Rubricabrac de l'I-D-E-MYR, en hommage à Gotlib



Voici le petit matos, fait de bric et de broc, que j'utilise pour intervenir dans mon antarium à Formica rufibarbis.

Sur la photo qui va suivre...

> En haut à gauche : Un verre à pied dans lequel, à l'aide du manche arrondi d'un couteau, je pile les insectes séchés (Sauterelles et Gammarus) achetés dans les animaleries.

> En haut à droite : Un sac de sable fin (Quartzite pour aquarium) que j'utilise pour tapisser le fond de mes ADC/ADF, éventuellement avec une cuillère.

> Entre les deux : Un appareil photo me permettant d'immortaliser certaines actions de mes fourmis quand ce n'est pas tout simplement l'évolution de leur colonie.

> Sous le verre, à gauche : Quatre petits bouchons de bouteilles en plastique dans lesquels je distribue la nourriture solide et liquide à mes voraces petites bestioles.

> Sous les bouchons : L'un des bouts de ficelle de 75 à 85 cm de longueur que j'enroule autour de mes index et majeur pour garnir lesdits bouchons en lieu et place du coton dont j'ai divorcé depuis longtemps ! On les voit en service dans le seul et unique suivi de ma colonie de fourmis que j'ai posté sur le site.



> Ensuite, de gauche à droite : Le corps vide d'un stylo à bille me servant de pipette pour doser le "nectar" ou "miellat" que je sert à mes petites captives dans deux des précédents bouchons.

> Puis la seringue qui me sert également à distribuer l'alimentation liquide à mes fourmis mais aussi à injecter l'eau servant à humidifier le nid (Vecteur d'humidité) puis, pour finir, à pomper l'huile de paraffine en fin de saison.

> La pince à épiler que j'utilise pour récupérer les bouchons dans les ADC/ADF puis les y remettre ou pour ôter divers déchets de grosse taille.

> Un pinceau à poils souples n° 10 qui me sert à secourir les fourmis noyées dans l'huile de paraffine.

> Un pinceau de même qualité mais n° 16 qui me sert, notamment lorsqu'il est mouillé, à ôter les miettes et déchets les plus petits dans les ADC/ADF mais également à coller les fourmis qui réussissent, par je ne sais quel miracle, à se faire la belle puis, lorsqu'il est sec, à donner un petit coup de brosse à l'intérieur des vitres.

> Un "essuie-glace" (Baguette chinoise avec un bout de PQ enroulé plusieurs fois puis scotché en son extrémité) pour sécher l'intérieur des vitres des ADC/ADF quand il m'arrive de les laver avec l'un des pinceaux qui suivent.

> Un petit pinceau plat n° 8 pour des petits collages humides de miettes dans les recoins difficiles d'accès.

> Un gros pinceau plat n°16 pour racler le sable que mes laborieuses ouvrières creusent puis charrient en tous sens dans les ADC/ADF quand ce n'est pas pour brosser les pierres du décorum qu'elles noient aussi sous des "tonnes" de petits gravillons ces p'tites emmerdeuses !


Les images suivantes montrent ma machine à laver mes bouchons sous les eaux vives et exentrées du robinet qui les font tournoyer un par un dans un verre avec leurs bouts de ficelle pendant 15 mn suffisant à les débarrasser de leurs denrées périmées et de leurs impuretés qui disparaissent avec le débordement produit dans le siphon.



Même la seringue à droit à ses petits bains périodiques consistant en un rinçage intérieur, deux fois, puis extérieur en un coup de jet rapide.




Voilà !

Mon petit sujet n'est pas très sophistiqué, pas technique pour un sou, comme Spoutnik qui sut épater le monde en son temps, mais il aura peut-être le mérite d'en inspirer plus d'une ou d'un de faire avec les moyens économiques dont elle ou il dispose, c'est-à-dire ceux du bord.

Amicalement votre. wink.gif

Patrice de l'I-D-E-MYR