Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Le Boisé du Tremblay, Longueuil Qc
Acideformik.com > AcideFormik :: Observations des fourmis in natura > Biotopes des fourmis
Alex Montagne
Le Boisé du Tremblay, un petit bois dans la ville de Longueuil (3e ville en importance au Québec), est sur le point d'être en grand partie détruit comme les boisés proches pour laisser place aux nouveaux développement domiciliaire. Problème: Plusieurs espèces en danger ou a risque vivent dans cette forêt et utilise le ruisseau Massé tous près pour se reproduire dans la régions.

Mais venons-en a nos fourmis: Lasius minutus

CITATION
Fourmilière Géante d'environ 4 pieds de hauteur hors terre et 20 pieds sous terre. Fourmi nommée Lasius minutus. Ces fourmis ne se retrouvent qu'à deux endroits au Québec.


Photo: André Francoeur

Je ne suis pas un connaisseur de cette espèce, mais je vais essayer de vous rapportez des photos et info du Boisé et de ces fourmilières géantes.

Liens intéressants:
SOS Longueuil
Discover Life - Formicidae: Lasius minutus
Blacknights
Impressionnant comme nid ...
Le combat contre les promoteurs immobiliers va être très dur car ils sont extrêmement puissants :/
skan
Ces dômes sont vraiment impressionnants quand on est habitués aux Lasius endémique d'Europe ! Le fait que cette espèce soit très localisée s'explique par une spécificité liée à son environnement: la construction de tels dômes permet de garder la colonie au sec pendant les innondations. Comme tu l'a dit on trouve Lasius minutus dans les marais, zones inondables par nature. smile.gif Malheureusement je n'ai pas pu la voir de mes yeux.

J'aimerais bien des infos sur la peuplement des colonies si tu as. Je me demande si le nombre d'ouvrières est à la hauteur de la fourmillière ou si le dôme est quasi-désert en temps normal.

Amicalement
skan
Alex Montagne
J'ai bien envie de les étudier un peu plus ces fourmis...

Et de capturer quelque gynes au moment des essaimages pour... les transférer dans le marais de mon chalet. Conditions semblable au Boisé du Tremblay, mais situer sur une terre qui fut autrefois des champs cultiver (donc seule les espèces opportuniste on survécue).

Les milieux humides du Québec sont depuis longtemps détruits et drainer pour laisser place aux champs et presque toute nos espèces endémiques sont disparue. Lasius minutus devait surement pulluler à une autre époque.
Alex Montagne
Le truc qu'ils ont pas compris les promoteurs, sa coute cher bâtir des maisons près des boisé urbain. Du bois de construction sa fais de bon feu de camps pour les saucisses et les guimauves la fin de semaine rolleyes.gif .

J'pourrais lâcher une de mes colonie de Camponotus pennsylvanicus sur leur struture en bois de pin...

À quand Écobio-terrorisme
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2021 Invision Power Services, Inc.