher à fonder, bien plus agile et rapide que des gynes Lasius
- Sur les pourtours du parking, domine les Lasius noires, Formica rufibarbis et Tapinoma sp. et Tetramorium.

Dans les environs de Chaumont-sur-Loire, j'ai également observer pas mal d'espèces dont
- Camponotus fallax. Pour une fois une assez grosse colonie, malheureusement à l'agonie pour la partie visible. La colonie semblait nicher à la base d'un panneau en bois abondamment et fraichement vernis. Ironie du sort ce panneau présentait la richesse (à préserver) d'une réserve naturelle protégée.
* Cardiocondyla elegans : je l'aurais cherchée celle là avant ... de ne pas la trouver. Je m'étais pourtant pas mal documenté sur cette espèce très localisée. Petite fourmis pas forcément connue mais très intéressante (caractéristique et dominante sur son milieu très spécifique , mâles aptères, ... ) Bref j'avais la localisation, j'avais une bonne image du biotope mais rien de rien (mais j'en parle qu'en même - tellement j'avais l'espoir wink.gif )


Pour finir, malgré la météo pas terrible de ces 10 derniers, j'ai ramassé trois gynes d'espèces différentes :
- 1 Camponotus Vagus
- 1 Lasius fuliginosus (et 3 ouvrières Lasius niger [41-TV-0032] + 20 cocons)
- 1 Myrmica sp.


[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
21 mai - Le Semnoz (74)
Pour les Annéciens, le Semnoz constitue un lieu idéal pour les balades en famille, agréable en été comme en hiver.
Montagne boisée, hormis son sommet constitué d'alpages, c'est dans cette zone, vers 1500m d'altitude que j'ai décidé de faire une pseudo-sortie Myrmécologique. J'étais pour l'occasion accompagné de Tengu84.

Beaucoup de vent au sommet, nous décidons de sortir des sentiers battus et de descendre dans les alpages. Que de l'herbe, peu de fourmis, un large tronc isolé attire notre attention et permettra la découverte d'une colonie de :
* Camponotus Herculeanus [74-TV-0034] (enfin !!). De taille moyenne je remarque que de nombreuses ouvrières exploitent les nectaires vert d'un petit arbuste (un sorte de sureau mais je n'en suis vraiment pas sûre). L'espèce sera de nouveau rencontrées à cette même altitude.
- Leptothorax acervorum [74-TV-0035] à confirmer mais cela serait une première pour moi. Colonie très discrète dans une fissure du même arbre.

Un peu plus loin, toujours vers 1500m :
- En surface des nids de des Coptoformicas, identifiées comme Formica pressilabris [74-TV-0036]. Petits dômes de terre et de quelques brindilles.
- Sous les pierres, des Formica lemani [74-TV-0037]. Certainement un nid unique qui exploite de nombreuses pierre par des galeries communicantes.
- 1 nid de Manica rubida, première observation sur ce massif
- Lasius et Myrmica également présente

Au retour, toujours à 1500m mais sur le versant nord; plus à l'abri du vent et donc plus boisé (résineux), de nombreux dômes visibles depuis la route nous invitent à un arrêt.
- Découverte de nombreuses gynes désaillées de "fourmis rousses", cachées (ou non) un peu partout, assez petites, gastre assez brillant et premier tergite grenat vif, thorax et tête assez noire... bref une belle définition bien flou mais une observation très sympa.

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
11 juin - Le Semnoz - le retour (74)

Retour sur le site déjà visité précédemment avec Tengu84. Cette fois ci avec l'appareil photo.
Toujours à 1550m d'altitude, beau temps mais températures plus fraîches et pas mal de vent.


Tout d'abord les Coptoformicas très présentes, de nombreux nids à l'aspect bien singulier de petits diamètres (20, 30cm). Ici beaucoup plus de terre que de brindille.

Nid de Coptoformica Source | Version HD

Leurs ouvrières (arrière de la tête très caractéristique)
Sur le nid

Coptoformica Source | Version HD

Sur une fleur

Coptoformica sur fleur Source | Version HD


Des fourmis rousses également présentes près des conifères.

Nid sur souche

Nid de formica sp. Source | Version HD

Ouvrière

Formica sp. Source | Version HD

Encore de très nombreuses gynes visibles.
Une, fuyant le photographe, a d'ailleurs faillit y passé en s'aventurant sur le dôme ci dessus.

Gyne Formica sp. Source | Version HD

Une seule princesse observée, se déplaçant tantôt courant, tantôt voletant de brin d'herbe en brin d'herbe (assez maladroitement d'ailleurs)

Princesse Formica sp. tentative de vol Source | Version HD

Également présentes, des Formicas noires très présentes sous les pierres dans des nids assez populeux. Je pensais avoir identifié F. lemani la dernière fois (EDIT validée par Antarea), mais je n'ai pas fait de prélèvement cette fois-ci.
Voici malgré tout une photo

Formica sp. et couvain Source | Version HD


Leptothorax sp.. La dernière fois elles côtoyaientt les Camponotus herculeanus et leur souche bien sèche. Je les ai repérée cette fois-ci près d'un dôme de Formica.
J'ai pris cette photo car j'ai cru y voir une sorte de recrutement par marche en tandem. La fourmi de tête avance un peu, s'arrête, la seconde la suis, lui titille le gastre avec les antennes et c'est reparti.
Je en sais pas si Leptothorax pratique ceci ou s'il s'agit d'une coïncidence

Deux Leptothorax sp. se suivent Source | Version HD

Les Camponotus étaient toujours là mais beaucoup moins active que la dernière fois.

Leur habitat, souche bien sèche. On voie au centre ce que je pense être une jeune pousse de sureau et qui leur apporte pas mal de nourriture

Biotope Camponotus herculeanus Source | Version HD.

Tandis que les majors gardent l'entrée du nid, les ouvrières exploitent les pucerons du "sureau" mais aussi des sortes de nectaires

Camponotus herculeanus Source | Version HD

Non loin de là, une observation vraiment sympa sur des Vérâtres blancs (fleur des montagnes ressemblant à la gentiane jaune mais toxique thumbsup.gif ).
Avant floraison, les feuilles du haut sont regroupées et très serrées. Voyant des majors sur ces "têtes", je m'approche et constate la présence de trous à n'en pas douter créés par les fourmis. Je touche la plante pour l'effeuiller, une ouvrière en sort et je constate la présence de nombreux pucerons dans cet abris naturel. smile.gif

Camponotus herculeanus sur Vérâtre blanc Source | Version HD


Enfin n'ayant pas retrouvé le nid de Manica rubida de la dernière fois, je soulève quelques pierres plates et tombe sur un gros tas de couvain à faire me faire pâlir de mon petit élevage.

Les larves sont nombreuses, bien dodues et un peu plus jaunes que dans mon tube

Manica rubida, nombreuses larves Source | Version HD

Il en aura fallu du temps afin qu'elle rentrent tout ce couvain à l'abri et que je puisse remettre la pierre. Surtout lorsque l'on est pas d'accord sur la direction a emprunter

Va faloir se mettre d'accord Source | Version HD

Dans ce nid, une seule princesse observée, d'une jolie couleur similaire aux ouvrières et beaucoup de mâles. La demoiselle à le choix wink.gif

Manica rubida, mâles Source | Version HD


The end

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques


EDIT : une petite photo pour illustrer un peu le biotope de façon plus générale (au premier plan)

Sinon pour la montagne, il faut tourner l'écran à 90°C (où la tête) pour voir apparaitre un visage d'homme)
Tibo
22 juin - le Roc de Chère

Le roc de chère est un site écologique majeur (du moins c'est ce qui est écrit sur les panneaux). Une petite avancée rocheuse au bord du lac d'Annecy sur la rive Est, qui se situe sur le territoire de la commune de Talloires. C'est un espace protégé depuis 1977 d'une superficie de 200 ha :
- réserve naturelle
- site classé
- zone d'intervention du conservatoire du littoral

Le milieu est majoritairement boisé avec quelques points ensoleillés plus propices à l'observation/découverte de fourmis.
Le site dispose également de tourbières mais nous ne les avons pas découverte, faute de temps et de préparation. "Nous" car j'étais accompagné de Tengu84.

Pas de nouvelles espèces observées à première vue, mais pas de prélèvement non plus (je ne sais pas d'ailleurs si c'est possible légalement sur un tel site ...) ... Peut être une prochaine fois. Cela expliquera les nombreux sp. des légendes.
Néanmoins quelques observations sympa visible en photo ci-dessous.

Première découverte, un joli Triton (peut être alpestre car indiqué présent sur site)


Beaucoup de nid de Lasius sp. noires ou emarginatus. Emarginatus étant très présente
Ca déborde de cocons smile.gif - assez peu de cocons de sexués

Nid de Lasius sp. noires - cocons Source | Version HD

Découverte de deux nids de Camponotus ligniperdus.
La plus grosse restait de taille modeste mais comportait de nombreux cocons, la gyne était visible sous la pierre.
En "cohabitation", un nid de Solenopsis sp. qui devait y trouver son compte. J'avais déjà vu ça avec des Lasius mais pas encore avec des Camponotus

Camponotus ligniperdus et Solenopsis sous une même pierre Source | Version HD

Petit zoom sur les Solenopsis.

Gros tas de couvain Solenopsis sp. Source | Version HD

La pierre a été remise avec toutes les précautions nécessaires (utilisation d'une petite cale) en espérant ne pas avoir perturbé l'équilibre entre les deux espèces. mellow.gif

Un peu plus loin découverte d'un gros affleurement de grès très ensoleillé. Pas de nid découvert mais pas mal de genres observé (Lasius, quelques Tapinoma, Formica, quelques Camponotus et Myrmica, Themnothorax)

En exemple
De belles Formica, qui à vu d'œil (d'amateur) pourrait être F. sanguinea (assez petite, thorax bien rouge, tête peu noire)

Formica sp. Source | Version HD

Myrmica sp. unique prélèvement du jour par Tengu84 qui va nous la passer à la bino (je lui met la pression)

Myrmica sp. Source | Version HD

Et Temnothorax sp.. On a pu observé là encore des déplacements en tandem entre les deux ouvrières (comme pour les Leptothorax de mon post précédant). Une rapide recherche sur Google semble confirmer ces comportement sur le genre http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/...060112.OBS1878/
Christian le décrit aussi dans son suivi


Temnothorax sp. en tandem Source | Version HD

Ensuite retour rapide par les bois, quelques Serviformica observées ... la vue n'était pas vilaine non plus smile.gif


[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
30 juin - 50m maxi autour de chez moi - Part I

Ne pouvant pas aller plus loin j'ai décidé de m'arrêter aux espèces proche de chez moi.
Direction Google maps, histoire de définir un périmètre circulaire de 50m de rayon.
Pour info, j'habite une co-propriété en ville mais dans un quartier assez vert (pelouse en bord de Parking et quelques arbres, des peupliers pour la plupart)

Voici mes découverte/re-découverte lors de cette rapide sortie (30min)

Tout d'abord direction un gros nid de Formica rufibarbis, vers 14h il fait très chaud, le nid est en plein soleil et l'activité est fortement réduite, il est possible de voir tout de même quelques ouvrières à la tache.
Beaucoup de variation de taille et de couleur chez cette espèce


Petite Formica rufibarbis Source | Version HD


Proie ramenée au nid par Formica rufibarbis Source | Version HD

A 2m du nid de F. rufibarbis et tout proche d'un important nid de Lasius noires, une petite colonie de Myrmica specoides. Cela fait un an que je la surveille. Le nid, à l'ombre d'un peuplier, est discret : une seule entrée, mais comporte un nombre assez important d'individus. Ici, des ouvrières affairée à la découpe d'un ver de terre.

Découpe de ver de terre chez Myrmica specoides Source | Version HD

Également observé, une ouvrière en sort une autre du nid et la dépose à une trentaine de cm de l'entrée.
Port social, ou expulsion par la méthode douce ... En tout cela a beaucoup moins de style que chez les Formica

Port social chez Myrmica specoides ? Source | Version HD


Non loin de là, une gyne de Lasius sp. noire issue de l'essaimage massif d'hier. Survivante mais pas encore sauvé pour autant, elle semble un peu perdu.

Gyne Lasius un lendemain d'essaimage Source | Version HD


C'est toujours "amusant" de s'imaginer le taux de réussite/mortalité qui accompagne l'essaimage chez Lasius.

Ici un mâle, condamné dans tous les cas, nourrira une petite colonie de Tetramorium sp.

Tetramorium sp. et mâle Lasius Source | Version HD

Les femelles sont encore visibles ... en kit
Ici un dépotoir de Formica sp. (rufibarbis ou cunicularia ), hormis les quelques restes de cocons, on devine le menu des derniers jours. (en version HD)

Dépotoir de Formica sp. Source | Version HD

Pour finir une petite ouvrières de Temnothorax sp. que je cherche sur les tronc d'arbres.

Temnothorax sp. Source | Version HD

Et pour finir, l'observation que j'ai le plus apprécié, un nid de Camponotus fallax. J'ai souvent vu l'espèce au bord de mon parking mais toujours des individus isolés.
Cette fois-ci j'ai trouvé le nid mais sur un autre lieu. L'espèce a était vu toujours près des peupliers, hier lors d'un déménagement (ouvrières, majors en file discrète, descendant sur le tronc et transportant des cocons)
Elles se sont installée dans une pièce de béton et sont en train de l'aménager à en croire les allez-retour mandibules chargées.

Ici, une des ouvrières sort un morceau de béton au niveau du nid, le transporte 15cm plus loin avant de le lâcher dans le vide.


Camponotus fallax sort du nid Source | Version HD

Ici une autre délestée de sa charge

Camponotus fallax, mission accomplie Source | Version HD

Et enfin une vue d'ensemble de la scène. On discerne au milieu, l'ouvrière qui "passe par dessus bord" son fragment de béton. Ce dernier en cours de chute (point blanc 2cm en dessous) ira s'accumuler en bas.


Camponotus fallax - vue d'ensemble Source | Version HD

L'entrée du nid se situe en haut à droite dans la pièce de béton. La colonie est malheureusement condamnée à moyen terme car ce morceau de béton, sortie pour travaux, réintégrera le macadam dans quelques semaines. Les C. fallax risqunte fort de se faire emmurée vivantes sad.gif

Donc voila la fin de cette rapide sortie qui montre je l'espère que l'on a pas besoin d'aller bien loin (même en ville pour voir de jolies choses). J'ai également de nombreuses Lasius (sur le balcon par exemple) et certainement d'autres espèces mais je garde ça pour une autre fois.

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques

Tibo
Juillet 2009 - Les vacances - Le sud de l'Ardèche

Plus qu'une excursion ... , une semaine de vacance dans le sud de l'Ardèche avec des espèces du sud que je ne pense pas voir chez moi en Haute-Savoie

Les espèces communes rencontrées en vrac :
Messor structor, Crematogaster scutellaris, Pheidole pallidula, Camponotus cruentatus, Camponotus lateralis, Camponotus vagus, Plagiolepis taurica, Camponotus sp. (peut être aethiops)

La page étant déjà bien lourde de photo, je vous laisse consulter la planche photo sur mon site.

Mais j'en colle tout de même une que j'aime particulièrement.

Pheidole pallidula et son trophé Source | Version HD

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques
Tibo
13 Août - Annecy-le-Vieux

Petite sortie vélo dans un coin proche de cher moi au biotope très varié et très prometteur pour mes prochaines sorties. Cela va :
- du bois feuillu et quelques épineux (pins)
- terrain vague
- friche
- lit de rivière asséché ou non
- pelouse

Première partie dans les bois :
- riche en Lasius, une collecte [74-TV-0051] pour une petite Lasius sp. dans une souche
- beaucoup de Myrmica sp. également deux collectes en des lieux relativement proches [74-TV-0052] et [74-TV-0053]. La premier nid comportait beaucoup de sexués mêles et femelles le second non mais logé sous une pierre avec une espèce beaucoup plus intéressante

* Le présence de quelques petits cocons bien jaunes. En y regardant de plus pres je découvre de timides ouvrières longiligne à la démarche lente et surtout présentant un étranglement au niveau du gastre.
Ponera coarctata smile.gif


Ponera coarctata et cocons? Source | Version HD
Une première pour moi, et une belle surprise qui met en joie pour la suite.

Deuxième partie dans une friche couverte de galet avec peu de végétation, grosse exposition au soleil et grosse chaleur.
La zone est infestée de Criquet aux ailes bleues que j'avais plutôt l'occasion de voir dans le midi étant jeune et que je remarque pour la première fois chez moi.
- Bref, terrain idéal a Formica et une espèce de Serviformica [74-TV-0056] collectée (son nid)
* Également présente mais sous les pierres de minuscules fourmis de taille équivalente à des Solenopsis mais en beaucoup plus rapide [74-TV-0057]. Elles sont noires, présentent des cocons et une forte proportion d'individus plus clairs, voir jaunes pâles. Je reste prudent même sur le genre en attendant le passage sous la bino.

Plagiolepis taurica Source | Version HD

Egalement observés:
- Colonie de Tapinoma sp. [74-TV-0055]
- Temnothorax sp. (individu isolé)
- Manica rubida (quelques individus) mais plus proche de la rivière
- Camponotus ligniperdus nid abandonnés sous un gros galet très exposé au soleil : reste de cocons ouverts et un individu mort mais figé, droit sur ses pattes dans une pose toute naturelle. bref mort-vivant
- Lasius fuliginosus (quelques individus)


Comme souvent, beaucoup de sp. qui seront remplacer par les noms réels lors du passage à la binoculaire puis lors du retour d'Antarea

[Q/R] Tibo's excursions myrmecologiques


Également dispo dans le post précédent (ajouté juste avant) quelques "sp." du sud de l'Ardèche
Tibo
5 Septembre - Le Salève 1250m (près de Genève)
Totalité des photos

Petite sortie avec Schisma, une occasion de se rencontrer entre membre du forum.
Nous nous sommes retrouvé sur la partie nord du Salève, une petite montagne proche de Genève. Culminant à 1379m d'altitude, nous avons évoluez aux alentours de 1200m au travers les alpages.

Passé une discrète colonne de Formica s. str. proche du parking dont on ne trouvera pas la nid, les premières découvertes ont été faîtes près d'un ancien muret totalement effondré.
En effet dans ses alpages et leur grandes étendues d'herbe, les pierres qui emmagasinent la chaleur sont très convoitées. Beaucoup de pierres (les plus légères) auront étaient soulevées nous permettant de découvrir de nombreux nids de
- Tetramorium sp.
- Myrmica sp.
- Serviformica sp.
Avec parfois jusqu'à trois espèces sous une même pierre.

Myrmica sp. princesses, juvénile et ouvrières Source | Version HD


Sur une seconde zone nous avons trouvé beaucoup de nids de
- Tapinoma sp. dont un nid très polygyne puisque l'on a pu compter dans les premiers instants une petite dizaine de gynes au milieu des ouvrières affolées.
- Myrmica sp.

Ouvrières Tapinoma sp. Source | Version HD

Myrmica sp. et jeunes larves Source | Version HD


En contrebas, le milieu plus boisé nous permettra de découvrir un nid de Camponotus ligniperdus bien caché dans une souche de bois.

Également ce qui ressemble à de toute petites Leptothorax. Ces dernières évoluant sur un gros rochet entre les mousses séchées et pratiquant quelques ports sociaux.

Leptothorax sp. Source | Version HD

Sur le retour découverte de petits nids de Coptoformica. Nids très localisés mais très nombreux sur cette zone; constitués en surface de petits dômes plat réalisés avec de la terre et de débris végétaux.

D'une manière plus générales :
-le genre Lasius était présent dans ses "trois couleurs" : Lasius sp. noires, jaunes et emarginatus mais ne dominait clairement pas le milieu.
- Peu de sexués observés (quelques résidus chez Myrmica et les Lasius jaunes)
- un seul dôme observé de taille modeste.

Formica sp. sur son dôme Source | Version HD
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.