Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Tout ca m'intrigue...
Acideformik.com > AcideFormik :: Elevage des fourmis > Elever des colonies en captivité (techniques, trucs et astuces)
Raphael57
Quelques petits trucs m'intriguent, je profite donc de l'expérience de certains d'entre vous pour espérer y voir plus clair. Ce sont de vrais questions de débutants, alors, svp, un peu d'indulgence.

- La terre : Tous le monde est unanime pour dire qu'il faut la bannir du nid, comme toutes les matériaux organiques qui vont immanquablement moisir. Un comble quand on songe que cette terre est pour un grand nombre d'espèces de fourmis, leur lieu naturel de nidification. Qu'est ce qui cloche avec cette terre pour qu'elle moisisse irrémédiablement ?

- J'ai pu voir des exemples de nids creusés : pourquoi les ouvrières ont elles besoin de creusé dès le début l'ensemble de l'espace alloué au nid alors qu'elles ont déjà suffisamment de salle en service ? C'est d'ailleurs aussi le cas pour les nids BC dont certaines salles sont fermés ou comblés d'avance par de la mousse oasis. Est ce que dans mon jardin, les ouvrières ont aussi ce besoin incontrôlable d'aller creuser des galeries aussi loin que leurs pattes leurs permettent ? A moins que les conditions générales du nid ne leur conviennent pas totalement et qu'elles cherchent désespérément un endroit plus apte à les accueillir. Ou peut être que quelque chose a été oublié dans la disposition des nids, quelque chose qu'elles cherchent en vain...

- La grande majorité des installations personnelles que j'ai vu (en photo) comportent une petite ADC, alors que le nid est bien souvent la "pièce" maitresse de l'installation. Voir les ouvrières en chasse a t'il si peu d'intérêt ?

- Acariens et autres parasites : Il apparait nécessaire de prendre un maximum de précaution pour que nos chères protégées n'en soit pas infestées. Mais qu'en est-il dans la nature ? Les colonies sont elles à la merci d'une invasion d'acariens ? N'existe t'il pas de parades naturelles ?

- Pareil pour les araignées, qui peuvent faire de gros dégâts en s'installant dans l'ADC. Ce qui m'étonne, c'est que mon jardin est infesté d'araignées et pourtant, les fourmis (en nombre) les côtoient au quotidien...

Je crois avoir fait le tour des questions c.., si vous avez les réponses, je serai heureux de vous lire.
adamé
un nid, comme un aquarium est un espace restreint. l'équilibre y est précaire et ça répond à pas mal de tes questions.
ça répond à "pourquoi la terre moisi" et "pourquoi les acariens vont pulluler dans nos nids artificiels".
Raphael57
CITATION(adame @ jeudi 16 juillet 2009 à 00:46) *
un nid, comme un aquarium est un espace restreint.


Ok mais je trouve que la comparaison s'arrête là.

Dans un aquarium, on essaye de reproduire au maximum le biotope d'origine des poissons (paramètres et renouvellement de l'eau, constitution du sol, densité de plantation, puissance et durée de l'éclairage, etc...). Ensuite, on joue sur les différents éléments pour atteindre l'équilibre du bac et on s'efforce de le maintenir.

Or, dans la construction d'un nid, on part sur des bases plutôt éloignés du biotope de la future colonie. J'ai pas de mal à comprendre ça sachant que le sol naturel des fourmis n'est pas transparent comme l'eau, et qu'il faut faire des aménagements "contre-nature" pour pouvoir les observer dans leur nid. Mais est ce que ces aménagements peuvent tout expliqués ?
Tengu84
Je pense oui.

Sinon pour les adc, plus elles sont grandes, mieux c'est, mais après c'est comme on peut.
macmagnus
Alors deja, il n'y a aucune question c... Seulement des reponses qui peuvent l'etre. Ensuite les tiennent sont precises, et se justifient amplement.

Merci d'ailleurs pour leurs clartes victory.gif

Alors je vais essayer de repondre au mieux, sans pondre un pave:

1/La terre dans la nature est "vivante". La multitude de micro-organismes, d'insectes et autres qui y vivent permet de l'aerer et de la renouveller dans un cycle faisant intervenir de nombreux acteurs sans que l'on s'en rende compte. Lorsque tu mets de cette terre en milieu ferme (comme un aquarium), tu coupes ce cycle, et a plus ou moins long terme, elle va "moisir" (plus d'animaux pour l'entretenir).

2/Ce n'est pas systematique suivant les especes (mes Lasius sp ne le font par exemple: la preuve ). Pour le creusage, c'est sans doute du a la recherche de conditions optimales pour la colonie comme tu l'a devine. Il suffit de voir qu'elles changent les cocons de 3cm par rapport a la source de chaleur, pour comprendre qu'elles sont tres performantes pour trouver les conditions qu'elles recherchent.

3/Non, bien au contraire. Je dirai que c'est une des erreurs du debutant. La taille de l'ADC devrait normallement largement surpasse celle du nid. Mais pour des raisons pratiques (bcp de personnes ici sont jeunes, donc vivant en appart pour la plupart, donc ayant un espace reduit font au mieux pour gerer leur colonies). Si tu en as la possibilite, n'hesites surtout pas a faire une grande aire de chasse (paroi maximum 5cm, plus ne sert a rien).

4/Dans la nature les nids de fourmis sont souvent infestes d'autres bebetes (comme les commensaux).Dans la nature, elles peuvent creuser d'autre salles, changer d'endroit, etc. Encore une fois, nous les elevons en espace ferme, et elles n'ont donc aucun moyen d'echapper a une "invasion" d'acariens par exemple.
Cependant la presence de talc est un bon dissuasif pour les acariens (ils adorent l'humidite)

5/Une araignee qui s'installe a proximite d'une entree de nid dans la nature ne fera pas de gros degat: les fourmis la reboucheront et en feront une autre. Dans nos nid, l'entree est fixe, pas de possibilite d'y echappe. (je considere l'ADC comme etant trop petite, donc peu importe ou l'araignee s'installe, les fourmis passeront a proximite tres souvent, trop souvent...

Voili voilou wink.gif
Raphael57
CITATION(macmagnus @ jeudi 16 juillet 2009 à 09:49) *
1/La terre dans la nature est "vivante". La multitude de micro-organismes, d'insectes et autres qui y vivent permet de l'aerer et de la renouveller dans un cycle faisant intervenir de nombreux acteurs sans que l'on s'en rende compte. Lorsque tu mets de cette terre en milieu ferme (comme un aquarium), tu coupes ce cycle, et a plus ou moins long terme, elle va "moisir" (plus d'animaux pour l'entretenir).

Ca tient la route... A propos de l'aération justement, est ce que cet air humide enfermée entre le BC et la vitre pourrait contribuer au développement de la moisissure (comme dans une pièce humide mal ventilée) ? J'ai un peu le sentiment que ce facteur est zapé dans la construction d'un nid.

CITATION(macmagnus @ jeudi 16 juillet 2009 à 09:49) *
2/Ce n'est pas systematique suivant les especes (mes Lasius sp ne le font par exemple: la preuve ). Pour le creusage, c'est sans doute du a la recherche de conditions optimales pour la colonie comme tu l'a devine. Il suffit de voir qu'elles changent les cocons de 3cm par rapport a la source de chaleur, pour comprendre qu'elles sont tres performantes pour trouver les conditions qu'elles recherchent.

Sympa ta colonie. Pour en revenir à ce problème d'algues : le BC a une surface poreuse qui doit être difficile à nettoyer par les ouvrières, les algues ou autres indésirables ont surement beaucoup de facilité à s'y loger. Peut être qu'un enduit lisse recouvrant les galeries et les salles résoudraient en partie le problème...

CITATION(macmagnus @ jeudi 16 juillet 2009 à 09:49) *
3/Non, bien au contraire. Je dirai que c'est une des erreurs du debutant. La taille de l'ADC devrait normallement largement surpasse celle du nid. Mais pour des raisons pratiques (bcp de personnes ici sont jeunes, donc vivant en appart pour la plupart, donc ayant un espace reduit font au mieux pour gerer leur colonies). Si tu en as la possibilite, n'hesites surtout pas a faire une grande aire de chasse (paroi maximum 5cm, plus ne sert a rien).

J'ai de la place, et je suivrai ton conseil.

CITATION(macmagnus @ jeudi 16 juillet 2009 à 09:49) *
4/Dans la nature les nids de fourmis sont souvent infestes d'autres bebetes (comme les commensaux).Dans la nature, elles peuvent creuser d'autre salles, changer d'endroit, etc. Encore une fois, nous les elevons en espace ferme, et elles n'ont donc aucun moyen d'echapper a une "invasion" d'acariens par exemple.
Cependant la presence de talc est un bon dissuasif pour les acariens (ils adorent l'humidite)

Est ce qu'on sait si les acariens ont un ennemie naturel (qui ne soit pas dérangeant dans un nid) ?

CITATION(macmagnus @ jeudi 16 juillet 2009 à 09:49) *
5/Une araignee qui s'installe a proximite d'une entree de nid dans la nature ne fera pas de gros degat: les fourmis la reboucheront et en feront une autre. Dans nos nid, l'entree est fixe, pas de possibilite d'y echappe. (je considere l'ADC comme etant trop petite, donc peu importe ou l'araignee s'installe, les fourmis passeront a proximite tres souvent, trop souvent...

Un grillage fin sur la partie ouverte de l'ADC pourrait peut etre résoudre le problème, non ?
Tengu84
ça arrive une fois tous les 36 du mois, pour les araignées. C'est comme les acariens. Les fourmis n'aiment pas les courants d'air. La ventilation, ça plait pas aux fourmis.
macmagnus
+1 avec Tengu

les araignees, c'est vraiment ultra rare, et tu le vois tres vite, qu'il y a une nouvelle locatrice dans ton ADC. happy.gif Vraiment pas besoin de mettre un grillage (sauf a la limite si tu pars en vacances pendant 15 jours).

Pour les acariens, le risque est la, mais vraiment minime: de souvenir, sur 2 ans de frequentation de forum, je n'ai vu que 2 nids vraiment infestes (plusieurs milliers d'acariens). Pour moi tant que tu ne laisses pas la nourriture pour les fourmis plus de 48h dans l'ADC, tu ne risques rien.
Juste pour info, le meilleur predateur pour les acariens, ce sont les autres acariens.
Pour une raison que je ne comprends pas, c'est devenu le grand mechant loup (genre l'histoire "attention si tu ne t'occupe pas bien de ta fourmilliere, les grands mechants acariens vont la detruire totalement"). huh.gif

Il est evident qu'un air humide et souvent chaud (NdR: on chauffe nos nids generalement), peut favoriser l'apparition de moisissure. Mais c'est la meme chose dans la nature, et les fourmis possedent de quoi lutter contre cela, donc pas de souci pour ton nid.

Comme le rappelle Tengu, les fourmis detestent vraiment les courants d'air (souffle simplement dessus, tu vera leur reaction, les vibrations a cote, ce n'est rien), donc a eviter pour ton nid.
Raphael57
En fait, je pensais plutôt à un mouvement d'air naturel. Mais pour ca, il faut organiser galeries et salles de manières à favoriser ce mouvement en se servant de l'aptitude d'un air chaud à monter. Évidemment, dans un nid horizontale, ça me parait difficilement réalisable.
Tengu84
Et pis même, avec un mouvement d'air "naturel", les fourmis vont vite colmater les brèches pour faire cesser ce courant d'air qui les dérange. J'avais mis deux entrées dans le nid de mes Formica cf lemani. La première chose qu'elles ont fait en s'installant, c'est en boucher une smile.gif
Raphael57
En parcourant le forum, je viens de lire un sujet qui parle de ce problème de mouvement d'air et qui rejoint ce que tu dis (j'imagine que beaucoup d'entre vous l'ont déjà remarqué) :
- sur un nid dont l'air peut circuler entre le bc et la vitre, les ouvrières colmatent la périphérie des salles avec le matériaux qu'elles trouvent sur place.
- il arrivent aussi qu'elles réduisent l'ouverture des tunnels à l'entrée des salles (également sur des nids creusables).

A priori, oui, moins y'a d'air en mouvement, mieux elles se portent, pourtant c'est ce qui semblent favoriser ce qu'on cherche absolument à éviter, à moins que ces moisissures leurs sont profitables...

Par contre, j'ai lu hier, je ne sais plus ou, qu'elles pouvaient accumuler des déchets dans une salle humide dans le but justement de forcer la décomposition de ces déchets. Cette décomposition entraînerait une augmentation de chaleur dans la salle et donc un mouvement d'air dans les galeries supérieurs. Info ? Intox ? Mauvaise interprétation ?
cékiki
Oui les araignées peuvent investir un nid. J'en fais les frais régulièrement sur des fondations en nid ou les petites espèces. Mes nids sont à l'extérieur et bon nombre d'animaux y viennent. Lézard/ geyko , fourmis ( Tapinoma) , rongeurs (pour les graines des Messor et coton qui sert de bouchon) et donc de petites araignées bien voraces. Quand ce ne sont pas les Crematogaster scutellaris dernièrement sur les vers de farine qui pont ponctionné tous les oeufs/petites larves pondus dans un bout de laine.
Ma parade est de badigeonner de talc l'extérieur des nids. Ca ne suffit pas toujours malheureusement.
Les plus sensibles aux araignées sont les Formica. Chacun pour soi, les ouvriières ne protègent pas la reine.
targard
CITATION(cékiki @ jeudi 30 juillet 2009 à 19:47) *
Oui les araignées peuvent investir un nid. J'en fais les frais régulièrement sur des fondations en nid ou les petites espèces. Mes nids sont à l'extérieur et bon nombre d'animaux y viennent. Lézard/ geyko , fourmis ( Tapinoma) , rongeurs (pour les graines des Messor et coton qui sert de bouchon) et donc de petites araignées bien voraces. Quand ce ne sont pas les Crematogaster scutellaris dernièrement sur les vers de farine qui pont ponctionné tous les oeufs/petites larves pondus dans un bout de laine.
Ma parade est de badigeonner de talc l'extérieur des nids. Ca ne suffit pas toujours malheureusement.
Les plus sensibles aux araignées sont les Formica. Chacun pour soi, les ouvriières ne protègent pas la reine.

?? c'est bizarre comme allégence, non? Je ne savais pas que l'individualisme pouvait aller jusque la chez les fourmis. Je pensais que la survie de la reine était l'objectif ultime de ces animaux. Y a t'il une justification naturelle (genre protéger les jeunes sexuées avant tout)? thanks
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.