Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: La Loi et les fourmis en France.
Acideformik.com > AcideFormik :: Elevage des fourmis > Législation/règlementation au niveau de l'élevage des fourmis
Pages: 1, 2
noar12
Ce sujet a pour but de regrouper les textes de loi pouvant toucher ou être lié aux fourmis.
Et pour essayer d'éclaircir certains point, car la lecture et la compréhension des textes de loi, c'est pas ce qu'il y a de plus simple...

----------------------------------------------------------


Ajout Janvier 2009 (Citrouille)


Code Rural Article R212-1
CITATION
Sont soumises à autorisation, dans les conditions déterminées au présent chapitre, la production, la détention, la cession à titre gratuit ou onéreux, l'utilisation, le transport, l'introduction quelle qu'en soit l'origine, l'importation sous tous régimes douaniers, l'exportation, la réexportation de tout ou partie d'animaux d'espèces non domestiques et de leurs produits ainsi que des végétaux d'espèces non cultivées et de leurs semences ou partie de plantes dont la liste est fixée, après avis du Conseil national de la protection de la nature, en fonction de ces activités par arrêtés conjoints du ministre chargé de la protection de la nature et, en tant que de besoin, du ou des ministres compétents.


----------------------------------------------------------

Définition du terme "établissement d'élevage" Arrêté du 10 août 2004 et le lien officiel; le pdf
CITATION
Les établissements d’élevage sont les élevages d’animaux d’espèces non domestiques répondant à une ou plusieurs des conditions suivantes :

[...]
- élevage détenant des espèces sensibles dans leur milieu naturel ou invasives ou dangereuses ou difficiles d’entretien en captivité,


----------------------------------------------------------

Arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces,races ou variétés d’animaux domestiques


----------------------------------------------------------


Sous-section 2 : Autorisation d'ouverture des établissementsArticle R213-5 Décret n° 94-198 du 8 mars 1994 art. 2, art. 4 I Journal Officiel du 9 mars 1994


CITATION
L'ouverture des établissements d'élevage, de vente, de location ou de transit d'animaux d'espèces non domestiques, ainsi que des établissements fixes ou mobiles destinés à la présentation au public de spécimens vivants de la faune locale ou étrangère doit faire l'objet d'une autorisation préalable dans les conditions définies par la présente sous-section.
Sont considérés comme appartenant à des espèces non domestiques les animaux n'ayant pas subi de modification par sélection de la part de l'homme.


----------------------------------------------------------

Loi n°76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature

CITATION
Lorsqu'un intérêt scientifique particulier ou que les nécessités de la préservation du patrimoine biologique national justifient la conservation d'espèces animales non domestiques ou végétales non cultivées, sont interdits:
La destruction ou l'enlèvement des oeufs ou des nids, la mutilation, la destruction, la capture ou l'enlèvement, la naturalisation d'animaux de ces espèces ou, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat;
La destruction, la coupe, la mutilation, l'arrachage, la cueillette ou l'enlèvement de végétaux de ces espèces ou de leurs fructifications, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat;
La destruction, l'altération ou la dégradation du milieu particulier à ces espèces animales ou végétales


Donc protection de F. rufa, mais pas des autres espèces.

CITATION
Art. 5. -
La production, la détention, la cession à titre gratuit ou onéreux, l'utilisation, le transport, l'introduction quelle qu'en soit l'origine, l'imposition sous tous régimes douaniers, l'exportation, la réexportation de tout ou partie d'animaux d'espèces non domestiques et de leurs produits ainsi que des végétaux d'espèces non cultivées et de leurs semences ou parties de plantes, dont la liste est fixée par arrêtés conjoints du ministre chargé de la protection de la nature et, en tant que de besoin, du ou des ministres compétents, s'ils en font la demande, doivent faire l'objet d'une autorisation délivrée dans les conditions et selon les modalités fixées par un décret en Conseil d'Etat.


Il faudrait trouver cette liste.

CITATION
Art. 6. -
Sans préjudice des dispositions en vigueur relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement, l'ouverture des établissements d'élevage d'animaux d'espèces non domestiques, de vente, de location, de transit, ainsi que l'ouverture des établissements destinés à la présentation au public de spécimens vivants de la faune locale ou étrangère, doivent faire l'objet d'une autorisation délivrance délivrée dans les conditions et selon les modalités fixées par un décret en Conseil d'Etat.

Les responsables des établissements visés à l'alinéa précédent doivent être titulaires d'un certificat de capacité pour l'entretien de ces animaux.


Redondant

----------------------------------------------------------

Décret n°2007-15 relatif aux espèces animales non domestiques…

Il faudrait donc voir avec le
CITATION
ministre chargé de la protection de la nature


pour modifier
CITATION
Art. R. 411-1. - Les listes des espèces animales non domestiques et des espèces végétales non cultivées faisant l'objet des interdictions définies par les articles L. 411-1 et L. 411-3


CITATION
Il est ajouté au chapitre Ier du titre Ier du livre IV du code de l'environnement (partie réglementaire) une section 4 rédigée comme suit :
« Section 4
« Introduction dans le milieu naturel de spécimens appartenant à des espèces animales non domestiques ou à des espèces végétales non cultivées


Toute remise en liberté d'insectes une fois capturé est illégale.


----------------------------------------------------------

L'arrêté fixant la liste des insectes protégés

Aucun hyménoptère protégé, voir détail ici

----------------------------------------------------------


Les sanctions

CITATION
Donc le cadre législatif existe.
Il suffit de la compléter par les bonnes espèces dans les bonnes listes.
hugo
Le gros problème en France est la lourdeur des démarches pour obtenir un certificat de capacité d'élevage, d'exposition...d'insectes.

Le flou vient de la, d'autant que beaucoup de Direction des Services vétérinaires départementales découragent d'essayer de l'obtenir pour un élevage d'insectes amateurs.

http://www.phasmes.com/legislation.php
noar12
Je ne m'habitue pas, a ne pas voir les fourmis introduite dans tout cela. C'est fou!
Pourtant on y parle parfois des insectes en général non?
On parle de liste parfois, je n'en ai pas trouver a part ça ...?
Citrouille-Man
Si Hydraméthylnon et Amblyopone palli passaient par là, auriez-vous d'autres exemples concrets à l'étranger de cas d'invasion, des exemples plutôt surprennant et détaillés, que ceux qui envoient des mails puissent avoir des exemples fiables...


Il y avait celui-ci d'Amblyopone qui est intéressant je pense:

CITATION('Amblyopone')
Je vous donne un exemple, l'espèce que j'étudie aujourd'hui est une Ponerine. A priori pas de quoi s'affoler, les Ponerines sont généralement considérées comme difficiles a s'adapter et primitives. L'espèce étudiée fut introduite il y a plus de 75 ans aux Etats-Unis et a cette époque décrite comme formant de petites colonies et au comportement timide. Vous voyez y'a rien la. Oui... sauf que...
75 ans plus tard, cette espèce est présente du nord de New York à la Floride et d’Est en Ouest, de la cote Atlantique au Tennessee. Ca ne vous parle pas peut être pas, alors imaginez la distance du Nord de la France jusqu'a l'extrémité Sud de l'Espagne, et de la Bretagne jusqu'a la frontière Polonaise. Sur l'ensemble de ce territoire, des populations ont été retrouves. Pas mal pour une espèce venant d'une sous-famille considérée comme difficilement plastique au changement. Maintenant voyons voir pour l'aspect primitive. Et bien au cours d'une étude sur l'impact de cette espèce exotique sur les fourmis natives, celle-ci éradique la moitie des espèces natives. Je vous passe le chapitre sur le bouleversement des écosystèmes, mais sachez simplement que toutes les espèces de fourmis qui dispersent 50% des graines de plantes dans ces forets, sont totalement éliminées. Franchement pour une primitive, je trouve qu'elle s'en sort pas mal.


et

CITATION('Amblyopone')
Rajouter a cela un problème sanitaire, il faut montre que 2% de la population humaine peuvent développer un choc anaphylactique suite a une piqure. Pour info, cette proportion est de 0.6% dans le cas d’une piqure d’abeille. Vraiment très fort pour une espèce sur laquelle personne (incluant la communauté scientifique) n’aurait parier comme potentiellement envahissante.



Sinon, je me disais, peut-être que contacter certaines associations d'écolos, ou des vivariums financés par l'état, voir des chercheurs du cnrs (il me semble que certaines personnes en connaissent) peut avoir un effet plus influent et plus direct que nos mails, qui ont eux peu de chance d'être lus.


Au niveau de l'importation et de l'échange des fourmis, il faudrait entièrement stoper les transport et les importations, ou vous pensez à d'autres moyens?

Pour la loi concernant les certificats de capacités , je ne comprends pas:
http://www.phasmes.com/legislation1.php?page=19
On devrait tous posséder un certificat de capacité, non? les fourmis font partis des animaux non domestiques.... ?


Sinon, je remarque qu'une boutique allemande a fait un léger effort au niveau de la législation, ne proposant (officielement...) plus d'espèces du sud de l'europe et d'espèces exotiques...


Au niveau des lois, dans le meilleur des cas, faudrait-il que cela concerne toutes les espèces? j'imagine que oui, on doit pouvoir utiliser l'exemple de Lasius neglectus pour cela, un vendeur qui se trompe, et c'est la catastrophe assurée...


merci d'avance,
citrouille-man
noar12
Pour la boutique en question, seul certains pays ne semble plus permettent l'import . La France en fait partie.
bn21
Rien non plus au niveau européen ?
Des fois, ça se passe à l'étage du dessus.

Ne faudrait-il pas savoir ce qui se fait du coté de nos voisins aussi ? (Les frontières n'arrêtent pas les fourmis, et c'est encore moins le cas des fourmis envahisseuses.)
Hydraméthylnon
CITATION("Citrouille-Man")
J'imagine qu'il n'y a pas grand intérêt à tous envoyer une lettre, non?

Si, ça porte plus qu'une seule et ça n'empêche pas d'en faire une collective en plus : "Des fois", il y en a qui sont un peu durs de la feuille ... mrgreen.gif

CITATION("Citrouille-Man")
Si Hydraméthylnon et Amblyopone palli passaient par là, auriez-vous d'autres exemples concrets à l'étranger de cas d'invasion, des exemples plutôt surprennant et détaillés, que ceux qui envoient des mails puissent avoir des exemples fiables...

Oui, ya, j'ai, mais le week-end est fini cray.gif plus vraiment le temps jusqu'au prochain.

Une piste pour les veinards qui ont le haut débit et la vidéo : Cherchez "fourmis crabes rouges Christmas" dans Ecoogle et recherchez dans les résultats ce qui a traît aux sous-bois. C'est assez radical et impressionnant.
Amblyopone pallipes
Lorsque j'ai un peu de temps, je m'amuse a faire des jeux sympas qui pourraient s'appeler Base de Donnees. J'en ai plusieurs en cours et lorsque l'envie me prends, je les complete. Beaucoup sont en cours de contruction et d'autres un peu plus aboutie (et oui, je sais je m'amuse d'un rien).

Une que j'aime bien, mais qui est loin d'etre terminee, est celle sur les especes exotiques/invasives et dont je vais vous parlez aujourd'hui.

Alors pour rappel on connait aujourd'hui un peu plus de 12000 especes de fourmis. En realite, plutot que dire on connait, je devrais plutot dire on a mis un nom sur 12000 especes. Parmis ces 12000, peut etre 2000 (et encore je suis de bonne humeur) on eut un brin de description sur leur biologie. Alors naturellement, dans ces conditions, difficile de savoir d'ou sont originaire toutes les especes.

Et bien cependant dans ma petite liste magique, pour l'instant j'ai pu recenser 167 especes qui etaient installes dans un autre ecosysteme que celui d'ou elles sont originaires.
Sur ces 166, il y en a peut etre 30 a 40 qui ont ete recu un peu plus d'attention et qui furent decrite comme invasive a un degre plus ou moins important. Alors, comme il le fut mentionner plus haut, il y a certainement qui sont en latence et dont on va entendre beaucoup parler plus tard. C'est tres difficile a prevoir (pour pas dire impossible) a l'heure d'aujourd'hui avec les informations dont nous disposons (ou plutot que nous n'avons pas).

Maintenant, si vous voulez quelques exemples, et bien sachez que si vous promenez dans le Maine ou au Quebec, cette chere Myrmica rubra que certains affectionnent tant est consideree comme invasive.

Toujours aux Etats Unis et dans des regions pas specialement tropicale comme l'Ohio ou le Missouri dont les climats sont pas plus froid l'hiver qu'en France, des especes comme Tetramorium tsushimae ou T. caespitum sont considerees comme envahissantes.

Lasius neglectus en autre en Europe est egalement consideree comme envahissante. On pourrait continuer a allonger la liste comme ca encore longtemps.

Vous le voyez, je ne suis pas entrain de parler de fourmis aux noms aux consonnances exotiques, mais bien de genres voire d'especes que vos avez directement en milieu temperes et qui s'implantent et explosent dans des milieux aux memes conditions climatiques ou tres similaires sous les memes latitudes.
noar12
CITATION
Maintenant, si vous voulez quelques exemples, et bien sachez que si vous promenez dans le Maine ou au Quebec, cette chere Myrmica rubra que certains affectionnent tant est consideree comme invasive.


Tu m'apprends quelque chose blink.gif ! Si tu as des liens ou plus d'information, on est preneur. Ce cas pourrait être facilement transposable à la France.
Amblyopone pallipes
Deux articles scientifiques (en fait trois) ont deja ete publie sur le sujet.

Le premier a publie dessus n'est autre que William Morton Wheeler, pere de la myrmecologie moderne, qui en 1908, il y a donc exactement cent ans publie un article dans lequel il fait mention d'une Myrmica levinodis introduite a partir d'Europe dans le Massachussets. Myrmica levinodis n'est autre que M. rubra desormais.

Je vous conseille de lire cet article vieux d'un siecle mais qui deja annoncaient certaines inquietudes qui se sont reveles vraies par la suite.
L'article est disponible ici: http://antbase.org/ants/publications/10550/10550.pdf

Pres d'un siecle plus tard, en 2005, un second article est publie sous le titre:
Distribution of an Invasive Ant, Myrmica rubra (Hymenoptera: Formicidae), in Maine. L'article est de ELEANOR GRODEN, FRANCIS A. DRUMMOND, JEFFREY GARNAS, AND ANDRE´ FRANCOEUR, et publie dans Journal of Economic Entomology 98 (6): 1774-1784.

En voici le resume, je vous laisse seul juge:
Introduced populations of the north temperate ant species, Myrmica rubra (L.), have become pestiferous in various locations in the northeastern United States, particularly in coastal communities in Maine. Native populations of this ant are widely distributed throughout northern Europe and western Asia; however, nest densities in its native range do not usually reach the high levels observed for many introduced populations. This aggressive ant readily stings, and because of its high densities, homeowners continually encounter nests at a frequency that interferes with use of their properties. Surveys were conducted in Maine from 2001 through 2004 to determine the statewide extent of current infestations. Nests in established populations in coastal Maine were sampled from April through September to assess seasonal changes in the density and composition of colonies.
Similarities and differences between introduced populations of M. rubra in Maine and published reports of this species in Europe are discussed. Museum records of this species in North America were also researched and are presented.



Deux ans plus tard, en 2007, un nouvel article est publie par JEFFREY R. GARNAS, FRANCIS A. DRUMMOND AND ELEANOR GRODEN sous le titre:
Intercolony Aggression Within and Among Local Populations of the Invasive Ant, Myrmica rubra (Hymenoptera: Formicidae), in Coastal Maine.
Cette fois-ci l'article est publie dans Environmental Entomology 36 (1): 105-113.

En voici le resume:
Myrmica rubra L. was introduced into New England in the early 20th century, and at present, has a patchy distribution in parts of northeastern North America, including records from 31 communities in Maine. M. rubra is highly polygynous, and colonies reproduce vegetatively, forming dense local populations where conditions are favorable. Using mobile nests and baited arenas in a series of field aggression bioassays, we tested patterns of internest tolerance within and among local populations on Mt. Desert Island, ME. We found that foragers originating from fragments of the same colony or from neighboring nests retained a high level of intraspecific tolerance over several months, whereas significant intercolony aggression among workers was present between colonies within the same local patch separated by 10 m. Within populations, aggression score values were found to increase linearly with internest distance within a site. Aggression was highest between colonies from spatially different populations on the island and was higher still when nests were assayed against colonies at an off-island site 70 km away in Castine, ME. These data strongly suggest a multicolonial organization within and among local populations of M. rubra in parts of its introduced range. These Þndings contradict the loss of intraspeciÞc aggression and unicolonial social structure over large geographic areas that have previously been observed in other invasive ant species, particularly Linepithema humile Mayr

Myrmica rubra fut egalement retrouvee (en plus du Maine et du Massachussets precedemment cites) au Quebec, en Pennsylvannie, au Rhode Island, New York, New Jersey, New Hampshire, Ontario et Nouvelle Ecosse. Prenez donc une carte, regardez la superficie que cela represente et compare avec la France ou tout autre pays Europeen de votre choix. Par avance, asseyez vous.

Pour information, les deux articles recents sont publies dans des revues scientifiques a commite de lecture ou l'on ne peut affirmer n'importe quoi sans une methodologie scientifique pour y repondre. J'espere que cela en fera reflechir certains et qu'on ne peut pas jouer aux apprentis sorciers indefiniment.
Lorsqu'on joue avec le vivant, il faut etre conscient que celui-ci a la capacite de s'adapter et meme dans le cas de Myrmica rubra ou de Pachycondyla chinensis (exemple donne plus tot), cela prend 100 ou 75 annees, au final le resultat est pas jolie. Combien d'especes comme celles-ci se reveleront en Fance dans les 20 procahines annees?

La conclusion dans ces deux cas, mais on pourrait ajouter beaucoup d'autres, c'est qu'il est trop tard pour les eliminer! Alors encore une fois, soyez intelligent et reflechissez! La prevention est le moyen le plus efficace d'eviter les erreurs.
Hydraméthylnon
.
CITATION(noar12)
Ce cas pourrait être facilement transposable à la France.

Bien sûr que c'est transposable en france, c'est transposable partout :

Ce qu'il faut comprendre, c'est que tout grand écosystème (on dit "biome") est presque uniquement constitué d'espèces potentiellement envahissantes pour tous les autres biomes.
Logique, puisque pour chaque biome, en gros, chacune de ses niches écologiques (un sacré paquet chez chacun) a été "définie" de façon particulière et a été le berceau d'une espèce ou d'une collection d'espèces particulières.

En plus, conséquence du hasard et de la nécessité, chaque biome a structuré ses écosystèmes en niches écologiques de façon spécifique : Ce qui constitue une niche/espèce dans un biome donné se partage entre différentes niches/espèces dans un autre biome, en général ça ne se recouvre pas. Ceci est parfois valable à l'intérieur d'un même biome, évidemment, puisqu'un biome est une arborescence d'écosystèmes eux-mêmes structurés aussi en sacs de poupées russes d'écosystèmes plus petits, le tout couvrant un continent ou presque.

Conséquence pour nous, il serait capital que chacun dispose au moins de la description de tous les biomes existants, pour pouvoir comprendre comment sont organisées les menaces. Leurs limites ne sont pas administratives, nationales. Une carto mondiale les présentant serait à trouver (et à mettre en page d'accueil mrgreen.gif ) : Tout biome est une menace pour les autres.

Pour fixer un peu les idées, l'Australie est un biome bien défini, c'est une île. L'Amérique du Sud en est un aussi, reliée au reste par seulement Panama, etc., mais ceux-là sont les plus faciles à circonscrire.

Notez aussi que si cette notion est parfaitement valable en surface, elle l'est aussi dans l'eau salée : Le canal de Suez est un exemple type de mélange forcé, le biome méditerranéen et celui de la mer rouge. De la même manière, celui de Panama mélange le biome Pacifique et l'Atlantique.

Bref, tout biome est un réservoir d'espèces potentiellement envahissantes pour les autres biomes. Chaque biome est une menace pour tous les autres.

L'homme, en mélangeant tout (transports, perforations de continents, etc.), "coiffe la nature en brosse", élimine les plus fragiles et les plus spécialisées des espèces au profit des plus agressives et des plus souples, sur terre comme en mer. Il banalise la biodiversité mondiale, il casse irréversiblement les petits et moyens écosystèmes en mélangeant tout n'importe comment et à toute vitesse au point de menacer l'existence même de certains biomes. La vie sur terre n'a pas le temps de s'y adapter, de refaire son organisation pour que ça tienne en restant aussi efficace.

C'est ça, la cause principale de la chûte vertigineuse de la biodiversité mondiale, la 2e vague.
Rapa Nui, l'île de Pâques, est un exemple en tout petit de ce qu'on est en train de faire à toute la planète.

Les fourmis sont en première ligne pour ça : Ce ne sont pas des virus mortels mais elles sont bien plus redoutables sur le long terme parce qu'elles affectent vraiment en profondeur et vraiment durablement tout le (éco)système. Il n'en meurt pas en 3 jours, c'est un peu plus lent. Du coup ça a l'air "anodin" alors que c'est pire.

Au niveau législatif, pour tenter de ralentir la catastrophe, il nous faudrait arriver à créer une copie administrative et technique des barrières biologiques naturelles qui définissent les biomes, au moins les biomes. Il faudrait arriver à empêcher/interdire tout échange d'espèces vivantes entre biomes, et vite.

Comme ça a l'air anodin, l'arsenal juridique est dérisoire et mal gaulé (va expliquer la notion de biome à un juriste en droit commercial pur et dur ...), surtout sur les continents dont la masse amortit plus les chocs que celle des états insulaires. Les législations les plus avancées sont effectivement celles des pays insulaires. Pour l'Europe, il faut la repenser - et pour hier, comme d'hab - sur la base de l'existant pour ne pas trop perdre de temps/énergie à le concevoir et à le mettre en place.

Recenser les textes actuels, c'est l'analyse de l'existant. C'est à partir de ça qu'on pourra poser les lignes de la solution future (un peu comme en informatique Meurise, en définitive)

Donc, continuons à fouiller ce qui existe en juridique et tenons-nous à jour sur les limites des biomes pour bien penser nos échanges de gynes AVANT de décider de le faire ou pas.
Benoit, tu aurais ça dans un coin, toi, la mappemonde des biomes, discontinuité de Wegener et tout ça ?

wink.gif
(Je vais me faire allumer par mon boss, moi ...)
Amblyopone pallipes
Mais bien sur wink.gif

Ouvrez le document suivant (attention ca peut etre un peu long suivant votre connection) et regardez les deux premieres cartes qui s'y trouvent (respectivement p 2 et 3).

Regardez la France et vous vous aperceverez qu'on possede 3 types de biomes differents.

Voici les cartes:
http://www.worldwildlife.org/science/pubs/bioscience.pdf
Hydraméthylnon
Merci Benoit !!

Non pas 3 mais 4 5 biomes sur le territoire métropolitain (carte de la page 2, figure 1; encore plus net sur la fig.2, page suivante) :
1- Atlantique (Pays basque -> Danemark)
2- Semi-Continental (Gers + Massif Central -> Pologne)
3- Méditerranéen (...)
4- Montagnard (Alpes+Pyrénées)
5-Océanique (ouest)

Ajout d'une carte (Citrouille):



Réflexions ?
Questions ?
noar12
je galère pour l'anglais, en plus je peux pas traduire le pdf ... enfin il semble que c'est possible maintenant, je cherche ou relie mrgreen.gif .
Hydraméthylnon
Oublie l'anglais et zoome dans les cartes : Ça parle déjà beaucoup. smile.gif
Hydraméthylnon
En grattant un peu j'ai trouvé ça :

Mappemondes des biomes :Ensuite, va faire un tour du côté de Carcassonne ...Edifiant, non ?
Vos conclusions ?

smile.gif
Citrouille-Man
Une 'tite question, ces différences de biomes sont dues à quoi? "Frontières" naturelles? Montagnes et relief?
Hydraméthylnon
Oui, plus les climats, la composition du sous-sol (calcaire ou pas) et aussi l'histoire du coin.
Citrouille-Man
Ca a pas l'air de motiver les foules tout ça, vous faites quoi là, tout les membres?
Hop Hop, motivés, il y en a plusieurs qui s'étaient proposés pour contacter des contacts, il me semble que c'est le moment thumbsup.gif



Hydraméthylnon:
Sur la liste des sénateurs, je me suis rendu compte qu'il y en a pas mal qui viennent d'écoles d'ingénieurs sur les eaux et forêts, donc j'imagine qu'on peut leur épargner le sujet sur les biomes etc, aurais-tu encore d'autres exemples très concrets?


Amblyopone pallipes:
Pour les espèces vendues dans les différentes boutiques, y-a-t-il des espèces plus à risque que les autres? Des exemples concrets de fourmis du sud de l'europe retrouvées dans le nord?
Il me semblait également qu'il y avait une fois une fourmi aux USA, retrouvés à 14 000 kilomètres de son nid, mais je retrouve plus unsure.gif


Sinon, au niveau de la legislation, comment un projet de loi serait efficace?
Interdire purement et simplement la vente doit être difficile à obtenir, mais la rendre impossible, ça c'est faisable, vu la compléxitée des textes de lois mrgreen.gif
Je pense par exemple, à définir des zones, et d'interdire l'exportation/importation de cette espèce hors de sa zone... Si les vendeurs doivent vendre les fourmis d'une région uniquement dans cette région, ça devient compliqué... et ça empêche la délocalisation.


Vous voyez autre chose?
Cyp92
Sur le site de ColiPoste :

CITATION
Quels sont les produits interdits à l'envoi ?

Plusieurs catégories de produits ne peuvent être pris en charge par nos services, notamment :
- les objets salissants
- les produits ou objets contenant des matières dangereuses
- le transport d'animaux vivants (sauf abeilles, sangsues, vers à soie et mouches à fruit)


Peut-être une piste, vu que certains vendeurs passent par ce service. mellow.gif
Citrouille-Man
Oui, mais ça c'est une règle propre à La Poste, par exemple, la boutique allemande passe par un livreur particulier, elle respecte donc ce point. Quant aux autres boutiques, elles trouveront rapidement des livreurs à bas coûts, ce n'est pas vraiment une solution....


Et les donateurs d'ici aussi passent par laposte en plus...
Blacknights
J'ai trouvé ca :

CITATION
ETAT DU DROIT FRANCAIS

Le droit français prévoit un certain nombre de dispositions concernant l’introduction dans le milieu naturel d’espèces non indigènes (art L 411-3 du code de l’environnement) :

- l’introduction volontaire est un délit

- l’introduction par négligence ou imprudence est une contravention


La difficulté concrète est que la colonisation peut se faire « naturellement », hors intervention humaine directe. Surtout, il peut se révéler particulièrement difficile d’identifier le responsable de la présence d’une espèce invasive, ou bien d’établir avec certitude un lien de cause à effet (cas de la Grenouille taureau en Sologne).

La Grenouille taureau ne figure pas parmi les espèces de grenouilles citées à l’article R 232-3 du code rural comme pouvant être introduites dans les eaux. Son introduction dans les eaux est donc a contrario interdite. Par contre, sa commercialisation, son transport, etc… ne sont formellement interdits mais seulement soumis à autorisation. On pourrait donc être autorisé à en acheter. Le législateur a sans doute misé sur le discernement de chacun pour prendre des mesures de protection infaillibles afin d’éviter toute dispersion dans le milieu naturel…

Un certain nombre de conventions internationales incitent pourtant la France à agir, mais l’on sait que l’application du droit international est assez peu effective :

- La convention sur la diversité biologique de 1992 prévoit à l’article 8 que les Etats contrôlent ou éradiquent les espèces exotiques qui menacent des écosystèmes des habitats ou des espèces.


La source : ici
bn21
CITATION
Le législateur a sans doute misé sur le discernement de chacun pour prendre des mesures de protection infaillibles afin d’éviter toute dispersion dans le milieu naturel…


Je suis le seul à tiquer un peu sur cette phrase ?
Citrouille-Man
Je reprends déjà quelques liens utiles sur le sujet:
-fourmi d'argentine
-Lasius neglectus

Dans les deux liens ci-dessous, loin de vouloir relancer ces deux sujets, mais on trouve quelques exemples intéressants sur les dangers de l'exportation:
-sujet 1 sur de la pub pour la vente
-sujet 2 sur de la pub pour la vente

-News de la lutte contre W. A.

J'éditerai ici au fur et à mesure pour compléter cette liste thumbsup.gif
Citrouille-Man
CITATION(sipatte @ jeudi 27 mars 2008 à 22:53) *
Un autre moyen efficace de communication et de mobilisation des foules électrices, c'est la presse et les médias en général.

En grande majorité, ils sont friands de ce genre de "catastrophe".
Alors évidemment, il faut préparer "leur" article (texte bien rédigé, photos spectaculaires,…),
et faire un peu dans le catastrophisme.
Il faut aussi que la catastrophe en question touche directement la vie ou les intérêts du "péquin moyen".
Genre témoignage d'un agriculteur qui a perdu la moitié de sa récolte ou de gamins qui ont dû aller à l'hôpital après s'être fait mordre,…

Ce que je vous dis là va peut-être en choquer certains.
Mais si vous voulez viser l'efficacité,
il faut combattre le feu par le feu,
où plus exactement la merde avec la merde (en prenant des gants hein mrgreen.gif ).

Cela ne dispense pas en parallèle les alertes appuyées à nos élus fraîchement nommés et pleins de bonnes résolutions.


Petite citation pour aborder un léger hors sujet qui se rattache quand même directement à la France, ça me parait aussi être un autre moyen possible pour faire avancer tout ça... je pense particulièrement à Was Auro ou Hydraméthylnon, avec les photos de Was Auro sur sa colonie, votre documentation, et ce qu'on peut trouver sur les PFF au niveau des alergies etc, doit y avoir de quoi nourrir un journaliste... C'est France 3 qui a une édition outre-mer, et je pense que ce genre de cataclysmes les intéresse... à voir! sans compter vos chiffres, 30 000 kits distribués, 30 retours...


Hydraméthylnon
Chiant, le décalage horaire, hein ? mrgreen.gif

Je vais redire une chose que je dis si souvent que je ne sais plus si je l'ai déjà dite ici :
Tout ce que je peux écrire ou photographier ici ou ailleurs (y compris sur www.fenua-animalia.org) est du domaine public (sauf spécification contraire, ce qui n'a du m'arriver qu'une seule fois dans ma vie ...)
Donc, vous en faites ce que vous voulez, vous l'arrangez comme vous voulez, il est inutile de me citer (sauf si ça vous va mieux ainsi), liberté totale et inconditionnelle, mais vous ne vous attribuez pas mes photos : Elles sont domaine public et ne sauraient tomber dans le domaine privé, surtout en tant que vol (Rigole pas, j'ai eu le cas et je peux en devenir pas sympa duuu tout ... mad.gif )

Citrouille-Man, concernant ton plan, thumbsup.gif, je suis pour qu'on le mette ici, qu'on l'examine tous, que ce soit un oeuvre la plus collective possible : Je sais qu'on trouve des cons sur le net, un paquet, mais il y a aussi beaucoup de gens bien. Ceci pour suivre le dicton d'un copain, avec une paire d'yeux on n'a qu'un seul regard : Il vaut mieux en avoir le plus possible pour faire quelque chose de solide et, là, on a tout intérêt.

De plus, je ne suis pas un rédacteur "top", il m'est difficile de me décocher la case à cocher "verbose" dans ma tête, j'écris trop long en général et pour ce genre de dossier il faut être très concis et très clair parce que ceux à qui on le file pour le lire sont en général des gens qui n'ont pas de temps. Alors, plus on est, mieux c'est.

Merde, un orage : obligé de tout couper en catastrophe.
++
Amblyopone pallipes
Bon j'espere qu'Eric ne sera pas foudroye.

C'est du bon boulot la citrouille! Si tu le souhaites, tu peux m'envoyer ce que tu ecris pour correction et ajout sur certains points. Si tu les mets en ligne ici, j'y apporterais egalement des commentaires.

Malheureusement (mais je vais pas me plaindre), les deux prochains mois pour moi, vont etre un peu delicat car je m'envole pour le Japon et ensuite le Costa Rica a la fin de la semaine. Pour cette raison, la plus simple des solutions reste un bon vieux document Word envoye par E-mail: zeroben@gmail.com.

Egalement, il y certainement des scientifiques en France ou en Europe qui pourraient etre interesses par un suivi du dossier. Je vous redonne ce site si vous souhaitez faire des recherches: http://www.daisie.ceh.ac.uk/
J'ai dans l'idee que Alfred Buschinger en Allemagne pourrait etre interesse.

Avant de commencer toutes actions, je pense qu'il est important de bien ficeler le dossier, les exemples et les risques. Bien qu'il y ait un risque reel en France metropolitaine, la situation est tout de meme differente ave celle de Tahiti ou ils sont confrontes a l'action dans l'urgence. Plus, les soutiens sont importants et plus ils y a des chances que cela fonctionne.
Les exemples malheureusement ne manque pas, et je crois que l'erreur seraient de rester trop foaliser sur les fourmis, il faut etendre aux autres problemes lies a l'introduction et a la dissemination d'arthropodes.

Je prend un exemple, la coccinelle asiatique Harmonia axyridis, fut introduite au Etats-Unis au debut des annees 20 pour le controle d'insectes ravageurs dans les cultures de noix de pecan. Pendant des annes, le laches se sont multiplie sans qu'aucune population n'arrive a s'installer naturellement. En 1988, la premiere population naturelle fur decouverte en Louisiane. 7 ans plus tard, les premieres coccinelles furent decouvertes au Quebec (regardez donc sur une carte la distance Louisiane-Quebec et comparez les climats). Celles-ci sont depuis plus de 10 ans installees au Quebec et ont un lare impact sur les communautes d'insectes (et c'est pas vraiment positif). De plus, interroge un quebecois sur ce qu'il pense de cet insecte. Il vous repondra que c'est une peste qui passe l'hiver chez vous par milliers ou dizaines de milliers (les gens la-bas les chassent a l'aspirateur). Tres sympathique d'avoir des milliers de coccinelles chez soi? Pas vraiment, car des lors que vous les derangez, elles secretent un liquide tres acre dont les cas d'allergies repertories augmentent en fleche (et de plus elles peuvent meme vous mordre).
Le clou du spectacle. Le Quebec et l'Ontario ont une production de vignoble, certes limite, mais reel. Il se trouve qu'au moment des vendanges, si l'un de ces insectes se trouve dans le lot, il va produire ce tres agreable repulsif, qui devinez quoi peut completement altere le gout du vin. Je ne me souviens plus exactement du chiffre, mais une seule coccinelle pouvait detruire la recolte d'une surface non negligeable.

Maintenant, imaginez cet insecte arrivant en France et se rendant dans le Bordelais, la Bourgogne ou le Layon (si comme moi, vous aimez ce delicieux vin liquoreux. L'abus d'alcol est dangereux pour la sante)!
Je doute que les producteurs apprecieraient.
Un detail, la coccinelle asiatique fur introduite dans le Nord de la France et en Belgique dans les annes 90 et est desormais en pleine expension.
Plus de renseignement ici:
http://www.daisie.ceh.ac.uk/pdf//Harmonia_axyridis.pdf

Croyez moi voici un insecte dont vous avez pas fini d'entendre parler. Petite bete a bon dieu comme disait ma grand mere, vous allez bientot les maudire.
Mainenant, je pense que nombre de nos politiques sont amateurs de vin, je pense que ce genre d'exemples devraient les interpeller.

Bon courage pour la suite.
Charles Darkwind
Et comment! Chez certaines personnes que je connais très bien c'est par centaines voir miliers d'individus que cette peste entre dans les maison et se retrouve dans les fenêtres, évidement un coup d'aspirateur comme énoncé par Amblyopone réussi à s'en débarrasser... jusqu'au lendemain.

Chez moi c'est dans la fin de l'hiver que toute celles qui ont réussi à entrer se réveillent pour aller tourner autour de la moindre lumière à l'intérieur de la maison. Elles finissent toutes par se retrouver par groupes dans les globes inversés des lumières ou tout ce qui peut les retenir au dessus du sol.

Mais le comble c'est vraiment durant les récoltes... n'ayant plus d'abris et leur source de nourriture qui disparait soudainement elles s'envolent par milliers et se déposant sur tout ce qu'elles voit elles se posent sur nous et lorsque qu'on veut les chasser elles dégagent un liquide jaune avec une odeur carrément répugnante qui reste sur vos doigts et à chaque années c'est le même refrain pendant deux semaines.
cékiki
merci Citrouille-man de pousser le bouchon.
Prendre de la distance avec les fourmis permettrait de fédérer d'autres corpus. Outre la coccinelle il y a le frelon , et les entomos s'inquiètent d'une punaise récurrente sur le territoire français qui échappe aux clés et n'était pas vue avant.- Avec des grosses pattes postérieures, énormes-
Il n'y a pas que le réchauffement et les (re)montées.
Hydraméthylnon
Non, non aucun risque de foudre sur moi mais il y a quelques petites années on a vu comme un halo bleu sur tous les appareils de la maison qui étaient restés branchés, le fax en particulier, la pluie n'avait pas encore commencé de tomber, ensuite, ben, comme une odeur de plastique fondu dans un musée d'art moderne ... Dans les jours qui ont suivi, chez le réparateur de notre fax, il y avait une montagne d'autres fax fondus, une pièce entière. Alors, depuis, on ne cherche pas, on débranche tout au premier coup de tonnerre même s'il ne pleut pas encore en attendant que ça se finisse si on est là, sinon on débranche tout avant de sortir (sauf le congélateur et le frigo : Il faut savoir mettre un peu de risque dans sa vie. smile.gif )

Bien d'accord avec toi Ben : Il vaut mieux ne rien faire que mal faire. Un dossier ça se prépare tranquillement et méticuleusement. C'est la loi des 80-20 : 80 % du temps en préparation donne une mise en oeuvre en 20% du temps et l'inverse donne l'inverse ou pire.

La préparation, au départ, c'est de bien cibler à qui on s'adresse et de définir très clairement et très précisément ce qu'on lui demande. Un haut décideur n'est pas un juriste et est toujours quelqu'un de pressé. C'est pour ça qu'il y a autant de bordel autour des affaires compliquées, examinées à 100 à l'heure, comprises de travers avec des décisions en rapport (exceptions = affaires électoralement sensibles)

Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis Bien qu'il y ait un risque reel en France metropolitaine, la situation est tout de meme differente ave celle de Tahiti ou ils sont confrontes a l'action dans l'urgence
La seule différence est que nous sommes en situation d'urgence avec pas mal d'espèces dont Wasmannia auropunctata est l'emblème mais le risque est le même pour le reste : Les frontières de la Polynésie sont autant des passoires que celles de la métropole. On est dans la même galère à ce niveau, soumis aux mêmes lois, c'est à dire aucune sérieuse sérieusement appliquée.

Si la coccinelle est un exemple qui peut les aider à réagir, alors go, mais ne nous noyons pas dans "l'annuaire" : Il y a plus de 5000 espèces envahissantes officielles, plus de trois analysées en détail dedans et le dossier sera zappé. Déjà, trois, c'est beaucoup ( mrgreen.gif vieille histoire de formation aux mathématiques : Savez-vous compter ? Oui : 1, 2, 3, beaucoup...) Pour eux, beaucoup, ça veut dire "tout pareil" et dans un sens c'est vrai : La PFF, la coccinelle ou une autre super-envahissante (ma préférée est Boiga irregularis bien que Veronicella cubensis soit pas mal aussi, en plus de nos fourmis de choc), tout ce que tu peux nettoyer à la main aujourd'hui sera remplacé dès demain matin.

Sur la proposition de sipatte je suis un peu plus réservé bien que je la suive : L'histoire de Pierre et le loup. User mais ne pas abuser sinon ça fout tout en l'air même si c'est vrai, un feu de paille. Je me dis que si ça ne réagit pas ça finira façon Act Up, pour réveiller les autruches, mais si on pouvait l'éviter... Je reste sur mon hypothèse de base : Pour passer, les choses doivent aller de bas en haut, des petits-tout-le-monde vers les zélus. L'inverse ne marchera jamais. Mobiliser les foules est long et difficile mais c'est la seule route offrant la possibilité d'aboutir durablement, en respectant les gens, donc soi-même et la vérité, donc les écosystèmes et la biosphère. C'est ça ou la mort pour pas mal d'espèces, homme inclus.

Je peux fournir sur la PFF mais pas autant que les néo-calédonniens puisqu'ils en ont jusqu'aux yeux alors que nous pas encore (en 2008 ...) D'un autre côté, comme la NC est un peu plus sêche que la PF elles n'y explosent pas comme ici (en plus de l'effet-fondation) alors on a moins de matos qu'eux quelque part.

Sinon, CM, j'avais compris en te lisant que c'était des trucs comme ça qui te manquaient mais pour moi il reste à préciser très clairement le Qui et surtout le Quoi, qu'est-ce qu'on leur demande. Ça conditionne tout le reste. Sur ton plan, je pense qu'on peut trouver des exemples "pas à l'étranger", il y en a (les fourmis, les termites, la caulerpe, etc, etc.)

Bn21 : Non, t'es pas le seul mais c'est fait et il n'y a qu'une seule route pour corriger ça. L'affronter maintenant, à mon avis, c'est trop tôt, c'est du temps perdu, ça ne sera pas écouté. Il faut monter ce dossier, le passer, mobiliser et, si on y arrive, ça s'en ira tout seul tellement c'est absurde.

A propos de blattes de 6 cm (courant ici, on dit popoti), j'ai reçu ça, est-ce que quelqu'un connaît un truc qui y ressemble (je sais, c'est flou) ? :

Je te joins la photo d'une bestiole que je vois de temps en temps à la Presqu'île. C'est un insecte très beau et assez impressionnant, qui peut atteindre 5-6 cm.
Aucune idée de sa provenance, mais je le sens pas trop en tant qu'indigène.
A+
M


(Comment qu'on fait pour uploader des images ici ?)

Merci.
sebi
les lois y en a pour tous les gouts et pour toutes les couleurs

en ce qui concerne le fait d alerter les autoritées competentes pour des aletres intrusion et destruction de biotope, meme si le fait de le faire fera peut etre bouger les chose , je doute que qui que ce soit dans quelques gouvernements du monde soit touché par des animaux mesurant moins d'un metre, deja pour reintroduire ou preserver les grosses especes en voie d eradication ils ont du mal , et surtout du mal a sortir un budget pour ca , donc pour des fourmis

ou alors leur montrer qu'economiquement il y a un interet , y a deux siecles ca aurait été facile , l acide formique, mais aujourd hui on a mieux

l intention est bonne , l engouement que certains degagent montre une forte prise de position et de conviction pour ce qui est juste je suis avec vous , mais je ne me voile pas la face sur l attitude de l etat sarkozien en place a l heure ou nous parlons , si un jour lointain nous avons la chance d avoir des hommes d etats plus au fait de l ecologie peut etre que des chose seront faites

desoler de casser un peu la motivation de certains, meme si ce que vous faites il faut le faire , mais y a que la tunne , le fric , les pepettes qui interessent les grosses tetes qui nous gouverne , ils ont du mal a se bouger le cul pour des vies humaines (hors mediatisation) alors des animaux voir encore mieux des insectes
Hydraméthylnon
Réponse en proverbes et citations :
  • Qui ne tente rien n'a rien.
  • Les choses pourraient aller plus mal et en leur en laissant le temps elles y arrivent.
  • Malheur aux vaincus.
Citrouille-Man
CITATION(sebi @ lundi 28 avril 2008 à 08:46) *
desoler de casser un peu la motivation de certains, meme si ce que vous faites il faut le faire , mais y a que la tunne , le fric , les pepettes qui interessent les grosses tetes qui nous gouverne , ils ont du mal a se bouger le cul pour des vies humaines (hors mediatisation) alors des animaux voir encore mieux des insectes



C'est bizarre mais c'est genre de messages qui me motivent en fait...
Les grosses têtes qui nous gouvernent, elles sont humaines aussi et en plus, le gouvernement est censé nous représenter, nos idées aussi. Si on part du principe qu'on aura rien tant que c'est pas du gros problème, a ce rythme là, on laisse tout tomber... Même se prendre un retour du style erreur 404 euh... dans le genre "votre dossier a bien été lu, nous vous rappelleront peut-être" est déjà enrichissant, ça permettra d'avancer, si on loupe, on commencera au moins a connaitre un peu mieux, a se faire des carnets d'adresses,...

Enfin bref, tout ça pour te dire sebi, que tous ceux qui sont ici j'imagine, ont conscience de la difficulté, on se doute que ça va pas être une histoire simple qui aboutira d'ici un mois à une loi, mais "Qui ne tente rien n'a rien."


Je mettrais mon plan, mais on devrait peut-être passer à coté et faire comme pas mal le pense (moi aussi) généraliser la question... Les phasmes par exemple, représenteraient un danger plus direct (ravage des cultures...) s'ils s'adaptaient, ça serait peut-être quelque chose de plus motivant en plus que la Messor qui mangent les graines de plantes "inutiles" du nord de la France...


On peut aussi essayer dans un premier temps de faire un plan, puis le remplir, et compléter au fur et à mesure, rajouter des trucs, et donc faire un dossier largement plus commun. Sans compter qu'avec des noms plus du sujets ou plus sérieux que moi (scientifiques, myrmécologues,...) ça doit mieux passer.


Donc mon plan, c'est bien sur un brouillon, et comme je l'ai dit, si on parle aussi des autres insectes (frelons, guêpes, coccinelles, phasmes,...) il devient alors assez incomplet, soit on l'adapte, soit on le vire, il y a certainement dedans des trucs irréalisables aussi mrgreen.gif



Introduction (problèmatique + plan rapide)

I) les lois existantes (rapidement qu'il suffit d'un certificat, et uniquement pour le vendeur, pas pour le particulier, et que ce certificat interdit juste les sp en voies d'extinction)

II) Risques de pollution biologique (là seraient incorporés les deux parties d'hydramétylnon)
1. Pollutions et pollutions biologiques
2. Les maladies de civilisation

III) Exemples à l'étranger.
1. Iles et espèces endémiques (où on parle du cas des îles où il n'y a plus d'espèces endémiques)
2. Exemples aux USA (avec les ponérines dont parlais Amblyopone, ainsi que Myrmica rubra, en faisant le rapprochement avec nous(France), ainsi que le lien d'Alex wilde)

IV) Biomes, microclimats et délocalisation.
1. Les microclimats, des points sensibles (exemple que j'ai donné pour les Vosges, rapprochement avec l'espèce de mante religieuse du Sud présente aussi dans ce microclimat)
2. La France en quatre biomes (ici, une carte des différents biomes, en soulignant aussi les frontières naturelles).
3. Délocalisation et risques encourus (que pourrait-il se passer si on introduit une espèce dans un autre biome, cas de Linepithema humile, de Lasius neglectus)

V) Accroissement des risques par la vente.
1. Chiffres divers (les 7000 colonies exportées, l'existance d'au moins 5 boutiques sur le marché de la fourmi)
2. Risques d'évasions, de dérives des particuliers (risques d'évasions puis d'adaptation, risque de particulier voulant introduire, j'incorpore la loi qui interdit ceci, mais qu'il est impossible de surveiller cela)
3. Risque de mauvaise identification (cas de Lasius neglectus + reprise du chiffre 7000)



voilà pour mon projet de plan thumbsup.gif
Citrouille-Man
Un petit brouillon de ce que j'avais fait peut-être?


J'avais commencé à récolter les exemples intéressants, si vous pouvez me dire ce que vous en pensez, si c'est nul, si il y a du bon et du mauvais, et surtout ce que vous pensez du "style" etc....
C'est évidemment incomplet, c'est un brouillon, qui avait surtout pour but de motiver du monde et de partir sur quelque chose, mais je vois que là, il y a plus de problèmes mrgreen.gif et si vous nous lisez, n'hésitez pas à rejoindre la conversation, on a toujours besoin de monde hein victory.gif



Introduction:

Suite à différents échos de problèmes liés aux fourmis et à l'environement à l'étranger, ainsi qu'à la lecture de nombreux articles scientifiques ou d'amateurs passionés, je me suis rendu compte qu'il subsistait des failles béantes au niveau du droit français sur le commerce d'insectes vivants destinés à l'élevage chez les particuliers. Ces risques deviennent de plus en plus alarmants chez les fourmis avec le nombre croissant des boutiques fleurissant sur le net, en effet, les risques d'invasions par des espèces étrangères à certains milieux sont ainsi multipliés par les exportations d'insectes de ces boutiques et par le nombre tout aussi croissant de particuliers souhaitant obtenir des élevages chez eux. Ce dossier parle donc des risques de pollution biologique encourus à cause du commerce de fourmis.

I Les lois existantes:

Suite à de nombreuses recherches, aidé par de nombreuses personne qui s'inquiètent aussi du sujet, nous avons regroupé une grande partie des lois existantes concernant la détention, la vente, et l'exportation d'insectes, particulièrement dans le cas alarmant des fourmis.

Commençons par la Loi n° 76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature.
Le problème ici vient principalement du fait que l'article 6 ne concerne que les professionnel, les centres d'élevage, les établissements de présentation au public etc, mais les particuliers sont ici exclus. En fait, le cadre législatif existe, mais les particuliers de plus en plus nombreux à se lancer dans l'élevages d'insectes, au travers de l'achat, ont été négligés, puisqu'ils étaient à cette époque quasi inexistants.

Art. 6. -
Sans préjudice des dispositions en vigueur relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement, l'ouverture des établissements d'élevage d'animaux d'espèces non domestiques, de vente, de location, de transit, ainsi que l'ouverture des établissements destinés à la présentation au public de spécimens vivants de la faune locale ou étrangère, doivent faire l'objet d'une autorisation délivrance délivrée dans les conditions et selon les modalités fixées par un décret en Conseil d'Etat.
La deuxième chose est le Décret n° 2007-15 du 4 janvier 2007 relatif aux espèces animales non domestiques ainsi qu'aux espèces végétales non cultivées et modifiant le code de l'environnement. Ainsi que l'L'arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des insectes protégés .

Pour résumer, une personne souhaitant présenter au public, ou vendre des fourmis, doit juste passer un certificat de capacité, certificat que l'on obtient après quelques stages théoriques sur l'élevage d'insctes, ou par divers stages dans des établissements élevants ces espèces, il faut ensuite présenter un dossier et passer devant une comission de vétérinaires qui décidera ou non de l'obtentio nde ce certificat.

Je me consacrerais ici uniquement au cas des vendeurs, les établissements scientifiques ou ceux de présentation au public ne dispersant pas de specimens chez les particuliers.

Donc les vendeurs, une fois ce certificat obtenu, peuvent vendre n'importe quelle espèce de fourmis tant que celle-ci n'est pas en voie d'extinction, ou n'est pas considérée comme exotique.
Par contre, une fois ce certificat obtenu, les vendeurs peuvent vendre n'importe quelle autre espèce à n'importe qui et exporter dans toute la France, même dans des endroits où les fourmis sont absentes et même à l'étranger, en Angleterre, Suisse ou Espagne par exemple.


II Risques de polution biologique.

Il existe trois types de pollution, celle qui concerne ce dossier est la pollution biologique. Ces pollutions biologiques sont la plupart du temps ignorées parce qu'elles sont moins visibles, plus insidieuses à se répandre et irréversibles une fois que leur effet de masse devient sensible. Ces pollutions biologiques sont généralement dues à des problèmes de moyens, ou a des manques de lois.
La pollution biologique concerne aussi les fourmis, le problème justement, c'est qu'en France, nous sommes déjà au début d'une de ces invasions, avec deux espèces qui sévissent dans le sud, Linepithema humile et Lasius neglectus dont je reparlerais plus tard.


III Exemples à l'étranger.

1) Îles et espèces endémiques
Pour donner quelques exemples de ce qui risque de nous arriver dans le cas d'un problème, j'ai sélectionné quelques comptes-rendus et articles francophones de myrmécologues ou d'amateurs à l'étranger. Parmi eux, il y a une personne attentive à la myrmécofaune de son île, Tahiti. En effet, sur cette île ou peu ou pas de fourmis endémiques subsistent, on trouve une certaine quantité d'espèces envahissantes:
-Paratrechinas longicornis (fourmi folle noire)
- Anoplolepis gracilipes (fourmi folle jaune)
- Monomorium destructor
- Solenopsis geminata (fourmi de feu tropicale)
- Pheidole megacephala
-Wasmannia auropunctata
Six espèces envahissantes, sur une île. Alors pour nous qui avons de nombreuses frontières communes, nous pouvons presque nous estimer heureux de n'en avoir que deux en France métropolitaine.

2) Exemples aux USA:
Cette fois, on se rapproche plus au niveau du climat de la France. Une zone tempérée, et une espèce de fourmi commune en France, ainsi qu'une fourmi dite primitive. Myrmica rubra, présente sur presque tout le territoire français, a été introduite il y a un an aux USA, dans une ville. 75 ans plus tard, c'est sur tout le territoire des Etats-Unis qu'elle est présente, et qu'elle est déclarée comme espèce envahissante. Quant à la fourmis ponérine, la fourmi primitive, elle aussi, présente en Europe, a connu le même succès aux Etats



voilou blush2.gif

EDIT: oups, je viens de voir qu'il y a quelques notes que j'ai oublié ^^ j'enlèverais ça de l'italique plus tard...
bidou
Salut citrouille, bravo pour le travail que tu nous fait là thumbsup.gif
Tu sais comme je te soutiens. wink.gif
Attaquer le problème par ce coté me parait particulièrement intéressant, même si j'ai peut de temps pour m'y investir blush2.gif .

Quelques expressions, rien de bien méchant juste de la formulation à mon avis aux vues de qui tu t'adresse:

CITATION(Citrouille-Man @ lundi 28 avril 2008 à 18:01) *
failles béantes
à cause du commerce de fourmis

ou a des manques de lois.

Des manquements dans la loi plutôt, nan?

CITATION
il y a un an aux USA, dans une ville. 75 ans plus tard, c'est sur tout le territoire des Etats-Unis qu'elle est présente, et qu'elle est déclarée comme espèce envahissante.


smile.gif
Citrouille-Man
C'est fou ce que le temps passe vite arrow.gif mrgreen.gif

Merci Bidou thumbsup.gif
Amblyopone pallipes
Pas mal, pas mal du tout. J'aime bien ton plan, il y aurait peut etre deux ou trois elements a modifier selon moi, mais dans l'ensemble c'est clean.

Concernant le texte, attention a ne pas faire dans le catastrophisme et respecter les donnees scientifiques. Myrmica rubra pour reprendre l'exemple que tu donnes ne couvrent pas l'ensemble du territoire americain, mais "seulement" une dizaine d'etats et provinces du Canada et des Etats Unis. Au niveau biologique, il y a quelques ajustements a faire, je pourrais m'en charger.

Concernant le chapitre legislatif, je crois qu'il serait interessant de faire une comparaison avec d'autres pays comme le Canada, les Etats Unis, l'Australie ou la Nouvelle Zelande et surtout pourquoi en sont ils arrives a des lois draconniennes (je vous laisse deviner la reponse).

Aussi, ne pas oublier l'economique (la ou ca fait mal! tres mal!). Par exemple le cout total annuel lie au degats des especes invasives est estime a 137 Milliard de dollars aux Etats Unis. Ceci est une estimation realisee en 2000, et les couts ne saissent d'augmenter (car les populations s'etendent).
L'article et tout ces details sont disponibles ici:
http://people.hws.edu/bshelley/Teaching/Pi...CostExotics.pdf
(si vous ne pouvez avoir l'article et etes interesse, faites moi signe et je vous l'envoie)

Un petit chapitre sur les tentatives de controle seraient tres interessant pour demontrer l'incapacite a frainer une invasion et encore moins a l'eradiquer. D'ou l'adage, mieux vaut prevenir que guerir.

Finalement, je crois qu'un site web dedie pour etre une option a terme afin de sensibiliser les gens. Egalement, si certains ont des contacts avec des associations ecologistes, mais egalement des asso de consomateurs, cela pourrait etre une piste a exploiter.
k2rantitache
thumbsup.gif

CITATION
Finalement, je crois qu'un site web dedie pour etre une option a terme afin de sensibiliser les gens. Egalement, si certains ont des contacts avec des associations ecologistes, mais egalement des asso de consomateurs, cela pourrait etre une piste a exploiter.

Pas bête ca.

Concernant les exemples, il serait bon de parler des espèces que l'on a déja en France métropolitaine.
cf Lasius neglectus, Linepithema humile, etc...
d'ailleurs j'attends avec impatience le moment ou on va changer le compteur électrique chez mes parents car je suis quasiment certains qu'il y a un nid de L.neglectus dedans.
Ca pourrait illustrer la chose:)
SA_Ka_20
J'ai fait TP sur le recrutement chez les fourmis... spécimens du jour Linepithema humile : elle en veut, maintenant je comprend ce que ça veut dire "recrutement en masse et rapide" (bon, elles étaient un peu a jeun, mais de là à ce qu'une reine sorte du nid blink.gif )

D'ailleurs il était pas censé y avoir de reine dans le nid mellow.gif
Amblyopone pallipes
L'Europe semble s'interesser a la question.
Voici un questionnaire que vous pouvez remplir jusqu'au 5 Mai. Malheureusement pour certain, il est uniquement disponible en anglais. Il y a 20 questions au total. Prenez bien le temps de le lire pour comprendre les questions, la formulation n'est pas toujours evidente.

http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/di...h?form=Invasive

D'autres liens interessants a consulter sont egalement proposes (en anglais):

http://ec.europa.eu/environment/nature/inv...en/index_en.htm

et

http://www.alarmproject.net/alarm/
sebi
Joli, Citrouille-Man, mais je pense que si c'est un courrier à l'état le fait de redire les textes de loi encombrera la lettre, car comme vous l'avez dit plus haut les gens susceptibles de lire cette lettre sont très pressés, par contre si c'est pour mettre sur un site destiné à sensibiliser le public averti et non averti ça aura un intérêt.

Par contre pour revenir à mon post d'avant, tu me dis les grosses têtes qui nous gouvernent doivent nous représenter, oui il est vrai qu'ils nous représentent tant qu'il y a un intérêt pour eux sinon ils s'en foutent comme de leur premier mandat quand ils sont élus. Tout ce que je dis c'est que ça risque de tomber dans l'oreille d'un sourd, c'est tout.


Enfin le truc à faire en complément d'un site destiné à dénoncer et faire bouger les choses, serait de rajouter une pétition pour montrer que d autres gens sont intéressés par ce problème et pas seulement les marginaux que nous sommes, là ça aura encore plus d'impact.
Hydraméthylnon
It is topically mandatory for those who understand/speak English to answer the link provided by Benoit:
Questionnaire de l'Union Européenne sur la législation des espèces envahissantes (in English)

Pour les autres, il faudrait traduire ce lien mais je n'en ai vraiment pas le temps avant la date fatidique du 5/5/2008 qui clôt cette enquête. Je peux filer mes réponses si vous voulez en discuter ou traduire (dans un autre sujet ?)

--------

Sebi, arrête de penser que nous ne sommes que des marginaux à écrire ici : C'est faux. Si tu consultes le forum un peu plus, tu devrais te rendre compte assez vite qu'il y a de tout ici depuis les nouveaux-venus-qui-n'y-connaissent-rien jusqu'aux experts-confirmés-reconnus-à-haut-niveau. En réagissant comme tu le fais, tu pars vaincu d'entrée alors qu'il n'y a aucune raison de l'être. Tu peux avoir le blues et penser qu'il ne peut jamais rien sortir de bon des politiques et des technocrates, chacun est libre, mais tu devrais essayer de vérifier d'aobrd si tu ne te trompes pas en pensant comme ça mais sans t'arrêter dès la toute première contrariété en disant "je l'avais bien dit" : On n'a jamais rien pour rien dans cet univers que personne n'a choisi au départ. Insiste un peu avant de condamner. Essaye quelque chose d'abord. Avec nous si tu veux.

--------

Benoit, est-ce que, par hasard, tu aurais un contact avec l'un de ceux qui ont monté ce questionnaire ?
Sinon, penses-tu que l'UICN-fr en ait un ?
(5 mai, c'est putain short !)

--------

CM : Le Qui et le Quoi, s'il te plait, au moins en brouillon d'idée : Je me perds sans ça. Merci.

(corrective :
"Paratrechina" : sans "s" à la fin ;
"espèce primitive" est un concept un peu sybillin pour des décideurs, il faudrait soit expliquer, soit trouver un autre terme)

--------

Pas le temps de rester plus ce soir : On se teste tout le port de Papeete et tout l'aéroport international (C'est pas Roissy, ok, mais quand même ...) cette semaine, à un test tous les 10 m, à 12 zozos seulement et avec un paquet de jours fériés pour nous bloquer les entrées des entrepots.
++
Citrouille-Man
CITATION(Hydraméthylnon @ mardi 29 avril 2008 à 10:19) *
Benoit, est-ce que, par hasard, tu aurais un contact avec l'un de ceux qui ont monté ce questionnaire ?
Sinon, penses-tu que l'UICN-fr en ait un ?


+1... ça serait pas mal de voir qui dirige ce formulaire, et d'où ça vient, sait-on jamais, peut-être que d'autres personnes sont en train de monter des dossiers là-dessus ou autre...
Il y en a qui sont membres d'insecte.org ici, faudrait peut-être voir s'ils ont des membres motivés pour ça?

CITATION(Hydraméthylnon @ mardi 29 avril 2008 à 10:19) *
Pas le temps de rester plus ce soir : On se teste tout le port de Papeete et tout l'aéroport international (C'est pas Roissy, ok, mais quand même ...) cette semaine, à un test tous les 10 m, à 12 zozos seulement et avec un paquet de jours fériés pour nous bloquer les entrées des entrepots.


ça a donné quelque chose?

CITATION(Hydraméthylnon @ mardi 29 avril 2008 à 10:19) *
CM : Le Qui et le Quoi, s'il te plait, au moins en brouillon d'idée : Je me perds sans ça. Merci.


Désolé, mais j'ai pas compris là... wacko.gif


Faire un site aussi est une bonne idée...

citrouille-man
Hydraméthylnon
  1. Il y a certainement des fourmis humaines qui travaillent sur ça au nom de Bruxelles puisque ce questionnaire existe. On a tout intérêt à se mettre en cheville avec eux dès qu'on peut.
    .
  2. Pour l'instant le port de Papeete a l'air sain (pas de PFF, pas de GFF, pas d'Argentine) mais on a un sacré paquet de tests à analyser (un test tous les 10m = 80 par équipe et par jour pour 4 à 5 équipes sur 3 jours (pour l'instant) et un seul aux identifications = ça rame forcément) Ensuite on attaquera l'aéroport ... qui est encore plus grand.
    .
  3. Le Qui = A qui on s'adresse exactement, qui est la cible, quelle structure, quel niveau dedans ?
    Le Quoi = Qu'est-ce qu'on demande précisément ?
    .
  4. L'idée d'un site dédié me plait bien aussi, sous réserve de ne pas le retrouver enfermé dans sa confidentialité de spécialiste trop pointu.
wink.gif
Citrouille-Man
Etendre l'AEA aux fourmis pourrait être un premier pas utile, non?
http://www.animaux-fr.com/animaux_detention_marquage.php

Bon évidemment, pour le marquage, ça sera pas facile mrgreen.gif


Non, plus sérieusement, on doit pouvoir s'en inspirer... moins dur à mettre en place qu'un certificat de capacité pour fourmis, et ça limiterait déjà pas mal de dérives, ça découragerait les moins motivés...


Ensuite, ça ne résoud pas le gros problème qu'est le risque d'être envahit par d'autres fourmis depuis l'étranger. Une boutique allemande a fait le premier pas pour le respect de la législation française, elle n'exporte plus de fourmi vers la France sans une espèce de "déclaration de risques"... c'est pas grand chose, mais c'est déjà ça.
Ce qui ne veut pas dire qu'elle se soucie de l'écologie, elle exporte toujours des sps exotiques dans d'autres pays.


Je me souviens d'une histoire en allemagne, d'un type qui avait porté plainte contre son voisin, qui élevait des Attas, car celles-ci c'étaient échappées de son nid, et avaient mangées ses plantes. Ce serait un exemple pratique si on vérifiait que ce n'est pas n'importe quoi, pour montrer que les fourmis peuvent s'échapper, et qu'elles représentent donc un danger hors de leur lieu d'origine...


Hydramétylnon, pour le qui et le quoi, je pense qu'ici, il y en a qui s'y connaissent mieux que moi, et pourront certainement nous aiguiller vers qui et quoi, tu dois toi-même en avoir une idée un peu plus précise que moi...
En gros, si ceux qui me lisent ici ont déjà menés ce genre de projets, ou ont l'habitude de contacter l'état, à qui pensez vous que l'on doit s'adresser, et que leur demande-t-on précisement?


Sur qu'on devrait commencer par là... on a du contenu pour si on fait un dossier, mais si on a personne à qui l'envoyer, et qu'on ne propose aucune idée, aucunes solutions, ça sera pas très utile...


Faudrait que j'essaye de voir pour un éventuel site... si il me reste un petit nom de domaine quelque part, au pire il reste "free" rolleyes.gif .
Ou une éventuelle annexe/sous-domaine d'Acideformik? Comme un truc hébergé sous spip, pas trop lourd, avec possibilité de mettre plusieurs redacteurs limités, et généraliste = qui ne se limite pas aux fourmis, mais prends en compte les coccinelles, fourmis,... pour "attirer" plus de monde, et faire quelque chose de plus important, on doit pas être les seuls, je cherche, mais je trouve pas grand chose...
Hydraméthylnon
Yo CM,

Ton lien donne les annexes seulement. L'arrêté en question est visible en (pdf) :
Arrêté du 10 août 2004 fixant les conditions d’autorisation de détention d’animaux de certaines espèces non domestiques dans les établissements d’élevage, de vente, de location, de transit ou de présentation au public d’animaux d’espèces non domestiques

Il a été modifié par celui-ci (html, sur des histoires de dates surtout) :
Arrêté du 24 mars 2005 modifiant l'arrêté du 10 août 2004

CITATION("Citrouille-Man")
Hydramétylnon, pour le qui et le quoi, je pense qu'ici, il y en a qui s'y connaissent mieux que moi, et pourront certainement nous aiguiller vers qui et quoi, tu dois toi-même en avoir une idée un peu plus précise que moi...
En gros, si ceux qui me lisent ici ont déjà menés ce genre de projets, ou ont l'habitude de contacter l'état, à qui pensez vous que l'on doit s'adresser, et que leur demande-t-on précisement?
Sincèrement, pour le Qui je n'ai pas d'idée précise, je ne connais même pas la structure française de ces administrations-là.

Pour le Quoi, il me semble que c'est à nous de le définir parce que personne d'autre ne peut/veut le faire : Il faut un minimum de sensibilité et de connaissances synthétiques à la fois des lois et du problème bio. En général les gens qui ont de telles connaissances ne les ont que sur un seul des deux domaines. Nous, c'est plus le bio et c'est là que ça coince : Pour leur expliquer où il faut sécuriser plus, il faut savoir ce qui existe comme sécu et je n'en sais rien, je n'ai aucune vue juridique de synthèse. En plus, je suis très mal placé pour l'avoir ou la chercher efficacement puisque nos lois ne sont pas les votres (p.ex. : Le Code Rural n'existe pas ici, ne s'applique pas chez nous, du coup personne ne le connaît ici)
  • Biologiquement parlant, c'est simple et clair : Fermer les frontières des biomes à tout ce qui leur est inconnu.
  • Humainement parlant, c'est compliqué et obscur : Entre vos lois, l'organisation des compétences légales à mobiliser chez vous et le tracé de vos frontières administratives, je me sens comme une poule devant un ordinateur ...
Je crois qu'il ne faut pas chercher à tout résoudre d'un coup tellement ça m'a l'air complexe. Il faudrait peut-être choisir un point particulier, particulièrement ignoré par la loi et intrinsèquement dangereux puis proposer des remparts pour fermer cette porte. Je ne sais pas comment le définir puisque c'est un trou forcément juridique. Je peux donner des idées mais elles ne seront forcément pas les plus adaptées :
  • Réglementer/interdire les échanges, ventes, déplacements d'espèces non domestiques entre les biomes en intra et en international ;
  • Réglementer/interdire les échanges, ventes, déplacements d'espèces non domestiques entre les DOM-TOM et la métropole et entre eux ;
  • Regrouper certains services d'administrations différentes pour constituer, au moins temporaiement sur des actions communes, une Police Verte, un corps de Biosécurité (au moins : gendarmerie+police+PAF+douane+gardes-chasse+agents assermentés des Environnement et Agriculture, avec le CNRS en base arrière, tant en médical qu'en bio. Il existe déjà des brigades mixtes PJ+Douanes contre la drogue et les armes, ça peut servir de base de travail.)
  • Créer ou regrouper les textes de loi sur la biosécurité pour en faire un Code unique.
  • etc ...
Tu comprends pouquoi je m'y perds maintenant ?

Donc, on commence par quoi, on tape là-dedans ou on essaye autre chose, dans le "etc." ?

J'avoue qu'un sous-forum Biosécurité dans Acideformik me plairait plus qu'un site en soi, au moins pour démarrer : Monter et entretenir un site demande beaucoup de temps et d'énergie et c'est là qu'on en a le moins puisqu'il y a tout le reste à analyser, structurer et monter aussi, le fond du problème. Ensuite, si la mayonnaise prend, ok, on individualise. Un vrai travail de fourmi wink.gif
Maintenant, c'est si Acideformik accepte de parrainer ce porte-avion.

Citrouille-Man
CITATION(Hydraméthylnon @ jeudi 08 mai 2008 à 11:36) *
Donc, on commence par quoi, on tape là-dedans ou on essaye autre chose, dans le "etc." ?


Pour reprendre tes idées, si on veut pouvoir généraliser avec d'autres insectes, une liste biomes/espèces pourrait être pas mal je pense, je m'explique:

Définir les biomes français, et interdire l'importation/exportation volontaire de ces espèces hors de ces biomes définis. Pour se servir de la législation française, et permettre aux vivariums etc d'y avoir accès, rentrer les espèces potentiellement invasibles dans les listes du certificat de capacité à l'élevage, ou dans l'AEA, ça pourrait être pas mal.
Le danger de ceux qui achètent dans les boutiques, c'est qu'ils ne connaissent rien sur les fourmis, et risquent de faire des grosses bétises, par exemple, essayer d'implanter du Messor dans son jardin à Paris, comme ça c'est vu.
Les sanctions existent déjà, et on peut s'appuyer sur les lois déjà existantes. A partir de ce moment, les personnes voulant introduire des coccinelles asiatiques chez eux devront passer un certificat de capacité, ceux voulant importer du Pheidole dans le nord, ou en introduire, devraient avoir le certificat de capacité, connaitraient les lois, un peu plus sur l'élevage, et franchement, les personnes les moins intéressées se réfugieront sur du Lasius présent dans leur région.
Le problème là-dedans, c'est que si les chiffres donnés par les boutiques sont vrais, c'est à dire pour une 7000 exportations, il y a des risques de se retrouver avec du Lasius neglectus à la place de Lasius niger, il y a déjà eu des erreurs d'identification, donc c'est un vrai risque...
Risque qui rend l'adaptation du certificat de capacité inadapté pour les fourmis...
Le problème se situe donc bien au niveau de la vente et de ses exportations, il faudrait la faire interdire totalement, sauf pour les établissements d'expositions etc...
Ensuite, il y a le problème du non-respect de tout ça, par exemple, en ce moment, quelqu'un projette d'élever des fourmis exotiques. Plutôt que de lui faire remarquer qu'il y a un potentiel danger, et qu'il n'a pas le certificat de capacité requis pour cette espèce exotique, des dizaines de personnes préfèrent laisser des commentaires de bisounours...

Bref, tout ça pour demander, si le mieux ne serait pas déjà de faire un espèce de "cahier des charges" pour mieux s'y retrouver et savoir ce qu'on doit demander précisément, si on demande une loi qui est très bien mais qui est impossible à faire respecter, ça aura été des efforts inutiles...
Vous en pensez quoi de faire un espèce de cahier des charges, de ce à quoi la loi devra répondre?
L'avantage, c'est qu'on définira plus vite et mieux le "quoi", et qu'on saura aussi précisément de quoi parler dans le dossier, et aussi, pourquoi nous demandons ça et pas autre chose... ce qui sera un moyen d'évoquer les lois déjà existantes, que les intéressés creuseront peut-être plus vu que c'est leur boulot, et trouveront quelque chose qui n'est ni utopiste, ni inutile...


Pour ce que tu disais, si j'ai bien compris, c'est de commencer par faire avancer doucement la loi, et de compléter au fur et à mesure, ça peut marcher, une fois qu'on s'est fait entendre, on pourrait avoir des contacts etc pour modifier un peu, mais j'ai peur quand même que ça soit trop long, vouloir apporter des modifications à un truc récent... :s


CITATION(Hydraméthylnon @ jeudi 08 mai 2008 à 11:36) *
J'avoue qu'un sous-forum Biosécurité dans Acideformik me plairait plus qu'un site en soi, au moins pour démarrer : Monter et entretenir un site demande beaucoup de temps et d'énergie et c'est là qu'on en a le moins puisqu'il y a tout le reste à analyser, structurer et monter aussi, le fond du problème. Ensuite, si la mayonnaise prend, ok, on individualise. Un vrai travail de fourmi wink.gif

Oui, je sais pas, un site sous spip ou autre ne demande pas tant d'énergie que ça... le sous-forum, ça serait pour mettre quoi? c'est vrai que là, le topic est peut-être un peu trop vaste, mais de là à remplir un sous-forum... de toute façon, faut voir ce que les admins en pensent....
Citrouille-Man
Au passage, j'ai vérifié que la rumeur de fourmis protégées était bien fausse, c'est partie d'une erreur de lecture/compréhension recopiée sur un forum de fourmis, puis relayée sur plusieurs blogs etc...
Il n'y a pas d'Hyménoptères protégés en France, par contre, il me semble qu'il existe des réglementations par région. C'est à vérifier, je cherche mais ne trouve pas, et pourrait servir de base pour une éventuelle lois ou réglementation...
k2rantitache
Tout à fait citrouille
j'avais mis ca dans ce sujet

http://www.acideformik.com/forums/index.php?showtopic=308

D'un autre coté mettre une réglementation de protection sur une sp et ne pas protéger son milieu de vie ça ne sert pas à grand chose.
Hydraméthylnon
Bonjour CM,

Je voulais commencer par te répondre mais ton alerte sur la proposition d'élevage d'exotiques (c'est bien celle-là ?) m'a fait basculer dessus, vu l'imminence du danger.

Ok pour le cahier des charges.
Il me semble qu'on devrait en faire un sujet différent de celui-ci pour ne pas tout noyer.

Je me demande si on ne devrait pas mettre en revendication 1 de fermer toutes les boutiques qui vendent des fourmis, interdire totalement la vente. Ce serait, somme toute, logique et assez provo pour mobiliser tout le monde sur le problème. wink.gif

CITATION(Citrouille-Man @ jeudi 08 mai 2008 à 02:35) *
Pour ce que tu disais, si j'ai bien compris, c'est de commencer par faire avancer doucement la loi, et de compléter au fur et à mesure, ça peut marcher, une fois qu'on s'est fait entendre, on pourrait avoir des contacts etc pour modifier un peu, mais j'ai peur quand même que ça soit trop long, vouloir apporter des modifications à un truc récent... :s

C'est une proposition, je suis un zozo qui n'est pas du pays, mal placé pour proposer, elle est peut être inadaptée.

CITATION(Citrouille-Man @ jeudi 08 mai 2008 à 02:35) *
Oui, je sais pas, un site sous spip ou autre ne demande pas tant d'énergie que ça... le sous-forum, ça serait pour mettre quoi? c'est vrai que là, le topic est peut-être un peu trop vaste, mais de là à remplir un sous-forum... de toute façon, faut voir ce que les admins en pensent....

En tant que webmaster je peux te garantir que ça te bouffe du temps !! Maintenant, la solution que j'utilise n'est certainement pas la plus moderne et la plus rapide (rappel : ici = bas débit) et elle ne contient pas de forum.
=> qui ?
(Ça devrait être un autre sujet ça aussi)
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.