Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Elevage de Formica pratensis ?
Acideformik.com > AcideFormik :: Elevage des fourmis > Observations/Expériences menées sur les fourmis en élevage > Formicinae
bll
En regardant les nouveaux posts je tombe sur ce message et il me rappelle que moi aussi -dans l'absolu- j'aimerais une colonie de Formica pratensis. C'est même à vrai dire une des 2/3 espèces qui me fait le plus envie depuis lors.
Alors oui, je vous arrète de suite, j'ai bien lu les divers et récurrents posts à ce sujet qu'on peut résumer à celui de bidou.

Seulement je retiens 2 choses que j'aimerais éclaircir afin de définitivement abandonner l'idée, ou pas, surtout après avoir fureté au sujet des F. sanguinea -puisque je vais bientôt si tout se passe bien recevoir celles de Valentin.

La première chose que j'aimerais savoir ce sont les différences -fondamentales ?- qui font qu'élever des F. fusca, canicularia, lemani, rufibarbis et -surtout- sanguinea est possible alors que des rousses à dôme ne l'est pas. La différence de l'utilisation d'acide formique est-elle flagrante à ce point ? Est-ce à cause du type de nid à base d'aiguilles de conifères ? Du biotope ? De la fondation ? Mais c'est la même chose pour les F. sanguinea, non ?

La deuxième chose c'est que je me demande si les F. pratensis ne sont pas plus aptes à l'élevage de part leur type de nid (plus modeste, sans aiguilles, sans dôme et dans la terre) et de biotope (prairies) que les F. rufa, polyctena... ?
bidou
Salut LBLL smile.gif

CITATION
La différence de l'utilisation d'acide formique est-elle flagrante à ce point ?


Oui car pour ce que j'ai vu in natura F. fusca, cunicularia, lemani, rufibarbis et sanguinea ne projettent pas leur acide mais le déposent, souvent sur le plaie qu'elles ont fait avec leurs mandibules. Mêmes si il es vrai que les concentrations en acide sont parfois fortes dans les nids naturels (surtout chez F.fusca).

Les autres espèces de Formica l'utilisent en projection, tu dois pouvoir trouver des vidéos sur internet le montrant. Mieux met ta main à plat au dessus d'un gros dôme puis sent la. Attention aux sinus laugh.gif

La production et la concentration en acide doit être plus forte chez ces dernières. Jamais vu de Formica rufibarbis mourir en tube de prélèvement.
Ces infos sont facilement réfutables/confirmables par quelques recherches. wink.gif

CITATION
Est-ce à cause du type de nid à base d'aiguilles de conifères ? Du biotope ? De la fondation ?

Oui les aiguilles sont une contrainte. Le retour des élevage en musée est d'ailleurs négatif sur ce point ; on ne voit rien car difficile d'allier les aiguilles, une structure en dôme ou presque et une bonne visibilité. En plus il te faut un bon dealer d'aiguilles de pin : assez sèches, bonne espèce, etc pour convenir aux fourmis?
Biotope je ne pense pas. A voir pour l'altitude...
Fondation oui, car à ma connaissance ce sont souvent des modèles à fortes polygynies et elles reviennent au nid après essaimage. Comment faire pour débuter dans ce cas?

CITATION
Mais c'est la même chose pour les F. sanguinea, non ?

A quel niveau?
Elles ne nidifient pas dans les aiguilles, biotope ok cela peut être le même. Fondation non, elles sont parasites c'est donc reproductible en élevage.

CITATION
La deuxième chose c'est que je me demande si les F. pratensis ne sont pas plus aptes à l'élevage de part leur type de nid (plus modeste, sans aiguilles, sans dôme et dans la terre) et de biotope (prairies) que les F. rufa, polyctena... ?

Je pense que tu as juste.
j'espère avoir répondu à tes questions. unsure.gif

Si tu vas recevoir les F.sanguinea de Valentin, alors ce sont peu être les miennes. La reine est speed, gaffe aux vibrations. mrgreen.gif
sipatte
+1 avec bidou et pour leur sensibilité au stress.

Avant de tester un tel élevage, il faut être conscient de la facilité avec laquelle elles stressent et l'hécatombe que cela peut rapidement provoquer.
Pour en avoir une idée, rien de tel qu'un élevage de Serviformica ou Raptiformica.

Mes F. rufibarbis me "voyaient/sentaient" arriver à plus de deux mètres. J'ai du recommencer la fondation en occultant complètement le tube.
Citrouille-Man
L'élevage, même s'il était possible, ne peut être que déconseillé. Sauf erreur de ma part, Formica pratensis est une espèce qui a disparu complètement d'Angleterre et qui régresse largement en France comme dans les autres pays.

Pour ce qui est de l'élevage de ces espèces de fourmis, des publications existent.

Bizarrement et malgré des affolements provoqués par des erreurs de manipulation sur mes F. fusca, F. sanguinea. F. cunicularia et F. rufibarbis, je n'ai jamais eu de problèmes d'hécatombes lors des fondations ou après. Pour moi, les Serviformica n'ont pas le même réflexe de projeter de l'acide "pour un rien" comme les autres Formica...
David90
CITATION(Citrouille-Man @ lundi 02 novembre 2009 à 17:59) *
L'élevage, même s'il est possible, ne peut être que déconseillé. Sauf erreur de ma part, Formica pratensis est une espèce qui a disparu complètement d'Angleterre et qui régresse largement en France comme dans les autres pays.

Pour ce qui est de l'élevage de ces espèces de fourmis, des publications existent.


Si elle disparait, n'est-ce pas mieux de prendre une pauvre reine qui serait surement morte dans la nature pour en faire élevage (si élevage possible) ? Au moins, elle ne disparaitrait pas totalement.
Citrouille-Man
Non, c'est une vision un peu réductrice des choses je crois.

La conservation par les zoos d'animaux en dangers ne se fait qu'en vue de la réintroduction de leur descendance. Je pense qu'il y a plutôt intérêt à favoriser la survie d'une espèce en ne la prélevant pas.

Si tu la garde chez toi ou qu'elle meurt, ça aura le même effet. Il n'y aura pas de séxués, ou alors ils seront peu nombreux, mal formés,....
Si tu la laisses dans la nature, c'est une chance de plus pour cette espèce de survivre.

C'est aussi je crois, une simple question de déontologie. A partir du moment où tu identifies la bestiole de visu sur le terrain et que tu connais la difficulté à faire fonder etc, est-ce que ça vaut vraiment le coup d'enfermer une espèce qui régresse dans une pièce ou personne ne la verra.
Je fais aussi une différence là. Si ta colonie est prévue pour être utilisée à but pédagogique -sensibilisation des gens aux fourmis- dans des expos ou par des prêts à des vivariums qui prennent le relais; alors ça me dérange moins. Mais transporter une colonie de Formica pratensis avec un dôme qui a un aspect naturel me parait assez improbable, donc...
David90
Oui, vu comme ça, tu as raison. Et je ne pense pas qu'on puisse réintégrer la fourmillière à son milieu naturel après l'avoir capturer.
Christian D.
F. pratensis est une espèce qui nidifie surtout au bord des routes/chemins ou en bordure de prés.
Dans le premier cas les nids sont détruits chaque années par les débroussailleuses dans le second par
les agriculteurs bien souvent lors des fauches ou par des gens qui pensent que cette espèce fait plus de mal que de bien à leur terrain.... dernièrement j'ai surpris une personne voulant détruire un nid de cette espèce parce que soit disant les fourmis lui abîmé sont près.....pffuuu, les agriculteurs étant normalement proche de la nature de part leur activité je ne comprends pas ce type de réaction enfin surement des "on dit", des mythes, des fables que sais-je encore qui subsistent... je ne pense pas qu'il le détruise après la discussion que nous avons eu.

J'ai un ami de la famille qui m'a emmené il ni y'a pas si longtemps (moins de 2 mois) sur son terrain, il hésitait sachant ce que cela représente pour moi, lorsque je suis arrivé il m'a montré plusieurs nids détruits à l'essence par la personne qui lui "loue" ce terrain..... lui demandant si une explication lui avait été donnée par cette personne .... rien... son jardin se trouve à proximité ==> fourmis de cette espèce = insecticide naturel. Surement des controverses à ce sujet car les nids étaient tous en lisière du dit près...
C'est rageant de voir la facilité que les gens ont de détruire ce qu'ils ne leur plaît pas ou qu'ils ne trouvent pas à "leur gout".

C'est une espèce qui tend à disparaître comme beaucoup d'autres malheureusement.
bll
CITATION
j'espère avoir répondu à tes questions


Oui "mais" smile.gif Le "mais" surtout à cause du
CITATION
Je pense que tu as juste
au sujet des nids. happy.gif

Aussi je me permets d'insister parce je n'aurais pas du évoquer les rousses à dôme mais juste cette espèce, parce que en plus des nids je ne me rappelle pas non plus de jet d'acide formique et gastre recourbés chez elles alors que je me souviens parfaitement bien qu'elle en appliquaient là où elles mordaient ma main -enfin une grosse ouvrière* m'a fait une flaque tellement sévère qu'elle a du me faire fondre des poils de nez, je n'ose imaginer les dégâts dans un tube il est vrai. Vous me confirmez que F. pratensis, et non quelque autre Formica sp que ce soit, se flingue en tube ? Même si ça ne change rien j'aimerai savoir. Je vérifierais bien ce point (le jet, pas le suicide) vers l'un des nids du coin mais ce n'est pas vraiment la saison pour faire ce genre de test demandant de l'aggréssivité...
Sinon Citrouille-Man (edit: et Christian du coup) les F. pratensis je ne sais pas si elles sont en régression mais elles me semblent de part chez moi dans le Morvan les plus communes des Formica sp que j'ai repéré. Il faut dire que le milieu est privilégié puisque c'est un parc naturel trés forestier de moyenne montagne quasiment sans aucune culture et plutôt déserté même en saison.

*ça m'a fait penser que je voulais faire un sujet/question sur les pratensis ayant remarqué un trés trés net polymorphisme pour 2 nids d'une même clairière, ça attendra le printemps prochain.
sipatte
Attention, les prélèvements dans les parcs naturels sont interdits.

Le principe de protection de ces animaux en France, c'est de protéger leur milieu de vie plutôt de les individus.
Donc, dans les parcs naturels : aucun prélèvement (même pas de Lasius niger).
bll
Ah la mauvaise blague, je ne savais pas, j'habite en plein milieu du parc et 5 de mes colos viennent de mon jardin mellow.gif

Cela veut-il dire aussi que c'est mort pour les prélèvements antarea ? J'avais éventuellement envisagé de m'y mettre la saison prochaine...
Citrouille-Man
Pour antarea:
Si tu veux faire dans le légal, tu peux demander des autorisations (il y avait quelqu'un qui avait proposé pour les Vosges sur antarea, tu peux probablement te renseigner auprès de l'onf ou autre qui te redirigeront vers le bon service). Le problème de ces autorisations, c'est qu'elles concernent une période précise dans un cadre précis (parle bien d'antarea si tu veux que ça passe) et avec une zone précise. Quand je pars chercher des fourmis, c'est parce que j'ai une demi journée devant moi, c'est occasionel et je ne prévois pas forcément. Je repère sur google earth un coin qui parait intéressant et je m'arrête là où ça m'intéresse. Donc demander une autorisation pour ce genre de chose, en sachant que tu écrase probablement plus de fourmis en marchant que ce que tu ramasses, ça m'a toujours paru inadapté et si maintenant je suis en règle pour certains endroits, c'est parce que j'y vais avec la Société entomologique de Mulhouse qui elle est en règle.

Enfin si c'est autour de chez toi, la zone est plus limitée et ce sera probablement plus facile d'obtenir l'autorisation.

Pour ce qui est des récoltes pour l'élevage, quand c'est en zone naturelle, natura 2000, protégée, annexe 2, réserve biologique, réserve naturelle... mrgreen.gif , je n'en fais pas. Je laisse les reines repartir puisque les élevages ne sont alors que pour mon intérêt personel, rien à voir donc avec antarea.

Il me semble que lorsque l'on fait partit de l'enseignement, certaines personnes sont dispensées des autorisations (prof de fac en bio?) mais c'est à confirmer...
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.